Etudiante : Amara Skyde

Aller en bas

Etudiante : Amara Skyde

Message  Amara Skyde le 09.09.10 2:06

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
AVATAR
.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    I - PAPIERS D’IDENTITE.

Nom(s) : Skyde
Prénom(s) : Amara, Zoey, Afton

Lieu de naissance : Lairg, Scotland
Date de naissance : 31 mai 1994
Nationalité : Ecossaise
Sexe : Féminin

    II - DORTOIRS & PLACARDS.

Maison : Gryffondor
Année : Sixième année
Caste : Résistance

Baguette : 31cm, bois de rose, crin de licorne femelle.
Chaussettes : souvent noires, mais en porte aussi des rayées rouge et or, en hommage à sa maison
Animal : un chat siamois nommé Astuce.
Autres :Elle est à moitié loup-garou et fait tout ce qui est en son pouvoir pour cacher cette « tare » à Ombrage et à sa Brigade Inquisitoriale.

    III - PHYSIQUE & APPARENCE

❚ Amara Skyde est une jeune adolescente magnifique. Elle est de taille moyenne, approchant les un mètre soixante-cinq, assez fine et une épaisse chevelure couleur chocolat encadre et fait ressortir à la perfection son visage au teint de neige. Deux perles d’un saphir intense et brillant d’intelligence font office d’yeux, et son regard doux est des plus pénétrant. Ces temps-ci, elle a un air mélancolique qui lui donne un air fragile et irrésistible, et ses lèvres pulpeuses et douces sont aussi rouges que les feux de l’Enfer, et offre également un contraste saisissant avec sa pâleur quasiment cadavérique, mais d’une réelle beauté. Elle affiche souvent un petit sourire timide aux coins de ses lèvres, souvent nappées d’un rouge à lèvres flashant, mettant en valeur de jolies pommettes que sa mère possédait déjà. Hormis les cheveux bruns et les yeux bleus, elle est le portrait craché de sa mère, ayant ses mêmes traits fins, ses lèvres et son nez, ainsi que son grand front, synonyme d’un cerveau bien rempli. La belle sorcière brune adore porter des vêtements sombres, bien qu’elle affectionne également les couleurs bleues, vertes et rouges. Elle a toujours une apparence soignée, et préfère le noir aux autres couleurs car elle considère celle-ci comme étant plus « classe », plus « distinguée ». Ce qui ne l’empêche pas de s’habiller plus communément aussi… Lorsqu’elle vadrouille à la recherche d’ingrédients pour ses potions, elle porte généralement des habits simples et confortables, tels un short, un T-shirt ainsi que des baskets bon marché. En tout cas, Amara Skyde est une jeune fille plutôt bien vue au niveau de son apparence.

    IV - PSYCHOLOGIE & COMPORTEMENT

❚ La jeune Amara Skyde est une personne assez compliquée… D’un naturel joyeux et enthousiaste lorsqu’elle se trouve parmi des personnes qui l’apprécient et réciproquement, elle peut se montrer en revanche casanière et aussi sombre que la couleur des habits qu’elle abore si souvent. Elle a des tendances paranoïaques et ses yeux doux sont souvent en activité, preuve irréfutable qu’elle se sent en danger constant. De même, elle jette toujours des sortilèges de protection autour de son lit et de ses affaires lorsqu’elle quitte son dortoir, de crainte qu’on ne lui joue des mauvais tours. Par ailleurs, Astuce son chat n’est jamais bien loin de sa maîtresse... Constamment stressée depuis qu’Ombrage a été nommée directrice, elle fait cependant des efforts énormes pour garder son calme et gérer sa colère, sous peine de subir une transformation quasi immédiate. Elle est extrêmement méfiante et il est difficile d’obtenir sa confiance, ce qui est normal après tout. Cependant, une fois qu’on se lie d’amitié avec elle, on gagne une personne sincère et loyale, qui n’hésite jamais à aider son prochain. D’un naturel courageux et rebel, elle fait des coups bas à Ombrage et compagnie dès que l’occasion se présente, et ne se fait pratiquement jamais avoir. Elle a une démarche souple et légère, a l’image du loup dont elle subit la transformation à chaque fois qu’elle s’énerve vraiment, et est plutôt rapide et a des sens à peine plus élevés que la normale, probablement dûs à sa condition de loup-garou. C’est une personne intelligente, ambitieuse et fière, qui est toujours à la recherche de plus de connaissances à accumuler. Elle est particulièrement douce et tendre avec les élèves plus jeunes qu’elle et avec ceux qu’elle côtoie habituellement. Mais lorsqu’elle est en cours, elle ne montre jamais ses sentiments, et elle est souvent vue comme une personne austère par ceux qui ne la connaissent pas vraiment. Bien que cela soit difficile, elle fait son possible pour ne pas trop haïr Ombrage et ceux qui lui font du mal, les sentiments trop négatifs étant dangereux à être ressentis dans son cas… C’est une élève très douée en potion, domaine où elle excelle, défense contre les forces du mal, métamorphose et sortilèges. Etant véritablement passionnée par les potions, Amara voyage énormément durant les vacances, afin de rechercher des ingrédients nouveaux et rares, afin de faire diverses expériences sur ses propres potions qu’elle fabrique chez elle. A chaque fin de cours de potions, elle glisse d’ailleurs une fiole supplémentaire dans son sac, afin de l’analyser pour l’améliorer au mieux à chaque fois. C’est une personne studieuse, et qui est toujours très concentrée sur ce qu’elle fait. Elle est également perfectionniste et minutieuse, d’où son excellence en potions. Elle possède généralement un langage soutenu, associé assez souvent à un langage plus commun aux adolescents.

    V - PENSINE & PHOTOS DE FAMILLE

Lieu de résidence : Londres
Valeur du sang : Sang-mêlé (mère moldue et père sang-mêlé)
Niveau de vie : Moyen

Enfance (jusqu'aux 11 ans) :

C’est dans les Highlands de l’Ecosse, à Lairg, plus précisément, que naquit la jeune Amara Skyde, le trente-et-un mai mille neuf cent quatre-vingt quatorze, de Stephenie Skyde, une Moldue, et de Marcus Skyde, un sorcier de Sang-Mêlé travaillant à l’époque dans sa propre boutique « Magic & Mystery », une librairie assez modeste mais attirant tout de même un nombre plutôt satisfaisant de clients aussi variés les uns que les autres, et qui se situait sur le Chemin de Traverse, guère plus éloignée de la « Fleury & Bott » bien connue. En cette période des plus heureuses et festives, les jeunes parents avaient alors décidé de s’octroyer quelques semaines de vacances en Ecosse, afin de casser la monotonie de la vie quotidienne et de permettre à Stephenie, enceinte de huit mois et demi, de se reposer dans la maison de campagne. Ecossaise ayant vécu à Perth dans sa jeunesse, Stephenie Skyde née McLean souhaitait ardemment que son enfant à naître voit le jour dans sa mère patrie, et c’est dans la maison actuelle de ses grands-parents maternels, qu’Amara Zoey Afton Skyde vît le jour pour la première fois. Quand la naissance eût lieu, Stephenie espèrait secrètement que sa fille deviendrait une sorcière aussi talentueuse que l’était son père, tout en priant le ciel pour qu’elle ne soit pas condamnée comme elle à vivre dans la honte, et celui-ci disait avec humour, que si elle ne devenait pas une sorcière douée, elle pourrait toujours aller piquer les fesses des clients de sa femme à coups d’aiguille, pour aider cette dernière, qui possédait un travail stable en tant qu’infirmière à Londres, en Angleterre. Par ailleurs, son cabinet se situait ironiquement à une dizaine de minutes seulement de l’hôpital Ste Mangouste, qu’elle avait eu l’occasion de fréquenter en tant que cliente, peu avant de rencontrer l’homme de sa vie…

Ce dernier, ancien Serpentard et préfet-en-chef de ladite maison,venait tout juste de terminer sa septième année à Poudlard et commençait des stages chez « Fleury & Bott » et à la « Gazette du Sorcier » en tant qu’assistant de rédaction, étant plus un intellectuel qu’un manuel. Il se rendait souvent à Ste Mangouste afin de visiter sa mère, atteinte d’une maladie inconnue, et un jour, alors qu’il prenait le thé en solitaire, attendant qu’on l’autorise à voir Mrs Skyde, il rencontra une jeune femme, l’air maladif mais non dénuée de beauté, accompagnée par une infirmière qui lui faisait visiter les différents service de l’hôpital, du moins c’est ce que le bel homme en déduisit. Son regard était captivé par la fragilité et la frêle beauté de cette jeune femme, qui portait un bandage ensanglanté au niveau du bras. Que lui était-il arrivé ? Dans une tentative désespérée pour captiver l’attention de la jeune femme aux épais cheveux roux et soyeux qui lui tombaient dans le dos, se terminant par de jolies boucles à l’anglaise, il parvint enfin à croiser son doux regard noisette. Gênée, elle détourna les yeux et s’assit à une table peu éloignée de celle du jeune exalté. Il la contemplait avec avidité. Elle semblait si…perdue. Sans hésiter plus longtemps, il prit son courage à deux mains et lui demanda s’il pouvait s’asseoir à ses côtés, et lui offrir un verre, ce qu’elle accepta. Il lui posa diverses questions qu’elle ne comprenait pas. C’était quoi Poudlard, au juste ? Et Serpentard ? Bien sûr qu’il ne l’avait jamais vue là-bas puisqu’elle ignorait ce que c’était ! Très vite, le jeune homme demanda avec un certain tact tout de même si elle était Cracmolle, ce qui ne produit que le rire de la belle jeune femme, et Marcus finit par lui demander si elle était Moldue. Ce nom était connu de la jeune femme car elle acquiesça à cette question. L’infirmière qui s’était occupée d’elle alors, lui avait déjà expliqué qu’il y avait des Sorciers et des Moldus, c'est-à-dire, des personnes dénuées de pouvoirs magiques. Lorsqu’il lui demanda ce qu’elle faisait là et de quel genre était sa blessure, la jeune femme se mordit la lèvre en affichant un regard triste, mais beau…tellement beau. Finalement, elle lui avoua qu’elle faisait son footing nocturne habituel, un mois auparavant, et qu’une bête sauvage et énorme, probablement un ours, du moins c’est ce qu’elle avait pensé au début, s’était jetée sur elle et l’avait méchamment mordue à l’avant bras gauche. Elle s’était évanouie sous l’effet de la terreur et de la douleur, et s’était réveillée le lendemain, ici à Ste Mangouste. On lui expliqua qu’elle ne serait plus pareille, et que sa vie allait se compliquer quelque peu, car la morsure qu’elle portait provenait…d’un loup-garou. Au début sceptique, la jeune femme n’eût d’autre choix que de les croire après avoir subi sa première transformation, très douloureuse et qu’on l’ait fait regarder dans la Pensine d’une des personnes qui la surveillaient alors. Paniquée, elle finit par accepter ce fait nouveau, mais de continuer sa vie le plus « ordinairement » possible…

Quelques années plus tard, tandis que tous ceux –sorciers- qui se rendaient compte que Stephenie, désormais Skyde était un loup-garou, avaient une nette tendance à l’éviter, voire à la regarder de haut, et Marcus perdit de nombreux « amis » qu’il ne regrettait pas vraiment, fidèle à sa femme jusqu’à la mort s’il l’avait fallu. Ils vécurent des moments heureux, et parfois difficiles, mais eûrent le bonheur mais également l’inquiétude de la part de Stephenie, d’avoir un bébé. Celle-ci souhaitait de tout son cœur que son enfant ne soit pas contaminée par sa faute et priait tous les jours de sa grossesse, une force invisible…

Amara Skyde était devenue une enfant facétieuse, procurant de la joie et de l’enthousiasme à sa famille, moldue et magique confondues. Très tôt, elle partagea le goût des livres, héritée de son père qui déjà, lui enseignait la base de ce qu’il faut savoir sur le monde de la sorcellerie.
En plus des cours occasionnels de son père, ses parents avaient décidé de parfaire son éducation en l’envoyant dans une école moldue, afin qu’elle reçoive les bases d’une éducation « ordinaire » au cas où elle serait une Cracmolle. Vive d’esprit, elle avait compris qu’il ne fallait pas qu’elle parle de son père, ni des parents de celui-ci, elle disait seulement qu’il était libraire à Londres (ce qui était vrai, d’ailleurs) mais qu’elle ne savait pas exactement où (cela en revanche, était un mensonge, car dès qu’elle en avait l’occasion, elle accompagnait son père à « Magic & Mystery » et raffolait de l’odeur ancienne des vieux grimoires, et aidait ce dernier à les ranger comme-il-fallait.

Pourtant, si l’enfant était d’ordinaire douce et espiègle, il lui arrivait de piquer des colères redoutables. L’une des plus marquantes et qui eût le don d’effrayer sa mère et son père, se déroula lorsqu’elle avait cinq ans, et qu’elle devait se rendre à l’école moldue dont elle commençait à se lasser. Etrangement, bien qu’étant douée pour son âge, elle n’attirait pas spécialement les autres vers elle qui la trouvaient bizarre, pour une raison inconnue et qui ne se privaient pas pour se moquer d’elle. « Miss Strange » était son surnom à l’école, et déjà impulsive, elle se vexait très souvent, mais intérieurement au début, ne faisant que ridiculiser les autres enfants en faisant preuve d’intelligence en classe et être la meilleure. Tapant du pied, se débattant comme une belle diablesse et vociférant avec une voix stridente, cette voix se transforma soudainement en un cri inhumain, se rapprochant plus du hurlement d’un loup qu’autre chose. Ses yeux prirent une teinte dorée et des canines commencèrent à pousser à la place des dents de lait de la jeune fille qui était devenue incontrôlable. Des poils noirs apparurent sur son visage de dément et son corps s’aggrandit, faisant craquer ses vêtements au passage. Elle se jeta sur sa mère qui réussi bloquer sa mâchoire claquant avec ferveur, et celle-ci, pleurant à chaudes larmes, appela son mari qui transplana aussitôt, frappé d’horreur. Il protégea sa femme et obligea la petite créature à s’écarter d’elle, bien qu’elle ne risquait rien par rapport à la contamination. Plus fort que Stephenie, il put prendre sa fille-louve dans ses bras, et tenta de la calmer, objectif qu’il atteignit au bout de dix minutes. L’étrange louveteau qui marchait sur ses pattes antérieures quelques minutes auparavant, redevint peu à peu la jeune Amara Skyde, à moitié nue et tremblante de fièvre et de larmes, dans les bras de son père et de sa mère qui s’était rapprochée d’eux. Ainsi, les problèmes commençaient, et la pire crainte de Stephenie Skyde venait de se produire sous leurs regards attristés… Sa fille était contaminée et condamnée. Mais lorsqu’ils prirent des dispositions (cage solide, bon repas avant le lever de la pleine lune, couvertures et coussins entourés de viande crue pour se défouler au lieu de se blesser, etc) le jour J, il n’y avait qu’un seul loup-garou à gérer : Stephenie. A sa grande surprise mais aussi à son soulagement lorsque son époux le lui raconta le lendemain matin, Amara ne s’était pas transformée. Elle avait seulement dormi paisiblement, parfois agitée de spasmes et de grognements lupins dans son sommeil, mais sans plus. Mais il était trop tôt pour crier victoire, car le phénomène se renouvela, mais lorsqu’une autre crise de colère venant de la petite fille éclata, et c’est au bout de cinq transformations dans des moments similaires, que les parent comprirent qu’ils devaient ménager leur enfant, et lui éviter de se mettre en colère trop intensément. Cette situation se stabilisa, mais elle ne durerait pas, pas avec ses camarades de classe moldue…

Deux a ns plus tard, tandis qu’elle approchait de ses sept ans, ses parents étant sur le qui-vive, elle eût sa première expérience magique. Alors qu’elle était seule dans la cour de l’école, des enfants assez hargneux, les mêmes qui l’embêtaient déjà les années précédentes, vinrent l’embêter et se mirent à faire une ronde autour d’elle tout en chantant d’une voix criarde des horreurs à son sujet. Affichant d’abord une expression hautaine et méprisante, la petite fille qui était davantage spontanée finit par voir rouge et se mit à leur hurler dessus. Deux bémols, les bancs en bois qui se trouvaient à proximité s’élevèrent dans les airs et se mirent à tournoyer et à se fracasser les uns contre les autres avec une violence extrême, et son cœur soudainement noir de haine se mit à battre à un rythme cardiaque plus intense. Redoutant ce qui était entrain de se produire, elle souffla pour se calmer, mais le mal était déjà en route. Elle poussa de petits gémissements de douleur, se pliant en deux, les mains sur l’estomac et elle fut envahie par une chaleur infernale qui bouillonnait en elle. Elle ne contrôlait plus rien et n’entendait presque plus les cris d’horreur que les gamins poussaient. Elle savait juste qu’il leur faudrait fuir. Déjà, sa tête se mit à bourdonner et les sons étaient comme en sourdine. Elle tenta de crier « Au secours ! » mais sa propre voix résonna dans sa tête, tandis qu’un grognement sourd sortait de sa bouche. S’écroulant sur le sol, les bras en croix devant elle, elle respirait de façon saccadée tandis que les derniers lambeaux de bois se fracassaient dans les airs, une grille de l’école menaçant déjà de sortir de ses gonds. Sa transformation qui la rendait encore plus furieuse n’arrangeait rien à la naissance des pouvoirs magiques qui s’opérait en elle. Elle réussit cependant à se calmer toute seule et se retourna sur le dos, épuisée et secouée de sanglots, et la dernière vision qu’elle eût avant de s’évanouir fût le visage inquiet de ses parents, et celui littéralement terrorisée de la directrice de l’école.

Après des gestes confus et des paroles avec une intonation quasi hystérique dans la voix par ce qu’elle venait de voir, Marcus, dans le bureau de la directrice, n’eût d’autre choix que de jeter le sort « Oubliettes ! » à celle-ci afin d’éviter d’aggraver leur situation. Il fit appel au Ministère, expliquant son problème, et une équipe d’Oubliators firent des recherches concernant tous les enfants témoins de la scène, ceux à qui on l’avait racontée, ainsi que les parents qui avaient probablement dûs être mis au courant. Le travail fût long et ardu mais s’avéra efficace, et d’un commun accord, il fut décidé que la jeune Amara Skyde serait retirée du système éducatif Moldu à compter de désormais.

Ce fut son père qui assura donc son éducation, à la fois Moldue et Magique, la faisant lire énormément, afin d’aiguiser son esprit déjà vif, sa curiosité et son ambition. Elle était souvent, pour ne pas dire tout le temps, à « Magic & Mystery », dévorant tous les livres qui lui tombaient sous la main, et se découvrit une véritable passion pour les potions. A neuf ans, elle tenta de réaliser toute seule une potion d’Aiguise-Méninges, qu’elle rata bien sûr les premières fois, mais à force de volonté et de patience, elle apprit à mieux les faire, avant de les réussir parfaitement, ce qui était un exploit pour une enfant si jeune. Ses parents étaient si fiers, qu’ils lui achetèrent un chaudron dont elle se servit beaucoup, et dont elle se sert actuellement toujours à l’école, celui-ci ayant une véritable valeur sentimentale à ses yeux.

Enfin, deux ans plus tard, la lettre tant attendue arriva enfin, par une splendide chouette au plumage gris et chocolat, avec de splendides yeux orangés. Elle était cachetée avec la lettre P, encadrée par un blaireau, un aigle, un lion et un serpent, et son adresse et son nom étaient écrits finement dans une splendide encre vert émeraude. Le cœur battant, elle dû s’y reprendre à plusieurs reprises avant d’ouvrir la lettre, essayant de gérer ses émotions afin d’éviter de nouveaux désagréments lupins. Le rendez-vous serait donc fixé au 1er septembre, et elle partirait pour la fameuse école de sorcellerie, Poudlard, l’un de ses vœux les plus chers.
Se précipitant dans les escaliers, la petite fille de dix ans aux jolis cheveux ébouriffés d’une belle couleur chocolat, sauta dans les bras de sa mère en lui annonçant la bonne nouvelle. Son père, qui rentrait à ce moment-là fut si fier de sa fille qui décida de lui offrir l’animal de son choix, afin qu’il puisse l’accompagner à l’école. Ils iraient en famille chercher les fournitures scolaires nécéssaires par la même occasion, qu’ils achetèrent en premier lieu. La baguette fut assurément l’achat le plus long, car c’est la baguette qui choisit son sorcier, or les baguettes qu’Amara essaya étaient bien capricieuses ! Aucune ne semblait lui convenir. Ainsi, au bout d’une heure et demie, Mr Ollivander lui fit essayer une belle baguette, bois de rose avec un crin de licorne femelle inclus à l’intérieur, mesurant trente-et-un centimètres. Ce fut cette baguette qui resterait fidèle à la petite sorcière tout au long de sa vie. Enfin, ils se rendirent dans une animalerie, et elle tomba amoureuse d’un splendide chat, lorsque les yeux bleus azur et doux de la petite fille, croisèrent ceux, également couleur océan et pétillants d’intelligence, d’un adorable siamois de quelques mois. Le chaton fut adopté, nommé Astuce, et une alchimie particulière se développa entre l’animal et la petite humaine. Ils se comprenaient et l’animal avait le don d’enchanter la petite fille, chassant toute émotion négative de son esprit, qui aurait pu la conduire à une transformation.

Ainsi, elle prit la route pour Poudlard, repérant déjà quelques personnes avec qui elle partagea le même compartiment, et ils discutèrent de chacune des Maisons dans lesquels ils souhaiteraient être. Son père lui ayant parlé de la sienne et des autres, ainsi que des qualités requises pour chacune d’entre elle, elle se doutait dans laquelle elle devrait être : elle était ambitieuse, intelligente, rusée et fière, et elle eût un sourire satisfait en pensant à sa vie future à Poudlard… Pourtant, à sa grande surprise, c’est dans la maison Gryffondor qu’elle fut envoyée et c’est ainsi que commença l’aventure…

Parent(s) & Entourage :Stephenie Skyde & Marcus Skyde. Astuce et quelques élèves

    VI - COULOIRS & SALLES DE CLASSE
    (si entrée deuxième à sixième année).

Evolutions :
Peu après son entrée à Gryffondor, Amara Skyde était une jeune fille heureuse et saine. Montrant dès le début des dons prodigieux pour les potions, elle commençait à y voir plus clair dans son avenir, dans son métier futur. Les potions étaient elle, elles faisaient partie de sa vie . Ambitieuse, elle voulait toujours « être la meilleure », mais n’atteignit jamais ses objectifs lorsque commencèrent les cours de Divination et d’Astronomie, durant lesquels elle s’ennuyait, s’offrant souvent le luxe de plonger dans un bon gros livre avancé de potions ou de DFCM, où elle était excellente également. Elle se fit quelques amis, et était appréciée pour son humour, bien qu’il leur semblait qu’elle avait quelque chose de bizarre, enfoui profondément dans son esprit, craintif que son terrible secret soit percé à jour. Désormais qu’Ombrage est la directrice de l’école, elle redouble de prudence, et va énormément à l’infirmerie, l’infirmière étant l’une des rares personnes à connaître son secret et à le maintenir ainsi…

Relations (facultatif) :Quelques élèves…

Options choisies :Potions. DFCM. Métamorphose. Soins aux Créatures Magiques. Sortilèges. Etudes des Runes
Matières préférées : Potions. Défense Contre les Forces du Mal. Métamorphose.
Niveau de l’élève :: Excellent. Sauf Divination et Astronomie où son niveau laisse vraiment à désirer…
Projet d’avenir :Ouvrir sa propre boutique de potions sur le Chemin de Traverse, ou bien professeur de potions
avatar
Amara Skyde
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 2

• Année  : Sixième année
• Caste  : Résistance
• Baguette  : 31 centimètres, bois de rose, crin de licorne femelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudiante : Amara Skyde

Message  Amara Skyde le 09.09.10 2:07

Voilà, j'ai terminé. J'espère que ce sera suffisant. Ecrit
avatar
Amara Skyde
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 2

• Année  : Sixième année
• Caste  : Résistance
• Baguette  : 31 centimètres, bois de rose, crin de licorne femelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum