Escapade Nocturne

Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Escapade Nocturne

Message  Invité le 15.02.06 20:46

19h30


Winfird descendait d’un pas las les marches menant aux cachots où résidé la salle commune des Serpentard mais aussi le bureau du professeur Rogue, qui enseignait les potions à Poudlard. A vrai dire contrairement à la plupart des élèves appartenant à la même maison, on ne pouvait pas le qualifier comme son professeur préféré. En effet cette façon de défavoriser ainsi les élèves des autres maisons ou qui n’étaient pas qualifier de sang pur avait le don de l’enrager mais heureusement pour elle, jusque là elle avait réussit à maîtriser sa colère. Elle n’aurait pas passer quelques heures de plus dans son bureau à faire n’importe qu’elle besogne à son compte.

Tout en marchant, elle jetait en passant un coup d’œil à l’extérieur dès qu’elle passait devant une fenêtre, la journée n’avait pas été parmi les plus ensoleillée. En effet il avait plus toute la journée, faisant tomber des trombes d’eau sur l’enceinte du château, ce qui n’avait pas été une partie de plaisir pour les élèves, obligés de rester à l’intérieur et trouver d’autres occupations plus ou moins ennuyeuse. Même le faux plafond de la grande salle n’était pas sous son meilleur jour. Les elfes avaient été obligés d’allumer des bougis flottante pour éclairer un minimum la salle en vu du mauvais temps et de la masse incroyable de nuage tous aussi sombre les uns que les autres. Seule autre source de lumière disponible était les éclairs qui étaient incroyablement effrayante et avaient été la cause de plusieurs de la part d’élèves ayant une certaine phobie de celles-ci.

Le seul point dérangeant pour la jeune fille était plutôt le fait de ne pas pouvoir sortir se balader dans le parc sans recevoir une douche gratis et obligatoire, se transformant en serpillière humaine. :roll :

Elle arriva finalement devant le portrait d’un chevalier qui paraissait mourir d’ennuie dans son cadre. Son visage s’illumina en voyant Winfird s’approcher.

« Bonjour Miss. »

« B’jour… ‘Salazard notre Héros’ »

« Ah… je vois, vous avez autre chose à faire que de bavarder avec moi. »

« C’est exact, maintenant laissez-moi passer, j’aimerais bien entrer. »

« Mais certainement, … Miss »

Ajouta-t-il d’une voix sans grande gentillesse. Le portrait s’ouvrit telle une porte laissant apparaître un trou noir que la jeune Serpentard s’empressa de franchir se retrouvant ensuite dans la salle commune qui n’était guère plus éclairée que la Grande Salle. Au lieu de se diriger comme à son habitude vers son fauteuil au coin du feu, elle alla directement vers le dortoir des filles et se laissa tomber sur son lit, tout en soupirant. Sur le dos, les bras croisés sous la tête, elle jeta un regard dans le dortoir, personne.

Elle soupira longuement, se tourna et se retourna plusieurs fois, puis finalement ses paupières se fermèrent docilement l’envoyant au pays de Morphée.

0h10


Un craquement sonore retentit réveillant Winfird en sursaut. Le cœur bondissant dans la poitrine, elle tenta de reprendre son souffle, cherchant des yeux ce qui avait provoqué ce tintamarre.

Tout en cherchant l’origine du bruit elle remarqua qu’elle c’était endormit sans prendre la peine de se changer, et se rendit compte également qu’elle avait dut dormir un sacré bout de temps car toutes les autres filles dormaient à présent profondément. Abandonnant les recherches de la provenance du bruit, elle se rallongeât, ferma les paupières cherchant à nouveau le sommeil, lorsque soudain un nouveau craquement retentit, mais cette fois elle était certaine de savoir de quoi il s’agissait. L’orage apparemment ne c’était toujours pas arrêté.

Ne parvenant pas à retrouver le sommeil, elle finit par se convaincre de se lever et d’aller faire un tour dans la salle commune, juste au cas ou il y aurait quelques élèves dans le même cas qu’elle. Elle se dirigea donc à pas de loup vers la porte, activa la poignée dans le plus grand silence et referma la porte derrière elle prenant soin de ne pas réveiller ses congénères.

Elle descendit les marches de marbres plongés dans la pénombre, manquant à la dernière de s’écraser majestueusement sur le sol, en glissant sur un objet. Grommelant seule, elle se dirigea vers les fauteuils, pestant contre l’abrutit qui avait laissé ses affaires en plein milieu de l’escalier. Elle finit par trouver l’âtre de la cheminée, elle sortit sa baguette et la brandit en direction de celui-ci, marmonnant une formule qui eut pour effet de faire sortir de son bout de bois des jets de flammes qui ravivèrent le feu. Elle se retourna et put enfin avoir un peu plus de visibilité mais se rendit compte à son grand désespoir et confirmant ses doutes qu’elle était la seule éveillée. Elle soupira et alla s’asseoir dans un fauteuil, s’enfonçant dans les coussins moelleux.

Puis, quelques chose vint éveiller sa curiosité, une ombre de petite taille traversa la salle à toute vitesse, allant se cacher derrière une statue, près de l’entrée. Winfird qui n’était pas résolu à rester assise préférant aller voir de quoi il s’agissait, se leva, se dirigeant vers la cachette de la ‘chose’. Elle s’approcha lentement de la statue puis au dernier moment fit un mouvement de côté, juste à temps pour voir l’ombre se diriger vers le portrait qui mystérieusement s’ouvrit pour la laisser passer.

La curiosité piquée au vif, elle partit à sa suite mais le portrait se referma sur elle.

« Alors, Miss … toujours pas résigner à parler avec moi ? »

« Non, je vous répète que j’ai autre chose à faire ! »

« Vous voulez sortir à une heure si tardive ? Mais qu’est ce qu’une jeune fille peut avoir à faire maintenant»

« Ca vous regarde ? ‘Salazard notre Héros »

« Bien, mais sachez que si on m’interroge, je parlerais ! »

« Faites ce que bon vous semblera… »

A peine le tableau s’entrouvrit, qu’elle bondit dans le couloir. Premier problème, dans qu’elle direction était partit l’ombre ? Aucune idée, peut être à gauche, ou à droite ? Alors qu’elle commençait à perdre espoir, deux grands yeux jaunes s’illuminèrent, intriguant le jeune fille. Elle voulut s’en approcher mais ceux-ci partir en bondissant exactement comme l’ombre. Ainsi l’ombre était un chat ! Ne se laissant pas prendre au dépourvut, assoiffée d’aventure, elle se mit à courir à sa suite.

Environ une dizaine de minutes plus tard, se course la mena au hall, vide à cette heure là. Elle perdit quelques instants la trace du chat mais la retrouva rapidement, alerté par le claquement des grandes portes de bois massif. Elle les rouvrit de volé, se précipitant dehors oubliant presque la pluie battante mais guère pour très longtemps car à peine avait-elle fait quelques pas, qu’elle était trempée. Demi-tour ? Non, jamais, cette solution n’était pas envisageable, du moins pour Winfird. Elle continua donc sa course-poursuite, zigzagant à travers les arbres de façon à être la moins mouillée possible. Seul les yeux brillants du matou lui indiquaient le chemin à prendre. Mais pourquoi le suivait-elle ? La Serpentard n’en avait strictement pas la moindre petite idée, elle le suivait, point final.

Puis soudain la pluie cessa, d’un coup, ou presque. Enfin c’est ce qu’elle pensa d’abord, mais bien qu’elle ne sente plus la pluie lui tomber sur le visage elle l’entendait toujours tomber, non loin d’elle. Elle en conclut qu’elle devait se trouver à l’abris des arbres, mais aucun espace dans le parc ne possédait une végétation aussi dense… Sauf la forêt interdite, qui comme son nom l’indiquait était interdite d’accès à tous les élèves de Pourdlard. Mais cela ne suffisait pas à la jeune demoiselle pour rebrousser chemin, quoique la forêt n’était que très guère accueillant surtout la nuit. La main serrant sa baguette elle continua son chemin, ayant perdu toute trace du chat.

Tout en marchant dans le silence de la forêt qui n’était rompu que par la pluie et les battements de son cœur, Winfird cherchait désespérément un bruit, une marque ou le moindre indice qui pouvait la renseigner sur le chemin qu’avait emprunté le chat. Pourtant elle continuait à s’enfoncer dans les profondeurs de la forêt qui devenait de plus en plus inquiétante

Soudain, des bruits de pas vinrent l’alerter… et si c’était un prof ? Elle était mal barré. .. Le premier réflexe qui lui vint à l’esprit fut de se retournant brandissant sa baguette au cas ou, elle distingua vaguement une silhouette qui marchait dans sa direction… elle avait plutôt la carrure d’un élève.

« Qui êtes-vous ? »

Lança-t-elle d’une voix la plus clair possible, essayant de se rassurer elle-même par le propre son de sa voix


Dernière édition par le 16.02.06 20:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 16.02.06 18:20

En fait, non. La silhouette qui s'approchait n'était pas en train de marcher, mais courir. La silhouette d'un jeune garçon essoufflé, cheveux dans le vent, uniforme débraillé et pantalon maculé au bas des jambes à force de trainer dans la boue de la foret... Et dire que c'était sa troisième journée à Poudlard. Incroyable. Il devait avoir battu tous les records là.

Ca faisait bien un moment qu'il était dans la foret. En fait, pour etre tout à fait honnête, il s'y était aventuré au moment du couvre feu, le petit imbécile qu'il avait pour animal de compagnie avait l'insupportable manie de se fourrer dans tous les endroits possibles et imaginables. A Plymouth, c'était pareil. Il connaissait tous les recoins de la maison sur le bout des doigts. D'après Somerset, il avait pour ambition d'explorer l'ensemble du château + le parc. Sauf que le hamster retrouvait rarement son chemin, surtout vu l'immensité de l'endroit... alors le garçon était obligé de le rattraper. En règle générale il y arrivait assez facilement, mais là, Gyll fut plus rapide que lui, et il se vit obligé de suivre ses traces, ce qui l'avait mené dans la forêt. Et maintenant, il tournait en rond, sans pouvoir en sortir. Et cerise sur le gâteau, il avait perdu toute trace de Gyll.

Il aurait sans doute continué de courir ainsi jusqu'à trouver la sortie de cet endroit effrayant, s'il n'avait pas entendu une voix mal assurée à quelques mètres de lui. Dans l'obscurité la plus totale, il s'approchait vers la source du bruit en courant. Avec un peu de chance, la personne serait capable de lui indiquer le chemin de la sortie.


"Qui je suis ? Rien qu'un parfait idiot qui a suivi son abruti d'hamster dans cet endroit qui n'a rien d'accueillant."

D'après ce qu'il pouvait voir, il avait devant lui une jeune fille pas plus grande que lui, et qui semblait tout aussi paummée. N'empêche.. si on regardait les côtés positifs, on était sur d'en trouver au moins un : ayant passé sa soirée à vagabonder dans ce dédale de racines et de troncs, il avait eu la chance d'être protégé par les nombreuses branches et feuillages qui s'entrecroisaient, et ne laissaient pas passer la pluie. Contrairement à la fille qui semblait être trempée jusqu'aux os.

Et puis, il avait toujours sa baguette. Baguette flambant neuve, négligeamment laissée au fin fond de sa poche. Il ne savait pas lancer le moindre petit sort, mais le fait d'avoir cet outil indispensable sur lui le réconfortait pas mal.


"Et qui cherche à tout prix à en sortir. Si quelqu'un pouvait m'aider, je lui en serai bien reconnaissant."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Pierrick le 17.02.06 22:14

19H30


La foudre s'abbatit non loin de Poudlard. Les gouttes d'eau frappaient sur les fenêtres avec de plus en plus de violence, gagnant en puissance avec une bourrasque phénoménale. Une véritable pluie diluvienne. Le beau manteau de neige qui était présent il y avait de ça une vingtaine de jours avait laissé place à un climat qui rappellait l'automne, ces douces soirées où l'on s'endormait sous ses draps en écoutant le doux ruissellement des gouttes, ponctué par quelques claquements de fenêtres mal fermées qui vous faisez sursauter lorsque vous ne vous y attendiez pas. C'était ça la vie à Poudlard. Même si pour l'instant il ne faisait pas encore nuit, bien que la noirceur provoquée par l'orage avait déjà envelloppé le parc. Les cours extérieurs s'étaient terminés dans la panique, et le cours de vol fut bien évidemment annulé.

Les secondes années, eux, étaient éparpillés un peu partout dans le château à le recherche de divertissement. Mais comment pouvaient-ils se divertir alors qu'ils avaient cours à cette heure-ci ? Parce-que la prof d'astronomie était absente bien sûr. Poudlard étant un vrai aéroport pour profs, celà n'étonnait personne que certains profs disparaissent de la circulation sans crier gare. Et étrangement, les pires profs restaient longtemps, et les meilleurs partaient en premier ... Vous allez nous dire ' Plaignez-vous pas, vous avez des cours tout de même ... ' Non, non, non, Rogue c'est pas des cours, excusez-moi ! C'est plutôt l'industrie' Rabaissage & co ' ! ...

Revenons-en au sujet principal. Les élèves de seconde année étaient donc éparpillés dans tout le château. La plupart sentaient les examens arriver, et se préparaient rudement. Vu que la plupart ne suivaient pas les cours attentivement, ils devaient se rattrapper sur l'étude personnelle, ce qui n'était pas vraiment une réussite pour tout les élèves ... Exemple, Neville Londubat, empoté de première, n'écoutait pas du tout attentivement les cours.Il a beau essayé de se rattrapper sur l'atude personelle, ça n'a jamais rien donné non plus. Donc, hein ...

- " Oh vous savez très chère, je trouve votre thé magnifique, néanmoins il ne peut point rivaliser avec mon thé au jasmin ... "

Isabelle Calipel. Un portrait d'une sorcière vaniteuse qui avait inventée le meilleur thé au monde - ce dont elle ne se cachait pas ... Elle prenait même un malin plaisir à démoraliser ses concurrentes qui auraient osées essayer de concocter une nouvelle sorte de thé ... Une harpie à l'état pur. Justement, Pierrick McLaggen, seconde année, passait devant cette dernière. Elle ne put réprimer un gloussement qui fit trembler Pierrick de rage. Il ne pouvait absolument pas supporter cette harpie qui avait remis en cause les talents de Pierrick en matière d'anglais. Comme quoi 'Son accent British ne lui seyait point ...' Seyait seyait, qu'est-ce qu'elle avait avec les 'seyait' elle ? =_=

Quelques minutes plus tard le jeune homme montait dans le dortoir des garçons de Gryffondor en grognant. Sans aucune raison il était de mauvaise humeur. Le temps peut-être ? C'est vrai qu'en voyant un temps aussi pourri, on avait pas spécialement envie de sourire ... Ses yeux ne dévoilants aucune émotion, le jeune homme s'affala sur son lit, apparement fatigué de sa journée. Qu'avait-il put avoir fait de sa journée ? Rien justement. Et c'était ça qui le fatigait ... Il na luit en fallut pas plus pour s'endormir profondément, sans avoir - pour une fois - fait un récapitulatif de sa passionante vie.


0h10


-" Aaaaaaaaaarg "

- " Keskispassici ? "

Un seconde année avait bondit de son lit, un joural à la main, fouettant l'ait à la recherche d'un ennemi invisible. Quand à Pierrick, il avait bondit de son, baguette à la main, l'air endormit. Mais qu'est-ce qu'il essayait de fouetter vainement l'autre ? À moins qu'il soit en course pour ' le canular le plus débile qui soit ' ? Non non, ce n'était pas du tout ça. Cet imbécile était en train de fouetter vainement ce qui servait d'ombre à une araignée. La chandelle centrale allumée amplifiait la grandeur de l'ombre, et cet élève pensait que c'était une véritable araignée en chair et en os ... Ah jvous jure, la pas douée attitude ... ( hein Winfird ? =) )

Il se dirigea donc vers la petite bête et lui assena un petit coup de baguette qui fit jaillir une gerbe d'étincelle. La petite arachnide tomba sur le sol, et avant d'avoir put faire un geste, elle se retrouvait morte sous la pantouffle droite de Pierrick. Exaspéré par tant d'imbécilitée, il s'habilla en 5-7 avant de descendre les escaliers en collimaçon du dortoir des garçons ... L'orage avait bien perdu en puissance, celà n'était à présent qu'une simple pluie, pas de quoi affoler un régiment ... Pourquoi ne pas faire une balade nocturne justement, histoire de se rafraîchir les idées etb de s'éloigner au maximum des abrutis qu'il avait en guise de compagnon de chambre ? Très bonne idée vous me direz ! Et c'est ce que pensais Pierrick aussi alors ...

- " Allons y donc pour une ptite balade dans la forêt ... Et au diable Rusard et Rogue ... Si on devait les écouter on ne profiterait pas du tout de la vie à Poudlard ... Le p'tit Roguy devait le suivre à la lettre lui ... Et quand je vois Rogue, jme dis que j'ai pas du tout envie de devenir Comme lui X) "

Il se faisait une fois de plus son ptit dialogue avant de partir. La salle commune étant déserte, Pierrick n'eut aucun mal à s'infiltrer derrière la grosse dame pour se retrouver dans les couloirs, avant de piquer un sprint pour éviter que Peeves - qui était à un couloir voisin - ne le fasse repérer. Glissant dans les couloirs, il finit par atteindre le Hall D'entrée ... Dont les grandes portes étaient grandes ouvertes O_O Rusard était pas malin, mais à un point tel quand même ... ? Pierrick ne serait donc pas le seul à être dehors cette nuit ... Il devait donc s'attendre à rencontrer des personnes dehors. S'approchant à pas de loup vers les portes, il prit soin de les refermer correctement avant d'enfiler sa capuche pour se protéger de la pluie.

Il ne luit fallut que quelques pas avant de devoir s'enfoncer dans un gazon boueux ... Arf ça allait pas être simple de ne pas laisser de traces en rentrant TT. Justement, d'autres empreintes étaient présentes ... Pourquoi ne pas suivre les empreintes ? Peut-être qu'au bout du compte on trouvera une Mizu au front ensan glanté cherchant la plante qu'ils avaient trouvé avec Eve et Aroud ? [ Complètement nostalgique le Pierrot ] Il ne s'aperçut même pas qu'au bout du compte il venait d'entrer dans la forêt interdite ... Lorsqu'il fut brusquement arraché à ses pensées, entandant des galopements ... Centaures ? Ayayay, il fallait foncer !

Ni une ni deux, le jeune Gryffondor se mit à foncer comme un malade, ayant dégainé sa baguette au passage pour en faire émaner un jais de lumière qui lui servait pour s'orienter. Continuant sa course ponctuée par d'incessables souffles exténués, le jeune McLaggen s'arrêta tout aussi brusquement que lorsqu'il fut arraché à ses pensées pour songer à ce qu'il venait de faire. Il venait de pénétrer dans la forêt interdite, à la recherche de traces de pas qu'il avait à présent perdu. Mais qu'est-ce qui lui avait passé par la tête lorsqu'il s'était précipité comme ça, tête baissé dans la forêt interdite ? Pff non mais vraiment, il était bien maintenant ...

Une fois qu'il eut repris son souffle, il s'avança d'un pas vif vers une petite clairière ... Dont il ne voyait absoluement pas les détails, sa baguette jetait un jais de lumière considérable mais quand même ... TT S'avançant doucement, il cru reconnaître des voix humaines ... Teh, était-ce les deux noctambules ? Hésitant à deux fois, il s'enfonça un peu plus dans l'obscuritée, avant de se retrouver face à un deux personnes qu'il ne put identifier ... Mais que faisait-il là ?

Pierrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 18.02.06 10:29

La silhouette se rapprocha de plus en plus en vite, sûrement en courant. Elle remarqua alors que celle-ci n’était guère plus grande qu’elle, ce fut un premier soulagement. Elle marmonna une formule qui fit jaillir une petite étincelle bleue au bout de sa baguette, il n’avait pas l’air terrifiant d’ailleurs.

« Abrutit ? Il ne faut pas dire ça. Seul les abrutis ne savent pas reconnaître qu’ils le sont. »

Lança-t-elle au jeune homme, l’ombre d’un sourire au coin des lèvres. Un hamster ? Il cherchait un hamster dans cette forêt, il n’était pas abrutit, juste fou (^^).

« Un hamster dites-vous ? J’espère que vous le retrouverez rapidement… enfin avant le chat que je cherche. »

Le chat ! Elle l’avait complètement oublié celui-là, oh et puis, à quoi servait-il de courir après un matou qui ne lui appartenait pas ? En plus cet imbécile avait réussit à la faire venir ici, et se perdre royalement dans cette forêt qui ne lui inspirait pas grande confiance, trempé de la tête au pied, le bas de sa robe était réduit en lambeaux, et heureusement elle n’avait encore eu le plaisir de tomber par terre, pour se maculer de boue.

Soudain, quelques chose attira son attention. Elle venait d’entendre des bruits de pas, non loin. Elle fit signe au jeune homme de ne plus parler et éteigna sa baguette. Mais trop tard, la personne les avaient repérés. Celle-ci s’approcha à son tour, Winfird pensa d’abord à un prof, car il (ou elle) avait environ une tête de plu qu’elle, puis finalement elle réfléchit, ci il s’agissait d’un prof, il les aurait déjà réprimés sévèrement.

Levant à nouveau sa baguette, elle la ralluma et la pointa en direction de la personne qui comme elle l’avait prédit était un élève. Elle dirigea la seule source de lumière vers l’endroit où se trouvait normalement le blason, mais il ne figurait pas sur la cape. Elle jeta un rapide coup d’œil à la robe de sorcier de l’autre jeune homme, lui était à Gryffondor.

« Et, toi, tu cherches quoi ? Un chien ? »

Demanda-t-elle, une once d’humour dans la voix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 18.02.06 23:08

[hj : la pas douée attitude explr, bon les Malibus-Sisters sont maintenant réunies pour faire un carnage, aux abris Pierrot / les heures c'est juste pour qu'on situe, mon perso n'a aucune notion du temps, elle ne connait pas les montres]

21H30 :

Il faisait déjà nuit, et froid... Une fine silhouette se promenait doucement dans l'obscurité, une drôle de petite fille quand on y regardait de plus près, on avait jamais vu quelqu'un pareil à Poudlard que la jeune Cherokee. Des peaux de bêtes pour vêtements, des plumes un peu partout, deux nattes brunes reposant sur ses épaules, les pieds nus... la parfaite petite indienne.
La fillette était sortie en fin de journée pour prendre l'air, elle ne supportait plus de rester enfermée dans ce drôle de bâtiment un millier de fois plus grand que la seule maison de 'blanc' qu'elle avait jamais vue. Elle avait besoin d'air frais, du bruit du vent qui soufflait entre les feuilles des arbres, de l'odeur des fleurs qui venait vous chatouiller les narines, de ressentir les esprits de la nature autour d'elle.

La jeune fille marchait sans se retourner, tentant de faire le point sur ces quelques jours passés à l'école de Magie. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu'elle y faisait, pourquoi on l'avait envoyée là. Elle ne croyait pas avoir quelque chose à faire ici, elle n'était pas sorcière après tout, il y avait déjà un chaman à la Réserve. Sa tribu lui manquait, son père, la chasse, et Miss Highley...

22H00 :

Cherokee avait marché longtemps, sans se rendre compte qu'autant de temps s'était écoulé. Quand elle se retourna, le château n'était plus visible, sûrement à cause des arbres... Mais ce qui était certain, c'est qu'elle ne savait pas comment rentrer, elle était perdue. Elle ne s'était pas non plus rendue compte qu'elle était rentrée dans la Forêt Interdite de Poudlard, même si elle avait remarqué que les arbres étaient plus denses et rapprochés les uns des autres que dans le parc. La jeune native-american [je vais le caser dans chacun de ses topics c'ui là] se laissa alors tomber par terre, desespérée, abanonnée de tous. Elle ramena ses jambes contre sa poitrine et les entoura de ses bras. La tête entre les genoux, elle ferma les yeux, bercée par les bruits de la nature autour d'elle, des cris des loups (garous mais ça elle ne le savait pas)...

00H10 :

La pluie réveilla la jeune fille, la trempant de la tête aux pieds en moins de quelques secondes. Cherokee n'était pas perturbée par le fait d'être malade, elle aimait la pluie, elle dansait souvent pour elle... Elle resta sans bouger, la tête levée vers le ciel, comme pour se laver l'esprit par l'eau de pluie.
Puis des bruits de pas, la pluie qui cesse... Tout ça en même temps... La pluie lui avait apportée une aide. La jeune Cherokee se leva et fit un révérance à son amie la pluie pour lui avoir apporté du secours. [^^]
Mais les bruits de pas furent vite rejoints par des voix, ils étaient plusieurs, trois auraient dit la jeune fille, habituée à distinguer les animaux sauvages juste par les sons qu'ils produisaient.

La fillette s'avança doucement, prudente, et se râcla la gorge pour indiquer sa présence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 19.02.06 16:13

Abruti ou pas, il n'aurait jamais dû suivre le hamster dans la forêt. D'autant plus qu'il savait pertinnemment qu'elle portait le nom de forêt interdite. La curiosité, mélangée à un besoin impérieux de retrouver Gyll, l'avait emporté sur la raison. Ce n'est qu'une fois perdu et épuisé qu'il se rendait compte de la stupidité de sa décision. Si, pour une fois dans sa vie, il arrêtait de poursuivre son hamster à chaque fois que ce dernier s'échappait, Gyll se serait probablement désinteressé de ce petit jeu.

Quoi qu'il en soit, il avait eu la chance de tomber sur une personne capable de le sortir de ce labyrinthe. Qui plus est, était apparemment dans le même cas que Somers. Chercher un chat dans une forêt aussi dense et plongée dans une obscurité quasi complète était tout aussi incensé que courrir après un hamster. A croire que tous les animaux s'étaient donné rendez-vous cettenuit-là.


"En tout cas, pour l'instant, c'est mal parti" constata Somers.

Il fit mine d'ouvrir la bouche pour rajouter quelque chose, mais fut interrompu par l'arrivée un peu brusque d'une autre personne. Un garçon, en l'occurence, qui faisait une bonne tête de plus que Somerset. Une fois le visage (un peu ahuri, il faut bien l'avouer) du nouvel arrivant éclairé par la lumière bleutée émise par la baguette de la jeune fille, le Gryffondor aux cheveux d'ébène ne mit pas longtemps à le reconnaitre. Dans un éclair de nostalgie, il s'était souvenu de Plymouth, et des quatre cent coups qu'il y avait faits.

"MCLAGGEN MON POOOOOTE !!" s'était-il écrié, l'écho de sa voix résonnant dans la forêt. "0 nouvelles en deux ans : j'ai fini par croire que t'étais mort.......... Kess tu fous là ??"

Mais avant que son interlocuteur puisse répondre, un raclement de gorge se fit entendre. Tous se retournèrent pour découvrir une jeune fille (Oo) bizarrement vêtue. Une habitante de la forêt interdite, peut-être ? O__o
Somerset mit un peu plus de trente secondes à reconnaitre le visage de la fille qui venait de faire son apparition. La petite fille de la volière, l'autre jour.


"Salut. Mais qu'est-ce qu'on fait tous là ? @_@"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Anonymou le 20.02.06 12:31

20h30




Le voyage qui l’avait conduit jusqu’au château n’avait pas été fort appréciable. D’une part, il n’avait jamais supporté de voyager en train et d’autre part, trouver une place avait été bien plus compliqué que ce qu’il avait imaginé. De plus, les seuls élèves qu’il avait rencontrés ne s’étaient pas montrés très amicaux envers lui. Ce voyage fut donc un très bon prétexte au jeune garçon pour marmonner de nouveaux plans machiavéliques …

Mais maintenant qu’il était arrivé, Lyle faisait tout pour cacher son enthousiasme.
Lui et un petit groupe d’élèves venaient de pénétrer le château et s’avançaient maintenant vers un grand escalier qui aboutissait sur une immense porte en chêne.
On les conduisit ensuite à l’intérieur de la pièce que débutait cette porte. Le jeune garçon était tellement ébahit par ce qu’il voyait qu’il ne pus se retenir d’entrouvrir la bouche.

Traversant une longue allée entre deux longues tables, ils arrivèrent finalement devant un tabouret où été posé un vieux bout de tissu déchiré.
Lyle grimaça à cette vision puis écouta le professeur qui leur expliquait le fonctionnement de la répartition.

Une tripoté d’élèves passèrent sous l’affreux chapeau et se firent répartir dans 4 endroits : Gryffondor, Poufsouffle, Serpentard et Serdaigle.
Lyle ne comprenait pas encore à quoi correspondaient ces noms, mais attendit impatiemment d’être appelé. Il en avait vraiment mare de rester debout et la faim commençait à s’emparer de lui.
Il espérait une chose, que les plats ne soient pas faits de bave de crapaud ou autre immondices dont on parle dans les livres des non-sorciers (les moldus si il avait bien comprit).

Il avait remarqué plusieurs têtes qui l’avaient fait bien rire. Il n’osait pas encore se moquer d’eux ouvertement. Après tout, il préférait attendre d’en savoir plus sur chacun d’entre eux.
Mais ses pensées étaient en pleine activité et bientôt il pourrait s’amuser à tous les taquiner. Enfin … peut être, tous !


« TAYLOR LYLE ! »

Le jeune garçon étant perdu dans ses pensées, sursauta à l’entente de son nom.
Il s’approcha et avec dégoût se laissa poser le Choixpeau sur la tête, attendant son verdict …

Quand le nom de SERPENTARD retentit dans la grande salle, Lyle vit et entendit des élèves applaudir de la dernière table à sa gauche.
Il en conclut qu'il devait les rejoindre et descendit du tabouret pour aller s'asseoir avec eux.
Tout en marchant vers eux, il remarqua qu'ils portaient tous une grande robe noir, comme la sienne à la différence près que la leur avait un écusson représentatif d'un serpent argenté sur la poitrine, une cravate verte et grise tout comme le col de leur pull.
Il aimait bien leur uniforme et il ne lui déplairait pas de le porter.

Lyle attendit la fin des répartitions impatiemment. Il lui était devenu impossible d’attendre quelques minutes de plus, son estomac de lui permettait plus. Quand chaque élève fut enfin répartit, il s’illumina soudainement à l’idée de tous ces succulents mets qui les attendaient.
Seulement, sa soudaine joie fut interrompue par un vieillard s’étant levé pour présenter un discours de bienvenue. Le pauvre Taylor, qui habituellement aurait été servi à l’instant même où la pensée d’un repas lui aurait traversé l’esprit, se sentait maintenant particulièrement frustré.

Bien heureusement, le vieillard ne fut pas long et après leur avoir souhaité bon appétit, une quantité impressionnante de plats apparut sur chacune des cinq tables. Même les anciens élèves en étaient encore ébahit.
Lyle consulta ses camarades de l’œil puis, les voyant s’attaquer aux plats, les imita …



Tout au long du repas Lyle n’avait pu s’empêcher de jeter quelques coups d’oeils par la fenêtre. A vrai dire, maintenant qu’il était rassasié, il n’avait plus qu’une envie, aller faire un tour dehors.
Il donna un coup de coude à son voisin de tablée et lui demanda discrètement :

«- Dis moi, on a le droit de sortir dehors après le repas ?
- Ah non, pas vraiment >> … après le repas direction les dortoirs pour une longue nuit de sommeil …, lui dit-il avec un air totalement désabusé. Mais, qu’est ce que t’irais foutre dehors de toutes façons ? T’as pas vu la tempête ou t’es suicidaire ?
- J’ai pas l’impression que ça te regarde ce que je compte y faire ! Donc tu dis qu’on peut pas sortir … ça veut dire qu’on a pas le droit, mais que c’est pas impossible … n’est ce pas ?
- Ouais, c’est ça … mais, j’vais t’dire un truc mon gars, t’es nouveau donc tu connais pas encore bien les profs, mais à ta place je serrais méga prudent. C’est pas que j’ai la trouille ou q’que chose dans ce goût là, mais une bonne retenue dès ton arrivée, c’est p’tête pas la meilleure chose à faire … alors si tu t’fais prendre, faudra pas v’nir pleurer ! »
Le Serpentard regarda intensément Lyle, il était curieux de savoir ce qu’il avait derrière la tête ; mais ses yeux disaient à quel point il voulait sortir …
« - Mais maintenant, si t‘y tiens vraiment, j’te conseille de t’éclipser juste avant la fin du repas. Tu vois la grande porte ? Bah il la ferme juste quand y’a des risques d’intrusions ... enfin, tu vois l’genre … bon, tu devrais songer à y aller, les préfets vont pas tarder à se lever … »
Lyle le remercia et se promis de bien le lui rendre …
Il descendit du banc, se mit accroupit et avança jusqu’au bout de la table, et discrètement se glissa hors de la salle …

Taylor se pressa de rejoindre la porte d’entrée. Il ne se retint pas de regarder une nouvelle fois les tableaux qui ornaient les murs … toujours aussi impressionné par leur mouvement.
Il s’avança jusqu’à la porte, et en faisant le moins de bruit possible, il la poussa ...

Une fois dehors, il jeta un rapide coup d’œil alentour mais fut vite attiré par la forêt se trouvant juste face à lui.
En refermant la porte, un gros souffle de vent glacé vint lui soulevé sa robe de sorcier, et il faillit l’en perdre. Il la referma vite fait et se mit à courir en direction de la forêt.
Finalement, il ne savais pas ce qu’il allait y faire, où il irait, et comment il comptait retrouver le dortoir … Mais généralement, et une fois encore il le montrait, quand il voulait faire quelque chose, que ça ait été réfléchit ou non, il le faisait !

En arrivant à la lisière, il lança un dernier regard au château puis s’enfonça dans la forêt …


Quelques instants après avoir pénétré la forêt, il s’était rendu compte de la stupidité de cet acte … mais la fatigue qui commençait à s’emparer de lui l’empêcha de se reprocher quoi que ce soit. Il marcha encore quelques mètres, puis décida qu’il était inutile de continuer dans son état. Il se posa contre un arbre et s’endormit … quelle journée éprouvante !





00h10


"MCLAGGEN MON POOOOOTE !!"

« WOOOOW ! » s’écria Lyle, se tirant d’un sommeil plus que profond. Or, le réveiller lorsqu’il dormait n’était franchement pas la chose à faire !
Il se leva d’un bond exaspéré et énervé. Il se retourna dans tous les sens, cherchant la source de ce cri … C’est alors qu’il aperçut tout un petit groupe d’élèves certains plus vieux que d’autres … il faisait noir, mais il n’était pas difficile de le distinguer.
Ile ne voulut pas s’approcher, mais écouta ce qu’un des élèves était en train de dire … il portait un écusson rouge il n’était donc pas de son camp … peu importe, il écouterait !

‘Mais qu'est-ce qu'on fait tous là ?’

Lyle avait envie de lui répondre, et sans hésiter, il vint se placer juste en face d’eux …


« - A mon avis, vous êtes venus ici exprès pour me réveiller >> … »

Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 20.02.06 14:23

« MC LAGGEN MON POOOOOTE ! »

Durant un court instant, la jeune fille eut la désagréable impression que son oreille était bouchée ou que quelqu’un venait de lui hurler dans les oreilles. D’ailleurs, ce n’était pas qu’une impression, la main plaqué contre son oreille gauche, elle se tourna en direction de son interlocuteur, l’assassinant du regard. Bien qu’elle ait une furieuse envie de passer ses nerfs sur le jeune homme, Winfird n’ouvrit pas la bouche, ne voulant pas gâcher se moment, qui ressemblé en tout point à des retrouvailles, de personnes qui ne c’était pas vu depuis de longues années. Deux à en juger leur discussion.

Commençant à se sentir légèrement exclus, elle croisa les bras, laissant perdre son regard dans la forêt. Elle entendit alors quelques branches craquer non loin de là, voir tout proche même. Elle tourna la tête en direction de bruit, et aperçut une silhouette d’abord très floue, puis de plus en plus distincte. Elle dirigea sa baguette vers le nouveau venu, qui apparemment était une fille, une jeune fille bizarrement habillée d’ailleurs. L’on pouvait croire que c’était un personnage tout droit sortit d’un film racontant la vie des indiens au Far West. Sauf qu’elle, elle était vraiment, là debout, devant eux.

« Salut… »

Elle ne fit aucune remarque concernant sa tenue vestimentaire, jugeant préférable de la connaître mieux d’abord.

Winfird voulut répondre à la question du jeune Gryffondor mais fut coupé dans son élan, par une voix s’élevant des buissons, un peu trop proche à son goût. Puis, après avoir scruter les ombres, elle put distinguer une fine silhouette allongée au sol, contre un tronc. Celle-ci se leva pour leur faire face, un coup d’œil, lui apprit qu’il était à Serpentard, de toute manière vue le caractère, elle l’aurait s’en doute deviné sans l’aide du blason.

« Si j’avais su, que je rencontrerais des personnes aussi désagréable, je n’aurais pas suivit ce chat…. »

Lança-t-elle s’en retenue, après tout, elle n’allait pas se laisser faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Pierrick le 22.02.06 14:27

- "MCLAGGEN MON POOOOOTE !!"

Pierrick recula d'un pas pour apercevoir réellement qui lui adressait la parole. Qui pouvait connaître son nom de famille et par surcroit s'auto proclamer son 'pote' ? >> Pierrick savait qu'il y avait des voyantes déjantées à Poudlard, mais pas des personnes sachant lire dans les pensées ... Ses pensées commencèrent à s'embrouiller. Qui aurait put connaître son nom et le nommer ainsi ? Mizu ... Non elle avait pas l'habitude de le nommer d'une telle façon ... Rémy ? Nan lui il était pas du genre à s'en aller la nuit et il aurait eut la bonne idée de le nommer 'Pierrot le rototo' >>. Ensuite ... Tim ? Nan pas Tim, lui il l'appellait pas 'mon pote' ... Mais qui que ça pouvait être ?

- "0 nouvelles en deux ans : j'ai fini par croire que t'étais mort.......... Kess tu fous là ??"

Deux ans ? Il devait le connaître avant Poudlard alors ... Son cousin ? Naan il l'aurait appellé rejetton XD Maintenant il fallait réfléchir ... Qui avait-il connu avant Poudlard après sa famille ... ? Il se souvenait bien avoir connu un jeune garçon à la chevelure noire avec qui il avait fait les 400 coups avant qu'il ai été envoyé à Poudlard ... Durant un des voyages de sa mère ... Somers ? O_O N'ayant pas eut le temps de dire autre chose qu'un raclement de gorge se fit entendre.

Pierrick pivota sur lui même pour apercevoir une jeune fille bizarrement - mais vraiment bizarrement - habillée. Etait-ce une étrangère ? Une autre civilisation ? Arf il y avait bien un peu de tout à Poudlard alors ... Il le saurait bien lorsqu'elle se mettrait à parler ... À moin qu'elle ne sacyhe pas parler anglais ? Meuh nan si elle était à poudlard c'est qu'elle savait parler la langue ...

- " Salut ... Bah ce qu'on fait tous là ... Personellement j'ai un abrutit somnambule dans mon dortoir qui m'a réveillé, j'ai décidé de sortir du dortoir alors voilà ... >__> "

Bon bah c'était dit hein ... C'était pas une raison pour sortir du dortoir non plus mais hein, au moin il avait pas inventé une histoire abracadabrante où à la fin un Rogue ahurit se cognait contre un mur invisible ... Quoique ça aurait été bien drôle de voir ce vieux loup se cogner contre un mur hein Escapade Nocturne 2 Et encore, vieux loup était un qualificatif trop sympatique pour cette personne aussi désagréable, pestilentielle ( j'ai cherché dans le dico hein >>) et hideuse que Rogue.

« - A mon avis, vous êtes venus ici exprès pour me réveiller >> … »

« Si j’avais su, que je rencontrerais des personnes aussi désagréable, je n’aurais pas suivit ce chat…. »

Et tok ! Remballé le Serpy qui venait d'arriver ! À peine arrivé qu'il se permettait de parler sur un ton mais un ton ... Ca lui apprendrais à être poli teh ! Mais bon, la même question lui trottait en tête, qui était cette personne qui disait être son pote ? Somers sûrement ... Mais comment en avoir le coeur net ? Pierrick recula à nouveau de quelques pas pour lancer son jais de lumière sur le corps du présumé Somers ...

- " SOMEEEEERS ! - s'était-il écrié, tout comme Somers il y avait de ça une ou deux minutes - Arf c'est moi qui t'avais complètement zappé avec toute cette agitation que crée Poudlard >_< J'en suis sincèrement désolé ... Bah ce que je fais là ... Je suis mes études, tout comme toi à présent. Sinon tu vas toujours bien ? ^^' "


Dernière édition par le 12.03.06 20:43, édité 1 fois

Pierrick
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 23.02.06 15:26

"MCLAGGEN MON POOOOOTE !!"

La petite indienne fit un bond de sursaut en entendant ce cri si profond. Il fallait être fou pour hurler comme ça en pleine forêt au beau milieu de la nuit... Certains animaux sauvages risquaient d'être attirés par la puissance sonore de la voix. Ohhh, c'était le drôle de garçon de la volière, la veille, celui qui l'avait aidée avec les oiseaux qui apportent les nouvelles... Un autre garçon, plus grand qui avait l'air d'être le 'McLaggen' vu sa réaction lui faisait face. Et puis il y avait une petite fille aussi, à la chevelure de la couleur d'un champ de blé, qui dirigeait un bout de bois lumineux vers Cherokee, l'éblouissant de telle manière que la native-american[^^] avait monté une main pour se protéger les yeux. La fillette blonde lui adressa un salut que auquel la petite princesse indienne répondit par un signe de tête.
Ce n'est que quelques secondes plus tard qu'elle put apercevoir une nouvelle silhouette sortir de l'ombre comme elle-même l'avait fait peu auparavant. Un drôle de garçon au visage sec s'était levé d'un bond en s'appuyant sur un tronc auprès duquel il avait probablement été allongé pour les fixer avec un regard dur et provoquant.


"Salut. Mais qu'est-ce qu'on fait tous là ?"

Etait-ce une question pour elle ? Devait-elle répondre ? Parce qu'à dire vrai, elle n'en savait rien. Une seule chose était sûre, c'était qu'au moins l'un d'entre eux avait été envoyé par son amie la pluie pour lui montrer le chemin vers les habitations. Apparemment ce n'était pas le jeune garçon de la volière, et certainement pas celui qui lui répondit juste après.

"A mon avis, vous êtes venus ici exprès pour me réveiller."

Il avait l'air furieux, ce qui mit la jeune fille sur ses gardes. Ne jamais faire confiance au 'blanc' qui est impoli at qui s'énerve, lui avait-on dit avant qu'elle parte pour le Royaume-Uni. Malgré tout, Cherokee aimait croire en la bonté de l'esprit humain et porta son attitude sur le compte de la surprise.

"Si j’avais su, que je rencontrerais des personnes aussi désagréables, je n’aurais pas suivi ce chat…."

Etranges personnes que cet échantillon de spécimens 'blancs', pire que les jeunes filles qui partageaient son habitation. Cherokee pouvait sentir les tensions qui se créaient entre toutes ces personnes, comme des éclairs qu'auraient produits deux amas de nuages de températures chaude et froide [et vous connaissez maintenant le mystère de la fabrication des éclairs, et après on dit qu'on apprend rien sur ce genre de forums mais c'est faux... Bon sur ce, je sors]

"SOMEEEEERS ! Arf c'est moi qui t'avais complètement zappé avec toute cette agitation que crée Poudlard. J'en suis sincèrement désolé ... Bah ce que je fais là ... Je suis mes études, tout comme toi à présent. Sinon tu vas toujours bien ?"

Et bien, en voilà un qui était heureux d'être là... Un sur cinq s'était déjà pas mal...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Anonymou le 03.03.06 11:32

Il est vrai que ce petit groupe d’élèves avait réveillé Lyle très brusquement, mais étant encore trop sonné pour leur en vouloir, il s’était rangé de leur côté et s’était permis une petite blague … Mais il semblait ne pas être le seul cas sarcastique de cette école.

"Si j’avais su, que je rencontrerais des personnes aussi désagréables, je n’aurais pas suivi ce chat…."

Soudainement, son envie de rire disparue pour faire place à on habituelle haine frontale.
Alors que pour la première fois de sa vie il avait voulu faire de l’humour, non pas pour vexer mais pour plaisanter, voilà qu’on lui rejetait une agréable remarque en pleine figure.

S’en était trop pour la même journée ou plutôt pour la même soirée. Après s’être futilement chamailler avec la blondinette quelques heures plus tôt, voilà qu’il repartait pour une séance de crêpage de chignons des plus instructive.

Seulement il n’était ni d’humeur ni en forme. La seule et unique chose à laquelle il pensait à présent était au lit qui l’attendait impatiemment dans sa chambre. Du moins, c’est ce qu’il espérait …

A vrai dire, il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il devait faire pour rejoindre sa chambre, d’où il devait aller et encore moins comment.
Mais le pire dans tout ça, c’est qu’il n’avait pas la moindre envie d’avoir à le demander à cette bande de gamins sur pattes …


- Ah ah ah, si tu savais comme t’es drôle … nan franchement, je m’roule par terre là …, lança-t-il avec une voix, un visage et une attitude des plus meurtrières.

C’est alors que deux des personnes présentes se mirent à se hurler dessus. Le spectacle n’avait rien de chaleureux, du moins, pas pour Lyle. Pour tut dire, il était un peu effrayé par ces deux phénomènes.
Pourquoi se sentaient ils donc contraints de hurler de la sorte ? En plein milieu de la nuit qui plus est …
Lyle ne pu se retenir de lança, d’un air quelque peu dégoûté :


- Comme c’est attendrissant …

C’es alors qu’en détournant la tête des deux garçons en pleines retrouvailles, son regard se posa sur une jeune fille fort étrangement habillée … de plus sa peau était assez bronzée pour le faire penser qu’elle était étrangère à l’Angleterre. Peut être une indigène ?
Quoi qu’il en soit, il se disait que si il ne venait pas de rencontrer les gens les plus étranges du château dans la même soirée, alors il finirait bien vite par devenir fou …

Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 03.03.06 12:10

L’un des sourcils arqués, les bras croisés tenant toujours sa baguette dont immergé la seule source de lumière sans laquelle le petit groupe serait plongé dans la pénombre la plus totale, perdue au milieu de la forêt et de plus avec un élève apparemment faisant partit du petit groupe de personnes fraîchement arrivées mais trop prétentieux pour admettre qu’il était perdu, ne trouvant refuge que dans une forêt dans laquelle il s’était pommé décidant de se servir des premiers élèves qu’il trouverait en guise de défouloir. En rajoutant également une petite indigène qui ne daignait décocher un mot…peut être après tout qu’elle ne parlait pas leur langue… et deux élèves de Gryffondor apparemment amis de longues dates s’étant perdue de vue durant un certain temps qui ne prêtait plus aucune attention aux autres élèves…tableau charmant.

Ah ah ah, si tu savais comme t’es drôle … nan franchement, je m’roule par terre là …,

C’est donc ainsi quand écoutant le Serpentard elle leva les yeux au ciel laissant échapper un petit soupir digne d’un spectateur qui lutter contre l’irrésistible envie de s’endormir devant une pièce de théâtre des plus ennuyeuse. Et puis elle n’avait vraiment pas envie de se chamailler à ce moment même, déjà assez énervé comme ça, le jeune homme désagréable n’avait pas besoins d’en rajouter une couche.

« Franchement tu m’étonnes… parce qu’ à la base c’était pas censé être une plaisanterie mais plutôt une remarque des plus réaliste… enfin t'as e la chance si ça te fait rire...moi pas du tout»

Puis sans ajouter un mot, elle lui tourna le dos, regardant l’unique autre jeune fille de se troupeau… elle n’avait pas l’air méchante, n’y de mordre d’ailleurs. Elle tenta quelques pas dans sa direction affichant un visage plus sympathique que celui qu’elle avait adresser au Serpentard quelques secondes plus tôt. D’ailleurs cela semblait s’être arrangé…môsieur l’enquiquineur de première avait l’air d’avoir changé de défouloir…cela tombé très bien, enfin… elle compatissait quand même avec les deux jeunes homme qui du coup ne pouvait même plus profiter de cet instant de retrouvailles.

C’est donc en regardant la jeune fille, l’ébauche d’un sourire au coin des lèvres qu’elle lui posa une question sûrement un peu ‘bateau’ mais qui pourrait peut être engager une conversation.

« Hum…ça fait longtemps que tu es à Poudlard ? »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Invité le 31.03.06 15:04

Cherokee regardat la scène en silence. En qualité de spectatrice, elle restait en retrait. Les quatre jeunes gens n'avaient pas l'air plus étonnés que ça de se retrouver tous ensemble dans un lieu où l'on ne se trouve habituellement pas en plein milieu de la nuit. Les cheveux encore humides de la pluie du début de soirée de la Native-American ondulaient de façon à peine visible.

La jeune fille à la chevelure de la couleur d'un champ de blé discutait violemment - se disputait carrément - avec le drôle de 'blanc' au visage sec qui avait l'air aussi heureux d'être présent que de se faire mordre par un élan... Et croyez-moi, Dieu sait que c'est douloureux une morsure d'élan.

Quand il se tourna vers elle pour la dévisager de la tête aux pieds, la fillette tenta un sourire poli à son attention, n'était-ce pas la coutume chez les 'blancs' ? Cherokee n'en était plus du tout certaine, et prise d'un doute qui la rongeait de l'intérieur, elle regretta immédiatement son geste.

C'est alors qu'une deuxième paire d'yeux se posa sur la petite indienne. L'autre jeune fille s'approchait à pas lents d'elle, abordant un regard empli de douceur et de gentillesse.


Hum... ça fait longtemps que tu es à Poudlard ?

Longtemps... beaucoup de temps. Ca d'accord. Poudlard... Poudlard ? Encore un nouveau mot ?

Pooh dw laawrh

Ahhh ! N'était-ce pas ainsi que se nommait cet endroit ? Le nom de l'école ? Si, elle l'avait lu quand elle avait reçu cette étrange lettre qui lui disait de rejoindre l'école. Cette fille lui demandait donc si elle était à l'école depuis beaucoup de temps. Cherokee leva ses mains à la hauteur de sa poitrine et marqua silencieusement sur ses doigts le compte qu'elle faisait mentalement. Elle releva ensuite la tête vers la fillette et s'apperçut que le silence s'était installé parmis les arbres et que tout le monde avait les yeux braqués sur elle. Les joues brunes de la Native-American s'empourprèrent.

... Hum... Trois... jours.


~ hj ~ fallait que je fasse mon hj du jour... je-raconte-ma-vie attitude. Donc, pour dire qu'au bac blanc en anglais je suis tombée sur les indiens d'Amérique et leur discrimination. J'ai pas pu m'empêcher de penser à ma p'tite Cherokee (surtout que c'était justement des indiens Cherokee ^^). Ayé j'ai raconté ma vie ~ hj ~

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Escapade Nocturne Empty Re: Escapade Nocturne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum