Gryffondor :: Ben Ozgood • Le magicien d'Oz

Aller en bas

Gryffondor :: Ben Ozgood • Le magicien d'Oz

Message  Ben' Ozgood le 19.07.10 12:40

- - - - - - - - - - - - - - - - -

- - - - - - - - - - - - - - - - -

    I - PAPIERS D’IDENTITE.

Nom(s) : Ozgood.
Prénom(s) : Benjamin.

Lieu de naissance : Nottingham.
Date de naissance : 26/10/1993 - 16 ans.
Nationalité : Anglaise.
Sexe : Masculin.

    II - DORTOIRS & PLACARDS.

Maison : Gryffondor.
Année : Sixième.
Classe : Résistance.

Baguette : Bois de rose ; 33,5 cm. ; rigide ; coquille d’oeuf de Chimère.
Chaussettes : De l’arc-en-ciel à la tête jusqu’au bout des chaussettes.
Animal : Aucun.
Autres : /

    III - PHYSIQUE & APPARENCE

❚ Ne jamais penser à bien se raser, telle est devenue sa devise tant jamais l’idée de soigner son poil ne lui sera venue à l’esprit, ces années d’adolescence durant. Plus que soucieux de son allure, il conviendrait mieux de qualifier le jeune homme qu’est Benjamin de « naturel » : partant toujours de ce qu’il aime, parfois de vêtements en parfaite désharmonie, d’une attitude souvent négligée, son charme et, surtout, son goût, finissent toujours par lui porter chance et faire de son style une tenue de mode véritablement efficace.

Bohème de par son niveau de vie modeste, on ne peut pas retirer au fils Ozgood son originalité : ange au sourire d’un blanc immaculé, une tignasse de reflets bruns sur sa tête comme sculptée dans une glaise particulièrement claire, le corps manifestement masculin, des traits forts malgré son petit poids. Jamais sérieux quand il entame une chanson, sa voix reste admirable, ne méritant aucunement la modestie qu’il peut avoir à plaisanter de son soi-disant don de chanteur.

    IV - PSYCHOLOGIE & COMPORTEMENT

❚ S’il avait été un Schtroumpf il ne serait certainement pas le farceur même s’il lui ferait sûrement beaucoup d’ombre, Ben étant, lui-même, un jeune homme plein d’humour. Souvent le sourire aux lèvres, cet excentrique de Gryffondor, appréciant toujours se tenir debout, devant sa cour, assurant le spectacle avec gestes et bruitages, apparaît être d’une efficacité tordante. Souvent drôle à en pleurer pour quiconque adhère à son personnage gamin, aussi mignon qu’apparemment inoffensif, Benjamin, derrière ses grimaces et autres manières, reste quelqu’un de vif - impulsif - en toute circonstance, faisait toujours, au fond, preuve d’une certaine masculinité, à garder sa voix grave, les pieds fièrement plantés dans le sol et son visage carré parlant pour lui. Ne supportant pas la tricherie, les faux-semblants et l’hypocrisie, aussi franc rieur qu’il puisse être, il n’hésitera jamais à dire ce qu’il pense en toute honnêteté ou à agir en accord avec ses instincts les plus primaires.

Ouvertement homosexuel, il a, à certaines occasions, subit les attaques d’ignorants parfois aussi violents qu’intolérants - c’est dire s’ils frappaient fort - ce à quoi il n’a jamais hésité à répondre, lui-même, par des coups, les mieux placés possibles, une situation qui se trouve être encore plus sympathique la Baguette en poche, lorsqu’il s’agit de faire fuser les sorts et voir l’autre vomir des larves aussi baveuses que doit l’être sa matière grise.

Souvent entouré de filles, avec qui il n’hésite jamais à parler ouvertement, son comportement avec les garçons est toujours plus réservé, facilement charmé, rarement possédé par la prétention qu’il pourrait s’engager dans une drague risquée. Oui, le Ben n’est pas aussi assuré qu’il l’aimerait quand le Printemps fait son oeuvre sur les hormones et que le besoin se fait parfois sentir d’embrasser les lèvres du banc d’en-face.

    V - PENSINE & PHOTOS DE FAMILLE

Lieu de résidence : Nottingham.
Valeur du sang : Mêlé.
Niveau de vie : Modeste.

Enfance (jusqu'aux 11 ans) : « C’est moi, Ben, Benjamin. Ton fils unique. » Souvent traité par sa propre mère de voleur, le jeune Ozgood n’avait jamais cessé de prononcer cette phrase, sur le pas de la porte, tous les jours depuis que Daisy souffrait de troubles de la mémoire aussi graves que, semblent-ils, irréversibles. Progressivement occupé à prendre soin d’elle, ignorant tout d’un Monde de Sorcellerie que sa mère, elle-même, a oublié, Ben tente, aussi efficacement qu’il le peut, de recomposer sa mémoire, ce pourquoi il garde à l’idée de mettre en images le passé de la talentueuse Daisy Ozgood à travers différentes photographies évocatrices ou symboliques, occasion à partir de laquelle il se passionnera alors pour l’activité.

Évidemment, il aura toujours eu des doutes, parce qu’il aura trouvé la Baguette de sa mère un jour, quelques livres au sens curieux sur les étagères, des appareils dont il n’a jamais compris le fonctionnement dans les placards, jusqu’à qu’il reçoive sa propre lettre pour Poudlard, l’été précédent son départ. A propos de l’étrange correspondance, Ben interrogeait souvent sa mère, en vain, celle-ci restant silencieuse ou se montrant simplement plus ignorante que lui-même ; le hasard aidant, la chance viendra frapper à sa porte, un Samedi, au cours d’une balade innocente dans les rues de Nottingham, remontant lentement vers le château, son appareil photo à la main. A la Statue de Robin Hood, comme s’il attendait l’argent des riches, un vagabond se reposait ; une chose en entraînant une autre, les deux anglais discuteront, jusqu’à ce que Ben aperçoive un bout de bois parfaitement taillé dépassant d’une des poches du sans domicile. Benjamin ne reverra jamais cet homme, il croit à peine se souvenir de son prénom, sans même être certain qu’il ne s’agissait pas là d’un mensonge : Ross, la lettre de Poudlard entre les mains, lui aura parlé du Monde des Sorciers, expliqué bien des choses, décrit les tours qu’il pourra jouer, le parcours qui l’attend - une nouvelle perspective d’avenir que nul Homme sur Terre ne pourrait refuser.

Arrivé aux grilles de l’Ecole pour la première fois il ne peut penser qu’à une chose, une personne, sa mère ; un pincement au coeur qui le fait se tenir la poitrine. Et Ben avance vers le château, pas après pas, laissant sur chaque pierre de l’allée centrale ses souvenirs les plus douloureux.

Parent(s) & Entourage : Benjamin Ozgood, ayant toujours habité sous le toit de sa mère, Daisy Ozgood, n’a jamais connu son père qui, de ce qu’il en sait, est un moldu qui n’aura eu grande importance dans la vie de la jeune femme qu’il aura mise enceinte. Ben ne souffre pas de cette absence, quand bien même il a à s’occuper de sa mère, seul, lorsque celle-ci souffre de troubles de la mémoire au point qu’ils ne lui permettent plus d’être autonome comme toute personne de son âge le serait. Bénéficiant que de revenus modestes - devenus nuls, sa mère devenue incapable - et d’un héritage qui trouvera vite ses limites, Ben aura toujours refusé à sa mère d’engager du personnel, bien conscient de pouvoir se prendre en charge lui-même. Accueilli, tous les jours, à l’Ecole publique moldue dans laquelle il aura pris l’habitude d’aller avant Poudlard, le jeune homme profite quand même de nombreux moments de grande rigolade avec des amis fidèles qu’il gardera précieusement auprès de lui, toute son enfance durant, près du coeur aussi, désormais pensionnaire de Poudlard.

    VI - COULOIRS & SALLES DE CLASSE
    (si entrée deuxième à sixième année).

Evolutions : Depuis 5 ans, Ben découvre, à sa manière, le Monde des Sorciers et tout ce que cet univers peut lui apporter de drôle, d’original et de fantastique - autant dire qu’il y a à faire. Plus particulièrement curieux des sortilèges, de la médecine magique et des arts divinatoires, il reste évidemment plus qu’intéressé par la photographie et le concept d’image en mouvement que permet la bonne utilisation des potions. Membre de la Résistance en dehors des cours, Benjamin aura choisi cette voie pour plusieurs personnes : lui-même, soucieux de voir la tolérance prospérer dans son École, mais aussi sa mère et la Marraine, Alice Flamel, puisque cette dernière sera peut-être capable de faire les recherches adéquates en matière de cure contre l’Alzheimer - encore Benjamin doit-il oser lui demander.

Relations : Comme à son habitude, le charmant Ozgood, plutôt sociable, trouve vite, à Poudlard, un groupe d’amis auquel s’attacher pour partager bons moments et éclats de rire. Principalement composé de filles, ce cercle de jeune sorciers aime passer des journées ensoleillées au milieu du Parc, poser devant l’appareil photo de Ben, parler jusqu’à en perdre haleine et, parfois, préparer de mauvais coups, toujours dans la bonne humeur. (Merci de me contacter si jamais vous voulez en être. ;))

Options choisies : Divination ; Soins aux Créatures Magiques.
Matières préférées : Divination.
Niveau de l’élève : Moyen/Bon.
Projet d’avenir : Journaliste - Reporter - Photographe.

Uncle Ben, « pour vous servir. »
avatar
Ben' Ozgood
Ex-Gryffondor (Renvoyé)

• Nombre d'écrits  : 36

• Année  : Sixième année
• Caste  : Résistance
• Baguette  : Bois de rose ; 33,5 cm. ; rigide ; coquille d’oeuf de Chimère.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gryffondor :: Ben Ozgood • Le magicien d'Oz

Message  Ben' Ozgood le 19.07.10 13:03

- - - - - - - - - - - - - - - - -
MES RPS
- - - - - - - - - - - - - - - - -

                    PREMIER DUEL CLUB DE DUEL, REZ-DE-CHAUSSE                                        -          ROSS MALLOW
                    CRAYONNER DES GENS EN ENTIER PARC, PLEIN AIR                                    -          ARMAND WOLF
                    LES DOUZE COUPS D'OMBRAGE GRANDE SALLE, RDC                                -          COLLECTIF
                    ETAT DE CHOC INFIRMERIE, TROISIÈME ÉTAGE                                            -          ALICE V. FLAMEL 

 
 
• LIBRE          • EN COURS          • TERMINÉ
avatar
Ben' Ozgood
Ex-Gryffondor (Renvoyé)

• Nombre d'écrits  : 36

• Année  : Sixième année
• Caste  : Résistance
• Baguette  : Bois de rose ; 33,5 cm. ; rigide ; coquille d’oeuf de Chimère.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum