Entrainement un Dimanche Ensoleillé [With Eurydice]

Aller en bas

Entrainement un Dimanche Ensoleillé [With Eurydice]

Message  Ryan Stevens le 23.08.10 15:58

Le Quidditch. Sport des grands mêlant action, stratégie, suspens, business. Un jeu où l'on met sa vie en danger pour se donner en spectacle. Bien plus haletant que les sports de Moldus, oh oui ! Je joue au Quidditch depuis que les professeurs m'ont proposé de m'y entrainer. Les tests effectués m'ont désigné comme Attrapeur. Et depuis je continue à jouer dans l'équipe de Serdaigle, améliorant sans cesse ma technique de poursuite du Vif d'Or, m'essayant à toujours plus de figures avec mon Nimbus 2001. Il est un peu vieux ce balais mais je l'aime bien, et je n'ai pas encore eût l'occasion de le changer. Et comme en ce dimanche je n'ai rien à faire, j'ai décidé que j'allais me rendre sur les terrains pour m'exercer. On m'a bien proposé d'aller rejoindre un groupe d'amis dans le parc mais l'appel du balais s'est fait bien plus fort. Avant de m'abandonner à mon sport préféré j'ai terminé la traduction d'un vieux texte de lois en Runes Antiques, puis je suis allé prendre mon repas à la Grande Salle. Et enfin j'ai emprunter le chemin vers les terrains.

Comme d'habitude il n'y a pas un chat. Les élèves sont bien trop occupés à se promener dans le parc, ou bien à rester dans la salle commune pour jouer aux échecs, ou encore à finir leurs devoirs. Ce n'est pas plus mal, je ne serai pas dérangé lors de mon entrainement. Placé au milieu du terrain je prend ma baguette, tend le bras devant moi et utilise le Sortilège Apparere pour créer un Vif d'Or neuf. La petite sphère dorée s'enfuit sans plus attendre pour se mettre à portée. Le défi est lancé ! Je chevauche mon Nimbus 2001 et décolle à la poursuite de ma cible. Plutôt coriace, la sphère m'impose des changements brusques de trajectoires, des slaloms autour des piliers de buts, des montées en chandelle et des piquées plutôt dangereuses vers le sol. M'amusant comme un fou je virevolte dans tout les sens, effectuant par moment la figure de la roulade du paresseux ou bien de la tremblante de Woollongong. Mais minute par minute je me rapproche inexorablement du Vif d'Or. Lorsqu'il n'est plus qu'à trois mètres de moi je me met en position de surf sur mon balais. Je maîtrise cette figure sur le bout des doigts, je me suis beaucoup entrainé à l'effectuer et généralement je me déplace de cette façon avec mon balais. C'est plus amusant, et impressionnant aussi. Je tends le bras devant moi, la main ouverte et les doigts légèrement repliés. Trois. Deux. Un. Je m'élance en avant et referme ma prise sur le Vif d'Or, me retourne en l'air pour attraper de l'autre main le manche du balais qui allait me dépasser. Ainsi accroché au manche je reste suspendu quelques secondes, un point rouge ayant attiré mon attention.

Une personne se trouve à l'autre bout du terrain. Je crois qu'elle a un balais à la main, mais je n'en suis pas sûr. Et de là où je suis je ne peux pas dire si c'est une fille ou un garçon. Depuis quand est-elle là ? Je me le demande bien. Et pour avoir la réponse à ma question je remonte sur mon balais et descend en piqué vers elle. Quand je suis assez proche je remarque les détails qu'il faut. Tenue de Gryffondor, longs cheveux flamboyants, visage fin et féminin. Je ne la connais pas, mais il me semble avoir déjà vu cette chevelure dans les couloirs. Elle n'est pas du genre à passer inaperçue. Je me pose à côté d'elle, intéressé. Mais je n'arrive toujours pas à placer de nom sur son visage. Ce doit être la fatigue.

-Salut ! Ça fait longtemps que tu es ici ?

À en regarder la façon dont elle tient son balais elle doit être une joueuse de Quidditch. Mais oui ! Ça me revient ! Une silhouette aussi élancée couplée à des cheveux aussi roux, c'est Dempsey l'attrapeuse de Gryffondor ! Je l'ai déjà affrontée à maintes reprises, comment je n'ai pas pût la reconnaître ? Je ne laisse pas transparaître mon étonnement et garde mon sourire charmeur habituel. Je n'ai jamais vraiment eût l'occasion de discuter avec elle, sauf pendant les matchs où j'ai l'habitude de taper la causette avec mon adversaire pour éviter de m'ennuyer quand ça devient long et que le Vif d'Or s'est planqué. Je lui proposerai bien de s'entrainer avec moi.
Ryan Stevens
Ryan Stevens
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 36

• Année  : Septième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 26,5cm / Acajou / Dent de Léviathan / Particulièrement efficace pour les Métamorphoses et les Enchantements

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrainement un Dimanche Ensoleillé [With Eurydice]

Message  Eurydice L. Dempsey le 24.08.10 11:19

    Tête dans le guidon. C’est trop dur de se lever le matin, de se préparer tranquillement, de s’habiller, d’aller prendre un petit déjeuner dans la Grande Salle et de prendre la direction de la salle d’Arithmancie, de suivre des cours… Sauf qu’aujourd’hui, c’est dimanche, et le dimanche c’est grasse matinée ! Et dimanche Eurydice est étalée de tout son long sur son lit, la bouche grande ouverte, à harmonier ronflements sonores et bave très humide. Elle n’est pas la seule à rester au lit, quelques autres filles de cinquième année aussi dépassées par les évènements qui se sont déroulés durant la semaine –surtout le renvoi de Ben et quelques autres Gryffondors- sont couchés dans leurs lits à baldaquins et prolongent leurs nuits. Jusqu’à ce qu’une élève d’année supérieure vienne les réveiller aux alentours de onze heures trente. Etaient-elles au courant que si elles ne venaient pas au repas de midi, Ombrage risquait fort de ne pas apprécier ? Apparemment, non.

    Eurydice grogne lorsqu’on la réveille et fini par émerger, dix minutes plus tard, en se rendant compte qu’elle est la seule debout. Elle ricane en tirant sa baguette de sa poche et la pointe sur la fille la plus proche et lance un Levicorpus, puis enchaîne avec les trois autres avant de rire face à leurs mines choquées. Réveil en fanfare ? Avec la jolie rousse ça ne peut pas se passer autrement ! Elle laisse retomber les sortilèges et regarde les corps retomber prestement sur les lits, puis elle file se doucher et enfiler l’uniforme de Quidditch. Aujourd’hui, c’est entraînement ! Après tout, l’attrapeur dans l’équipe est très important, s’il est nul… Eh bien l’équipe perd, non ? Quoique dans ce cas, on a beaucoup besoin des poursuiveurs aussi, du gardien, et des batteurs. Ouais, une équipe quoi. En arrivant dans la Grande Salle, la petite furie court presque vers la table des Rouge et Or et cherche le reste de l’équipe mais… Personne. Mince, ils sont où ? Eurydice fait la moue… Et lorsque Lysandre passe à sa portée, un grand sourire illumine son visage.

    Eurydice ▬ « LYSANDRE ! »
    Lysandre ▬ « Eury… »

    Mais elle ne lui laisse même pas le temps de finir, qu’elle l’étouffe déjà sous ses câlins et ses bisous. Heureuse de trouver quelqu’un parmi la foule de personnes, mais son contentement est très vite interrompue par Ombrage qui arrive avec sa démarche de crapaud. La Rouge et Or pousse son meilleur ami vers sa table et court elle-même vers la sienne en poussant un soupir. Elle s’assoit et avale rapidement quelque chose –et ce n’est pas qu’un peu ce quelque chose, après tout, c’est une grande mangeuse- et elle se lève pour partir vers le Stade de Quidditch en adressant un dernier signe à Lysandre.

    Avec son balais, Eurydice arrive sur le terrain et hausse un sourcil en apercevant une personne sur un balais. C’est qui ça ? Elle fronce les sourcils mais sous sa chevelure de feu, elle ne voit rien. Et puis elle ne peut qu’admirer sa façon de se tenir sur son Nimbus 2001, elle se retient presque de l’applaudir, assez étonnée… En surf, ça pourrait être drôle quand même… Et le balais se dirige vers elle, et le jeune homme se pose à ses côtés. Elle le reconnue automatiquement, grâce à sa bonne mémoire, et ne pu s’empêcher de sourire face au Serdaigle de Septième année… Stevens, attrapeur. C’est ça ? Et le vif d’or dans sa main confirme.

    Ryan ▬ « Salut ! Ça fait longtemps que tu es ici ? »
    Eurydice ▬ « Non, pas vraiment », elle rit légèrement. « Mais assez pour te voir faire cette magnifique figure sur ton balais ! »

    Admirative, oui, on le sait. Et elle regarde un peu longuement son sourire charmeur, en pensant que c’est incroyable, et puis qu’il y a tellement de garçons qui maîtrise ce sourire que ça en devient assez étrange… Et finalement, elle se souvient de la magnifique figure du jeune homme –encore et toujours- et se surprend à rêver… Et s’il lui apprenait ? A faire une aussi belle figure ? Oh bien sûr, elle ne l’utilisera pas avant qu’il parte de Poudlard, pour faire un peu comme si elle était sa relève… Oui, beaucoup de connerie, mais en même temps c’est une fille, et les filles ça rêvasse tout le temps. Alors elle ne peut s’empêcher de sourire en lui demandant :

    Eurydice ▬ « Dis, tu pourrais m’apprendre à faire ça ? S’iiiiiiiiiiiiiil te plaiiiiiiiiiiiit ! é__è »

Eurydice L. Dempsey
Eurydice L. Dempsey
Elève de Gryffondor

• Nombre d'écrits  : 17

• Caste  : Résistance

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrainement un Dimanche Ensoleillé [With Eurydice]

Message  Ryan Stevens le 24.08.10 12:15

Contrairement à ma piètre mémoire fatiguée du dimanche, Dempsey s'est souvenue de moi tout de suite et m'a sourit d'emblée. Je reconnais bien l'enthousiasme qui fait la légende de cette Lionne, ponctué de ses rires et ses sourires. Heureusement que le cœur sombre et séché d'Ombrage n'atteint pas ceux des personnes innocentes. Je me demande tout de même combien de semaines il faudra au Crapaud Rose pour rendre l'école à son image. Loin est le temps glorieux et presque mythique du Poudlard de Dumbledor. Temps où l'on n'avait pas à se soucier de tomber sur une Brigade Inquisitoriale au coin d'un couloir et de risquer de voir son ami au sang "impur" se faire brimer devant ses yeux sans que l'on ne puisse réellement faire grand chose. Heureusement pour moi je vais bientôt quitter ce cachot en tant qu'élève, et je ferai mon possible pour revenir en tant que second du Professeur Flamel.

La réponse de Dempsey me tire de ma rêverie. Elle m'indique qu'elle n'est là que depuis peu, juste le temps d'avoir vu ma "magnifique" figure. Ses yeux deviennent emplis d'étoiles d'admiration, fixant de son regard mon sourire. Je rougit un peu au bout des oreilles. Je ne m'attendais pas à être complimenté par une adversaire. Mais quand je repense à cette remarque, je me dit qu'elle aussi elle sait dépasser cette relation de compétition pour parler en tant que joueuse de Quidditch. J'apprécie énormément les personnes de ce genre, cela fait preuve d'une grande ouverture d'esprit. Un long silence accompagné des gazouillis des oiseaux s'installe pendant lequel nous sommes respectivement plongés dans nos pensées. Et c'est au bout de cinq bonnes minutes qu'elle le brise de sa voix plutôt douce et enjouée mais aussi suppliante. Elle m'en arrache un doux sourire.

-Dis, tu pourrais m’apprendre à faire ça ? S’iiiiiiiiiiiiiil te plaiiiiiiiiiiiit !

-Je voulais te proposer un entrainement, donc ça tombe bien ! Par contre, un petit truc avant...


Je lève ma baguette en l'air et lance le sortilège Muse de façon informulée. Une sphère bleue de la taille de mon poing s'en échappe et s'élève légèrement. Elle brille d'un éclat blanc puis des notes de piano s'échappent de son sein. Je trouve l'ambiance particulièrement satisfaisante, j'ai l'impression de vivre dans un film. Et puis ça nous permettra de nous échapper de l'emprise d'Ombrage le temps de l'entrainement. Je prend sa main comme l'on prend celle d'une princesse et l'invite à prendre place sur son balais, qui est d'ailleurs le même que le mien. Nous prenons de la hauteur et rejoignons le centre du terrain pour avoir la place de manœuvrer en cas de problème.

-Ne t'inquiète pas, si tu tombes je ralentirai ta chute avec Arresto Momentum ou bien je te ramènerai à ton balais avec Mobilicorpus. La seule façon de maitriser cette figure est de la pratiquer le plus près du sol pour commencer, au cas où l'on tombe. Mais comme tu sais déjà manier le balais on va mettre le cran au dessus, non ?

Un clin d'œil accompagne mes propos. Je pense que l'on va bien s'amuser. Je lui explique qu'il faut trouver son centre de gravité et de bien se positionner sur son balais, les genoux un peu pliés et le pied qui est en avant placé dans l'axe du balais. Pour l'accélération il suffit de se pencher en avant alors que pour freiner il faudra se redresser. Et pour tourner il faut basculer vers l'intérieur du virage, mais sans en faire trop au risque de tomber. Un peu comme le principe des deux-roues des moldus. Je me place moi-même de la bonne façon pour lui montrer et l'invite à se mettre debout en lui tenant la main et en lui souriant. Tant qu'elle ne paniquera pas tout se passera bien. De plus le temps est avec nous, il n'y a que très peu de vent aujourd'hui.
Ryan Stevens
Ryan Stevens
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 36

• Année  : Septième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 26,5cm / Acajou / Dent de Léviathan / Particulièrement efficace pour les Métamorphoses et les Enchantements

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrainement un Dimanche Ensoleillé [With Eurydice]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum