[RP] Bal d’Halloween 2008

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 20.11.08 21:43

Ça ne faisait que quelques mois que la petite Maylea était arrivée à Poudlard et elle attendait avec impatience Halloween. Halloween ! Le meilleur moyen de se déguiser et de faire la folle (encore plus !). Le dernier qu’elle avait passé était chez Will : il avait organisé toute une fête pour toute l’école. Ah la la ! Le bon vieux temps ! Mais maintenant, ce n’était plus le passé mais le présent ! Et elle ne pouvait se déguiser en sorcière comme avant. Non, cette fois, elle était un vampire…Sa peau était blanche, elle s’était maquillée les yeux très noirs et avait mis du rouge à lèvres rouge foncé, elle avait réussi à accrocher les deux faux crocs (achetés au préalable dans un magasin de farces et attrapes moldu) dans sa bouche, une longue robe noire et rouge et à manches longues qui lui arrivait aux pieds et une cape noire au dos. Elle avait vernis ses doigts en rouge. Elle s’était teintée les cheveux en noirs à l’aide de sa baguette magique. Elle avait opté pour des chaussures plates : ses ballerines noires.

Bref, lorsqu’elle s’habilla et qu’elle se regarda dans le miroir, elle ouvrit de grands yeux. Effectivement, elle ne ressemblait pas du tout à ce qu’elle était. Elle faisait même peur à voir mais n’était-ce pas là le but d’Halloween ? Prête, elle sortit du dortoir et arriva dans la salle commune des Poufsouffle, bondée en ce soir de fête. Elle sourit à ceux qui tournaient la tête vers elle, montrant ses crocs, à moitié peint d’une couleur rouge sang. Après avoir réussi à se frayer un chemin, elle sortit dans le couloir puis se dirigea vers la Grande Salle.

Quelques minutes plus tard, elle arriva. La salle était encore plus bondée que la salle commune des Poufsouffle. Les tables avaient été poussées contre le mur pour faire office de buffets. La fillette leva les yeux vers le plafond et les murs. Waouh ! C’était beau ! Et glauque ! Ils n’y étaient pas allés de main morte avec la décoration ! La jeune Poufsouffle ne put retenir un sourire. Après s’être pris un verre de jus de citrouille, l’avoir bue et dansé sur une musique qu’elle adorait, elle entendit la voix du directeur :


« - Siiiiileence ! … … … Hm. L’imitation, c’pas mon truc. Paradoxalement … A ce bal, vous vous sentez tous en sécurité … C’est Poudlard, on mange des bonbons puis on retourne dormir ! … Mais c’est Halloween, bon sang ! El Dia de los muertos … Un jour où vous croisez toute sorte de monstres et de démons, des allégories du mal par centaines, vous côtoyez la mort à chaque couloir et partagez votre dortoir avec la peur ; mais vous êtes souriants, arrogants, insouciants … Inutiles. Ridicules. Vous êtes venus, déguisés, pensant pouvoir profiter d’une soirée où, cachés derrière des draps blancs, vous pourrez jouer à ceux qui n’existent pas …Vous avez eu tort ; maintenant, les masques vont tomber. Oui, ouvrons vos petites têtes pour voir ce qu’il s’y trouve vraiment … Alohomora … »

Soudain, un bruit de cliquetis de cadenas se fit entendre. Non pas un seul. Par milliers. La fillette sursauta et se retourna. De sous les nappes sortaient des...Epouvantards ? Oui, ça devait être ça. Elle en avait déjà vus quelques uns dans les livres mais jamais en vrai. Tout à coup, des élèves qui en avaient peut-être déjà vus en vrai se mirent à paniquer. Pourquoi ? Ah oui, on voyait nos pires peurs. Et soudain, la poufsouffle se fit violemment bousculer par un (ou plusieurs ?) élèves en panique. Au sol, elle leva la tête et vit des dizaines et des dizaines de choses horribles : des détraqueurs, des araignées géantes…etc…etc…Elle tenta de se relever. Elle réussit. Elle entendit alors un souffle derrière elle. Elle se retourna. Oh ! Will ????? Comment ça se faisait qu’il était là ? Il se mit à crier.

« Will !! Qu’est-ce que t’as ? Pourquoi t’es là ? »

Une épée apparut à l’endroit précis où était son cœur. Il leva son regard vers elle et elle ouvrit de grands yeux effarés. Soudain, Will disparut pour laisser place à Elina, sa mère. La même scène. Mes yeux se couvrirent de larmes. NON ! Elle ne devait pas pleurer ! Elle devait réfléchir ! Réfléchir !!
Autour d’elle, on entendait des cris mais par endroits, des sorts, que disaient-ils ?

- Ridikilus ! disaient-ils.

Oui ce devait être ça. Soudain, Mike, son père, apparut à la place d’Elina. Le cœur tranché. Des larmes coulèrent sur ses joues. Les larmes de son mascara. De son cœur qui s’effritait en voyant ces scènes trop dures pour elle. Elle sortit machinalement sa baguette, sans s’en rendre compte peut-être. Elle le fis trop lentement car l’image de Daniel lui apparut.


« NOOOOON ! R…RIDI….Ridikilus ! »

Pas d’effet. Daniel mourut. Les membres de son ancienne équipe de football apparurent un à un.
« NON. Non… »

Elle se recroquevilla sur elle-même, pleurant, sa baguette toujours dans sa main. Elle osa un regard. Deuxième membre. Troisième. C’était sa plus grande peur ! Elle ne devait pas céder ! Bon sang…Elle n’y arrivait pas…Il fallait qu’elle essaye. Dès qu’elle se leva, le quatrième membre mourut à son tour. Elle n’avait plus de mascara à l’heure qu’il était. En moins de 20 minutes, Elle avait tout perdu. Elle pointa sa baguette.

« RIDIKILUS !!!!! »

Toujours pas d’effet. Ce devait être le manque d’entraînement. Le cinquième membre apparut à ses yeux. Elle se retourna, essayant de chasser ces images de son esprit. Elle essaya d’avancer, fit un pas. Un autre élève la bouscula, elle tomba au sol.

- Maylea, ça va ?

Le sixième membre lui demanda si elle allait bien et mourait ensuite. Ça devait cesser. Bon sang…Elle aperçut qu’un professeur soulevait une nappe, au loin. Des élèves étaient dessous. Elle aurait du y aller. Mais elle n’avait pas eu cette chance.

- Hey, May’ ?

Le septième membre. Elle ne répondit pas. Les « Maylea ! ça va ? » et « May ? » se suivaient. Huitième…Neuvième…

Soudain, elle n’entendit plus rien. Elle aurait aimé ne pas avoir peur de la mort de ses proches. Elle aurait aimé avoir peur d’autre chose. D’une araignée. Ç’aurait été bien plus pratique…Ou peut-être pas. Elle serait allée sur elle et elle se serait recroquevillée sur elle-même. Mais là, c’était différent. Elle voyait clairement la mort de ses proches. Tout d’un coup, elle ne vit plus rien. Le noir complet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 21.11.08 15:10

Bien qu’elle eu intégré l’école de poudlard depuis déjà quelque mois Ani-Léa ne s’étais toujours pas habituer au grand château, au nombre impressionnant d’élèves le fréquentant, et surtout au fantômes et au peintures "vivantes" alors dans si une date devais la mettre mal a l’aise c’étais bien la "fête de l’étrange" ainsi que sa mère nommer la fête d’halloween. Mais désormais sa vie étais étrange est elle décida que elle se présenterais au bal dans le grand hall avec le costume qu’elle portais lorsqu’elle et sa sœur étais les étoiles du cour de danse de Mme Camargo. Ayant revêtu son costume elle lança un regard critique vers le miroir ses long cheveux étais (pour une fois) détacher et lui retomber dans le dos jusque au niveau de ses genoux en faisant de belles boucles naturelles. La moitié supérieure de son visage était cachait par un loup bleu azur en forme d’aigle royal. Son collant d’un blanc immaculé moulais ses jambes d’une longueur plutôt impressionnante, elle portais aussi un body tout aussi blanc que le collant et un tutu de tulle bleu ciel lui enserré sa taille fine, et ses petits pied étais chaussais de pointe bleu–lagon. Personne ne pourrait la reconnaître ainsi vêtu.
Elle descendit donc dans la grande salle ou la fête était déjà bien entamée. Elle fit son entrais en silence en regardant droit devant elle. Elle ne voyais personne et étais sure que personne ne la voyer, elle s’avança jusque au bord de la piste et, dans un froissement de tulle, s’appuya contre le mur pour regardais danser les autres élèves du château.
*pouvu que personne ne me remarque!! j'ai bien trop peur pour me lancer dans une discution*voila la seul et unique pensé que son esprit affoler arriver a formuler.

Puis soudain son attention fut attirée par une tache sanglante qui s’approchait d’elle en remontant jusqu'à la source. Elle se rendit compte que la bas se trouvais une jeune fille qui étais vêtu exactement comme elle mais son loup étais tomber et le visage qu’ani-léa découvrit elle le connaissais trop bien c’étais le sien elle s’approcha du corps et lui pris la main, la droite,
« Pas de petit doigt !! Remus réveille-toi !! »
Sa sœur étais la couchais sur le sol baignant dans son propre sang. D’une main tremblante Ani-Léa chercha le pouls de sa jumelle mais rien elle était morte
« J’aurais du te protéger pardonne moi »
puis elle s’évanouie en travers du corps de sa sœur.
L’epouvantar en ayant fini avec elle il reporta sont attention sur une élève de griffondor qui passer a coté de lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Wiluna Qadehar le 22.11.08 11:41

Quand Wiluna vit arriver droit sur elle Sally en Dame Blanche, redevenue brune pour l’occasion, elle sourit. Même pour Halloween, fête où l’on est censé être le plus horrible possible pour faire peur, Sally restait… Sally. Sexy, avec ce petit quelque chose qui faisait se retourner les garçons sur son passage et même les filles.
Sans plus attendre, Wiluna servit un verre de jus de citrouille à sa nouvelle amie. Elle ne voulait pas risquer le fait que celle-ci change d’avis, car c’était encore possible.


Tiens et le renverse pas.


Du jus orange sur une robe blanche, ça serait pire que sur des bandelettes de momie. Mais évidemment, la jeune fille ne pouvait pas se douter de ce qui les attendait et qui les obligerait à lâcher ce qu’elles avaient dans les mains pour saisir leur baguette. Pour l’instant, elle était juste en face de sa camarade et elle était bien décidée à profiter au maximum de ce bal. Car qui dit bal dit danse et qui dit danse dit garçons. Avec un peu de chance, Wiluna tomberait sur l’amour de sa vie ce soir. Ironie, quand tu nous tiens… Enfin, elle verrait bien et s’amuserait même si ce n’était pas le cas.

Au fait, tu as vu la citrouille à l’entrée ? Elle n’est pas comme les autres. Viens.

Et elle prit le bras de Sally pour l’entraîner tout près de la Grande Porte, ne le relâchant que devant la fameuse citrouille. Elle ne fit pas attention à la réaction de la Serpentard, qui ne devait pas être habituée à se faire "traîner" comme ça, toute à sa joie de lui montrer un truc complètement débile mais qui la faisait beaucoup rire.

Il faut que tu mettes ta main dans sa bouche.


Evidemment, il fallait bien quelque chose et/ou quelqu’un pour casser le délire de notre jeune préfète et évidemment, il fallait que ce soit le Directeur en personne et son épouvantable idée.
Après son discours plus ou moins… compréhensible -
¤ C’est quoi son problème, il sait pas s’amuser ? Il veut pas se taper la honte en dansant ? ¤ - elle entendit en même temps que les autres élèves les bruits de cliquetis sortant de sous les tables, dont celle située juste à côté d’elle où trônait le programme de la soirée et où, soit dit en passant, cette petite surprise n’était pas indiquée (je sais, c’est une surprise)
Tous les élèves ou presque étaient massés au centre ou vers le fond de la salle et c’est sûrement la raison pour laquelle Wiluna et Sally eurent le droit à quelques épouvantards en plus, ces derniers se jetant bien sûr (quels flemmards) sur les personnes les plus proche d’eux.

Bref, en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, la jeune Gryffondor se retrouva devant un incendie assez conséquent sans avoir pu en distinguer l’origine et, la panique la gagnant, elle perdit le contrôle d’elle-même et se métamorphosa en panthère. Cela ne dura que trois minis secondes et elle se retrouva ensuite de nouveau devant cet incendie rugissant, en momie, incapable de faire le moindre mouvement. Et il se rapprochait de plus en plus…


________

HJ : je préviens juste que seuls le dirlo et Sally voit Wilu dans cet état.
avatar
Wiluna Qadehar
Préfète en Chef
Préfète en Chef

• Nombre d'écrits  : 8394

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois d’acajou, poil de licorne, 20 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Bah Wilu eh bah je l'OVERKIFFE.
Clé'

Bah Wilu et bah je l'overdeteste.
Val.

Arty : Bah Wilu ... Rien du tout en fait. J'aime bien son nouveau vava.

WILOUNANOU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Valentin Moson le 23.11.08 17:27

Il ne sert à rien de courir .
Il faut partir à point .



L’ambiance était pourtant sympathique à ses débuts . Valentin s’était rapproché du buffet et s’amusait, avec Orphan, à goûter chacune de ces étranges choses qui jonchaient la table, la colorant avec joie . Enfin, colorant … Les couleurs restaient dans l’orange, le noir, et si ce n’était pas cela, c’était toujours des couleurs très sombre , très foncé, très halloweenesque . Les costumes l’étaient aussi . Valentin avait croisé un diable, un rat horrible, un mort vivant, une vampire, un monstre mi-rat mi-thon, bref des atrocités . Mais il n’était pas décu de son costume, plus il croisait du monde, plus la réaction que les personnes avaient en le voyant lui confirmait l’idée d’Orphan selon laquelle le costume de loup-garou était quand même bien réussi .

Valentin avait la bouche pleine d’araignées en gélatine lorsque le Directeur de Poudlard se mit à parler . Tout le monde l’avait écouté avec attention . Sauf Valentin qui continuait à manger ces araignéees en gélatine pour qui il s’était découvert une passion secrète . Il essayait tout de même de suivre un minimum le discours, pour paraître un Serdaigle sérieux et attentif . Mais les seules choses qu’il entendit furent des passages :

-A ce bal, …on mange des bonbons …bon sang !Un jour…

Valentin se retourna, et fit tomber la dernière araignée en gélatine qui était dans sa main . Le discours du directeur était de plus en plus vivement prononcé, et ce qu’il avait entendu attirait étrangement son attention, mais aussi celle des autres qui avait un comportement étrange … comme si ils avaient peur . Valentin écouta .


«- Mais vous êtes souriants, arrogants, insouciants … Inutiles. Ridicules. Vous êtes venus, déguisés, pensant pouvoir profiter d’une soirée où, cachés derrière des draps blancs, vous pourrez jouer à ceux qui n’existent pas …Vous avez eu tort ; maintenant, les masques vont tomber. »

S’en suivit des évènements qui, jusque là, n’aurait jamais pu se produire avec Dumbledore comme directeur . Harris, s’approcha d’un enfant, pointa sa baguette sur sa tête et dit quelque chose que Valentin n’entendit, pas, ou ne voulut pas entendre . Il n’entendit que la formule que le Directeur avait prononcé :

-Alohomora!
C’est à partir de ce moment que tout commenca . Ce mot fit basculer la Grande Salle dans une folie incroyable . Des cliquetis se firent entendre partout, et la peur des élèves atteignaient son apogée à l’entente de ces bruits étranges qui venaient d’on ne sait où . L’ambiance n’était plus du tout là même . Mais l’ambiance échappea très vite aux pensées de Valentin . L’ambiance était la dernière chose à laquelle il pensait . Car maintenant, il ne pensait plus , il subissait .

C’était un Léo Draco trempé sans rien d’autre sur le torse que des gouttes d’eau qui ruisselaient sur son corps . Il avait un pantalon, lui aussi trempé . Ces cheveux collés à son front . On aurait dit qu’il sortait du lac . Trempé . On aurait dit qu’il venait de sauver du lac un enfant en détresse . On aurait dit que cette homme face à lui ne regardait que Valentin . O aurait dit que Valentin était comme dans un cauchemar . Il sentait la présence du regard des autres sur lui, mais il n’osait les regarder . Il ne pouvait détacher son regard de Draco musclé, Draco ruisselant . Draco qui leva son bras et pointa son doigt sur Valentin:

-T’as peur de quoi ? Hein … T’as peur de quoi ? Hein Valentin ? T’AS PEUR DE MOI ? HEIN ?


Les larmes coulaient comme un torrent sur les joues de Valentin .

-VALENTIN MOSON!


Il avait l’impression qu’il hurlait . Alors que Draco murmurait ses paroles . Il avait l’impression qu’il déclamait ça à toute la Grande Salle . Alors que Draco ne faisait que murmurait, à un mètre de Valentin, ses paroles cinglantes . Draco était façe à lui et parlait .

Valentin tomba dans les pommes .

Le monde était fleuri . La pomme était en haut . Il avait juste à lever le bras . Mais il n’avait pas le droit .
avatar
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Naomah Farwell le 23.11.08 21:17

Un paquet venant de ses parents dans les mains, Naomah pinçait les lèvres, mécontente, comme bien souvent. Une robe de princesse?! Pour halloween?! Mais de qui se moquait-on? Et pourquoi pas un déguisement de lapin tant qu'on y était? Bon, d'accord, sa mère avait fait un effort. C'était une robe de princesse noire. Qui avait dit "original" pour halloween?
Donc, si on résumait, ce déguisement était non seulement parfaitement tarte, mais en plus effroyablement banal. A en pleurer donc.
Non, Naomah n'irait pas au bal dans cette tenue. Voila qui avait été décidé dans la seconde qui suivit le réception du colis. Par contre, elle n'irait pas nue non plus. Ce qui posait problème puisque dans ces conditions, il lui faudrait se procurer elle-même un costume. Mais quoi?
Quelques années de plus et d'accumulation d'une bonne dose d'autodérision l'aurait sans doute menée à revêtir les habits que sa mère lui achetait pour sa vie quotidienne, de ces parures dignes d'une grande dame, mais taille enfant, qui jurait de façon ridicule. En effet, elle avait pour habitude d'arracher tout élément froufroutant, et les laisser pour une fois ne manquerait pas de provoquer l'horreur chez ses comparses: overdose de dentelle, trop plein de guindures, débordement de rubans,... Plus d'un y succomberait. Mais Noa n'en était pas là.

Revenons en maintenant à un autre jour, celui d'halloween, mais pour une même mimique: toujours lèvres pincées, Naomah se regardait dans la glace de son dortoir. Peu de temps avant, elle était allée dans la salle commune pour voir les personnes déguisées défiler. Elle avait même eu la peur de sa vie en croisant un loup-garou, puis un vampire, et d'autres imbéciles du genre très fiers de leur apparence. Leurs déguisements étaient géniaux! et elle en crevait de jalousie... Son idée si géniale sur le moment lui paraissait triste à en mourir. Désabusée, elle attrapa tout de même la bulle brune tout droit sortie d'un magasin de farce et attrape, et l'écrasa sur sa tête. Lentement, ce qui ressemblait à une dégoulinure de grosse bouillasse à tendance marécageuse commença de lui couler sur la tête, puis sur les épaules, jusqu'à la recouvrir totalement.
Quelques secondes plus tard, elle ressemblait à une parfaite femme au foyer de tout bon golem qui se respecte. Mais attention, pas n'importe quel golem! Un golem des marais. Du genre qui dégouline continuellement d'une vase verdâtre à tendance vomissure végétale, et qui dégage une odeur de décomposition avancée. Normalement, elle aurait du laisser des flaques de boue à chacun des ses pas et dégager une odeur à la limite du supportable, mais l'avantage d'un déguisement est qu'il n'a pas à être réel. Fort heureusement.
Parfaitement dégoûtante! Mais proprement. Personne ne la reconnaîtrait, et surtout, personne n'aurait le même déguisement qu'elle. Tant pis pour le côté classieux qu'il valait mieux avoir lors d'un bal, et si ça n'allait pas être facile de danser. C'était le but après tout: dénoter.
Faisant un détour pour éviter un détraqueur, le regard outré, et se retenant de rester fascinée comme une gamine (qu'elle est) devant un diable et un ange à l'allure incroyable, Naomah se hâta de rejoindre le buffet pour voir ce qu'il offrait. Elle avait beau maintenir le menton bien haut, et lancer des regards défiants à qui osait le traiter de tas de bout, soutenir son concept anti-popstar n'était pas évident, surtout quand on n'avait personne avec qui partager son point de vue.
C’est au moment de se prendre pour de bon un « pousse-toi gros tas », qu’elle retrouva toute sa verve.

« Attend de croiser mon golem de mari, on verra si tu le prends comme ça… »

Et de lui tirer la langue de façon bien sentie. Puis elle enchaina dans la foulée avec un « 1000 ans de malédictions marécageuses !! » pour se frayer un chemin en secouant les bras dans les airs alors qu’elle s’éloignait du coin bonbons. Voila, elle était de plus mauvaise humeur que jamais à cause de ces imbéciles qui ne pensaient qu’à avoir un joli costume. Elle ronchonna un certain temps dans son coin, avant de se rendre compte qu’elle s’ennuyait fermement, et qu’elle n’aimait pas s’ennuyer. Prenant le parti de laisser derrière elle toute rancune, elle repéra un gang de trois vampires entrain de siroter leur boisson. Sans leur demander leur avis, elle vint se poser àleur côté sur une chaise libre, savourant leur étonnement, un sourire réjouit à la limite du crétinisme affiché lui fendant la poire.

« Vous faites une réunion des dentus anonymes ? A bas les aphtes chroniques et les bronzages tendance cendrée ! »

Et lève le poing telle une militante engagée. Après un instant de stupéfaction, la conversation se lança, surréaliste au possible, entre des vampires dépités parce que leur condition n’était pas suffisamment reconnue… Les dentistes refusaient de les prendre en consultation la plus part du temps ! Et au pauvre golem de s’apitoyer sur son sort à son tour… Il était un pestiféré en société ! Les taches de boue passaient encore, mais l’odeur mon bon ami, l’odeur !!! Personne n’y résistait. Naomah finit par quitter cette petite assemblée sous prétexte d’aller se concocter une infusion mandragore et pyroxène dont on lui avait dit beaucoup de bien. Et c’est en se rendant au coin boisson, le sourire à nouveau sur les lèvres, qu’elle remarqua une nouvelle venue, déguisée ? en femme seulement habillée d’un drap. C’était la mauvaise foi qui la faisait parler ainsi et afficher un air de dégoût non dissimulé. A une personne qui s’extasiait devant son entrée fort remarquée, elle envoya un regard noir et ne se retint pas de la traiter d’imbécile. Tout ça n’était que parade ridicule !
« et que dirait-elle si je m’approchais d’elle ? »
Pour mimer l’action, Naomah tendit les bras droit devant elle, tel un zombi grotesque.

« elle en ferait des bons sur place et piaillerait sans aucun doute, en perdant peut-être même son drap ! »

Et à Naomah d’éclater d’un rire un peu cruel. Ça faisait du bien. Elle qui n’éprouvait que mépris pour ce genre de comportement, elle aurait aimé que tout le monde se rende compte qu’il n’y avait aucun intérêt à se pavaner de la sorte, à part à gâcher des trésors d’énergie uniquement pour faire croire qu’on est plus important qu’on ne l’est réellement. Etait faible celui dont l’ego avait besoin de ce genre de prestation.
Ce genre de pensée ne devait pas l’empêcher de se moquer ouvertement d’une fille déguisé en zèbre quelques instants plus tard.
Sans chercher à la modérer, la moquerie fusa sous le nez de la concernée, cruelle :


« et pourquoi pas se déguiser en yéti aux feux de Belame ?! (en plein été ^^) ».

L’esprit d’halloween se perdait vraiment ! Tout ça ne devenait qu’une pitoyable farce. Mais il fallait quand même avouer que derrière la moquerie se cachait une pointe d’admiration. Se déguiser en zèbre ? il fallait oser ! Et ça, elle approuvait à 100%.
Mais voila que son attention était déjà attiré ailleurs, vers celui qui s’avéra être le directeur de Poudlard pour tout dire. Un discours, puis le silence juste rompu par le déclic caractéristique de nombreux cadenas qui se déverrouillent. Et encore le silence, dans l’expectative, puis la folie.
Dans un premier temps, Naomah ne comprit rien à ce qui se passait, si ce n’était que la grande salle était habitée du non sens le plus total ! Pleins d’apparitions insolites, et les élèves qui réagissaient à leur vue de façon totalement irraisonnée ! Pourquoi avoir peur d’un clown ? D’une araignée ? Et de n’elle savait trop quoi d’autre… Elle tenta bien de raisonner ses voisins alors que le malaise et l’appréhension se glissait, lourds comme le plomb, dans son estomac.


« ce n’est rien… on va les faire partir, les professeurs vont… »

C’est au milieu d’un discours de ce genre qu’elle vit un homme qu’elle ne connaissait pas et qui vociférait sur sa camarade se tourner vers elle, terrible. Il ne lui faisait pas vraiment peur, mais suffit à détourner son attention. Et c’est là qu’elle le remarqua, en même temps qu’un frisson terrible se propageait le long de sa colonne vertébrale, la gelant sur place. Redoutant ce qu’elle allait voir, elle tourna lentement le visage vers le dessous d’une table, non loin.
Le regard de feu dardé sur elle, il n’y avait aucun doute. Le sinistros était là pour elle. Hirsute et immense, il s’extirpa pas à pas de sa cachette, pour mieux narguer sa proie. Il donnait l’impression de grossir à chaque instant, à moins que Naomah ne soit entrain de diminuer de taille, elle n’aurait su le dire, bien trop occupée par cette impression de perdre tout contrôle sur son corps.
Elle savait qu’il lui fallait fuir, ou que s’en serait fini d’elle, mais en était-elle capable ? A force de volonté, elle fit un pas en arrière, percutant une chaise, puis une table. Elle marchait autant qu’elle tombait, si bien qu’elle finit par se faire violence pour détourner les yeux et poursuivre sa fuite. Prête à quitter la pièce, elle percuta un élève, de dos et bien plus grand qu’elle.
C’est alors qu’apparu un autre sinistros, puis un troisième. Ils étaient tous là pour elle, ça se voyait. Lentement, et issu du plus profond de son être, sa voix s’échappa en un crescendo rapidement brisé. Il y avait de désespoir dans ce cri, mais son arrêt signifiait aussi le retour d’une froide lucidité. Ça ne servait à rien de crier, mieux valait courir.
Un afflux d’adrénaline aidant, elle poussa plus fort ce qui se trouvait sur sa route pour rejoindre la sortie.
Pendant que son inconscient lui rugissait dans les oreilles qu'il fallait fuir à tout prix, sa raison parlait calmement, lui assurant que tout ça n'avait aucune logique! Tous ces trucs qui apparaissent tout à coup en pleine grande salle? Huu! Non-sens! il devait y avoir une explication très simple. D'ailleurs, n'entends-tu pas ces voix qui crient? "riddiculus!", quel doux son, quelle promesse d'apaisement! Mais laissons Naomah à son dialogue intérieur parfaitement inéquitable.


(HJ : bon… misère de misère, j’ai perdu la première version et du réécrire vite fait… J’ai pas eu la foi de toute refaire bien, donc bon… bref, elle ne sortira de toute façon pas pour de bon de la pièce, mais je m’arrête là au cas ou quelqu’un voudrait interagir ^^ se faire défoncer, essayer de la calmer, bref… XD)
avatar
Naomah Farwell
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 97

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Ebène et poudre de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 23.11.08 23:35

L'ange noir était toujours "caché" sous la table avec d'autres éléves qui tremblaient de peur.. Non elle ne se cachait pas réellement et puis ses deux ailes sortaient de beaucoup du buffet mais en premier année Emily n'avait pas encore apprit ce sort, même si elle en avait entendu parlé dans les livres, que son père lui avait briévement parler de ces épouventards qu'elle étudierait en cours il ne lui avait absolument pas expliquer comme les faire disparaitre..
L'espace de deux minutes suffit pour qu'une femme assez mat de peau mais avec un air de zombie.. Etrange.. Emily l'avait déja aperçu comme ça mais avec ce déguisement c'était dur pour elle de la reconnaitre:


*Aaah le Professeur d'Histoire de la magie*, elle avait été présentée rapidement et la jeune Envers ne se souvint pas vraiment si elle avait déja assisté à un de ces cours.. Elle était d'ailleurs dans un flou assez important, le fait qu'elle entendait des hurlements de partout, que les épouvantards n'avaient toujours pas été calmés et que de plus en plus d'éléves s'entassaient sous les tables et les buffets ne l'a rassuré pas trop.

"Besoin d’aide ?" lui avait demandé la jeune femme, enfin elle avait surement posé cette question à tous les éléves qui tentaient tant bien que mal de se débarasser de tous ces épouvantards qui voletaient partout dans la grande salle. La jeune Envers n'aimait pas remercier, alors ça elle ne l'aimait pas du tout, elle était plutôt du genre gamine irrespectueuse qui ne se laissait pas faire, pas même par les adultes.. Ce fut donc dans un bref:

"Plus maintenant" que la jolie rousse aux ailes noires se faufila pour sortir de dessous la table qui était celle des Serpentards, enfin on distinguait plus trop a qui appartenait les tables vu tous les aliments qui étaient renversés, des éléves étaient même évanouis dessus, c'était vraiment de pire en pire.. Et la première année ne vit pas le pire arriver..

Elle fut attiré, enfin surprise surtout par un cri poussait quelques pas derrière elle, elle se retourna et vit une première année habillé assez bizarement qui était complétement encerclés par trois sinistros et elle ne pouvait pas bougé, elle était comme paralysé, comme l'aurait surement été la jeune ange si elle avait été entouré par ces êtres qui annoncaient la mort... Mais hélas pour Emily un des trois se tourna vers elle et ce qu'elle vit la pétrifia sur place:

Son petit frère s'avançait vers elle.. Couvert de sang, et plus elle reculait, plus il avançait mais il manqua de tomber plusieurs fois vu dans l'état dans lequel il était.. Kilian tendu sa main vers sa soeur en un regard rouge sang et des larmes dégoulinaient sur les joues du petit garçon âgé de 9 ans:


"Emiiiii" hurlait-il d'une voix cassée, détruite par la violence qu'il venait de subir.

"Qui t'as fait ça?" lui demanda sa soeur prise de secousse soudaine.. Son frère venait de tomber, Emily se stopa net oubliant tout autour d'elle, que son frère était en fait un épouvantard, qu'elle se trouvait à Poudlard pendant la soirée d'Halloween.. Là pour elle, son frère était en train de mourire et c'était la chose dont elle avait le plus peur.. Pourquoi cette scène extrémement violente était apparu après qu'elle ce soit faite poursuivre par le vieux fou du village.

"Papa...maman.." lui avait alors répondu Kilian tout en essayant d'attraper la main de sa soeur qui n'en croyait pas ses oreilles.

"TU MENTS! TU MENTS!" c'était elle mise à hurler d'un coup. Elle ne pouvait pas le croire! Il mentait c'était obligé. L'ange noir qui était normalement si sur d'elle était complètement destabilisée.. Mais ce fut au moment où son frère allait rendre son dernier souffle qu'elle se fut bousculer par un èléve à peine plus âgé qu'elle déguisé en vampire, la jeune fille manqua de tomber à la renverse, de se prendre un bout de tarte à la citrouille dans ses cheveux et lorsqu'elle se retourna son frère n'était plus là.. Et oui jolie Emily c'était un épouvantard qui venait de se transformer en vilaine grand mère déguisé en Pompomgirl qui pourchassait désormais le garçon qui l'avait poussé..
Intérieurement elle remercia ce pauvre garçon qui maintenant courait désespéremment dans toute la grande salle.. Bon la voila délibéré de ces horribles bêtes qui allaient surement essayer de revenir lui faire peur à un moment ou un autre mais elle refusait de se cacher derrière les autres, les professeurs ou même sous les buffets.. Pourquoi pas partir? Elle en avait pas vraiment envie mais il fallait qu'elle se remette de ses émotions... La pauvre petite elle avait cru voir la personne qu'elle aimait le plus tuer par ses propre parents..
Il fallait qu'elle se désaltère, mais pour cela il fallait essayer d'arriver jusqu'au buffet qui était à l'autre bout alors que tout le monde courait, tombait, hurlait au milieu... Que faire? C'était partit pour l'opération commando, elle se mit à courir, glissa sous la première table; celle de sa propre maison, poussant les idiots cachés en dessus puis ressortit:


"Circules!" cria-t-elle à l'intention d'un garçon beaucoup plus grand qui était planté en plein milieu mais c'était pas sa faute à la pauvre ange aux ailes noires, elle ne pouvait pas savoir à qui elle parlait, qui elle bousculait, c'était la terreur dans la grande salle et donc chacun pour soi.. Aprés nombres obstacles: éléves, professeurs, épouvantards évités elle arriva enfin devant le buffet et constata qu'il ne restait plus rien à boire.. Les dernières gouttes s'écoulaient sur le sol...

*Super* ce dit en soupira la jeune Emily qui n'avait aucunement envie de retraverser toute la salle pour voir s'il yavait encore de la boisson sur l'autre buffet..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 26.11.08 17:31

Quelque temps plus tard Ani-Léa se réveilla curieusement elle n’arrivais pas a comprendre pourquoi elle pleurais. Puis ça lui revint …la fête d’halloween… …les bruit métallique a sont arrivée… …les cris désordonné… …la flaque de sang… …le corps de sa sœur morte…
« Ali, Ali ou est tu ? Remus ne m’abandonne pas !!! »
Ani-Léa se remis a pleurer et lavas la tête dans l’espoir de revoir sa sœur vivante elle espérer avoir rêver. Elle vit plusieurs autres personne se débattant avec : qui un préfet mouiller, qui des gros chien noirs qui un feu impressionnant plus pas sa taille que par sa dangerosité. Bref des tas de situation qui l’aurais plutôt fait rire que peur puis elle vit une élève totalement inerte habiller en Zèbre elle s’en approcha et la tira loin du passage puis Ani-Léa sortit sa baguette est essaya un sort qu’elle avais lu dans un livre la veille « AGUAMENTI » le sort ne fut pas trop réussi mais quelques gouttes d’eau tombèrent sur le visage du zèbre qui s’ébroua. Mais Ani-Léa ne resta pas pour voir si elle se réveiller est repartit en quête de sa sœur elle la retrouvas quelques instant plus tard toujours dans le même états alors elle la pris dans ses bras et se mis a la bercer en pleurant et en chantant la berceuse que leur chantais leur maman quand elles étais malades

« Bonne nuit ! Bonne nuit !
Sur ton lit de rose
Dort bien mon enfant
Glisse toi tendrement
Et demain ! Grasse a Dieu
Que soit doux ton réveil
Et demain ! Grasse a Dieu
Que soit doux ton réveil…

Bonne nuit mon bébé
Il faut vite dormir
La douleur va passer
Et ton cœur va sourire
Et a ton réveil
Ta maman sera là
Et a ton réveil
Ta maman sera là… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  'Doc' R. LeBeau le 29.12.08 0:29

Au début de la soirée, le Professeur LeBeau avait failli s'endormir. Pas que les banquets ça le désintéressait, mais bon, il avait passé l'âge de se ruer sur les bonbons ou de profiter qu'il n'y avait pas de haricots à manger pour se gaver. En plus, le dirlo n'était pas là donc tout devrait bien se passer. Bien sûr, ça n'avait pas duré et son compatriote et le mauvais goût avaient fait une entrée remarqué, l'un dans l'autre. Il haussa des épaules imaginaires, bien décidé à ne pas prêter attention à cet huluberlu - il ne l'aimait pas beaucoup, vous l'auriez compris - et son costume de Dumby était à la limite de l'obscène, mais bon, c'était toujours lui qui le payait chaque mois, donc il s'appliquait à ne pas trop le déprécier. Après tout, lui même n'aurait pas non plus aimé diriger cette école de fous où rien ne semblait jamais aller correctement.

Bien entendu, cette fois ci ne fut pas exception à la règle, et Remi observa les Epouvantards semer la panique parmis les élèves. Au début, il observa la scène de manière pédagogique - après tout il était Docteur en DCFM - et vit certains élèves se souvenir de leurs cours de Troisième Année - il se rappela en riant de son propre épouvantard, il n'avait même plus besoin de baguette, son seul souvenir le faisait déjà glousser - tenter de se défendre. Il vit même une élève mettre une baffe à un Détraqueur, avant de comprendre que la jeune fille était l'épouvantard et le Détraqueur était l'élève. D'autres se débrouillaient plus ou moins bien. Au bout d'un moment, quand même, la plaisanterie avait assez duré, du moins à son goût. Les Première et Deuxième Année, eux, ne savait pour ainsi dire pas se défendre contre ça, et il n'avait pas particulièrement envie de passer sa soirée à soigner des crises de nerfs. Il déplia sa grande carcasse, et sa baguette en main, se dirigea vers le centre de la Grande Salle.

Il se balada un moment dans la salle, se débarassant de chaque épouvantard assez bête pour l'attaquer, ou qui attaquait un élève qui n'essayait pas au moins de se défendre, principalement des deux premières Années, mais il y avait certains élèves plus âgés qui avaient du mal, qui ne connaissaient pas la formule, qui n'arrivaient pas à faire face à leurs peurs, ou qui ne savaient pas les dominer. Il croisa avec amusement un Cinquième Année - il crut voir briller un insigne se sa poitrine - passer à quelques mètres de lui, qui se débarrassait lui aussi des épouvantards croisant sa route - sauf ceux qui s'étaient déjà transformés pour lui, c'était plutôt marrant de le voir poursuivi par une demi douzaine de jeunes filles, probablement des répliques de sa petite amie. Du coin de l'oeil, il vit une jeune fille changer de forme avant de revenir à son état initial. Il devait surement avoir rêvé, mais par acquis de conscience, il devrait avoir uen conversation avec elle, plus tard. Il nota son visage pour s'en rappeler ultérieurement - elle ressemblait assez à l'essain poursuivant le Serpentard de tout à l'heure -puis retourna à son ménage.

On commençait déjà à y voir un peu plus clair, mais il en restait encore pas mal. Au moins, ceux qui ne savaient pas se défendre tous seuls étaient maintenant en sécurité, derrière la table des professeurs. Remi coula un regard noir en direction du dirlo, genre "vous allez virer ceux qui restent, où je dois le faire moi même ?"
avatar
'Doc' R. LeBeau
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 215

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Aulne ( 33.02cm/13" ) et Sang de dragon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Benjamin W. Harris le 15.01.09 19:30

« - Epouvantable soirée … »

    Ce n’était pas une expression de satisfaction ; en fait, il soulignait là le dégoût qu’il avait pour cette majorité d’élèves incapables ; il savait le niveau de Poudlard en baisse depuis une dizaine d’année, mais se retrouvait surpris au cours de cette soirée. Les rumeurs étaient donc fondées, l’école de Sorcellerie Poudlard ne pouvait plus prétendre au prestige des années passées. Parce que les élèves n’avaient plus l’âme à travailler, les plus illustres professeurs ne se donnaient pas la peine de postuler. L’enseignement anglais était bel et bien celui à éviter ; triste constat qui, pour Harris, mettrait un point à ce désastre. La fête était terminée.

    En soufflant de colère, le regard méprisant à ceux qui s’effrayaient encore de la situation, il avait descendu l’estrade pour, d’un tour de baguette vers le ciel, rappeler tous les épouvantards dans leur male, attiré comme par une aspiration. Les hurlements cessaient alors decrescendo, l’attention se reporter, comme celle d’un seul homme, vers le faux-Dumbledore au regard noir derrière les demies-lunes. Il avait honte, cette épreuve était un échec, cet exercice avait tourné au chaos, appelant les quelques professeurs présents à rétablir la situation de leur savoir-faire ; lamentables professeurs incapables d’enseigner, pensait-il alors à chaud.

« - Vous devriez avoir honte … »

    Il continuait d’avancer dans le passage que lui offraient les élèves, certains semblant, maintenant, être aussi effrayé par lui que par les épouvantards qu’ils venaient de voir. Il devait passer pour un malade, un sadique aux méthodes détestables ; il n’était rien d’autre qu’un Professeur différent, qui avait eu confiance en ses élèves, un Professeur qui, il le savait, aurait beaucoup à accomplir, les mois à venir.

« - Ridicule Halloween … »

    Une seule chose avait, au final, sauvé sa soirée ; elle se trouvait là-bas près de la porte de chêne qu’il s’apprêtait à passer, cette Gryffondor essoufflée, capable de se transformer. C’était sa lueur d’espoir, ce qui lui rappelait qu’une majorité ne faisait pas un tout, qu’il y avait encore des élèves intéressants à Poudlard, qui méritaient son attention, un regard appuyé.


A Suivre ...
avatar
Benjamin W. Harris
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 7

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de pommier, poudre de dents de Clabbert, parfaite pour les sorts de protection.
• Commentaire d'Ombrage  : Humour juste pourrave.

Suis amoureuse de lui ** (ce qui n'a rien de glorieux quand on voit P, je précise.)

-> C'est Leanne ça, non ? P ? ( Canelle va le buter le sandwich ! )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum