[RP] Bal d’Halloween 2008

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Benjamin W. Harris le 30.10.08 15:46

    Informations RP :
    Date : 31 Octobre 2008
    Heure : 20h00
    Contexte : Le Bal annuel d’Halloween commence dans la Grande Salle de Poudlard.
    Précisions : Déguisement obligatoire ; des buffets de bonbons sont à disposition des élèves et des professeurs ; n’importe qui peut poster à la suite ; dès les premières réponses je ferai mon apparition avec une petite surprise.



« - J’aurai, très probablement, l’un des meilleurs costumes de ce bal.
- Vous êtes ridicule, rit Dumbledore.
- Ne m’obligez à vous retourner, Merlin.
- Je souligne simplement que vo- »

    L’enchantement était lancé, une fois de plus Benjamin Harris faisait taire son prédécesseur en retournant, face au mur, son impertinent portrait desséché ; en ajustant les derniers détails de son costume d’Halloween, qui, à première vue, était ample et particulièrement inconfortable, il se laissa même aller à quelques constatations insultantes :

« - J’ai toujours détesté les vieux … Heureusement, celui-là ne bave pas. »

    Seul, dans son bureau, il descendit de la mezzanine en enfilant une cape épaisse, plus malodorante qu’un patchwork de vieilles couvertures aussi poussiéreuses que défraîchies. Il était vingt-heures, la grande pendule de Dumbledore le lui signalait de quelques coups de carillons. Il n’allait pas tarder à descendre, pour faire son entrer ; en bas, le bal devait déjà être entamé ; plus qu’impatient de voir les costumes de ses élèves, le Directeur avait surtout hâte de voir leurs réactions face à la surprise qu’il leur réservait. Cette soirée s’annonçait comme une longue et terrible nuit pour ces jeunes … Comme pour l’infirmier de l’Ecole.

« - Ne les faisons pas patienter plus longtemps … »

    Sûrement aussi attendu que la peste à cette fête, il était pourtant en route, le sourire aux lèvres.
avatar
Benjamin W. Harris
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 7

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de pommier, poudre de dents de Clabbert, parfaite pour les sorts de protection.
• Commentaire d'Ombrage  : Humour juste pourrave.

Suis amoureuse de lui ** (ce qui n'a rien de glorieux quand on voit P, je précise.)

-> C'est Leanne ça, non ? P ? ( Canelle va le buter le sandwich ! )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Sonja Rainer le 30.10.08 16:16

Sonja était soucieuse. Elle avait mis deux jours pour confectionner, à la baguette certes mais tant bien que mal, son costume qui était censé représenter un Niffleur bien que juché alors sur ses deux pattes arrières. L'idée n'était pas particulièrement bonne mais c'était la seule de sa liste, qui en comportait quand même vingt-cinq, qui aurait pu être réalisable pour une jeune sorcière de deuxième année à Poufsouffle même si cette dernière information n'était guère utile. En résumé, elle se demandait vraiment si ce costume était si bien que prévu et qu'il allait vraiment bien lui aller. Et puis peu lui importait, l'important c'était Halloween et Sonja n'allait pas s'inquiéter pour de pareilles insignifiances.

La jeune fille l'enfila rapidement l'ajusta face au grand miroir qui, lui sembla-t-il, renvoyait un meilleur reflet. Elle descendit dans sa salle commune en prenant garde de ne pas marcher sur le tissu. La salle était bondée, tellement qu'elle réussit à peine à se faufiler un passage vers la sortie. Le couloir des caves était décoré, sans doute par les elfes de maisons, et aussi bien éclairé mais qui laissait des ombres dansantes sur les murs. Sonja grimpa rapidement les escaliers pour finalement atterrir dans le Hall d'entrée. Elle aimait bien cet endroit, enfin en temps normal quand il était calme mais aujourd'hui il grouillait tellement d'élèves tous plus méconnaissables les uns que les autres qu'elle ne put s'empêcher de suffoquer sous cette atmosphère trop lourde.

Une fois de plus, elle se fraya un passage mais maintenant en jouant des coudes car la porte de la Grande Salle était encore plus difficile d'accès que la porte de la Salle Commune de Poufsouffle. Ce qui, entre nous soit dit, est quand même plutôt normal. En entrant dans la salle, Sonja ressentit un sentiment qu'elle ne put expliquer. La Grande Salle avait beau être bien, pour ne pas dire parfaitement, décorée, la jeune autrichienne ressentait comme de l'insécurité, même en tant que préfète. Il y avait aussi de l'angoisse comme si elle avait l'impression que cela n'allait pas se passer comme l'année dernière quand le professeur Dumbledore était encore là. Non, aujourd'hui, elle avait peur, et c'était inexplicable en ce jour.
avatar
Sonja Rainer
Préfète de Poufsouffle
Préfète de Poufsouffle

• Nombre d'écrits  : 192

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : 27,4 cm, bois de rosier, cheveu de Vélane, flexible et rapide, pratique pour les enchantements

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Valentin Moson le 30.10.08 18:25

Nombreux sont les Moldus tués par des Loups-Garou . Nombreux sont les Moldus qui ont connus l’espace d’un instant le Loup Garou . Nombreux sont les sortilèges d’Amnésie administrés sans pitié à des Moldus devenus ignorants de l’existences de telles créatures . Des créatures très dangereuses . A ne pas fréquenter, sous aucun prétexte.



Sous aucun prétexte Valentin aurait pu louper la fête d’Halloween . Se déguiser était l’un de ses jeux préférés . Se déguiser était pour lui a la fois une compétition, un amusement, un défi lancé à lui-même ; allait-il être plus réaliste qu’un simple masque posé sur la tête . Allait-il, faire peur aux gens qu’il allait croiser . Serait-il plus terrifiant, plus impressionnant, plus réaliste que tous ces déguisements qu’arborait les élèves pour la fête ? Un défi de taille .

Il avait préparé la potion après avoir mangé, entre midi et deux . Seul dans la salle rempli de chaudron, il avait pu prendre son temps à faire mijoter doucement la texture étrange qui était dans sa marmite . Une potion couleur mauve avec des morceaux d’une espèce de gélatine violette laisser échapper une douce odeur de lavande . Valentin était resté ainsi un quart d’heure, au dessus de sa marmite, à sentir les odeurs de la potion lui emplir le nez. Lorsque le temps fut écoulé, la potion s’était presque entièrement évaporé . Il ne restait plus qu’un fond de liquide violet clair .

Et c’est devant ce liquide violet contenu dans une fiole transparente en forme de grosse goutte que Valentin se trouvait à présent . Lorsqu’il ouvrit la fiole, une odeur piquant au nez s’en échappa . Valentin se décppécha d’en boire le contenu qui se vida en lui . Il sentit chaque goutte bouger dans sa bouche, traverser sa gorge et puis …

Il était assis sur son lit lorsqu’il avait bu la potion . Maintenant il était allongé et se recroqueviller de douleur . Sa peau le brûlait de partout, ses joues étaient du feu, ses bras étaient des braises, son torse étaient des flammes . Il n’arrivait plus à hurler car pour cela il aurait fallu bouger . Et il ne pouvait plus . Il resta ainsi allongé sur le lit, agonisant, pendant une bonne minute. Puis la douleur s’apaisa .

Assomé, Valentin rouvrit les yeux sur le lit d‘en haut . Sa respiration était forte, saccadé . Il se sentait lourd . Il était lourd . Il transpirait . Il passa sa main sur son front et … remarqua la réussite de sa potion . Ses bras étaient recouvert de long poil marrons . Le dessus de ses mains l’étaient aussi . Ses ongles étaient particulièrement pointus . Son torse n’était plus qu’un amas de poils . Il se releva et ses yeux tombèrent sur un miroir qui s’amusa à lui reflétait avec une exactitude parfaite l’image d’un loup garou … presque terrifiant . En effet , Valentin était bien recouvert de poils partout, il avait bien des griffes, et ses dents elles aussi étaient bien pointus . Mais son visage était resté fin , et son torse tout aussi peu musclé . La potion n’avait pas entièrement réussi . Et il fallait s’y attendre .

-ORPHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN!!! Ça a pas marché ! Merdeuh ! Je devais être musclé et plus grand ! Ça pas totalement marché . MERDE! Bon j’y vas-tu me rejoins là-bas !


Valentin s’en alla, d’un pas précipité énervé . Il avait toujours était dur avec lui-même . La potion n’acvait marché qu’a 98% et il suffisait de voir les visages terrifiés des premières années qu’il croisa dans la Salle commune pour comprendre que ces 98% taient largement suffisants pour faire peur . Mais pas pour plaire à Valentin . Lui, était décu de lui -même . Cette année, il avait foiré son déguisement . Un déguisement dont il avait cherché la potion durant trois mois . Trois mois passés chez Fleury & Bott , à la bibliothèque, trois mois passés à trouver la recette de la potion du Déguisement Animal . Il avait du acheter les yeux d’un loup au marché noir pour aç ! Et certes les yeux étaient bien ceux d’un loup . Mais la corpulence était celle de Valentin, et donc le Valentin n’était ni déguisé en loup, ni en loup-garou mais en Valentin poilu .

-AAAAAH


Ca c’est le cri poussé par lun fantôme lorsqu’il aperçut Valentin . Un cri qui eut le don de rassurer légèrement l’ego de Valentin qui entrait dans la Grande Salle, ses yeux de loup découvrant la disposition de la Salle .Il entendit à ce moment là Orphan derrière lui .
avatar
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Leo Draco le 30.10.08 19:44

    Il était un Diable aujourd’hui. Depuis hier, en fait. Seulement, aujourd’hui, en plus de l’esprit, il en avait les cornes et la queue fourchue.

    Leo était habillé d’un costume classique, sombre, contrastant avec une chemise d’un blanc immaculé. Seuls quelques accessoires à la symbolique explicite venaient témoigner de l’orientation particulière du bal auquel il se rendait : dans son dos, dépassait de sa veste noire une longue queue rouge à la terminaison en flèche, un classique pour un déguisement de beau diable ; à sa baguette, il avait ajouté un embout de plastique qui la transformait en un mini trident, un accessoire digne d’une caricature des enfers ; enfin, sur son visage, un masque sombre d’être torturé aux cornes de bélier, le rendait méconnaissable et surtout pas attirant. Son costume était prêt, ne restait plus qu’à l’essayer.

    Dans un couloir, du haut de sa sixième année, il n’eu aucun mal à attraper par le col un des joyeux Poufsouffle qui y trainaient. Sa fourche avait beau être un jouet elle n’en était pas moins aiguisée, et il voulait s’en assurer. Sans insister, il pointa, de sa baguette, le cou de sa proie pour en apprécier le visage effrayé ; et il l’était.

« - Intéressant. Parfait. »

    Un regard jeté à droite ; puis à gauche, un groupe de plus vieux Poufsouffle arrivait, Leo en avait fini avec celui là. Il le lâcha en souriant avant de repartir calmement, vers la Grande Salle où, là-bas, il allait probablement encore plus s’amusait.

    Le décor était somptueux. Tous les sens des élèves étaient mis en éveil. Un gramophone à l’automatisme magique jouait une mélodie entrainante et gothique. Les buffets garnis de sucreries, aussi bien solides que molles, mousseuses ou liquides, diffusaient, dans l’air, une odeur appétissante, bien que légèrement acidulée. Les tables parfaitement présentées, le plafond magique aux couleurs enchantées et les élèves aux déguisements originaux et variés, stimulaient agréablement les yeux émerveillables des convives. Enfin, si l’on s’était déjà jeté avec hâte sur les confiseries proposées, on découvrait le paradis des papilles, pour quiconque aimait le sucre, dans tous ses états ; ce dont Leo fit vite l’expérience. Il s’était avancé, seul, vers les buffet, sans même chercher Esther du regard ; le costume de Diable ne faisait pas de lui un mauvais Gentleman, seulement l’appel des sucreries était trop fort pour qu’il puisse y résister. Devant lui se tenait un banc de friandises orangées, il en attrapa une d’un pincement du pouce et de l’index et la dégusta en une seule bouchée : c’était mou mais pétillant, il sentait comme des grains de sucre sautiller dans sa gorge à l’instar d’un feu d’artifice. Il avait apprécié l’expérience, mais ne voulait pas s’écœurer trop vite de toutes ces bêtises, il se réserva.

    Le regard de nouveau détourné des buffets, il observa la Salle. C’était un bien beau bal, mais cachés derrières les plus affreux des masques, le plus excitant manqué à l’appel : les victimes.


Dernière édition par Leo Draco le 31.10.08 16:20, édité 2 fois
avatar
Leo Draco
Roi ♥

• Nombre d'écrits  : 7423

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Aulne, 29 cm, nerf de Dragon mâle. Utile pour les enchantements et les sorts de longue portée.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Marc Pana le 30.10.08 19:58

Orphan était assit sur un lit quand Valentin apparut avec sa potion. Et il se posait des questions, ce n’était pas interdit cette potion là ? Apparemment, non, vu que Valentin – qui était un préfet quand même – en avait préparé. Pour devenir loup-garou. A cette annonce, Orphan avait explosé de rire. C’était original ! Quant à lui-même, il se tâtait (un qui fait un jeu de mot, et je le tape) pour savoir comment il allait se déguiser. Etant enfant, il adorait Halloween et tout ce qui s’y rapportait : Déguisements et bonbons. Sa mère était très joyeuse à cette faites, elle se délectait à coudre leurs costumes, toujours plus horribles. Orphan, après ça, allait avec ses amis faire la tournée des maisons, réclamant à grands renfort de grimaces et de « Bouuuh » des bonbons gélatineux. Mais rien de plus, il n’avait jamais participé au fameux « lancer d’œufs pourris sur les maisons qui n’ont pas donnés de bonbons ». Il rentrait tard, et faisait une orgie de bonbons avec Aël, et souvent en était malade le lendemain, cet idiot.

Donc Orphan était assit sur le lit et regardait Valentin boire sa potion, avec amusement. Si ça plantait, son ami serait terriblement déçu. Orphan était assit, et déjà en costume. Enfin… costume… Il était habillé seulement tout en noir, avec une grande cape, et des lentilles rouge, où l’iris formait un genre d’éclair. Déjà deux personnes avaient demandé à quoi correspondait ce costume qui n’en était pas un, et Orphan s’était embrouillé dans ses explications, en voulant dire que c’était ainsi que beaucoup de moldus se représentaient les sorciers : Méchants. Peine perdue. Les deux filles l’avaient regardé de travers, et finalement s’en étaient allées avec leurs costumes de mi-démone mi-diablesse. Elles n’auraient pas pu se déguiser en sirène démoniaque ? Mi-démone mi-thon, mouhahahaha. L’humour de son père avait déteint sur lui, ô malheur.

Valentin avait pu la potion, et sembla souffrir pendant une minute. Une minute c’est long, quand à côté, on ne sait pas quoi faire. Le bonhomme argenté avait bien lu quelques livres sur la potion, qu’il avait emprunté à Valentin, donc il savait que ça faisait mal, le changement, mais même… Il ramena ses jambes contre son torse et le regarde, de loin.

Puis il découvrit un homme-monstre plein de poils… et explosa de rire. Un loup-garou tout fin, c’est trop-gnon ! Il écouta, hilare, Valentin râler parce qu’il s’était raté, et le laissa partir. De toute façon, il devait finir de parfaire son déguisement… c'est-à-dire, il devait finir par se charbonné les yeux. Et puis, aux quelques cris provenant de la salle commune… il avait la preuve que le costume de son ami n’était pas raté, non mais ! Bon, aller Salle de bain.

Orphan était joyeux, il souriait, vraiment. Il croisât Aël, déposa un baiser sur son front, rentra dans son dortoir prendre le crayon, le fard à paupière et le mascara qu’il avait oublié – tête en l’air – et se faufila parmi les déguisements jusqu’aux salles de bains. Deux rapides coups de crayons, un sous les yeux, et un sur la paupière, une rapide trace de fard à paupière très foncé, et enfin, une double de dose de mascara. Comme s’il avait fait ça toute ça vie, c’était drôle à voir. En dessous et au dessus de tout ça, il plaça du fard à paupière blanc neige. , mais juste un peu, une ligne, pas choquant. Il était près.

En sortant, les gens haussèrent les sourcils et firent la moue. Pourquoi qu’il était pas déguisé cuilà ? Avec un grand sourire, Orphan, tête haute, passa aux travers des gens, rapidement, et finit par remarquer le dos d’un loup-garou. Et gueula, en riant :


« Vaaaaaalentin, attends moi ! »


Il courut pour lui attraper le bras. Oui, oui, Orphan qui court après quelqu’un, autre que sa sœur. Etonnant, surprenant.

« C’est franchement très réussi Valentin ! T’as vu, tu fais peur à pleiiin de gens ! Pourquoi tu râles que c’est raté ! Waaaou… La grande salle est super belle !


Il passe du coq à l’âne, rapidement.
avatar
Marc Pana
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 20

• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Artemis Lone le 30.10.08 22:06

Pour les archives historiques, pour les incultes et le bien de l'humanité ainsi qu'une meilleure mise en contexte, il nous faudrait revenir sur le thème et l'origine d'halloween, fête par excellence moldue qui rallie néanmoins les forces obscures et magiques. Seulement voilà, j'ai la flemme, donc les archives iront se ... renseigner ailleurs, et moi je vais passer directement au plus important, soit dans l'immédiat, le bal d'halloween à Poudlard.
Tous les enfants adorent halloween, c'est bien connu, sauf bien entendu le schtroumpf grognon mais lui ce n'est pas un enfant. Et bien entendu, Artemis ne faisait pas exception à la règle : malgré le fait qu'il ne faisait jamais peur à personne, que ses déguisements frisaient bien souvent le ridicule et qu'il s'y prenait toujours une semaine trop tard pour la récolte des bonbons, il se plaisait à se vêtir en n'importe quoi pour son simple plaisir. D'ailleurs, tant qu'à avoir une semaine de décalage, il lui était déjà arrivé enfant de fêter halloween plusieurs fois sur l'année, sybarite dans l'âme. Seulement à Poudlard, ça devenait un peu compliqué, pas spécialement parce qu'on n'allait pas sonner aux maisons de Pré-au-Lard et qu'il ne pouvait donc par le faire 3 fois sur l'année, non pas parce que c'était le 31 octobre et pas un autre jour, non, c'était plutôt parce qu'il n'avait PAS envie de fêter halloween cette année-ci. Du moins, c'est ce qu'il pensait entre le 10 août et le premier septembre de cette année, sauf que depuis il est supposé avoir changé puisqu'il a retrouvé Cry et que ... Quoi je m'embrouille ?

Assis face à son miroir, au fin fond du dortoir, Artemis fixait, tel Ael face à son plafond, son regard sans grande conviction. Halloween ne lui réussissait jamais, c'est vrai, mais cette année-ci, à bonnes résolutions, les bonnes résolutions et demi : il s'y était pris deux semaines à l'avance plutôt qu'une semaine en retard et s'était bricolé un déguisement digne de ce nom, sinistre à souhait. Certes, on était loin du déguisement de Loup-Garou dont Valentin lui avait vaguement parlé, mais il aimait ce costume et, franchement, l'avis des autres, il s'en fichait un peu. Il sourit à son reflet qu'il détailla un instant : Une paire de news rocks hors de prix, une pantalon de toile noir, une sinistre veste violette style gothique, une écharpe noire et une mauve ainsi qu'un masque de citrouille orange au rictus démoniaque fixé sur le sommet de sa tête, pour le style. Non, sérieusement, il était bien comme ça. Il passa une main négligente dans sa tignasse brune, fit une dernière moue à l'intention de la glace et sortit du dortoir.

Il y avait du monde dans la salle commune malgré l'heure, mais elle ne tarderait sûrement pas à se vider; le bal, c'était en bas que ça se passait. Dans les fauteuils, quelques élèves démotivés n'avaient pas pris la peine de se déguiser, tandis que nombre d'autres avaient revêtit des costumes digne des plus terrifiants fêtards : sorciers évidemment, mais aussi vampires, loup-garous, zombies, momies et autres costumes sinistres de diablotins, de quoi terrifier tout le monde. Artemis sourit. Il se rappela à quel point il adorait halloween parce que, passé le problème des parfois horribles déguisements, tous les élèves perdaient leurs complexes derrière cette apparence d'un soir. Il reconnut dans la foule quelques élèves qu'il avait déjà vu mais ne s'attarda pas : connaissant Crystal, elle serait déjà dans la grande salle à s'émerveiller de la déco qui s'annonçait splendide, aux vus des décorations qui ornaient déjà le couleur dans lequel il s'engagea à la sortie de la salle commune. Admettons, ces vacances avaient changé le Serdaigle, mais après avoir repris contact avec Cry, il avait décrété clair et net face à son miroir qu'on pouvait être mature en faisant des conneries. Aussi, il ne se priva pas de quelques descentes de rampes jusqu'à arriver dans le hall, qui semblait lui aussi bondé. Certaines personne sortaient clairement de la masse, tel un Poufsouffle déguisé en Boursoufflet ou ce Gryffondor coiffé d'une paire de ridicules cornes en plastiques roses mais sinon, le déguisement flippant était de mise, et même les quelques professeurs présents n'y avaient pas échappé. Komatsu s'était déguisée en vampire, Delva en princesse de l'épouvante, et même Rusard semblait avoir été décoré par des septièmes années à l'aide d'un masque de citrouille et d'une cape orange fluo couverte d'étoiles. Artemis ne pu réprimer un sourire en voyant le regard noir que le concierge gardait quand même malgré l'optimisme de la fête qui faisait un bruit monstrueux dans le hall.

Décidant que la fête ne se passait pas là, le garçon joua des coudes pour parvenir à la porte de la Grande Salle, grande ouverte, et il ne fut pas déçu par le spectacle : le plafond étoilé brillait bien plus que d'ordinaire, les murs étaient couverts d'étoiles et de citrouilles autocollantes, des lanternes-citrouilles étaient suspendues à trois mètres du sol et la décoration en général semblait plus orange, noir et pailletée que jamais. Ici aussi les costumes étaient impressionnants : démons, vampires et momies s'étaient donnés rendez-vous sur l'estrade pour danser sur une musique métallique qu'Artemis reconnut comme étant du Marilyn Manson, un chanteur moldu quelque peu efféminé. Le garçon hésita un instant avec de se joindre à la danse, il cherchait Crystal. Il aperçut alors le long des murs un détail qui ne l'avait pas frappé avant : de longs buffets couverts de victuailles et de bonbons les plus divers, modlus comme sorciers. Il cacha dans sa poche un paquet de dragées de Bertie Crochue, croqua une chocogrenouille et, tout en se promettant qu'il ne mangerais pas trop de bonbons sur la soirée, avala quelques lacets à la fraise. Maintenant, il fallait trouver la Serdaigle, mais comment faire parmi tous ces monstres ? Et si elle était si bien déguisée qu'il ne la reconnaissait pas ? Et si ... Artemis cligna des yeux en secouant la tête, faisant bouger avec lui ses écharpes. Il se répéta une énième fois qu'il devait arrêter avec ses 'si', sinon il finirait pas mettre Poudlard en conserve et le directeur dans une petite boîte.

Et, tiens, d'ailleurs ... Où était le directeur ?
avatar
Artemis Lone
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 1104

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 27 cm, bois de chêne et plume d'hippogriffe, très maniable et souple, pour sorts et métamorphoses.
• Commentaire d'Ombrage  : Moi je l'aime ma Pastèque.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 31.10.08 11:47

La journée tirait à sa fin. Léonora avait finiles cours quelques heures auparavant et avait foncé dans sa chambre pour prendre le temps de se préparer. En effet, ce soir cétait le bal d'Halloween. Léonora adorait fêter Halloween avec ses cousins et cousines. Seulement là, ce n'était pas la même chose. D'habitude, elle se déguisait avec un traditionnel chapeua de sorcière, une grande robe noire et un peu de maquillage pour tenter d'effrayer, peut-être les mouches qui passerait devant elle. Le seul problème c'est que, bien qu'elle n'effrayait personne, cette année ce serait pire. Comment, une bande de sorciers normalement constitué pouvait être effrayé par quelqu'un habillé dans sa tenue quotidienne...
Dans le monde moldu, Léonora aurait pu enfiler sa robe et son chapeau et prendre sa baguette, cela aurait suffit à impressionner tous ces copains, mais là... Elle ne voyait pas vraiment comment se déguiser. Elle avait bien sur plein, d'idée qui n'était pas effrayante, plutôt marrante a vrai dire, comme emprunter les vêtements disco de sa tante, mais les sorciers étaient-ils au courant du mouvement disco ou hippie des années 70 dans le monde Moldu? C'était donc un grand dilemme pour la jeune demoiselle. De toute manière elle ne disposait pas de grand chose ...


Poc, poc, poc

Un étrange petit bruit sorti Léonora de ses pensées. Elle se tourna vers l'origine de ce bruit pour découvrir un hiobu qu'elle semblait reconnaitre. Elle se souvint alors que depuis toute petite, elle voyait souvent un hibou chez sa grand-mère. mais à l'époque elle ne comprenait pas trop pourquoi il était toujours là. Ce n'est que maintenant qu'elle se rendit compte que, comme tous les sorciers, sa grand-mère avait elle aussi un hibou et qu'elle devait l'avoir envoyer voir Léonora.
Elle se dépécha de venir ouvrir la fenêtre car le hibou avait une sorte de gros paquet ficelé à la patte droite; A se demander comment il pouvait voler d'ailleurs. Elle fit rentrer le hibou, dénoua le paquet et le laissa s'envoler dans le ciel d'automne. Elle regarda le paquet; Il était emballé dans du papier craft et un ficelle maintenait le tout ensemble. Elle défit la ficelle et retira le paier. La première chose qu'elle vit, ce fut une lettre:


Ma chère Léonora,
Nous nous sommes quittés bien vite, il y a de cela près de deux mois et nous n'avons pas pris le temps de t'expliquer un certain nombre de chose. Ce hibou par exemple, tu le connais mais jamais tu ne t'était dit qu'il pouvait m'appartenir. Je suppose que tu as maintenant compris son utilité. Tu as du apprendre un certain nombre de chose sur le monde de la magie. J'éspère pouvoir partager cela avec toi très bientôt, ma chérie.
En attendant, je t'envoi le premier costume d'Halloween de ta tante, lorsqu'elle était à Poudlard. J'éspère qu'il t'ira à merveille. Nous avons pensé elle et moi qu'il te serait un peu difficile, de trouver des idées lorsque tu as passé des années à t'habiller en sorcière pour l'occasion. Alors maintenant que TU es une sorcière, il faut te tourner vers d'autres horizons.


Léonora défit entièrement le paquet pour en sortir un ensemble de tissue vert. Elle les inspecta plus attentivement. Il y avait une sorte de pantacourt vert, une petite veste verte, une paire de collant blanc, des souliers à boucle et même une sorte de perruque rousse accompagné d'une barbe et d'un chapeau vert. Léonora reprit alors la lettre de sa grand-mère.

Comme tu peux le constater, ceci est un costume de Leprechaun, petit lutin irlandais. C'est un hommage à ta famille car, tu ne le sais peut-être pas mais ton arrière grand-père était un des rares irlandais à avoir tisser des liens avec ce peuple aussi malin que mysterieux. J'éspère qu'il te plait. Porte le fièrement, tu n'aura pas l'air plus ridicule que les autres.
Passe une bonne soirée ma chérie
A très bientôt
Ta grand-mère.


Léonora reposa la lettre et pris la petite veste verte. Elle eu un moment de doute et finit par se dire que de toute façon elle n'avait rien de mieux. Elle enfila donc la père de collant, le petit pantacourt, metta la veste par dessus un petit chemisier blanc et enfila les souliers. Le costume semblait avoir été taillé pour elle. Néanmoins, l'idée de mettre la perruque et la barbe la freinait un peu. Elle s'avança devant le mirroir. Ses cheveux noirs était attaché en deux nattes comme à son habitude, mais cela jurait beaucoup trop avec le reste du costume. Elle décida donc de remonter ses nattes avec des pinces et enfila la perruque et la barbe.

Elle était méconnaissabel. L'espace d'un instant elle eu peur de sortir de sa chambre mais après tout, c'était Halloween et puis si ça se trouve, personne ne la reconnaitrait.
D'un pas décidé elle descendit donc l'escalier menant à la salle commune et passa le tableau de la dame rose pour rejoindre la Grande Salle.

Lorsqu'elle arriva dans l'encadrement de la porte, elle était stupéfaite. La salle avait était parfaitement bien décoré. Des effluves de bonbons lui parvenait déjà aux narines. Des lanternes en citrouille volait au dessus du sol, éclairant la pièce d'une lumière vacillante, les gens était pratiquement tous déguisé, mais le ton de la soirée restait quand même le noir. Dans son costume vert, Léonora dénotait un peu. Mais Halloween restait Halloween et elle ne voulait qu'une chose ce soir: s'amuser

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 31.10.08 13:46

Le 31 octobre était enfin arrivé. Jour qu'Emily aimait et n'aimait pas. Elle l'aimait car elle pouvait faire peur à tous les gens du village en criant : "Bonbon ou la mort!" en effet Emi et ses amis ne disaient jamais "Bonbons ou on vous jette un sort" c'était beaucoup plus cruel et il était même un jour où la jeune fille était déguisé en un vampire, elle c'était amusé à ce dessiner de fausses blessures, sans l'aide de sa mére qui avait d'ailleurs hurler à la vue de l'épouvantable costume. Ce jour là donc Emily, Franck, sa soeur et le petit frére Envers allèrent sonner chez le vieux qu'ils détestaient tant:

"Bonbon ou la mort sale vieux!" c'était écrié Emily pendant que les plus petits qui étaient derrière elle n'était pas vraiment rassuré. Le voisin était alors sortit avec sa fourche habituel:

"Déguerpissez de là bande de sauvage!" avait hurlé le vieux qui avait pour simple habit une salopette ce qui répugna Emily.

"Pas avant d'avoir des bonbons sale bouse de vache!" avait-elle annonçé calmement en souriant avec haine. Tout c'était alors passé très vite, le vieux c'était avancé, ses amis avaient reculé mais Emily c'était jeté sur le vieux et aprés lui avoir mordu la main elle ordonna à tous ses amis de déguerpir plus vite que ça et ils restérent cacher deux heures dans les bois en attendant que le vieux arrêtent de chercher la petite peste qui lui avait mordu la main droite jusqu'au sang. Voila les Halloweens préférés de la jeune fille.
Au contraire ceux qu'elle détestait était lorsque parfois des gentille dame les invitaient à boire un thé en mangeant des petits gateaux et que les amis d'Emily étaient incapable de refuser alors celle ci était trainé de force à s'assoier sur un fauteuil en tissu avec des fleurs roses à manger des petits gâteaux à la vanille avec du thé infecte. Oh comme elle détestait ses moments où elle était obligé de faire la conversation:


"Pas envie dparler!" disait simplement la jeune fille quand on l'a questionné sur ses hobits, ses phobits etc... Et personne comprenait comment cette peste pouvait avoir des amis. En effet elle était gentille qu'avec Franck, la soeur de celui ci, son petit frère et ses parents. Elle aimait courir avec eux et savait que Franck même s'il était plus timide, aimait que son amie fasse des blagues de très mauvais gouts aux gens du village. Il l'encourageait toujours à faire pire au plus grand désespoir des parents des deux enfants.

Tous ses souvenirs rendirent nostalgique la jeune Envers le temps d'un instant. Elle venait d'avoir son dernier cours et était maintenant dans la salle commune des Serpentards, elle n'avait encore parler à personne, elle avait déjeuné seule et en cours elle était assise à côté d'une pousfouffle complétement cruche qui n'avait pas arrêter d'harceler Emily de question.
Dans tous les couloirs c'était la rué vers je ne sais pas quoi d'ailleurs, tout le monde courait, était paniqué car ils n'avait pas encore de costume et la jeune première année était une de celle qui n'en avait pas et qui avait d'ailleurs aucune envie d'aller s'amuser dans ce genre de soirée où elle ne connaissait personne mais sa curiosité lui joua encore un mauvais tour.
Elle ferma son livre et monta dans son dortoir où toutes les demoiselles étaient en train de se préparer mais Emi ne leur adressa même pas un regard, aucune envie, elle ouvrit sa valise et commença a ranger ses valises, car elle n'avait pas encore eut le temps de le faire, et découvrit avec surprise au fin fond de son sac une magnfique robe noire et quelque chose collait au dos, lorsqu'elle la prit elle découvrit des aîles noires. Un petit papier tomba au pied d'Emily qui le ramassa en vitesse et lu:


"Mon ange, je t'ai pas parlé des soirées qu'il se déroulait souvent à mon époque, dont Halloween, rien de mieux pour rencontrer des gens, être ouvert d'esprit. Et je connais ta haine pour ces soirées mais fait le pour moi et pour ta mère, vas au moins à cette soirée tu verras la Grande Salle sera merveilleuse et tu le regretteras pas. Avec ta mère nous sommes allé acheter un costume et ta mère a absolument voulut prendre ce costume d'ange déchu, ne lui en veut pas tu l'as connait."

Aprés avoir lu cette lettre Emily ne put s'empêcher de sourire, en effet elle connaissait sa mère et ça l'étonné de moins du monde qu'elle lui ai acheté ce costume qui était magnifique, mais Emi ne voulait pas l'admettre et ne se voyait pas du tout porter ce genre de costume alors qu'il fallait faire peur a tout le monde et pas attirer les regards d'une bande de jeune sorcier affamé.
Mais la curiosité de la jeune Envers la forca a revêtir ce costume d'ange noir, elle le passa, la robe était échacré et croisé dans le dos, elle était assez longue, et il y avait des bottines qui allaient parfaitement avec, les ailes d'anges n'étaient pas immense mais quand même impressionnante. Elle se regarda dans le miroir principale du dortoir, sous le regard étonné des autres serpentard. Il était vrai que la robe lui allait parfaitement bien, elle sortit sa brosse et pour la première fois brossa ses cheveux roux et les mit devant ses épaules. Elle vit ensuite une petite trousse de maquillage qu'elle utilisait pour Halloween, Emily se fit un ton trés blanc, elle se mit un rouge à lèvre extrêment noir, puis elle se mit du noir sur les paupières et était enfin prête. Elle se regarda une derniére fois dans le miroir et descendit dans la salle commune de sa maison. Il n'y avait quasiment personne, elle était encore en retard.


Arrivé enfin dans la grande salle la jeune Envers fut éblouie par la beauté de la salle, il y avait des tonnes de sucrerie et autre sur le buffet, tout le monde était déguisé même les professeurs, la musique gothique allait parfaitement avec l'ambiance d'Halloween et les décors à la fois horribles et magnifiques de la grande salle.
Emily se sentit observait par un serdaigle et lui lança méchamment, sans reconnait le garçon qui lui avait parlé le premier jour:


"Quoi? T'as jamais vu un ange?! Pfff"

Et elle alla s'installer à la table des serpentard en saluant du regard certains de ces compatriotes et son regard s'attarda deux minutes sur le diable de la table, il n'était évidemment pas "beau" puisque son costume était fait pour répugner mais elle ne put s'empêcher de le regarder discrètement mais avec un air de défi, jusqu'à poser son regard sur les friandises qui se présentaient devant elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Lou Adams le 31.10.08 16:12

Le Bal d'Halloween. Le Bal d'Halloween. Le Bal d'Halloween.

ça tournait en boucle, dans la tête de Lou, mais pas comme une mélodie. Non, plutôt comme un CD rayé. Elle avait hâte. L'adrénaline s'était installée entre se poumons et était bien décidée à ne plus bouger. Dès qu'elle y pensait, elle la sentait. C'était plus fot qu'elle ! Et plutôt stressant à la fin. Le Bal était l'occasion de se faire remarquer, et elle ne voulait surtout pas passer inaperçu, comme les autres années. Elle voulait qu'on dise sur son passage "Oh, regardez, c'est Lou !" Et qu'on se retourne vers elle, que tous les regards soient fixés sur elle, elle, elle ... Et elle rêvait. beaucoup.

Elle avait fini par se décider sur le costume qu'elle allait porter. Elle avait passé des heures (de cours !) à faire des esquisses, à crayonner sur des bouts de parchemin, surtout en cours d'histoire de la magie, le cours le plus soporifique de tous. Ce n'était que théorique, alors évidemment ... Bref, la demoiselle Lou avait enfin le costume qu'elle voulait. Elle avait cherché à la bibliothèque des sorts de couture. Elle avait d'ailleurs dut ruser, car les livres de couture étaient assez demandés - tout le monde (enfin surtout les filles) voulait réaliser lui même son propre déguisement. Lou aurait très bien put envoyer son croquis à sa tante, et la laisser faire, mais elle risquait de se retrouver avec des dentelles ou des petits noeuds ridicules - la tante en question étant assez excentrique. La jeune fille avait encore passé du temps à coudre, et il avait encore fallut trouver des chaussures adaptées ... Le Bal occupait tout son esprit.

Et maintenant qu'elle était habillée, coiffée et maquillée, il s'agissait de ne pas se dégonfler. Lou était la pro pour ça, tout déchirer, tout arrêter au dernier moment ... par peur. Peur de quoi ? Du regard, et de l'avis des autres. ce qui était ridicule : elle était magnifique. Un costume vraiment soigné, tout en gardant une certaine féminité. Elle était plutôt satisfaite. Elle portait un justaucorps noir - comme tout le reste du costume d'ailleurs. Une jupe, un collant, des guêtres par dessus des ballerine. Jusqe là, on aurait plutôt dit une danseuse toute en noir. Elle portait une longue cape qui était accorchée tout le long de ses bras, et dont elle avait découpé de bas en forme de plusieurs demi-cercles, les pointes vers le bas. Elle avair détaché ses cheveux de manière à cacher ses oreille, car de fausses oreilles plus grandes dépassaient du haut de son crâne. Les lèvres noires, les yeux soulignés au crayon khôl, et avec au moins deux couches de mascara. Elle jeta un dernier regard à son reflet dans la glace, et s'en alla.

Elle testa sa sortie du dortoir, mais fut vite déçue : l'agitation y régnait et personne ne fit attention à elle. Elle hésita à remonter. Il était encore temps. Mais non, allez, bouge-toi, niguedouille, vas-y ! Elle descendit les escaliers toutes tremblante - heureuement que ceux-ci étaient plutôt calmes, car elle aurait très bien été capable de se laisser tomber au moment où l'un d'eux aurait bougé.

Enfin, elle arriva à l'entrée de la Grande Salle, d'où elle entendait déjà le bruit des conversation et de la musique sombre depuis un moment. Le plafond était décoré de chandelle et de citrouilles, à l'air peu rassurant. La jeune fille hésita à entrer mais déjà du monde arrivait derrière elle, et elle fut poussée de force par un flot d'élèves. Elle se retrouva nez à nez avec le buffet, et en profita. Le chocolat, ça détend.
avatar
Lou Adams
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

• Nombre d'écrits  : 1448

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : 32 cm, bois de cèdre, plume de simurghe (phénix arabe)
• Commentaire d'Ombrage  : Louuu 8).

Mon Loir préféré !

Ma soeeeuuuuur <33

Je vois qu'on m'aime =D (à tous les coups c'est Ayne pour les trois xD )

A ne pas emmener avec soi au casino !

Bah merci x)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 31.10.08 19:40

Il était 19h50 et le bal d’Halloween était sur le point de débuter lorsque Brooke sortit de la Salle de Bain l’air tranquille. Elle n’était pas du tout prête pour la soirée mais… les mauvaises habitudes sont tenaces. Pourquoi fallait-il qu’elle s’y prenne toujours au dernier moment? Vive l’organisation. Une fois les centaines de marches montées, la jeune fille pénétra dans la salle commune de Gryffondor. Elle était déjà presque vide et Léonora s’en allait. Cette dernière était costumée en une sorte de lutin, ce que Brooke trouva assez original. Elle aurait bien voulu la complimenter sur son choix mais n’avait pas vraiment le temps de traîner, elle sourit alors a l‘autre Gryffondor et monta les marches de pierres quatre à quatre pour rejoindre le dortoir des filles de première année.

Un parchemin froissé où on distinguait une écriture ronde couleur émeraude était posé sur la table de nuit, un déguisement plié sur le lit défait. La jeune Watson enfila tout d’abord son costume; c’était une sorte de Petit chaperon rouge - Vampire composé d’une cape à grosse capuche rouge, d’une robe noire toute simple, de collants filés et de ballerines noires. Ensuite, elle prit d’une main le morceau de parchemin et de l’autre sa baguette pour la pointer vers ses dents en prononçant une des formules inscrites: ses incisives s’allongèrent en pointes. Après quelques sortilèges, Brooke avait les yeux encore plus foncés que d’habitude -ils étaient complètements noirs- , ses lèvres avaient pris une teinte plus foncée et son teint s’était légèrement éclaircis. Le résultat n’était pas très effrayant mais, plutôt satisfaite, la jeune fille quitta la Salle Commune et dévala les escaliers de la tour.

On entendait la musique à plusieurs étages. La jeune sorcière pressa le pas et arriva dans le Hall d’entrée bondé avec un mince sourire aux lèvres ; ce genre d’ambiance lui plaisait énormément et elle avait hâte de rejoindre ses amis. Le buffet fut une des premières choses remarquées par Brooke quand elle franchit les portes de la Grande Salle. Il était plein a craquer et dès qu’un plat se vidait, il était remplit instantanément par de nouveaux délices. Ce ne fut qu’après avoir réussi a décroché son regard de la longue table qu’elle fut stupéfaite par les décors de la Grande Salle, tous plus splendides les uns que les autres. C’était son tout premier bal à Poudlard est très sincèrement, elle était loin d’être déçue.

Elle ne put résister plus longtemps: après quelques minutes de danse, Brooke se dirigea vers le buffet débordant et entama un… en fait, elle en savait pas vraiment ce que c’était, mais le goût était plutôt plaisant. Alors qu’elle se servait un verre de jus de citrouille une personne la bouscula d’un coup d’épaule et tout son contenu fila… droit sur la personne en face d’elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Wiluna Qadehar le 31.10.08 23:54

Vendredi. On était vendredi aujourd’hui. Et pas n’importe quel vendredi. Pas le vendredi du poisson (ils ont ça aussi en UK ?) mais le vendredi des citrouilles ! Evidemment, à Poudlard, du jus de citrouille il y en avait tous les jours et peut-être même un peu trop justement. Mais n’anticipons pas. Aujoud’hui, on était vendredi 31 octobre et c’était le jour d’Halloween.

Wiluna s’était bien préparée pour le bal qui devait avoir lieu à 20h dans la Grande Salle. Elle avait son costume depuis seulement quelques jours puisqu’elle avait profité de la première sortie à Pré-au-Lard pour faire un tour chez Gaichiffon mais elle savait depuis longtemps en quoi elle se déguiserait cette fois-ci. Comme elle était plutôt une quiche en maquillage (bien que ça s’améliorât de plus en plus) elle avait décidé d’être une momie. Le visage à moitié caché sous les bandelettes, elle n’avait pas vraiment d’effort à faire, sinon d’avoir un teint… sec.

Debout devant la glace, elle s’apprêtait tranquillement. Il n’était que 19h15, elle avait largement le temps. D’un coup de baguette magique et de formules appropriées, ses bras et ses jambes devinrent de la couleur de membres tout sec, momifiés quoi. Puis les bandelettes s’enroulèrent autour d’elle, laissant quelques trous ça et là et pendouillant un peu. On pouvait apercevoir ses yeux qui paraissaient presque totalement blancs, le bout de son nez et sa bouche bien sûr. Elle savait bien qu’il y aurait plein de sucreries et elle s’en ferait péter le bide, comme d’habitude.

Voilà, notre jeune préfète était plutôt contente du résultat. Elle n’aurait pas de problème pour manger et danser comme cela. Oui, c’était parfait. Elle sortit donc de la salle de bains des préfets et se dirigea tranquillement vers la Grande Salle, s’amusant avec son frère qui l’avait rejointe, à parler d’une voix venant d’outre-tombe aux quelques Première Année apeurés. Ils n’étaient pas très nombreux mais elle s’en fichait, ce n’était pas le but principal.

Devant la porte de la Grande Salle, Kylian la quitta et alla rejoindre ses amis tandis qu’elle-même rejoignait Peach et qu’elles se précipitaient ensemble vers un des buffets.


Que la fête commence !


Wiluna dégusta quelques bonbons en admirant la décoration. Les elfes de maison avaient bien travaillé. Peach lui faussa compagnie pour rejoindre l’homme de sa vie (elle l’appelait comme ça en tout cas) et Wiluna se retrouva seule, avec un fil à la fraise dépassant de sa bouche, cherchant des yeux Sally qui lui avait parlé de son costume.
C’est à ce moment là que la catastrophe se produisit. Sans vraiment savoir comment, elle se retrouva pleine de jus de citrouille, en face d’un petit vampire/chaperon rouge confus. Elle eut d’abord envie de crier un bon coup contre l’impertinent qui avait taché son costume mais elle se retint. Après tout, c’était soir de fête et puis elle avait sa baguette...


Recurvite.

Et voilà, propre et fraîche comme un nouveau né. Vraiment pas de quoi en faire un fromage. Wiluna fut plutôt contente d’elle, elle avait réussi à garder son calme. Mais peut-être valait-il mieux servir le petit vampire au cas où… Elle lui tendit donc un gobelet rempli de jus de citrouille avec un grand sourire.

Tu ferais mieux de reposer la carafe, il en reste un peu au fond.
avatar
Wiluna Qadehar
Préfète en Chef
Préfète en Chef

• Nombre d'écrits  : 8394

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois d’acajou, poil de licorne, 20 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Bah Wilu eh bah je l'OVERKIFFE.
Clé'

Bah Wilu et bah je l'overdeteste.
Val.

Arty : Bah Wilu ... Rien du tout en fait. J'aime bien son nouveau vava.

WILOUNANOU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 01.11.08 5:03

Le voila à ce fameux bal d'halloween. L'ambiance fabuleuse qui régnait dans l'ensemble du château lui faisait penser aux idées qu'on se faisait d'halloween dans les films Américain, ce qui était loin d'être le cas en Europe, et encore moins au Japon... Les seuls halloweens qu'il avait fêté lui laissèrent un souvenir assez drôle; seul dans la rue à vagabonder en tenue de vampire, le sourire aux lèvres ensanglantés de maquillage rouge, tenant dans ses mains un sachet de l'épicerie du coin à la recherche de bonbons. Lorsqu'il sonnait aux portes à Osaka, les personnes qui lui ouvraient la porte ne savaient pas de quoi il parlait, et il se souvient être resté planté devant une porte claquée bien des fois !

Mais aujourd'hui c'était différent; ils s'amusaient à se déguiser en personnages d'halloween; momies, zombies, vampires, loups garous, diables, à l'exception cette fois des plus courants, les sorciers et sorcières. Un comble, des sorciers qui fêtent halloween, c'était comme si le père Noël attendait, impatient, devant sa cheminée, en attendant que quelqu'un s'y glisse pour lui donner ses cadeaux.

Riant de ses propres réflexions, Adrian descendait les grands escaliers. Il venait de la bibliothèque, où il avait fini les dernières retouches de son costume fait "baguette".
Premier essai devant la cheminée de la salle commune sur son pyjama, Adrian, satisfait, avait décidé de s'y mettre plus sérieusement sur un habit beaucoup plus grand; sa robe de chambre. Tant pis, il s'en rachètera une. Pour une fois qu'il fêterai un vrai halloween, autant en profiter !
Finalement, ses cheveux, habituellement si bruns, étaient devenus momentanément oranges et violet ( le violet qui était de toute évidence une mauvaise manipulation, mais qui finalement plu à Adrian ).
Son ancienne robe de chambre devint une tunique multicolore; rouge, orange, vert et noir se superposaient, et ses bras ainsi que ses jambes, nues à la base, étaient recouverts d'une toile d'araignée sur laquelle se baladaient de petites faucheuses bien sympathiques. Ses pieds étaient nus, et rien que pour l'occasion, Adrian leur avait jeté un sortilège pour qu'ils deviennent aussi poilus que ceux d'un yeti. ( D'ailleurs, existent ils, ces fameux yétis? Légende ou réalité...? Mais après tout, pourquoi n'existeraient-ils pas? Les sorciers existent bien... )
Petites touches finales, il avait enduis son visage d'encre à parchemin noir, et avait changé la couloir d'un de ses yeux en mettre blanc.

C'est donc dans ce parfait accoutrement qu'Adrian arriva devant les portes de la grande salle, où se tenait la réception. Lorsqu'il les ouvrit, un spectacle incroyable s'offrit à lui. Que de magnificence, des centaines de citrouilles taillées flottaient dans la salle, et illuminaient les regards enjoués des élèves déguisés.

Bien décidé à faire une entrée remarquable, Il laissa les portes se claquer derrière lui. Le vacarme recouvrit la musique pourtant terriblement forte et tourna tous les regards vers lui.

La fête pouvait alors commencer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Sally-Anne Perks le 01.11.08 14:21

    Etendue sur son lit, une robe blanche. Une robe délavée, qui ressemble plus à des haillons qu'à une robe. Toute une histoire cette robe... En effet, elle a traversé les générations et les Halloween. Appartenant à sa mère, qui l'a porté à chaque Halloween, depuis ses 15 ans, jusqu'à ses 25. Après, elle se sentait un p'tit trop âgé pour ce genre de choses. Comme quoi... Sa mère, si froide, si dure, avait été une adolescente, probablement heureuse et pleine de joie de vivre, qui aimait faire la fête avec ses amis. Dommage qu'elle ait changé. Qu'elle soit devenue une mère, quoi. Mais est-ce que devenir mère implique de telles conséquences ? Est-ce une excuse ? Non, certainement pas. S., maintenant qu'elle se rendait compte de ce qu'elle avait perdu, en n'en profitant pas assez, allait se rendre à ce Bal. Même si c'était dur, et qu'elle n'arrivait pas à enfiler cette robe. Non pas parce que son bide n'y rentrait pas, non. Elle n'arrivait pas à l'enfiler, psychologiquement... C'était une étape supplémentaire à son "re-nouveau", à son nouveau "moi". Elle n'avait jamais été à aucun Bal, auparavant, à Poudlard... Blasée de tous ces élèves déguisés qui se pavanent avec leurs cotumes, pour faire leur beau. Mais à présent, aucune raison de s'en faire. Aucune raison de s'inquiéter. Elle avait renoué avec E., était l'amie de L. et commençait à trouver la présence de W. agréable.


    Alors ! Qu'est-ce que t'attends ? Fonce !


- Oh ça va toi !


    Encore cette stupide voix intérieure... Elle allait y aller, pas de panique ! Il fallait juste un peu de temps...

    Le temps ? Il passe trop vite, pour y penser... Pas le temps de réfléchir. Perte de temps. Le temps, on y gagne en agissant, alors enfile cette robe et vite !


- Pffffiou...

    Après avoir observé la robe pendant plus d'un quart d'heure, en tournant et virant dans son espace, en y jetant quelque fois des coups d'oeil, furtivement, comme si elle voulait que la robe ne la voit pas en train de l'observer. Cette robe l'obervait, elle était vivant en quelque sorte... Elle y voyait sa mère et ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'elle serait sûrement moins belle qu'elle, dedans. Alors que c'était totalement faux et elle le savait. Justement, c'était une revanche, l'occasion ou jamais ! Allez, c'est le moment de vivre, Sally...

    Avant de changer d'avis, elle se déshabilla et enfila la robe très rapidement. Voilà, ça y est. Elle la portait. Maintenant, elle allait la garder... Elle se regarda dans la glace. Une jolie blonde, avec une robe blanche, à l'allure de mariée mort-vivant. Le costume idéal, simple mais qui en jette. Oui, définitivement, elle était plutôt pas mal. Elle sourit, satisfaite et se tourna devant la glace, pour voir si tout allait bien, sous toutes les coutures. Elle trouvait quand même tout ça un peu fade... Elle passa vite fait dans la salle de bain, se poudra le visage de blanc, au point d'être livide, puis attrappa le crayon noir et souligna ses yeux d'un gros trait bien gras, puis saupoudra ses paupières d'un fard bien noir et intense... Voilà, à présent, elle faisait peur... Et était sexy. Ben oui, Halloween, c'est aussi fait pour être sexy.

    Elle se regarda à nouveau dans la glace. Puis trouvait ça encore trop fade. Quelque chose clochait. C'est sa couleur... Le blanc, la robe blanche et le blond rendait tout ça vraiment trop fade. Elle se dit que, pour l'occaz', pour une soirée, elle pourrait redevenir brune... Ca ne la rendrait pas mauvaise à nouveau, ce n'était qu'une couleur de cheveux, après tout ! Elle avait déjà commencé à changer et était en bonne voix... Alors pas de raison de se poser des questions. Donc pas de quoi en faire tout un plat, une petite formule, et ça ira très bien... Là, elle ferait peur, en vraie brune, encore plus, même, que d'habitude, puisque naturellement elle était plutôt chatain foncé. Elle sortit sa baguette de son sac, tapota ses cheveux avec et soudainement, ses cheveux prirent une teinte tellement foncée que ses traits en furent durcis immédiatement. Un sourire au coin de ses lèvres se dessina. Elle était enfin prête. Elle balança sa tête en avant, ébouriffa ses cheveux, afin de se rend encore plus effrayante, releva la tête et ramena ses mèches longues sur ses épaules... Elle retira ses chaussures, afin d'être complètement pieds nus. Puis sortit bien vite du dortoir pour aller rejoindre les autres.

    Elle arriva dans la Grande Salle. Beaucoup de monde y était déjà affairé. Impressionant. Du monde au buffet, apparament appétissant, des petits groupes d'amis en train de discuter, un verre en plastique à la main. Un bon jus de citrouille pour se donner confiance, voilà ce dont elle avait besoin... Le sol était froid. Oui, pieds nus, c'est sûr que ça ne serait pas facile. Mais c'était son défi, et elle allait le tenir jusqu'au bout. Enfin, elle flippait quand même... mais elle essayait tant bien que mal de ne pas le montrer.

    Elle aperçut Wilu au loin, au buffet, déguisée en momie, comme elle l'avait prévu. Elle n'avait pas vu S., alors elle se dirigea vers elle hâtivement, sans regarder autour d'elle, pour ne pas voir les regards posés sur elle. Une fois son but atteint, elle s'adressa à W. avec un grand sourire et un peu d'inquiétude dans la voix.


- Bonsoir. Tu me sers un jus, avant que je change d'avis ?


[EDIT : J'ai fait une petite modif. Pour l'occaz, être brune ça fait plus peur.]


Dernière édition par Sally-Anne Perks le 03.11.08 11:47, édité 1 fois
avatar
Sally-Anne Perks
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 3216

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Plume de Phoenix - Bois d'Acajou - 28.3 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Pourquoi personne parle de Sally ?! Aaahhh... vrai, nous sommes boutonneux et parlons tous sur le bout de la langue, alors qu'elle, elle chante bien.
Pardonne-nous, Sally.

Parce que c'est notre idole, on ose pas trop, on la vénère en silence.

Moi,

(qui a écrit ça ? je découvre ça aujourd'hui !! - sally)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Crystal Andreas le 01.11.08 18:38

La petite princesse n’avait jamais fêté Halloween, sauf peut-être quand elle était vraiment petite, mais ça… Elle ne l’avait jamais fêté à partir de son renouveau, parce que ses tuteurs n’en étaient pas très friands. Chez eux, Halloween = « Fête commerciale ». Même si Mathieu lui avait dit que cette fête, il l’avait fêté très longtemps, sauf qu’à partir de quinze ans, ce fut surtout des années de « beuveries et de sauteries », et qu’a son avis, c’était seulement un jour pour se déguiser en monstre, donc, fallait en profiter ! Et quand B. Harris avait annoncé le Bal d’Halloween ( lui, il n’aurait pas à se déguiser, il fait assez peur comme cela ), elle avait décidé de se concocter un costume. Elle adorait passer d’habits en habits, qui ne la reflétait absolument pas. Elle adorer se costumer, comme au théâtre. Et son costume, elle n’en parlerait à personne. Ce ne serait pas comme Valentin, parce que lui, les bruits avaient filtrés qu’il serait en loup-garou. Crystal soupçonnait O. d’avoir participé au méfait, et de l’avoir annoncé à tout le monde.


Elle avait mis un mois à trouver ce que serait son costume, et un mois à le coudre. Elle y avait mit tout son cœur, renonçant même à des sorties avec ses amis pour le préparer. Seules ses camarades de dortoir la voyait faire. Camarades, qui parfois pour la taquiner et lui faire rater involontairement quelque chose lui disaient « Tiens, il parait que tu sors avec Artemis L. ?! ». A ces moments, elles avaient droit à une Crystal tomate. Non, elle ne sortait pas avec ! Bon,enfin. Elle essayait – vainement – d’expliquer que peut-être elle était amoureuse de lui mais qu’elle en savait rien et que puis oh zut allez voir ailleurs ! C’était un jeu amusant, d’embêter la petite.

Et le jour J, elle enfila sa tenue, recevant des « … Cry ? o_o » et des « En jupe courte ? ». Manifestement, ça lui allait plutôt bien, et de ce fait, elle se sentit de nouveau très gênée. Etait-ce trop court ? Trop flash ? Trop vulgaire ? Elle réussit à se mordre la lèvre avec ses canines allongées par magie, et un peu de sang coula, accentuant l’image vampiresque. Elle avait opté pour un costume de sorcière vampire méchante. Bon, le méchant était vraiment en option, parce que son visage de gamine n’aidait pas vraiment. Elle avait même éclaircit ses cheveux, pour réellement changer d’apparence. Devant un miroir à pied, elle s’observa. Jupe courte, au milieu des cuisses, violettes et parsemée de petites perles sur le bas, aux endroits en pointe. Un haut du même genre, lacé sur le devant ( et qui mettait un peu en valeur sa toute petite poitrine ). Elle s’était également cousine des gants rayés roses et violets, et avait customisé son chapeau dans les teintes de sa tenues. Restait ses chaussures et sa baguette, dont elle était le plus fière. Ses chaussures étaient munies de roulettes, et était tout en plastique… rose. Et sa baguette était aggrandi, et munid’un joyau violet. Comme les grandes sorcières méchantes.

Chawki miaula/aboya/ronfla autour d’elle, comme la grondant de le laisser. Une caresse sur le haut de la tête, et elle lui murmura d’aller à la cuisine, les Elfes seront peut-être contents d’avoir un compagnon taré. Elle entendit des cris provenant de la Salle commune et elle pencha sa tête à l’escalier. Un loup-garou maigrelet = Valentin. C’était réussi. Elle retourna dans sa chambre et saigna ses lèvres d’un rouge fonçé, puis sortit à son tour, fuyant presque les regards. En peu de temps, et devançant Valentin,e lle fut dans la Salle, déjà bondé. Emerveillée. C’était beau, beau, beau. Magigantesque. Elle avait l’impression de redécouvrir Poudlard. Waa. Après avoir passé un quart d’heure à exploser la Salle, à piquer deux morceau de citrouilles, elle rechercha Artemis, un peu paniquée à l’idée de ne pas le trouver.

Trois secondes après, elle lui avait sauté dans le dos, passant ses bras autour de son cou, crian un gros « BOUH » , et se mettant à rire peu après. Elle déposa un baiser sonore sur la joue d’Artemis et regarda son costume. Homme citrouille. Et là, comme la première fois qu’elle avait vu l’homme-chou-fleur aux valises défaites, elle retint un rire, qui illumina son visage.


« C’est mignon ! »

Transportée par la fête, changeant du tout au tout comparé à ce qu’il connaissait, elle le prit par la main, fermement, sans sembler vouloir le lâcher. Elle le traina vers les buffets en sautillant presque. Et parla, toujours à vive allure :

« T’as vu ? Ils ont l’air bons ! Y’a même des brownies en forme de citrouille, qui sont orange ! Tu crois qu’ils ont le goût de courge, d’orange ou de chocolat ? »
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Benjamin W. Harris le 01.11.08 20:15

    Ils étaient maintenant près de 200, dans la Grande salle, à se faufiler entre les buffets garnis de gourmandises multicolores, tous dans des déguisements plus ou moins impressionnants, plus ou moins ensorcelés, plus ou moins traditionnels. Le Directeur, lui, avait a priori opté pour la simplicité – le linge qu’il portait n’était, en effet, qu’une robe de sorcier, d’un bleu délavé, plus large qu’à l’accoutumée, surmontée d’une cape en patchwork, toute aussi vieillotte, mais en rien choquante – il avait alors usé d’un peu de magie – et plus précisément d’un philtre de vieillesse, pour creuser ses rides et faire de ses cheveux une perruque grisâtre mêlée à une longue barbe blanche – enfin, il avait définitivement fait le choix du traditionnel : oui, qu’y avait-il de moins original qu’être Dumbledore à Poudlard ?

    Derrière son passage, les portes de la Grande salle se refermèrent sèchement dans un claquement assourdissant, un bruit sourd qui fit même se plonger dans le mutisme le gramophone ensorcelé. Il semblait être maître de cette salle, comme un marionnettiste à la main invisible, tout se déplaçait à son avantage, à commencer par les élèves qui se tenaient sur son chemin, l’allée habituellement dessinée par les tables de Gryffondor et Serpentard. Il n’avait pas été attendu, personne ne s’était soucié de son absence, il n’en était pas surpris et l’avait même prévu : il devrait frapper un grand coup pour graver sur les murs de cet Ecole qu’à Halloween il fallait compter sur lui.

    Aujourd’hui, il n’était pas particulièrement souriant ; derrière ses lunettes en demi-lune il semblait même être grincheux – vexé, ce n’était pas son genre d’être susceptible – que cachait donc ce regard noir ? Peut-être les élèves allaient-ils le découvrir entre les lignes de son discours, c’était, en effet, le moment de l’écouter. Monté sur l’estrade des professeurs – présente pour les repas comme pour les bals – il fit volte-face et leva les bras comme s’il essayait de scinder en deux la mer d’élèves à ses pieds.

« - Siiiiileence ! … … … Hm. L’imitation, c’pas mon truc. »

    Il retrouvait le sourire, jouait-il jusque là le rôle du vieux grincheux ? Rien était moins sûr, la suite de son propos nourrissait en effet l’ambigüité entre un déguisement parodique et une humeur massacrante.

« - Paradoxalement … A ce bal, vous vous sentez tous en sécurité … C’est Poudlard, on mange des bonbons puis on retourne dormir ! … Mais c’est Halloween, bon sang ! El Dia de los muertos … Un jour où vous croisez toute sorte de monstres et de démons, des allégories du mal par centaines, vous côtoyez la mort à chaque couloir et partagez votre dortoir avec la peur ; mais vous êtes souriants, arrogants, insouciants … Inutiles. Ridicules. Vous êtes venus, déguisés, pensant pouvoir profiter d’une soirée où, cachés derrière des draps blancs, vous pourrez jouer à ceux qui n’existent pas …Vous avez eu tort ; maintenant, les masques vont tomber. »

    Le sourire qu’il affichait maintenant soulignait alors plus de pitié que d’humour ; Harris avait-il honte de ses élèves ? Ce qu’il avait vu ces deux derniers mois lui avait-il vraiment fait le constat d’un Poudlard aux étudiants incapables ? Etait-il l’heure, pour lui, de les forcer à apprendre ? Il semblerait.
    Il s’avança, lentement, vers les deux marches de l’estrade où, devant, se tenait, seul, un jeune garçon, probablement de première année, dont le visage était recouvert d’une simple mais efficace cagoule verte, répugnante ; le Directeur la lui retira alors d’une main de velours avant de venir pointer, de sa baguette, le sommet du crâne d’un enfant apeuré. Il dit alors, calmement, comme pour déclarer les hostilités engagées :

« - Oui, ouvrons vos petites têtes pour voir ce qu’il s’y trouve vraiment … Alohomora … »

+ Ne regardez pas dans ma direction bande d’idiots … Tendez l’oreille. +


    Des cliquetis de cadenas se firent alors entendre par centaines sous les nappes des buffets, avant des grincements suraigus de meubles mal huilés, puis des cris de panique nombreux, au milieu de gémissements de monstres.
    Les épouvantards étaient lâchés …
avatar
Benjamin W. Harris
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 7

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de pommier, poudre de dents de Clabbert, parfaite pour les sorts de protection.
• Commentaire d'Ombrage  : Humour juste pourrave.

Suis amoureuse de lui ** (ce qui n'a rien de glorieux quand on voit P, je précise.)

-> C'est Leanne ça, non ? P ? ( Canelle va le buter le sandwich ! )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 02.11.08 13:36

Un Bal. Pas mal comme idée. Surtout pour se faire remarquer. Oui, idéal pour une entrée comme "Elle" l'entend. Si on y réfléchit, un prénom plutôt saugrenu... mais bien choisi et approprié. En même temps, ne dit-on pas que notre prénom influence notre façon d'agir ? Notre vie et nos actions ? Même inconsciemment... En tout cas, ses parents n'y ont pas pensé en la nommant comme ça. Car, il fallait prévoir qu'un tel phénomène prénommé "Elle" avait peu de chances de ne pas devenir égocentrique, égoïste, quelqu'un qui fait en sorte d'être toujours au centre de toutes les attentions, de toutes les situations. Et c'est en effet le cas. Elle est le genre de fille à aimer se mettre en avant et se faire remarquer. Et elle allait imposer le rythme et la cadence tout de suite, dès son arrivée à Poudlard.

Pour elle, le Bal était l'occasion rêvée.


Sans gêne, impolie, caractérielle, impulsive, colérique, vulgaire, elle aimait avoir le pouvoir sur les autres. Contrôler la situation... Elle réfléchissait à une entrée fracassante dans cette Grande Salle. Dans son dortoir, elle resta plantée quelques secondes devant son armoire, à observer sa garde-robe. Que pourrait-elle bien mettre ? Elle est une jeune fille de 12 ans qui en paraît 15. Et tout cela à cause de son visage déjà marqué par le pouvoir et l'ambition. A cause de ses formes généreuses pour une fille de cet âge là. Et elle profitait souvent de ça. De cette situation. Elle aimait ça, se sentir forte, supérieure, powerful.

Subitement, elle envoya tous ses vêtements valdinguer. Sortit de son armoire, tout ce qu'elle y trouvait. Elle n'y voyait rien dans tout ce coin "trop bien rangé", trop parfait. Elle aimait le désordre, c'est là qu'elle y voyait clair. Elle observa le tas qui se trouvait au sol, s'agenouilla, puis farfouilla. Elle en sortit un haut, puis un bas, puis un accessoire... Bref, elle envoya ses sélections sur le lit. Elle se releva, se déshabilla entièrement, sans même se donner la peine de fermer la porte du dortoir, se foutant royalement que quelqu'un puisse la voir (en clair, c'est ça), puis enfila tout ce qu'elle avait mis de côté. Un petit pas en avant devant le grand miroir. Elle était prête, ça y est, elle avait trouvé ce qu'il fallait.

Une déesse. Une belle déesse blonde, vêtue d'un simple drap blanc, à la "Caesar". Balancé sur une épaule et noué très rapidement derrière, il pouvait tomber à tout moment... Et c'est ce qui était drôle, justement. Elle n'avait rien mis dessous, strictement rien. Choquer ? Non. Mais montrer qu'elle en avait envie, Oui. Afin de ne pas être reconnue, même si personne ne la connaissait encore, elle enfila un loup blanc assorti à sa tenue. Juste cacher ses yeux... Cela lui donnait plus de pouvoir encore, comme si dissimulée sous un masque, elle pouvait faire ce qu'elle voulait... Ce soir, le Bal d'Halloween allait en surprendre plus d'un.

Elle descendit les escaliers, tout doucement, à l'allure d'un fantôme, en glissant sur le sol. Ses longs cheveux blonds tombant dans le creux de ses reins presque découverts - son dos était totalement nu mais le drap cachait juste les côtés et le bas de son dos - et quelques mèches sur ses épaules, elle arriva à la Grande Salle et en poussa les portes, puisqu'elle était fermée, la tête haute et un sourire au coin des lèvres, espérant que tout le monde se tournerait vers elle pour la voir. Elle vit que le directeur se tenait là, devant tout le monde, et visiblement, était en plein discours. Elle ne se gêna pas pour avancer quand même, sans se faire discrète. En se dandinant pour jouer son rôle entièrement, elle passa sa main dans ses mèches blondes et la déposa sur ses hanches fines. Une fois sur le côté près du buffet, elle se retourna et observa le directeur, à travers son masque. Puis en profita pour observer tous les élèves autour, qui le fixaient avec un regard vide. Son regard se posa alors sur un jeune homme blond, grand et très différent des autres, elle ne savait pas en quoi. Mais elle allait le découvrir très vite...
Une fourche à la main et la queue fléchée ? On verra si tu es si diabolique.

Elle préparait quelque chose. Mais quoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Ayne Welsh le 02.11.08 22:32

    Ayne Welsh n’était point quelqu’un de sociable, une des raisons qui la poussa à rester calée dans un fauteuil, le soir de l’Halloween, alors que tout le monde s’était rendu au bal déguisé. Plus tôt dans la soirée, Ayne avait jeté un regard à son déguisement de zèbre, oui vous avez bien lu, les parents Welsh voyaient bien leur fille déguisée en zèbre, et toute envie de se rendre n’importe où avec le chapeau-museau et le pyjama rayé était disparue momentanément.

    Alors pour rester dans le contexte d’Halloween, Ayne était resté à lire ‘’Contes épeurants choisis’’. Cependant, après une quinzaine de minutes de lecture de contes ( qui, je me dois de le préciser, n’était guère intéressants ), la jeune Serpentarde s’en lassa et se vit jeter des coups d’oeil impatients à la pendule de la salle commune, comme si elle attendait quelque chose. Mais au bout d’encore cinq minutes, aucun évènement capital ne survint et Ayne abandonna son livret.

    Elle allait se rendre au bal d’Halloween.

    Ayne ouvrit le sac et déversa son malheureux contenu sur son lit. Le fameux déguisement comportait un genre de vêtement rayé, apparenté à un pyjama qui devait dater du temps de sa grand mère. Il y avait aussi un chapeau sur lequel un avait placé un museau, des yeux et des oreilles qui allaient s’élever au dessus de la tête de la jeune fille. De plus, on trouvait une paire de souliers rayés, très bizarres et un peu trop grands. Ayne se promit de ne plus jamais, au grand jamais, demander à ses parents de lui envoyer un déguisement. C’était tout simplement affreux.

    Mais entre passer pour une fille bizarre et rester dans la salle commune et s’emmerder, Ayne choisissait la première option. Au moins, elle n’allait pas s’ennuyer et de toute façon, elle était déjà plus ou moins bizarre aux yeux des autres, alors … que pouvait lui faire un déguisement de zèbre, hein !

    La jeune Serpentarde enfila lesdits habits et se regarda dans le miroir de la salle de bains. Elle soupira et sortit de la salle commune, avec une grosse boule dans le ventre. Un portrait gloussa, mais déterminée à être forte, la fillette zébrée le défia du regard, ce qui le fit glousser encore plus. Tant pis pour lui, s’il n’apprécie pas l’originalité de mes parents, pensa Ayne. Après au moins d’une minute, Ayne se retrouva devant la porte de la Grande Salle et s’y glissa. Quelques instants après, les portes se refermèrent et Ayne se demanda si elle devait remercier ou pas le destin. Après avoir observé la salle, elle conclut que son déguisement était le plus ridicule de tous et une brusque envie de pleurer vint. C’est à ce moment là, que le nouveau directeur dit :

    « - Oui, ouvrons vos petites têtes pour voir ce qu’il s’y trouve vraiment … Alohomora … »


    D’abord, Ayne ne comprit pas, mais lorsqu’elle entendit le cliquetis et ensuite les cris, elle pensa aux épouvantards. Étant un vrai rat de bibliothèque, elle en savait long sur ses créatures qu’elle n’avait pas encore étudié en classe. En fait, Ayne avait vraiment peur de ces créatures. La fillette resta pétifiée pendant quelques instants et pensa aux options qui s’offraient à elle. A, s’en aller, très bon choix, mais malheureusement impossible. B, s’amuser, impossible aussi. C, parler à quelqu’un pour être rassurée, quasi impossible ou D, s’évanouir qui sembla une très bonne options au système nerveux d’Ayne.

    Quelques instants plus tard, on pouvait voir une zèbre s’écrouler à deux pas de la porte de la Grande Salle.

    Effectivement, l’Halloween était une fête bizarre.


[HJ : Siouplait quelqu’un, aidez la zèbre ?! ^^ ]
avatar
Ayne Welsh
Préfète de Serpentard
Préfète de Serpentard

• Nombre d'écrits  : 556

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : 24 cm ;; Lierre ;; Plume de phénix
• Commentaire d'Ombrage  : Elle, c'est une gentille *O*

... mais elle a des gros yeux de poisson.

Mais è_é

Je confirme .

<< 'Tain, j'ai trop la Ayne ! >> Uhuhuh !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Lys Lirimy le 02.11.08 23:34

Dans dix minutes le bal commençait et elle n'avait toujours aucune idée de ce en quoi elle pourrait bien se déguiser. Il était bien entendu seulement conseillé d'être en costume mais Lys Lirimy n'était pas de ses personnes qui snobent les déguisements et les gens déguisés pour Halloween. Elle devrait trouver quelque chose. Mais quoi ? Aucune idée à vrai dire.


La jeune fille s'assit sur son lit à baldaquin et referma les épais rideau de velours bleus nuits qu'elle aimait tant. Elle s'assit sur le matelas, étendit ses jambes, et se laissa tomber légèrement dans ses coussins au tissus un peu défraichi. La jeune fille avait maintes idées mais rien de bien nouveau. Elle pouvait d'ores et déjà se transformer en vampire, elle en avait le teint mais vraiment pas l'attitude. Elle était grande et mince, trop mince. Maigre même. Juste fatiguée et très occupée par ses projets. Mais qu'importe, elle n'avait pas non plus envie de se déguiser en mort vivant ou en squelette. Fallait pas pousser quand même.... Lys attrapa un coussin et se l'enfonça sur le visage. Elle venait de passer tous ses avantages physiques en revue qui pouvaient l'aider à rendre son costume aussi vrai que possible. Cela n'avait rien donné. Il ne restait donc plus qu'à trouver ce qui faisait peur à la jeune fille. Il y avait le noir... Mais se déguiser en noir était moyen quand même. Il y avait son père. Mais personne ne saisirait le message. Et il y avait... Les poupées de porcelaine....


Petite, la jeune fille avait vu un film où de jeunes filles étaient transformées en poupées par un méchant magicien. Depuis cette époque, la jeune fille a toujours énormément peur que les poupées qu'elle regarde soient en fait de véritable êtres humains emprisonnés dans un corps de porcelaine. C'était peut être une bonne idée...
Lys bondit hors de son lit et fouilla dans sa malle pour en sortir un assortiment de vieille robe de dentelle et de soies blanches translucides. Elle enfila le tout rapidement et passa à la salle de bain. Devant le miroir, elle attacha rapidement ses cheveux en un chignon lâche et fit friser quelques mèches de manières à créer quelques anglaises qui lui tombaient joliment sur ses épaules et son dos dénudés par les robes trop grandes pour elle. Lys attrapa un crayon noir et se dessina des cils sur ses paupières et ses joues. Elle saisit ensuite une pinceau qu'elle trempa dans un pot de poudre rose bonbon et se fit deux gros cercles sur ses pommettes. Pour finir elle appliqua un rouge à lèvres fushia sur le milieu uniquement de ses lèvres, jeta un rapide coup d'œil à son reflet dans le miroir, défroissa aussi bien que possible sa robe et se précipita vers la porte de sa chambre pour dévaler les marches à toute vitesse.


Arrivée devant la grande salle, la jeune fille s'arrêta à la porte et passa timidement la tête derrière l'un des battants. Il y avait déjà pas mal de monde. Certains que Lys connaissait, d'autres qu'elle ne reconnaissait pas et d'autres enfin qu'elle avait déjà vu mais dont elle ne connaissait toujours pas l'identité. La jeune fille prit une longue respiration en entra dans la salle. Elle se dirigea tout d'abord vers le buffet et se servit un verre de jus de citrouille bien frais. Sa course à travers les escaliers l'avait quelque peu assoiffée. La jeune fille y trempa ses lèvres dans son verre et sirota tranquillement sa boisson tout en observant les gens qui dansaient, parlaient ou criaient à tue tête.


Soudain, le directeur - Lys senti son cœur rater un battement quand elle le vit - Dumbledore, demanda le silence. Comment était-il possible qu'il soit revenu ? La jeune fille était en train d'analyser la situation en observant le vieillard quand celui-ci prit un ton beaucoup plus... féroce, aucun doute possible : Le nouveau vicieux directeur de Poudlard ! La jeune fille sentit instantanément ses sourcils se froncer sans qu'elle n'ait commandé la moindre chose. Elle s'adossa à un mur et attendit patiemment que ce vieux crouton termine son discours pour aller voir ses amis et danser avec eux. Cependant, proche d'une table elle entendit quelque bruit de chaînes. Lys se recula immédiatement tandis que des élèves regardaient dans sa direction. Surpris pour certains, apeurés pour d'autres. Et quand tout d'un coup des épouvantards sortirent de nulle part, elle su vraiment que le directeur était allé trop loin - comme il avait tendance à le faire de plus en plus souvent - et qu'il allait falloir qu'elle montre une fois de plus ce dont elle était capable.


Déjà, de nombreux élèves, les plus jeunes en général criaient, courraient en tous sens ou étaient coincés contre des murs, les épouvantards s'étant déjà transformés en fonction de leur plus grande phobie. Lys leva les yeux au ciel. Ils étaient encore bien jeunes pour ça ! Elle attrapa sa baguette par réflexe, extermina l'épouvantard qui se trouvait le plus près d'elle et partit préter main forte a deux premières années qu'elle avait déjà vu dans sa salle commune, morts de peur, tentant vainement de se cacher sous une des nappes.



- Vite de l'aide par ici si quelqu'un peut m'aider !


Lys se précipita sur les deux épouvantars qui leur faisaient face, sa baguette en avant, criant les formules qu'elle maitrisait à la perfection. Déjà plus loin une élève s'évanouissait. Un zèbre semblait-il. Lys tenta un soir de loin pour l'écarter du passage mais elle fut bousculée pour un autre élève en proie à une crise de panique.... Elle atterrit fini par plonger sous la nappe avec les deux premières années. Elle les plaça derrière elle, attira la fille évanouie sous la table également et pointa enfin la baguette sur les épouvantards qui leur faisait face. Le pire ce n'était pas les monstres, non le pire c'était les élèves qui en avaient peur.


Par Merlin... Elle détestait ce fichu Directeur !
avatar
Lys Lirimy
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 2297

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Cerisier, Cheveu de Vélane

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Ash le 03.11.08 4:21

Retard.

Ca faisait pourtant quatre ans qu'il était à Poudlard, mais la seule chose qu'il n'avait jamais réussi à apprendre, c'était la ponctualité. Une fois de plus, pour ne pas changer il était en retard. En fait, il avait eu un mal fou à trouver une idée de costume. Des vampires, des loups garous et des sorciers, ça allait bien pour des Moldus, lais pour des Sorceirs, c'était un peu leur quotidien. Il avait un moment décidé de se déguiser en inspecteur des impôts, mais personne eu presque n'aurait goûté le sel de la plaisanterie. Il s'était ensuite demandé qu'est ce qui pourrait faire peur à un Sorcier. Il avait d'abord pensé à Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, mais il y avait de fortes chances que certes personnes, pour ne pas dire toute l'école, le prenne mal, donc il avait laissé l'idée de côté. Après avoir abandonné les idées respectives du légendaire Professeur Rogue, du Scroutt à Pétard et du fantôme de Dumbledore, il avait eu la pure idée. Qu'est ce qui faisait peur à un Sorcier par sa simple présence ? Le Détraqueur !




Bon, bien sûr, certains risqueraient de prendre un choc, mais bon, en même temps, il ne se nourrissait pas de sentiments ou d'autres trucs du genre, donc à part quelques âmes sensibles qui risqueraient de se faire dessus,ça devrait plutôt bien se passer. Et pis après tout, Halloween, c'était la nuit des cauchemars, non ?

Bref, une fois l'idée trouvée, tout n'était pas encore réglé, fallait encore la réaliser, et c'était plus facile à dire qu'à faire, parce que ce n'était pas le genre de costume qu'on trouvait chez tous les marchands de déguisement, et il était aussi mauvais en couture qu'en sorts d'habillement. Il avait finalement tant bien que mal massacré une tenture préalablement teinte en noire à coups de couteau pour lui donner l'air 'détraquée', et avait fait les ajustements à coup de baguette. Au final, le costume était impec, mais ça lui avait pris bien plus que prévu, et donc, du coup il était en retard, ce qui nous ramène à nos moutons.

______________________________________________


Une fois grimé, il remonta à la Grande Salle et se coula plus ou moins furtivement par la porte entrouverte, effrayant quelques Première Année en se rendant au buffet, centre stratégique de la soirée, puis, une fois rendu, commença à étudier les costumes. Y avait de l'original et du moins original, de l'effrayant et du franchement burlesque, mais il tira une bonne dose de fierté des regards dégoûtés qui se détournaient de lui, ha ha ha.

Innocemment, il chercha Wilu du regard, et, coup de pot, la trouva à proximité. Avant qu'il n'eut amorcé un geste dans sa direction, c'est elle qui se dirigea vers lui...

... Et lui colla sa baffe spéciale dévissée n°2 avec effet rétrospectif. A pleine puissance. Curieux, comme entrée en matière. Ca fait tout drôle. Il se demanda comment elle l'avait reconnu si vite ( tout en se frottant la joue ), avant de voir une deuxième Wilu un peu plus loin, puis une troisième, et une quatrième. Et ainsi de suite. Et surtout une autre, costumée en momie. Même à Poudlard, y'a des trucs qui dépassent l'entendement, et là, ça en faisait vraiment partie.

Ce n'est qu'en voyant une des Wilu se métamorphoser en arrivant à proximité d'un autre élève qu'il comprit qu'il avait affaire à des épouvantards. Se maudissant de ne pas avoir trouvé ça tout de suite - a-t-on idée d'avoir des épouvantards en forme d'élèves - et en notant mentalement le changement de forme du sien, il neutralisa celui qui s'était éloigné au profit d'un Première Année terrorisé, avant de se retourner pour faire face à son agresseur et éviter une deuxième mandale. L'horreur de la situation le frappa de plein fouet. Qu'il soit aggressé par des hordes de Wilu n'avait rien pour lui déplaire, au contraire. Mais le soucis, c'est qu'il n'était pas le moins du monde capable de lever la main sur la moindre d'entre elles, même en sachant que c'était des fausses.

La seule solution qu'il trouva fut une solution tout ce qu'il y a de courageuse, il se laissa tomber au sol, roula sous la table, et essaya de s'éloigner le plus possible de ses némésis, en neutralisant au passage autant d'épouvantards que possible avant qu'ils ne se transforment en WIlu à leurs tours. Faudrait qu'il trouve quelque chose contre ça, Parce qu'il se voyait mal passer sa vie à fuire devant des sales bêtes que les Troisième Année savaient battre sans problème ( et qu'il savait aussi, avant qu'ils ne changent ).

Tout à ses préoccupations, il trébucha sur un(e ?) élève qu'il n'avait pas vu et s'affala sur elle ( oui, elle ) de tout son long. Son coeur manqua un battement quand il vit qu'il s'agissait d'une certaine momie. Heureusement qu'il avait sa cagoule, sans quoi tout le monde aurait pu voir qu'il était rouge Gryffondor ( surtout qu'il n'avait pas encore pensé à se relever )!


Euh... Tu vas bien ?
avatar
Ash
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

• Nombre d'écrits  : 3549

• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 03.11.08 12:22

Le jeune Envers était attablé avec tous les serpentards et observait secrètement tous les autres élèves qui l'entouraient, elle distingua une momie, des vampires un peu partout, et pour le moment elle ne remarqua pas un seule ange déchu. Pour une fois elle remercia sa mére d'avoir eut pour la première fois de sa vie une bonne idée. Puis une magnifique jeune fille blonde habillée comme une déesse fit son entrée. *Une rivale* se dit Emily qui l'a vit arriver a la table des serpentard *ou une complice peut être* s'empressa de penser la première année en observant avec curiosité la jeune fille qui avait l'air d'être aussi nouvelle vu qu'elle ne parlait à personne.
Emily tourna ensuite son regard vers le nouveau directeur qui venait de prendre la parole. C'était un homme étrange, et d'ailleurs beaucoup d'élèves semblaient de cet avis puis qu'elle entendit pas mal de chuchottement à son égard. Il commença a parler d'Halloween, le fait qu'à Poudlard on était en sécurité mais qu'en ce jour de fête on devrait avoir peur. Tous le monde commença a s'inquiéter et jeter des regards à droite et à gauche, Emily ne put s'empêcher de sourire; elle aimait le danger, la nouveauté, Halloween.. Que leur avait-on donc préparer.
Puis à l'étonnement général il prononça "Alohomora" et des cliquetis de cadenas se firent d'un peu partout... Et un vraiment trés prés des pieds de la premiére année qui n'était pas du tout sur de comprendre ce qui allait se passer.. C'est là qu'elle vit en se retournant le fou du village avec sa fourche


*Mais qu'est ce qu'il fou là!*

Elle n'avait pas peur mais elle avait rien pour se défendre et le regard du vieux malade se faisait de plus en plus pressant, dangereux, insistant, machiavélique. D'habitude c'était l'homme qui avait peur d'Emily mais là rien à faire. Ce fut que lorsqu'elle entendit crier

"DES EPOUVANTAAAARDS" que la petite fille comprit qu'elle s'était faite piégé par le nouveau directeur, que ce n'était pas vraiment le vieux qui était devant elle mais une illusion. Elle avait entendu parler de ces "épouvantard" en cours mais n'y avait pas fait tellement attention et on ne leur avait pas malheureusement encore apprit le sort qui leur permettait de se débarasser d'un épouvantard.

*Manquait plus que ça!* se mit à penser la première année qui venait de tourner la tête pour voir un zébre s'étalait lamentablement prés de la porte d'entrée. C'était la panique totale. Quand à la jeune Envers elle était en train de réfléchir à commencer se débarasser de ce vieux crouton qui commençait de se rapprocher d'elle avec sa fourche rouge. Ce qui la mit le plus en colère fut le fait qu'elle n'avait jamais eut peur de ce triple idiot alors pourquoi lui, pourquoi c'était cet homme qui était apparu devant elle.. quoi qu'aprés rélfexion elle n'avait jamais vraiment eut peur, de personne, ni d'aucun animal, il faut dire qu'elle n'en avait pas rencontré énormément, juste
quelques arraignée ou serpent par ci par là mais ils ne l'avait jamais effrayé.
Tout se passa trés vite, Emily se leva, bouscula un pousfouffle de première année au passage se mit à courire, le vieux fou toujours derrière elle:


"Barre toi affreux!"

Lui avait lançé la jeune Envers en evitant un autre épouvantard qui s'envolait vers elle, elle n'avait pas envie de fuir longtemps, saisit une fourchette qui lui passait par là et là lanca sur le vieux crouton mais l'ustensile passa au travers de l'homme et alla s'éclater contre un mur:

*Et crotte!* avait juré la jeune Envers en ne sachant plus vraiment quoi faire. Tous les élèves connaissant le sort était occupé et n'avait nul intention de demander de l'aide à qui que ce soit, ce n'était pas du tout le style de la jeune fille qui c'était toujours débrouillé par elle même. Elle decida de plonger sous la table des serpentard qui était la plus proche d'elle. Non elle ne fuyait pas, elle réflechissait, mais à peine elle ne put dire ouf qu'elle vit le fou se glissait sous le buffet, elle en ressortit en vitesse et cogna de plein fouet un griffondort de seconde année. Emilya en profita pour l'enjamber et remarqua avec soulagement que son épouvantard avait prit l'apparence
d'autre chose.. De ce dont avait peur le garçon qu'Emily venait de renverser:


"Débrouille toi
" lui avait lançé en souriant victorieusement.

*Ben voila*

Elle en avait au moins semer un.. Manquait plus qu'à éviter les dizaines d'autres qui voletaient un peu partout dans la grande salle.

*Sacrée soirée! On s'en souviendra*

Mais ce n'était pas pour déplaire à la jeune première année qui s'en voulait juste d'avoir eut "peur" de cet imbécile heureux de son ancien village. Dieu qu'elle le détestait maintenant, elle n'avait plus qu'une seule envie c'était d'en faire de la chair à patté. Emily venait de sortir sa baguette mais ne connaissant pas encore de sortilége ça ne lui aurait pas été trés utile. Elle vit un épouvantard fondre sur elle et juste à temps elle se contenta de chercher quelqu'un suceptible de connaitre le sort qui la débarasserait de ce deuxiéme fou qui arrivait droit sur elle..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 06.11.08 14:54

Vibhavari était dans la Grande Salle depuis le début du bal ou presque. Elle était ravie d’assister à cet évènement qu’elle ne connaissait que de nom. Elle savait bien que c’était pour Halloween et qu’en cette occasion, il fallait se déguiser en quelque chose d’effrayant. Le problème qui s’était posé à elle concernait la différence de culture qu’elle avait avec ses élèves. Qu’est-ce qui pouvait faire peur aux petits Anglais ? Mais elle ne réfléchit pas trop à son costume et se retrouva parmi les premières dans la Grande Salle, déguisée en zombie.

C’était assez étonnant de se mouvoir au milieu de ses futurs élèves à cette occasion car ils ne la connaissaient pas encore. Alors qu’elle se demandait si elle devait se présenter maintenant, le regard de la zombie-prof fut attiré très vite par les friandises sur les tables. Elle ne se gêna pas pour aller tout de suite y goûter mais malheureusement pour elle, elle tomba sur une Dragée surprise de Bertie Crochue à la cervelle d’agneau. Le goût la rebuta tellement qu’elle fit une grimace qui fit fuir deux petits de première année se tenant à côté d’elle.
Après cet essai plutôt raté, elle décida de se rabattre vers quelque chose de plus « normal » et elle prit quelques berlingots.


# C’est plus sûr… les Anglais ont une cuisine assez spéciale je crois. #

Evidemment, Vibhavari ne se doutait pas qu’elle devrait bientôt faire face à quelque chose de plus horrible que la cuisine de ces insulaires. Elle tourna la tête en direction du Directeur qui venait d’entrer, déguisé en … Dumbledore. Etrange comme idée, non ? Elle avait brièvement rencontré Mr Harris quand il avait accepté sa candidature et l’avait trouvé … bizarre, oui. Intéressant mais bizarre. Son discours la surprit un peu puisqu’il semblait vouloir que les élèves souffrent, connaissent la peur ou quelque chose du genre. Et cela ne l’étonna donc qu’à moitié quand, après avoir entendu ce bruit de verrous qui s’ouvrent caractéristique, elle aperçut une nuée d’épouvantards se ruer avec un malin plaisir sur les élèves. Les épouvantards éprouvent-ils du plaisir d’ailleurs ? Et pourquoi lâcher ses créatures sur des élèves qui ne sont pas capable de s’en défendre, tout simplement parce qu’ils n’ont pas appris ? Mais trêve de bavardages, il fallait se bouger.

La nouvelle prof eut le temps de voir un zèbre s’évanouir, une élève apparemment plus vieille se glisser sous une table et protéger deux gamins ainsi que le fameux zèbre, un autre se vautrer lamentablement sur une momie et la quasi-totalité des Première, Seconde et même Troisième Année courir dans tous les sens.
Et Vibhavari éclata de rire. C’était son premier Halloween et elle s’en souviendrait. Il était bizarre ce Directeur, oui, mais il lui plaisait tout de même.
Néanmoins elle reprit vite son sérieux en entendant le cri que poussa quelqu’un sous une des tables. Elle pouvait laisser les plus vieux se débrouiller mais il fallait qu’elle aide ceux qui en étaient incapables. Se dirigeant donc vers une table où se cachaient des élèves, elle écarta les quelques épouvantards qui se présentèrent sur son chemin et elle s’accroupit, levant légèrement la nappe.


Besoin d’aide ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Esther Malfoy le 08.11.08 16:15

Salvador Dali a écrit : "Les bals les plus réussis sont ceux dont on parle le plus sans y être allé."


Ce célèbre moldu connaîtrait-il la haute société magique de Grande-Bretagne ? Les mondanités peuvent être tellement rasoirs. Fatigantes. N'est-ce pas Queen E. ? Il est de certaines choses que peu de personnes peuvent comprendre. Les soirées de Gala. Les bals dans les plus grands manoirs. Les réceptions plus ennuyantes les unes que les autres. Les brunch annuels des grandes familles. Autant de réjouissances auxquelles la jeune Malfoy était habituée depuis sa plus tendre enfance. Ses parents lui avait expliqué, que sa condition, son rang lui imposait ces party et que plus elle y était vue, plus elle bénéficiait de cette influence sociale. E. s'en était convaincue et avait grandie au rythme de ces différentes cérémonie. Accoutumée à portée des robes plus belles les unes que les autres, un Bal d'Halloween à Poudlard ne devrait pas lui poser de problème, isn't it ? Et pourtant. Après quelques années au sein de la Haute, une certaine lassitude s'installe. Une envie d'anonymat. Arrêter ces hypocrisies constantes. Car oui, soyons clair, dans ce genre de soirées, dans le pays des sourires et des faux semblants, personne ne s'aime. Personne ne s'apprécie. Deux choix s'offrent à vous : continuer ainsi, et afficher cette air suffisant qui va si bien avec les circonstances. Ou alors ne plus vous présenter aussi souvent à ces cocktails. Décliner les invitations qui vous semblent inutiles à votre image. Aussi peu logique que ce soit, les bals les plus réussis son ceux dont on parle le plus sans y être allé...

Queen E. s'abaissera-t-elle à faire son apparition au Bal d'Halloween ? Franchement, elle n'en avait aucune envie. C'était toujours la même chose depuis des années : des élèves déguisés, des premières années glapissant de joie et d'excitation à l'idée de leur tout premier "grand" Bal, des dernières années blasés mais réjouis d'avoir une occasion de faire la fête, d'autres encore en couple, amoureux, ou effrayant leurs plus proches voisins. E. se souvint qu'une année, elle avait, avec sa meilleure amie, verser une potion qui faisait pousser des moustaches à une allure fulgurante dans la marmite de jus de citrouille. Passer les fous rires, les jeunes filles s'étaient trouvées nez à nez avec une Leidjill plus en colère que jamais. Un petit sourire nostalgique sur le visage, E. observait sa robe pour l'occasion. Ni originale. Ni outrageante. Elle était juste dans le ton de la soirée. Noire. L'héritière Malfoy avait décidé, après une grande hésitation, à accepter l'invitation de L. et d'aller au Bal d'Halloween avec lui. Elle s'était alors fait livrée tissus et tulles pour confectionner elle-même sa robe. Sobriété était son maître d'oeuvre. Sa robe fin prête, E. se prépara tranquillement. Un bustier noir. Une jupe bouffante en tulle. Un masque noir décoré de plumes et diamants. E. allait faire sensation. Habitude ?

Les festivités étaient commencées depuis pas mal de temps. Mais E. restait dans son dortoir. Incapable de bouger. Incapable de se rendre à ce put*** de Bal où il y aurait certainement cette put*** de Julia Inferno. Que se passerait-il si les deux femmes se croisaient ? La directrice adjointe connaissait le terrible secret de notre Queen préférée. Elle la menaçait de tout révéler. Tout révéler si elle n'avait pas un comportement irréprochable. Chantage horrible. E. n'y était vraiment pas habituée. Elle, plus souvent maître chanteur que victime. Elle nourrissait déjà un plan diabolique pour retourner la situation. Mais pouvait-elle être sûr que Julia ne profite pas de la situation ? E. l'affronterait. Son secret ne sera jamais dévoilé. Elle prenait cet objectif très à coeur. Quel doux jeux de mot. Sa baguette magique soigneusement cachée, E. quitta le dortoir des Serpentard. Direction de la Grande Salle. Prête à entrer dans l'arène.

La Salle était comme toutes ces dernières années décorée pour la fête d'Halloween. Plus rien d'étonnant donc à trouver des toiles d'araignées, les sucreries acides et autres boissons sur le buffet. Tête droite. Visage masqué. Elle avait tout d'une grande. Son aura étincelait. Quelques élèves s'éloignaient à son approche. Non pas qu'elle fut effrayante. Non. Impressionnante. E. cherchait L. du regard. Le jeune homme devait être là depuis de très longues minutes. Se demandant quand sa dulcinée daignerait se présenter. Pensant - à tort - que sa princesse devait se préparer, s'habiller, enlever sa robe et en choisir une autre avant de revenir au premier choix. Etrange. Elle ne le voyait nul part. Pourtant, elle sentait sa présence. Elle allait au buffet quand le directeur fit son apparition. Lui par contre l'effrayait. Secrètement bien sûr. Elle ne comprenait pas son idée des secrets à découvrir sur les autres. Et encore là, il l'agaçait. Elle n'écouta qu'à demi mot son petit discours. Bien que tous les autres élèves fussent suspendus à ses lèvres. Immobiles. Elle semblait être la seule à bouger quand le directeur parlait.

Tout se passa alors très vite. Un clic. Un clac. Et ils apparurent. Elle savait qu'elle aurait mieux fait de ne pas venir. Des centaines d'épouvantard étaient lâchés dans la Grande Salle. Impossible de s'enfuir. Réunis en force devant la grande porte, ils formaient un mûr. Imparable. E. sentait la panique grandir en elle. Les battements de son coeur s'accéléraient. Une bouffée de chaleur se fit sentir. Angoisse totale. Sa vue se brouillait. Elle suffoquait légèrement. Une douleur lancinante se ressentait entre ses côtes. Il fallait qu'elle se reprenne. Vite. Autour d'elle les élèves se battaient face à leur plus grande peur. Un souffle. E. ouvrit les yeux. Ambiance macabre. Lugubre. Une araignée d'une taille démesurée s'avançait vers notre princesse. Paralysée. E. s'efforçait de ne pas s'évanouir devant cette horreur. Pétrifiée. Elle tentait de ne pas succomber et s'enfoncer dans le malaise que lui provoquer ces douleurs.

Il semblerait que Queen E. n'ait plus le vent en poupe. Espérons pour elle qu'une autre rafale ne vienne la dévaster. Encore...
avatar
Esther Malfoy
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 4105

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Noblesse Oblige... Serpentard
• Commentaire d'Ombrage  : Pov' Cilou elle a aucun commentaire .0.

Cilou i love you ! ♥

Cilou i love pas you mais tes vavas sont jolis.

Elle vous domine tous x 100.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 09.11.08 0:23

Léonora était tranquillement installée devant le buffet en train de déguster des chocogrenouilles en buvant un bon jus de citrouille bien frais. Il y avait tellement de choses qui semblaient toutes aussi délicieuses les unes que les autres, que Léonora ne savait plus ou donner de la tête. Elle eu, cependant, très rapidement la réponse à sa question.
Un vieille homme en robe de sorcier fit son entrée dans la Grande Salle. Léonora se posa quelques questions sur l'identité de cet homme et fut très vite informé par les chuchotements des élèves plus agées.


"regarde, c'est Dumbledore... il a osé se déguiser en Dumbledore"

Léonora avait vaguement entendu parlé de Dumbledore depuis son arrivée au château. Elle savait que c'était l'ancien directeur de Poudlard qui avait connu une mort plus ou moins tragique il y avait quelqeus mois de cela. Elle comprenait mieux maintenant pourquoi le directeur actuel avait voulu prendre son apparence. Parfois, ce personnage lui rappelait l'un des héros d'une série télévisé moldu, nommé Grégory House, un médecin acariâtre, dont la passion principale est de martiriser les autres. Autant, ce personnage avait quand même bon coeur, autant le directeur de Poudlard était vicié jusqu'à la moelle. Et Léonora ne tarda pas à le confirmer.
Après un bref discours des plus inquiétants, Harris enonça une formule magique qu'elle savait être la formule pour ouvrir des portes fermées à clé. Elle entendit alors des petits cliquetis qui résonnèrent dans toute la salle et bientôt la foule d'élève fut prise de panique.
Léonora vit une forme noir s'approcher d'elle lentement. Arrivé à un mètre devant elle, l'ombre pris la forme d'un gigantesque papillon de nuit marron avec deux grosses tâches en forme d'yeux sur ses ailes. Elle regarda autour d'elle et vit que chaque élève avait sa propre forme de monstre. Elle vit une jeune fille passer à côté d'elle et scnader "Ridikulus" en direction des différents monstres. Chacun tour à tour prenait une forme plus "ridicule" mais surtout très drôle.
Léonora un peu paniquée essaya cette même formule sur son énorme papillon.


"RIDIKULUS!"

Rien ne se produisit. Elle essaya à nouveau avec plus de conviction, mais toujours aucun résultat. Prise de panique devant se papillon géant, Léonora se glissa sous une table où elle avait vu quelques personnes passer sous la nappe blanche.

"C'est quoi ces choses?" demanda-t-elle machinalement sans vraiment attendre de réponse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Leo Draco le 14.11.08 21:04

B.o.n.u.s./t.r.a.c.K.

    Des cloches ? Leo entendait comme un chant de noël.
    Le son des cadenas résonnait-il dans sa tête comme un bruit de marteau-piqueur persiste à vous marteler le crâne après l’arrêt de l’infernale machine ? Non. Il entendait un chant de noël. Il y avait un chant de noël pendant le Bal d’Halloween, le monde devenait-il fou, ou seulement le Directeur ? La foule s’était soudainement échaudée sans que Leo ait la spontanéité de comprendre ce qu’il se passait. Les épouvantards étaient sortis de leurs boîtes.

« - Oh mon – »

    Il se fit bousculer, violement. La salle était en effervescence et, loin d’en vouloir au maladroit qui venait de froisser le costume du Serpent, il remerciait cet incident de lui avoir impulser quelques tours sur lui-même. Le spectacle était effrayant mais, au moins, maintenant, il en était pleinement conscient. Derrière son masque, il appréciait la source de ces moldus et répétitifs ‘Jingle Bells’. Agenouillé sur le sol carrelé de la Grande salle comme on prie sur le sol d'une mosquée, un élève de première année était tétanisé devant un Sapin de bonne taille, traditionnellement décoré, au pied duquel une ballerine dansait inlassablement au sommet d’une petite boîte à musique.

« - Comment peut-on avoir peur de noël ? … »

    Ce n’était certainement pas le moment de se poser la question et, plus généralement, Leo devait apprendre à ne pas jouer les apprentis-psy, altruistes et sympathiques. Il fallait en profiter. Son code, c’était l’occasion. Le Serpent glissa vers lui, le masque aux traits mauvais collé à son visage, la queue pointue ondulant dans son dos, comme excitée. Sa baguette fourchée à la main, il n’hésita pas à lui pointer le cou.

« - Un code ou un sort ?
- Pa-pa. Pa- Pa-pa … »

    Il ne fallait pas perdre ses moyens, beau Diable, pas maintenant. Le garçon était à la merci du prédateur, il fallait seulement lui forcer la main, l’obliger, le menacer, encore ; avoir la force de ne pas avoir de pitié.

« - Tu –
- RIDDIKULUS ! »

    Sous ses yeux, le Sapin ne devenait qu’un buisson mal taillé, les feuilles jaunies, la taille ridicule ; à cette occasion, la musique aussi s’était arrêtée, laissant derrière elle le non moins diabolique chant du chaos, quatuor à vent où cris, bris, sorts et pleures s’harmonisaient parfaitement. Leo cherchait, d’un regard noir, le responsable déjà en fuite, une silhouette à la baguette encore fumante s’éloignant d’un pas de course. Fallait-il le poursuivre ? Sûrement pas. Le Serpent pouvait abandonner la victime sans avoir à l’achever et se consacrer à ce qui était apparu derrière le Sapin disparu, Esther.
    D’un geste de sa baguette, il renferma le buisson dans une male, sous la table, écorchant au passage quelques genoux d’élèves. Il pouvait avancer droit devant lui, vers Esther, marchant sur la main du première année encore affalé, dont le cri de douleur rassura le Serpentard de savoir que le jeune homme n’était pas mort de peur. Caché derrière l’apparence du Diable, il n’hésita pas à lui sourire, à s’excuser en silence. Un moment d’inattention qu’il ne fallait pas avoir dans ces moments.


    Où était passée Esther ? Il ne le savait pas ; se tenait devant lui un autre cauchemar, une autre peur qui n’était pas la sienne et sûrement pas celle de sa petite amie : un cheval, mort, éventré, le flanc charcuté laissant à vif les organes internes de l’animal aux nerfs encore actifs. Il eu envie de vomir, l’image était atroce, la nausée montait ; lui, partait. Il cherchait Esther du regard mais était incapable de la trouver parmi ce musée des horreurs au milieu duquel, pourtant, une petite blonde à l’insigne vert ne semblait pas vouloir bouger.

« - T’es idiote ou quoi ? Dégage la mioche. Pas envie qu’un Serpentard se fasse avoir. »

    Mais elle restait là, lui aussi. Il la regardait bêtement. C’était elle, mais il ne le savait pas.

« - Bouge ! Al – »

    Mais Esther était là, cette fois, couverte d’une longue cape couleur charbon, retirant lentement d’une main squelettique un masque qui, à lui seul, témoignait de son appartenance à des idées que Leo ne pouvait supporter, de son soutient à des actes que Leo ne pouvait encourager. Esther était un mangemort, Leo versait une larme. Etait-elle déguisée ? Etait-ce une hallucination ? Quelqu’un d’autre ? Un épouvantard ? Un mangemort ? Esther ? Un épouvantard ? Un mangemort ? Esther ? Un mangemort ? Un épouvantard ?

« - Esther ? Un épouvantard ? Un mangemort ? Un épouvantard ? Esther ? Un épouvantard. Un épouvantard. Un épouvantard. »

    Les yeux fermés, il avait confiance en elle. Il pointa sa fourche vers la silhouette enveloppée de noir pour murmurer la formule alors que cette seule et unique larme perlait discrètement derrière son masque d’un rouge vif.

« - RIDDIKULUS ! »

    Le mangemort se transformait alors. Ses membres gonflaient, ses formes disparaissaient ; c’était une Esther-gonflable, figée dans la position caractéristique d’une poupée employée par des hommes seuls. C’était une honte pour la Queen E. et Leo pris soin de ne pas l’humilier plus longtemps ; facilement dégonflable, la silhouette de plastique retourna, non sans mal, sous le buffet d’où l’épouvantard était sorti.

« - Tu parles de ça à quelqu’un et je fais de ton quotidien un cauchemar. »

    Elle était avertie, mais était-ce vraiment une ennemie ?


Dernière édition par Leo Draco le 16.11.08 15:08, édité 1 fois
avatar
Leo Draco
Roi ♥

• Nombre d'écrits  : 7423

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Aulne, 29 cm, nerf de Dragon mâle. Utile pour les enchantements et les sorts de longue portée.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Invité le 16.11.08 13:23

Tout se passait très bien pour Ievtikhi à ce bal d’Halloween jusqu’à l’arrivée du directeur et l’ouverture des malles contenant les épouvantards.

# Début du flash back : jeudi 30 octobre, Pré-au-Lard, Aux Trois Balais


Papaaaaaa ! Allez papa, tu avais dit que tu m’aiderais ! Je sais pas faire de couture moi. Allez papa, viens, c’est demain le bal !

Ca va, ça va, j’arrive. Regarde bien et essaie de le refaire. Plus vite tu pourras coudre, mieux ça sera pour moi.


Sacha partit dans l’arrière pub avec son fils, sortit sa baguette et lança un sort. Aussitôt plusieurs aiguilles se mirent à voltiger autour du vêtement qui ne ressemblait encore à rien et bientôt il prit forme sous les fils qui assemblaient les différentes parties.


Euh… je crois que c’est pas pour tout de suite, tu sais.

Sacha posa la main sur la tête de son fils et lui ébouriffa les cheveux.


Sait-on jamais.

Quelques minutes plus tard, Ievtikhi ressortait du pub et fonçait vers Poudlard, son costume bien emballé dans du papier kraft, son éternel sourire aux lèvres un peu plus accentué cette fois-ci. Il était prêt pour le bal.

Fin du flash back #

Vendredi 31 octobre, Poudlard, Grande Salle
Ievtikhi mangeait tranquillement des chocogrenouilles en fixant régulièrement la porte pour voir arriver Lilou, sa meilleure amie, qui devait l’accompagner mais qui lui avait dit de partir avant elle parce qu’elle n’était pas prête. Elle surgit juste devant le directeur et eut le temps de le rejoindre avant le discours qu’il fit.

Quand les épouvantards surgirent, le Poufsouffle resta quelques secondes bouche bée. Il ne savait pas combattre ces créatures même si il les connaissait de noms ! Comment allait-il faire ? Et Lilou ?
Tournant la tête, il ne vit plus sa camarade à côté de lui et soudain, à sa place, un calamar géant fit son apparition.


¤ C’est un épouvantard, calme toi, un calamar hors de l’eau ça n’existe pas, c’est un épouvantard, calm… ¤

Mais la tentative de Ievtikhi pour ne pas paniquer ne marcha pas et il se mit à crier et à fuir pour essayer de se cacher sous une table. Il bouscula plusieurs élèves en chemin avant de tomber juste devant un des buffets.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Bal d’Halloween 2008

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum