Promenade Nocturne [GWEN]

Aller en bas

Promenade Nocturne [GWEN]

Message  Invité le 19.04.09 18:06

Promenade Nocturne

    Alors qu’elle venait d’échapper au regard de professeur Rush et son groupe d’élèves revenant d’un cours d’astronomie nocturne, Roxanne tremblait de tous ses membres. Littéralement. Courage, se répétait-elle, en vain. Courage, alors qu’elle glissait contre le mur. Courage, lorsqu’elle s’infiltrait dans une classe au moindre bruit de pas. Courage, alors qu’elle montait les marches des escaliers Poudlardiens le plus silencieusement possible, dans la peur d’une éventuelle retenue. Elle aurait voulu retourner dans le dortoir, dans son lit, sous ses couvertures et oublier toute la soirée, oublier sa querelle avec Gwen, oublier le regard perquisiteur de la concierge vers la classe où la jeune Gryffondor c’était cachée lors d’une épisode particulièrement dangereuse de son escapade nocturne.

    Enfin, arrivée à sa destination, Roxanne émit un long soupir, un grand poids enlevé de ses épaules. Là-voilà dans la bibliothèque. La prochaine fois, elle … Non. Il n’y aurait pas de prochaine fois, tiens, se promit-elle, tout en sachant très bien qu’elle n’allait pas tenir sa promesse envers elle même.

    Tic-tac-tic-tac.

    Roxanne jeta un coup d’oeil à l’horloge murale. Trois heures du matin pile. Elle tourna son regard vers la fenêtre. À cette heure très sombres de la nuit, les ombres étaient particulièrement opaques et la noirceur semblait impénétrable par n’importe quel rayon du soleil matinal. Déprimant, nota Roxanne et s’avança vers la partie interdite.

    À vrai dire, la partie interdite n’était pas aussi inaccèssible qu’on le clamait. En tout cas, pas la nuit. On n’avait qu’à ouvrir la lourde porte et à entrer dans cette section qui piquait tant la curiosité de de Roxanne.

    Elle pénétra dans la pièce obscure et força ses yeux. Il n’y avait aucune fenêtre. Elle prit sa baguette magique, se concentra et ...

    « - LUMOS ! »

    Une pointe lumineuse, fragile apparut au bout de sa baguette. Roxanne se dirigea vers l'étagère qui l'intéressait, lentement, mais sûrement, guidée par la lumière qu'elle avait exécuté avec le sort. Soudain, elle entendit des pas et se retourna brusquement, faisait apparaître une douleur aiguë dans son cou.

    Dans le cadre de la porte se trouvait une fille dont la silhouette n’était pas inconnue à notre rebelle aux cheveux roux. Blonde, de grandeur moyenne. Même sans lumière, Roxanne sut reconnaître Gwendoline.

    « - G-gwen ? »

    Resentant une pointe de fureur brûler dans sa poitrine – tout ce qui restait suite à leur querelle d’il y a une semaine – elle se reprit, de sa voix la plus froide possible – qui soit dit en passant n’égalait point le ton glacial que Gwendoline pouvait sortir quand elle le voulait :

    « - Gwendoline ! Qu’est-ce que tu fais ici, tu m’as suivie ? »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade Nocturne [GWEN]

Message  Gwendoline Mayans le 20.04.09 0:07

Elle était sûre de son coup. Chaque fois qu’elle avait un chagrin, elle se réfugiait dans la section interdite de la bibliothèque. Il n’y avait jamais personne et elle pouvait tout confier à ses amis les livres. Elle n’était pas friande de lectures, mais, au moins elle savait que ces livres n’iraient pas raconter ses problèmes aux autres élèves. Il n’était pas très compliqué d’entrer dans la réserve. En effet depuis qu’elle était à Poudlard, elle avait trouvé un petit passage sous l’escalier pour rentrer dans la réserve sans passer par la grande porte en bois que beaucoup d’élèves utilisaient. Gwendoline avait dû s’enfuir de sa salle commune où plein de première années, excités, hurlaient. Ensuite, elle était tombée sur une classe d’Astronomie plutôt bruyante et elle avait cru voir dans la pénombre la silhouette de Roxanne.

Gwen savait qu’elle avait faux, mais depuis qu’elle était petite son caractère obstiné et mesquin l’avait rendue renfermée par rapport aux autres. Elle avait peur de s’attacher à quelqu’un, de peur de le perdre. Et ce quelqu’un c’était Roxanne. Pendant ce moment d’amitié fort, elle avait paniqué et n’avait pas supporté d’avoir un lien aussi fort avec quelqu’un. Bien sûr, c’était inconsciemment qu’elle s’était disputée avec Roxanne, mais d’un côté elle était soulagée et d’un autre elle était rongée de regrets.

Mais, Gwendoline était trop tête de mule pour s’excuser. Elle était capable de blesser les gens beaucoup plus que les personnes normales. Elle avait le don de s’infiltrer doucement dans la vie des gens et sur un coup de tête les poignarder dans le dos juste par peur. Mais, elle était loyale. Elle avait quand même tenu deux ans, deux longues années, en étant gentille avec Roxanne. Pouvait-elle s’avouer que sa tignasse rousse lui manquait énormément ? Elle essaya de vider son esprit pour tout simplement méditer.

Gwendoline fit trémousser son corps svelte. Même dans le noir, même seule, elle se sentait le besoin d’être la plus belle. Elle savait qu’elle était magnifique. Grande pour son âge, les cheveux blonds légèrement dorés, des yeux bleus azur, un nez fin, une bouche pulpeuse et un corps bronzé, cette jeune sorcière était loin d’être banale. Fan d’habits, elle customisait toutes ses robes de sorciers, au risque d’être collée. Elle portait toujours des Converses roses flashy et un sac en bandoulière aux couleurs tapantes de sa maison.

Bref, elle resta debout un moment, devant le miroir à s’observer et à maudire ses pieds plats en réfléchissant à son affreuse semaine. Elle se retourna et crut rêver. Roxanne était dans SON coin. Pendant un instant, les deux jeunes filles se défièrent du regard. Gwendoline crut déceler dans ses yeux une lueur de jalousie, de peine et de fureur en l’espace de deux secondes.

« - G-gwen ? »

Roxanne se reprit et lança :

« - Gwendoline ! Qu’est-ce que tu fais ici, tu m’as suivie ? »

Gwendoline eut un petit sourire méchant, qui ferait pleurer de haine n’importe qui. Le sourire accompagné d’un regard méprisant disait clairement « Je ne m’abaisserai pas au point de te suivre… ». Pendant un instant, Gwendoline hésita et voulut se jeter dans les bras de Roxanne. Mais, elle était TROP fière, pour pouvoir se livrer à ce genre de choses. Même, si Roxanne était son aînée de plusieurs années, Gwendoline paraissait plus âgée, en raison de sa posture et de sa façon de se croire meilleure que les autres.

-Pfff… Je te rappelle ma chère, que seuls mes amis proches m’appellent Gwen. En l’occurrence, tu n’es pas concernée du tout.
avatar
Gwendoline Mayans
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 621

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Pas décidé..
• Commentaire d'Ombrage  : gwengwenn =D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade Nocturne [GWEN]

Message  Invité le 20.04.09 0:41

    -Pfff… Je te rappelle ma chère, que seuls mes amis proches m’appellent Gwen. En l’occurrence, tu n’es pas concernée du tout.

    Pendant les premiers instants, Roxanne avait cru que Gwen, Gwendoline, je veux dire, allait être la Gwen, exusez-moi, Gwendoline qu’elle avait connu. Ça en l’occurrence, c’était un vrai coup de poignard pour notre Gryffondor. Son visage se décomposa pour quelques instants, mais sa fièrté prit rapidement la place – en l’apparence, au plan psychologique, les paroles de la Poufsouffle la blessaient très profondément. D’un ton rempli de méprise, elle lança amèrement :

    « - Oh, ça m’attriste. Presque. »

    Ce qui n'était pas vrai, à l'évidence. D'un ton plus sérieux, elle continut.

    « - Gwendoline, dit-elle en insistant sur son nom, j’avais vraiment cru avoir trouvé une amie en toi. Dommage. »

    D’un air à la fois désolée, déçu et dédaigneux [HJ: trois “d”; lol], elle regarda son amie, ou plutôt la fille qu’elle avait considérée comme amie. En quête de quelque chose à faire tandis qu’un silence autant lourd de sous-entendus qu’étouffant pour Rox’, cette-dernière éclaira un livre au hasard. Potions Interdites de Lysander Betts.

    Elle jeta un coup d’oeil interrogateur à Gwendoline, attendant quelque une réaction, toujours dans la peur d'être encore plus blessée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade Nocturne [GWEN]

Message  Gwendoline Mayans le 20.04.09 14:58


Si, seulement, elles avaient pu parler normalement. Sans se lancer des piques pleines de sous-entendus. Gwendoline voulait éclater de rire, devant Roxane qui s’efforçait de paraître nullement touchée par la perte de sa meilleure amie. Mais, alors qu’elle esquissait un sourire, elle se reprit. Elle avait beau être Gwendoline Mayans, elle n’était pas capable d’infliger ça à Roxanne. En quelques secondes, Gwendoline se remémora les longs week-ends que les deux orphelines passaient sous les hêtres du parc de Poudlard, où elles se prélassaient et riaient pour des choses stupides. Ces week-ends où Roxanne lui racontait sa tragique enfance. Gwendoline se rappela qu’elle ne parlait JAMAIS d’elle. « Ne raconte pas ta vie aux gens, car tôt ou tard on s’en servira contre toi » lui avait-on dit. Elle suivait cette devise à la lettre.

Lorsqu’elle vit Roxanne prendre le livre, elle eut pitié d’elle. Gwen savait très bien, que Roxanne n’était pas intéressée par les livres et encore moins les livres de Potions ! Gwendoline savait très bien quoi dire pour blesser la jeune Gryffondor, elle était tellement sensible. Même Gwendoline était d’une sensibilité extrême, mais au moins, elle, savait comment jouer avec ses émotions et les contenir.

Une semaine avant… pourquoi s’étaient-elles disputées ? Gwendoline ressentit alors une émotion trop forte pour pouvoir se contenir. Sa seule amie, la seule qui la comprenait. Gwen eut les larmes aux yeux, elle faillit éclater en sanglots. Elle ravala ses larmes et voulut s’excuser, faire comprendre à Roxanne qu’elle était TOUT à ses yeux, qu’elle n’avait pas voulu une seule seconde lui faire du mal juste par plaisir, qu’elle avait paniquée et qu’elle était désolée… Mais, elle n’arriva pas à parler, elle était trop têtue.
Elle ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Elle n’avait jamais été trahie par son corps. Elle se sentait mal d’avoir été abusée, elle qui pensait être maitre d’elle-même. Gwendoline ne pleurait jamais, la dernière fois qu’elle avait pleuré c’était à la mort de son père Daniel Mayans, il y a deux ans. Et quand sa mère était décédée quelques jours après, elle n’avait pas versé une larme. Elle toucha ses larmes salées et resta choquée devant l’air ébahi de Roxanne qui voyait la métamorphose de Gwen.


«* Gwendoline ne pleure pas… Ne pleure pas. Ne te laisse pas faire. Ce n’est qu’une personne parmi tant d’autres… Ne te mets pas dans cet état…*
avatar
Gwendoline Mayans
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 621

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Pas décidé..
• Commentaire d'Ombrage  : gwengwenn =D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade Nocturne [GWEN]

Message  Invité le 02.05.09 19:09

    Étrangement, Roxanne se sentait dépourvue d'émotion, même face à Gwen qui était sur le point de pleurer. Non, Roxanne était bien trop fière. Ah, la fiereté des Gryffondors, leur grand atout et en même temps un inconvénient si désagréable ... Elle resta là pendant quelques instants à fixer son amie, ne sachant pas trop quoi faire. Elle avait toujours été mal à l'aise devant une personne qui pleurait ou qui s'apprêtait à pleurer, ce qui était le cas en ce moment. Roxanne était tout à fait immobile, écoutant le silence criard, interrompu à toutes les secondes par le tic-tac de l'horloge murale.

    Tic-tac. Que faire ?

    Roxanne décida de dire quelque chose, mais abandonna lorsqu'elle ouvrit la bouche. Non, non. Elle se sentait trahie, utilisée. Voulait pardonner, mais ne le voulait pas. Déstestait, aimait, se posait des questions. Attendait que Gwen dise quelque chose, mais elle semblait aussi avoir de la difficulté à articuler quelque phrase compréhensible. Était-ce parce qu'elle pleurait ou bien il y avait une autre raison derrière cela ?

    Tic-tac. Saturé de pensées de toutes sortes, le cerveau de Roxanne s'épuisait lentement et elle cernait une très vague envie d'aller se recoucher, dormir, oublier. Mais non, Roxanne n'était pas peureuse, elle affronter le problème, même si ledit problème était sa meilleure amie. Allez, reprends-toi en main. Mais elle se sentait drôlement impuissante, comme si elle n'était qu'un témoin de la scène gênanant. D'une voix rauque et épuisée, Roxanne demanda:

    « - Pourquoi ? »

    Cette simple et courte question englobait tout. Pourquoi ? Pourquoi la querelle, pourquoi la froideur et ensuite les larmes. Gwen allait-elle comprendre ? En temps normal, Roxanne en aurait été sûre, mais là ? Était-ce l'unique et vraie Poufsouffle devant elle ? Elle n'arrivait pas à y croire et cependant cette sûreté malveillante qui lui disait que oui, son amie l'avait trahie et que oui, elle lui avait lancé des propos peu agréables, cette assurance amère lui rongeait les entrailles, lui donnait envie de s'enfuir. Mais ses pieds restaient plantés là, refusaient de coopérer avec son désir de s'en aller, suivant plutôt son cerveau qui dictait une reconciliation immédiate. Mais aurait ce été raisonnable ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade Nocturne [GWEN]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum