Etudiant :: Charles de Blackbart

Aller en bas

Etudiant :: Charles de Blackbart

Message  Charles de Blackbart le 18.08.10 9:43

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
AVATAR
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    I - PAPIERS D’IDENTITE.
Sexe : Garçon.
Nom(s) : Charles.
Prénom(s) : de Blackbart.
Lieu de naissance : Londres, Royaume-Uni.
Date de naissance : Né le 09 Décembre 1992.
Nationalité : Anglaise (avec quelques prédécesseurs au sang Français, d'où la particule).



    II - DORTOIRS & PLACARDS.
Animal : Niet.
Année : Septième.
Maison : Serpentard.
Chaussettes : Gris Anthracite.
Caste : La Brigade Inquisitoriale.
Baguette : Faite en houx - écaille de dragon - 26,2 cm.





    III - PHYSIQUE & APPARENCE
❚ Une allure très classe, très digne de son rang social à vrai dire. C'était à se demander ce qu'il pouvait bien faire à Poudlard et non pas à Beauxbâtons. Sans vouloir offenser Poudlard -si ce n'est déjà fait, Beaubâtons est réputée pour sa classe, son élégance imbattable. Et qui plus est, Charles a quelques racines francaises, et par conséquent un petit accent de faisant parfois ressentir étant donné qu'il a l'occasion de voyager en france de temps à autre.

Hormis cela, il est évident que c'est a Poudlard que Charles a eu cette facheuse tendance d'attraper certains tics. En effet, remettre quelques mèches de cheveux en place, replacer correctement son écharpe verte argentée, et parfois même cette expression de visage; se mordre la lèvre inférieure. En plus de lever les yeux au ciel, mais cela ce n'est plus un tic mais un concept. Outre ces facheuses habitudes, Charles est dôté d'une soyeuse chevelure blonde a laquelle il prend grand soin. Presque jamais negligé, Charles a le physique parfait tel un bon chic bon genre. Cela témoigne de son assurance indaignable obtenue au fil des annees. A coté de cela Charles est loin d'être le premier a se vanter, étant donné qu'il est souvent de nature très peu éloquente. Gardant toujours ce visage froid et impassible surtout, son regard pourra ne pas vous laisser de marbre. A part cela c'est un adolescent comme les autres.




    IV - PSYCHOLOGIE & COMPORTEMENT
❚ Charles est très patient et attentionné quand le sujet l’intéresse. C’est une personne très indépendante, qui déteste se plier aux ordres. D’ailleurs, il n’agit que selon ses propres règles. D’un caractère fort, il sait obtenir ce qu’il veut. C’est un excellent manipulateur, qualité qu’il utilise pour arriver à ses fins. Il est également bon acteur, et sait mentir à la perfection.

A première vue, c’est une personne insensible et faisant preuve d’un je-m’en foutisme à toute épreuve, mais si on apprend à mieux le connaître, on remarquera qu’il a un petit cœur qu’il ne montre que très difficilement. D’ailleurs il essaye de ne pas trop extérioriser ses sentiments. Il peut-être une vraie tête de mule parfois, trop antipathique. Il n’a jamais vraiment aimé la présence des gens c’est pourquoi il est souvent désagréable voire agressif envers des personnes qu’il ne connaît pas. Charles n’est normalement pas insolent mais pas très respectueux non plus. Il est d’une nature plutôt calme, et ne s’énerve pas souvent, mais si on le provoque de trop, c’est bataille assurée. Plus globalement, il reste indifférent aux choses qui se passent autour de lui. Toujours méfiant, il ne fait confiance à quasiment personne. Cependant, lorsqu’il sera vraiment attaché à quelqu’un, il n’hésitera pas à faire preuve d’attention et de gentillesse à l’égard de la personne. Un autre de ses défauts est qu’une fois au bout de sa patience, il n’exerce plus aucune maîtrise de lui-même, et peut aller jusqu’à devenir violent. L'ironie et la répartie sont deux choses bien acquises chez Charles.

Pour ainsi dire il est à la fois très manipulateur, absent et intelligent. L'intelligence est une notion bien subjective, des attitudes et remarques de Charles peuvent tout bonnement paraitre puériles et très provocantes, mais en aucun cas non réfléchies. (en plus de cela, il a beau être intelligent, ce n'est pas pour autant qu'il parvient à sortir de sa simple notion "Acceptable" au sujet des cours et qu'au contraire, il s'enfonce de trimestre en trimestre). Avant toute action il aura le réflexe de tout anticiper et d'y réfléchir maintes fois.

Cette capacité et aisance à la réflexion ainsi qu'à l'anticipation s'est accrue par le biais de sa solitude et son indépendance. Charles expose une personnalité particulière, pouvait paraître en retrait, mais en réalité étant très au point sur ses tactiques et sur son mode opératoire.

Sa nature très préventive (non pas anxieuse et paranoïaque, il n'entre pas dans une folie absurde de peur que quelque chose lui arrive) lui joue parfois des tours et lutte avec ses ambitions prenant le dessus sur lui, d'une manière incontestable. Cette nature si préventive découle de son côté malin, rusé, teigneux. Il ne laisse quasiment rien au hasard, de peur d'être dépassé par les évènements et ne plus pouvoir maîtriser la situation actuelle. Tactiques, ruses, pièges..un petit côté sournois peut-être qui s'est malgré tout atténué au plus il grandissait.

Le fait de pouvoir s'octroyer des informations pouvant lui être utiles et primordiales à travers son côté d'adolescent sorcier, ne peut qu'accroître son côté 'sur de lu'i. Effectivement, avec une telle assurance cette qualité (du point de vue de Charles) n'a pu que se développer. Avoir une longueur d'avance sur d'autres et savoir qu'il peut réussir...voilà ce qui le rend, peut-être imbuvable, mais tellement sûr de lui.

En réalité, Charles de Blackbart, est une personne très complexe qui n'a cessé d'évoluer au cours de sa scolarité à Poudlard, et c'est l'une des multiples raisons pour lesquelles il déteste par dessus le marché cette école. Le caractère de Charles n'a jamais réussi à stagner d'année en année. Or, Charles pouvait se détester de ne pas pouvoir tout contrôler chez lui, car pour lui, tout doit être sous son contrôle. Néanmoins, ce qu'il a su conserver durant toutes ces années à propos de son caractère, est son côté "je-m'en-foutiste" redoutable muni de sa répartie qui lui accorde une image peu commode à l'égard des autres peut-être. A vrai dire, il ne cherche pas vraiment à plaire, et non plus à déplaire, il n'en a plus rien à faire Poudlard et de ses élèves qu'il ne peut plus voir en peinture, tous ces mêmes visages qui lui ont pourri sept années de son existence, avec qui il n'a jamais cessé de se fritter et qui n'ont jamais arrêté de le blaser jour après jour.

Les déboires d'un éternel insatisfait.



    V - PENSINE & PHOTOS DE FAMILLE
Lieu de résidence : Londres.
Valeur du sang : Sang pur.
Niveau de vie : Très correct.

Enfance (jusqu'aux 11 ans) & Parent(s) & Entourage :
Sa maison est raisonnable, suffisamment assez grande pour accueillir quatre personnes. De toute manière Charles ne s'y trouvait particulièrement jamais dans cette fichue maison. En période scolaire, il ne rentrait presque jamais au bercail, si ce n'est pour les fêtes de Noël, et encore fallait-il que ses parents soient là. Et durant les grandes vacances, il passait la majeure partie de son temps chez ses amis (je vous l'accorde, un nombre assez restreint, lui préférant opter pour de vieilles connaissances qu'il supportait) voire encore son oncle. Cette maison ne lui rappelait pas de bons souvenirs. A vrai dire, c'est à défaut de lui en rappeler aucun qu'elle lui en rappelait des mauvais, saisissez le paradoxe.

Mais suite aux absences nombreuses de ses parents, Charles devait de plus en plus rester chez lui avec sa sœur. Une nourrice avait été engagée mais à mi-temps, par conséquent dès l'instant où elle n’était pas là, Charles devait s’occuper de sa petite sœur, enfin du moins la surveiller. Ce n'était nullement un devoir que ses parents lui accordaient, ou une contrainte qu'il s'obligeait à réaliser, loin de là. C'était par pure envie. Ses parents étaient beaucoup trop inconscients et arboraient un côté « je m'en foutiste » eux aussi (on savait de qui Charles tenait cela), mais seulement, eux ça concernaient leurs enfants. Ils jugeaient avoir assez donné de leur vie, et les estimant assez grands, ils pouvaient enfin profiter de leur vie par le biais de voyages – dits d'affaire.

Suite à ce dur contexte, Charles ne s’entendait qu’avec sa sœur. Ses parents, pour ainsi dire rarement présents, et lorsqu'ils étaient tous ensemble ils semblaient y avoir un sérieux problème de communication. Mais bon que voulez-vous, on ne choisi pas ses parents. Charles ne les détestait pas à vrai dire, son père et sa mère ne leur avaient jamais fait de mal, jamais, Charles préférait juste de loin les ignorer et ne pas se considérer comme leur progéniture. Il aurait plutôt rêvé d'une famille nombreuse, de frères plus particulièrement. D'un grand frère sur lequel il aurait toujours pu compter, s'orienter en cas de faiblesse, et un autre petit frère à qui il aurait donné le meilleur exemple. Mais au lieu de ça, il n'avait qu'une petite sœur, qu'il chérissait du mieux qu'il le pouvait.

L'éducation que leur offrait leurs parents étaient négligée. Si on pouvait encore appeler ça éduquer. Son oncle passait même plus de temps avec lui que ses propres parents. Lors de retours – non fréquents – de ses derniers, ils s‘étonnaient que Charles soit très peu aimable avec eux. Cette amabilité si peu extériorisée d'un jeune garçon avait prit racine à cause de la relation qu'il avait avec ses parents à vrai dire, de même pour son côté indépendant et je m'en foutiste. C'est durant sa jeunesse que Charles apprit presque tout, sur le point de vue de son caractère, et la plupart du temps, à cause (grâce?) de ses parents.

C’est grâce à un petit accident de parcours que Charles fut inscrit dans une école pour sorciers, enfin deux incidents à vrai dire, le premier il ne préférait pas le prendre en compte et avait pensé qu’il avait complètement déraillé et puis comment croire que cela venait de lui-même ?

Lors du premier incident, Charles parlait, enfin on lui parlait (cela étant beaucoup plus crédible à son âge), c’était une des personnes qu’il détestait le plus dans la ville, un garçon. Ce dernier se croyait le plus grand, le plus intelligent, le plus beau..bref, le plus que tout. (genre un Charles bis). Charles lui n’avait nullement envie de lui parler, mais cet ahuri ne cessait de le provoquer de nouveau, et là soudainement, la voix de son, dit, ennemi juré devenait de plus en plus aigu pour enfin finir à son apogée. Charles fut au début intrigué, si ca l’amusait d’avoir une voix pareille, à chacun son truc. Mais ensuite en voyant l'expression que tirait ce fameux garçon, c'est à dire, apeuré, choqué, surpris, Charles s'était alors rendu compte qu’il ne faisait pas exprès. Un léger rictus, sans pour autant comprendre la scène et ce qu'il venait de se dérouler, Charles n'avait plus jamais entendu parlé de ce garçon.

Voyez vous, cela n'avait rien d'inhabituel...juste un petit incident entre deux jeunes enfants puérils.

Nonobstant, pour le deuxième incident, cette fois, c’était un peu plus grave. Ce n’était pas avec la même personne, justement ce qui avait ensuite éveillé les soupçons de Charles. Cette seconde altercation (n'allez donc pas croire que c'est Charles qui cherchait les noises à tout le monde...enfin quoique à cet âge c'était une peste) s'était faite entre lui et une vraie peste de nouveau, qu'il qualifiait à l'époque de « Miss prout-prout », madame je sais tout (Charles version girly en fait), une bonne paire de baffes venait d'être accordé à Charles sans la moindre raison. (oui Charles est une pauvre victime). Agacé par cette dernière, il enragea, et fixa son écharpe ayant l'idée de l'étrangler, mais sans même avoir pu exécuter son idée, celle-ci s’enflamma. Complètement interloqué de ce qui venait de se passer, il vit la fille vociférer et se dépêcher d'ôter son écharpe avec une vitesse spectaculaire. Après ceci, la fille s'échappa en courant et Charles commença peu à peu à avoir un sourire.

En fait, il en parla par la suite à son oncle, ce dernier ne fut pas vraiment surpris. Sur le coup ça lui avait foutu un peu les jetons au petit garnement à vrai dire. Il lui expliqua par la suite ce qu'il se passait. Puis tout se déroula très vite, quelques semaines après, Charles reçu une lettre d’admission à Poudlard.

Il s'en souviendrait encore un bon bout de temps...comme un petit garçon pourrait oublier cet instant si magique ? Et c'est le cas de le dire.
Ce dernier se trouvait dans les ruelles calmes tout en admirant le paysage qui l’entourait, dont il ne se lassait jamais, toujours assez rêveur et plongé dans ses plus profonds songes à cette époque. Vagabondant un bon moment à l'extérieur, Charles regagna son foyer ensuite. Son oncle l'attendait assis sur son fauteuil à bascule, sourire aux lèvres. Le garnement sauta sur les genoux de ce dernier qui tenait une lettre à son nom. Arborant le regard du chat poté, Charles le fixa, content comme beaucoup d'enfants d'avoir une lettre à son nom. (surtout qu'à cet âge il espérait toujours recevoir une lettre de ses tendres parents parcourant le monde entier). A vrai dire Charles ne comprenait rien, il devait quitter son école actuelle et rejoindre la fameuse et tant réputée école Poudlard car il était quelqu'un de spécial. Enfin de compte, il ne mit pas trop de temps à tout gober étant donné qu'il ne jurait que par son oncle, et sa petite sœur. Son oncle lui expliqua quelques anecdotes fort sympathiques, lui relatant que toute la famille était plus ou moins passé par là, évoquant au passage qu'il venait d'une famille de sang pur, sans pour autant saisir ce que cela voulait dire.

France et Eliot n'avaient donné aucun signe de vie suite à l'évocation Poudlard dans une lettre que l'oncle de Charles leur avait envoyé. Mais ne vous en faites pas, Jane et Cameron sont des parents bien surprenants, ils resurgiront lorsque Charles aura le moins besoin d'eux, comme d'habitude. Son oncle Mike, le savait pertinemment et avait juré de veiller sur Quiterie, sa petite nièce que Charles aimait plus que tout.



L'entrée à Poudlard, sa scolarité en péril.

Sa vie à Poudlard a été un calvaire, du début à la fin. Enfin peut-être pas au début, parce qu'après tout, du haut de nos onze ans, tout cela nous laisse rêveur, se dire qu'on appartient à un nouveau monde, et au monde magique, ce n'est pas des moindres. Alors oui on dit que c'est rigolo, on est détestable, narquois, puéril, enfantin...enfin du moins pour Charles. Chercher des noises à tir larigot, que cela lui semblait divertissant, faire son intéressant en cours, être une petite terreur. Pas une brute, une terreur, une peste, une harpie. Mesquineries à tout bout de champ, c'était sa raison de vivre à Poudlard à vrai dire. Charrier la bibliothécaire, lui pourir sa vie, lui donner plus de boulot, tellement jouissif. Trois ans? Il avait été trois ans comme cela? On ne pouvait pas lui réprimander d'être tel quel, il n'avait jamais pu profiter pleinement de son enfance à cause de ses parents, maintenant qu'il pouvait se lâcher un peu il s'y était permis, tout seul. Mais, au bout de trois ans, il se rendait compte que ce n'était pas vraiment lui, et que ce gosse irritant et increvable le laissait peu à peu tranquille. Il avait conservé tout de même, une répartie formidable, une assurance, un regard neutre, aucune expression de visage, la plupart du temps.

Et il l'a rencontra. Comme tout jeune, il rencontra une jeune fille à ses yeux spéciale. Leur relation avait été complexe, du début à la fin. Mais là vraiment, du début à la fin. Dès sa première année à Poudlard il l'avait rencontré. Charles était très axé sur les stéréotypes à l'époque, elle, elle était dans une autre maison que la sienne, il ne pouvait pas lui adresser la parole. Voilà qui prouvait encore plus sa petite immaturité qui faisait surface à Poudlard. La première fois qu'il avait usé du sort Crache-Limaces, c'était sur elle, là première fois qu'il avait fait un baptême de l'air, c'était à cause d'elle. C'était un miracle qu'ils en soient sortis tous deux indemnes. Les cours dans lesquels ils étaient ensemble débouchaient sur des guérillas. Des joutes verbales à tout bout de champ. Mais cette fille était très vite devenue une drogue, son addiction. Il l'aimait autant qu'il la détestait. Les deux se nuisaient mutuellement, ils ruinaient leur vie sociale (déjà que celle de Charles faisait peur à voir), ils mettaient en péril leurs résultats scolaires, ils se fichaient éperdument des règles imposées par l'école. Leurs jeux devenaient très dangereux sur le plan physique et surtout moral. A se défier mutuellement, à des cap ou pas cap, ils en étaient arrivés à un carrefour primordial. "Cap de m'oublier pendant deux ans?" voilà ce qu'elle lui avait dit la toute dernière fois qu'il l'avait vu, au début de sa 5eme année. Ils sont en 7ème année désormais, voyons ce que l'avenir leur réserve.

Deux ans qu'ils s'étaient oubliés. En deux ans, il s'en passe des choses. Deux ans à revoir les mêmes personnes, à côtoyer les mêmes têtes dans les dortoirs, à manger à la même table tous les jours, à voir ces professeurs, à rendre la vie dure à la bibliothécaire..à explorer de nouveaux horizons. Voilà un autre problème avec la vie de Blackbart. Il se savait attiré par cette fameuse demoiselle, et ne pouvait que jurer par elle, ne pouvait pas regarder d'autres filles sans penser à elle. Ex-coureur de jupons durant ses heures perdues (et surtout avant de connaître la fameuse teigne de fille), le voilà qu'il commençait à éprouver de certaines attirances auprès de garçons, du haut de ses 16ans. Comment voulez-vous paraître crédible en étant attiré par d'autres garçons? crédible d'être quelqu'un de narquois, de neutre, d'impassible, de "fais moi pas chier, je te ferai pas chier"? Surtout que vous connaissez tous les jeunes, tous les lycées...les secrets, ça se propage vite. Sans pour autant se plaindre à quiconque, Charles s'est vu avoir quelques relations, non très prononcées et exploitées à ses 16ans. Des remarques jasaient, mais il n'y répondait pas, et de ce fait elles s'étaient vite vues s'atténuer. Du haut de ses 17ans, il savait qu'il était définitivement attiré par d'autres garçons, et il s'en foutait éperdument de ce que tout le monde pouvait penser. de tout, de lui.

Un des autres problèmes avec Poudlard, en plus d'avoir rencontré cette fille, c'était qu'il était fiché auprès de ses professeurs. Comme dit précédemment, Charles avait été détestable auprès d'eux durant ses premières années de sa scolarité...à croire qu'il allait dans leurs cours pour leur faire la misère. Voilà pourquoi il ne cherchait plus trop à faire d'effort sur le plan scolaire, vu que de toute manière, plus aucun membre du corps enseignant ne pouvait le voir en peinture, bien qu'il ait changé. Mais qu'importe, il voulait à tout prix quitter cette école, alors il s'efforcerait à faire les efforts nécessaires. Il veut quitter Poudlard, il quittera Poudlard.


    VI - COULOIRS & SALLES DE CLASSE
Matières préférées : Potions (pour l'utilité).
Evolutions : cf. partie histoire (juste au dessus).
Options choisies : Arithmancie et Histoire de la Magie.
Projet d’avenir : Quitter Poudlard dans un premier temps.
Relations (facultatif) : plein d'idées à proposer une fois validé Very Happy.
Niveau de l’élève : Piètre..voire acceptable quand il est de bonne humeur.
avatar
Charles de Blackbart
Elève de Serpentard

• Nombre d'écrits  : 12

• Année  : Septième année
• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Faite en houx - écaille de dragon - 26,2 cm.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudiant :: Charles de Blackbart

Message  Armand Wolf le 18.08.10 11:01

....
Armand peut se le faire ? Dis, dis, dis ? =D!! ( Bonjour; je suis admin et je suis débile. )

Bah pour moi c'est parfait, sérieux, la fiche est bien construite et tout. Je valide ♥


BIENVENUE
A
:hogwarts:

( j'avais oublié que je postais avec Armand, fucklavie.)
avatar
Armand Wolf
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 34

• Année  : Sixième année
• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudiant :: Charles de Blackbart

Message  Charles de Blackbart le 18.08.10 15:31

Merci beaucoup Very Happy

Haha, essaye de l'intéresser, c'est pas à moi de te le dire, ça serait pas drôle.
avatar
Charles de Blackbart
Elève de Serpentard

• Nombre d'écrits  : 12

• Année  : Septième année
• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Faite en houx - écaille de dragon - 26,2 cm.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudiant :: Charles de Blackbart

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum