Aïe!

Aller en bas

Aïe!

Message  Griffith Harftly le 01.12.09 19:38

Alors voilà. Il était dans le parc de Poudlard, une école de magie réputée en Angleterre, d'après ses parents. Certes, mais cela ne lui expliquait pas comment cette...magie devait être utilisée, comment le bout de bois qui logeait dans sa poche pouvait lancer des éclairs ou faire apparaître un monstre. Griffith ne connaissait strictement rien du monde magique. Lui pensait encore que la baguette n'était que pour faire genre, et que la puissance sortirait enfait de ses mains qui elles-mêmes seraient des sortes de canaux reliés à une masse de chakra que le garçon stockerait dans son ventre. Une sorte d'organe super-méga puissant.
Sur le coup, quand il avait apprit la nouvelle, Griffith s'était senti puissant comparé à tous ses amis qui étaient de simple mortels! Lui, qui allait pouvoir se battre contre un dragon pour sauver une princesse en détresse qui serait enfermée dans un donjon et récolter ainsi la gloire et...

Ses espoirs de glorification disparurent dès l'instant où un groupe de garçons passa près de lui. Il déglutit. Ils avaient des amis, eux. Eux ne venaient pas d'un monde littéralement opposé à celui où ils vivaient, un monde où la nourriture n'apparaît pas sur les tables, un monde où "Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard" n'existent pas. Un monde normal, quoi!
Griffith se rendit alors compte qu'il était entièrement seul. Seul dans ce monde inconnu, seul pour découvrir les alentours et progresser dans la sorcellerie.
Il ne put retenir ses larmes, assit dans l'herbe. Une ombre passa devant lui, et s'arrêta à son côté. Il sentit une main se poser sur son épaule et leva la tête, yeux embués, nez coulant et paupières gonflées.


"Eh bah alors, ça va pas? Tu veux ton nounours?
-Laisse moi tranquille!
-Oh que non! C'est la seule occupation que j'ai trouvée cet aprem! Eh les gars, j'en ai trouvé un!"

Une petite troupe de Serpentard s'accumula autour de Griffith. Celui-ci se leva après avoir essuyé ses larmes d'un revers de la main. L'autre garçon, voyant qu'il avait affaire à un garçon qui ne se laisserait pas faire, ricana en le poussant violemment. Griffith fit son possible pour tenir droit. Une fois. Le Serpentard chargea alors que le garçon n'avait pas entièrement trouvé son équilibre. Il tomba dans une flaque, signe des beaux jours précédents.
Dégoulinant, énervé, Griffith grogna en se relevant. Il n'en eut pas l'opportunité car plusieurs mains l'empoignèrent par le col pour le faire rouler dans la boue, encore et encore.


"Mmmmh maintenant ton blason est sale, comme toi et ton honneur. Espèce de misérable Bouffondor!"

C'en était trop. Mâchoire serrée par la rage, Griffith se leva en pleurant à moitié. Il se jeta misérablement sur son ennemi, lui donnant des coups de poings qui frappaient l'air. Lorsqu'il entendit les rires qui fusaient autour de lui -et ne réfléchissant plus à ce qu'il faisait-, il plongea sa main gauche dans sa poche et en sortit sa baguette...qu'il tenait à l'envers. Lorsqu'il s'en rendit compte, il changea sa prise en main ni vu ni connu puis pointa son "arme" vers l'ennemi.

L'autre fit de même avec l'habileté de celui qui avait déjà lancé quelques sorts de premier niveau. Griffith, lui, réalisait qu'il s'était engagé dans un duel dont l'issue était flagrante...

Griffith Harftly
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 17

• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïe!

Message  Annih Troy le 01.12.09 21:57

Annih était d'une rare mauvaise humeur. Ceux qui la connaissent comprendront que quelque chose d'inhabituel l'avait sûrement contrariée. En définitive le professeur cherchait de l'air, cherchait à respirer. Aucun de ses sorts ne semblaient pouvoir l'aider. Pas même un petit charme d'Allégresse, de toute façon une soudaine bonne humeur semble toujours suspecte. Autant assumer, mais bon la nouvelle n'était pas de nature à se réjouir et à faire en sorte qu'on tourne facilement la page.

Imaginez-vous la situation : vous recevez une lettre de votre fiancé(e). Jusque là rien de bien important (tout dépend de la personne qui la reçoit). Vous ouvrez cette lettre avec soin car la seule vue de l'écriture de votre bien-aimé(e) vous réjouit. On ne peut pas en faire un drame. Et c'est à ce moment précis que vous vous rendez compte que vous n'avez pas reçu sa lettre le bon jour, qu'elle n'est pas datée du jour où il/elle a l'habitude de vous écrire. Un sentiment de malaise s'installe. Et là vous parcourez lentement le parchemin des yeux en tentant vainement de comprendre cette question qui vous tracasse : "Pourquoi aujourd'hui ?".

Annih buta sur une touffe d'herbes qui dépassait de la pelouse du parc. Elle se releva d'un air digne en promenant son regard pour voir si quelqu'un l'avait aperçue. A priori personne. Ce petit incident l'aurait fait rire d'ordinaire, mais pas aujourd'hui. Pas aujourd'hui car voir écrit noir sur blanc que son mariage ne devait jamais avoir lieu, c'était trop.


"Il ne faut pas que tu y penses !"

Un groupe de Serpentard s'agitait au loin, Annih distingua un peu de rouge. Une image s'alluma dans sa tête, la bague que Julien lui avait offerte avait la même forme et couleur que ce brin de rouge vif qu'elle apercevait. Tout de même, un tel rassemblement l'intriguait. En tant que professeur mais sa qualité de directrice de Serdaigle ne l'aidait ici apparemment en rien, Miss Troy s'avança d'un pas fatigué.
avatar
Annih Troy
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 673

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Commentaire d'Ombrage  : Attend toujours des élèves ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum