Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Aller en bas

Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Marc Pana le 14.04.09 23:29


Découvrez Marie Mai!

Encore une nuit – Camille’s story.
Luka – Marc’s story.


01. Identité

Nom : Pana.
Prénom(s) : Marc Camille Alphonse. Son premier prénom est celui de sa naissance, ainsi que son troisième qui est le nom de son parrain (homme qu’il n’a jamais vu), le second nom étant celui de sa sœur, décédée.
Surnom(s) : Dans son école primaire de France, il a souvent été appelé « L’Etranger ». A Poudlard, tout à changé, Il n’a plus de surnom (à sa connaissance), beaucoup de ses camarades l’appelant simplement par son nom de famille.
Sexe : Masculin.

Date de naissance : 30 mars 1992.
Lieu de naissance : Bordeaux, France.
Lieu de résidence : Famille de richards obligeant, le garçon a vécu sa première année en plein cœur de Londres, puis à présent il loge chez son Grand-père, loin de la capitale, dans une bourgade inconnue.
Origine : Enfant d’une mère allemande, et d’un père anglais, il a une triple nationalité. (Droit du sang Allemand, droit du sol français, et il vit à présent en Angleterre)
Ascendance : Il est le fils d’une mère née de Sorciers, et d’un père né moldu, sorcier de son état.
Richesse : Son père a, pendant quelque temps, dirigé un Ministère (contrôle des Créatures magiques), pour finir Auror, métier ayant le privilège de rapporter un salaire très appréciable. Sa mère quant à elle a enseigné à Beaubâtons, puis travaille à présent dans une école, en Australie. A présent qu’il vit chez son grand-père, ses deux parents lui versent une pension plus qu’agréable.

02. Informations diverses

Maison : A son entrée, il faisait probablement partit du seul dixième qui espérait être à Serpentard, mais seulement pour rendre son père vert de rage. Peut-être fut-ce grâce à cela que le Choixpeau n’hésita pas une seconde entre les quatre maisons, et qu’il est à présent un Serpentard à part entière, et fier de l’être, abordant avec sourire ses couleurs.
Année : Il est en 5ème année.

Matières favorites : En rentrant à Poudlard, il n’avait pas une idée très précise de ce qu’il aurait comme cours. A la fin de sa première année dans l’école Anglaise de renom, il était premier de la classe de Potions. Ses amis lui disent qu’il a un « fluide », il n’en a jamais raté aucune, et s’amuse même parfois à en créer des qui ne sont pas au programme, et à les tester sur lui, ou sur d’autres, souvent avec des effets très…amusants. Il a aménagé dans le dortoir, au grand détriment de ses comparses, un petit coin « à potion », qu’il est le seul à approcher. Il ne déteste pas non plus l’enseignement de la Défense contre les forces du mal, bien qu’il n’y soit pas parmi les premiers ( ni les derniers ), ainsi que pour le Vol ( quoiqu’il s’améliore assez dans cette matière. )

Matières détestées : Contrairement à ces trois matières nommées si dessus, les autres matières le désintéressent, car il n’y trouve aucun intérêt pour plus tard, bien qu’il excelle en Histoire de la magie, grâce à son Grand-père.
Baguette : 28,6 cm taillé dans une écorce d’olivier, et composé d’une peau de serpent, ce qui la rend très habile et dangereuse lors des combats – qu’il n’y a jamais d’ailleurs. Ses deux composants entrant dans la création de nombreuses potions, il s’en sert superstitieusement pour mélanger ses ingrédients, ce qui rend sa baguette un tantinet décolorée.
Patronus : Sa forme argentée qu’il réussit à produire tant à ressembler à un poulet déplumé prit sur le vif avec un objectif flou. Plus tard, il s’agira d’un grand et majestueux paon.
Épouvantard : Ayant rencontré un Epouvantard dans la cave à vin de son Papy, il sait à quoi s’attendre lorsqu’on lui parlera de cette bestiole : Sa petite sœur.
Animal : Un lapin blanc et roux, très doux envers Marc, insensible au reste. Il est très résistant et agit comme les chouettes, c’est lui qui apporte le courrier à Marc. Lapin nommé « Camille », mais surnommé « Mily ».


Signe particulier : Il a un sacré problème de vue, et a toujours refusé de porter ses lunettes, bien que son ophtalmo l’ai avertit de sa future cécité. Il a aussi une certaine addiction aux médicaments calmants à base de plantes qui sont censés n’avoir aucun effet tel, mais qui à haute dose sont comme tous les autres. Faut dire, il aime bien tester les petits ronds enrobés de sucre, donc forcément.
Manie, habitude, tic : Il a toujours une boîte de chewing-gum dans sa poche, ou des bonbons au réglisse, et de ce fait, il a toujours quelque chose dans la bouche, ce qui finit par être assez agaçant quand on lui parle.
Camp : Son camp, il s’en fiche, ce sera probablement celui qui lui permettra d’exploiter au plus ses talents. Pour le moment, il est « neutre » diront nous.
Autres :

03. Physique

Description physique : Contre toute attente, aux vues de son caractère discret et réservé, Marc ne passe pas inaperçu dans l’enceinte de l’école. Peut-être est-ce dû à ses cheveux rouquins, jamais vraiment coiffés, qui volètent autour de son visage, ou de sa petite taille finement musclée ( retard de croissance ? ), qui se remarque de loin, mais toujours est-il que lorsqu’il est à côté d’une quelconque personne, celle-ci ne peut s’empêcher de le regarder ne serait-ce qu’un tiers de seconde.

D’autant plus que, pour un garçon, il prend bien soin de lui. Ses cheveux sont très souvent lavés, soignés et coiffé d’un « non coiffage artistique », ce que beaucoup de garçon font de nos jours non ? Au grand dam de son père, ses cheveux évoquent ceux de sa petite sœur, coupés aux épaules et pourvus de reflets roux, voir rouge, qui rappellent les yeux du garçon. En outre ses cheveux flamboyant, il ressemble plus à sa petite sœur qu’il ne pourrait le croire : Son teint lacté sans acné ( en même temps, quand on est sorcier, c’est facile ), ses lèvres fines et agrémentées des vestiges de son ancien visage d’enfant, toujours souriant, qui rendent son visage peut-être trop féminin à son goût, bien qu’il sache que sa masculinité se fera plus forte au fil des années.

Le reste de son corps n’a que très peu d’intérêt, à partir de ses épaules quelques peu carrées, de son torse et de son ventre légèrement musclé, jusqu’à ses mains aussi douces que celles d’une fille, et aussi longues que celles d’un pianiste, toujours fourrées dans ses poches. A cette moitié supérieure, seuls ses bras ont une particularité. Ils sont striés de marques, plus ou moins récentes.

Style vestimentaire : Marc n’a jamais été excentrique au niveau de sa tenue, et ne le sera probablement jamais, cela n’est pas inscrit dans ses gênes du vêtement. En dehors de sa robe de sorcier – pour laquelle il éprouve une répulsion grandissante, sa garde robe est composée de nombreuses chemises- noires ou blanche, pour la plupart, même si elles s’agrémentent parfois d’un rose ou d’un turquoise – ou des tee-shirts, parfois avec inscriptions ou non. Pour poursuivre dans ce monde bicolore, le préadolescent ne possède, en tant que pantalons, que quelques paires de jeans noirs, voir bleu foncé à la grande limite, ainsi qu’une paire de pantalon noirs à, et cela est un exploit pour ce garçon discret, chaines accrochées aux poches. En bas de sa penderie, vous pourrez voir quatre boîtes de chaussures, contenant respectivement des Converses noires, des converses blanches, des converses blanche et rouge, et une paire de Vans noire.

Il a pourtant quelque peu changé au bout de trois années dans cette école majestueuse. Il abhorre toujours autant les couleurs, mais s’amuse à porter une robe de sorcier, avec le col immaculé d’une chemise blanche bien visible au dessus de cette robe noire, parfois agrémentée de poussière dorée dû à son ingrédient favori de potion, agrémenté d’une cravate mal mise.

Signe particulier : Il a quelques marques dans le dos, sur les bras, les jambes, le ventre, rien sur le visage. Il porte les marques de la folie de son père. Il a une gourmette autour du poignet « Camille ».

04. Caractère

Description psychologique :

Un Marc extérieur est différent d’un Marc intérieur. Celui que tout le monde connait, voit, celui de tous les jours est un garçon effronté, insouciant, inconscient. Il aime jouer avec le danger, et avec sa vie, tellement qu’il n’hésitera pas à traverser une rue moldue lorsque le bonhomme est rouge ( éducation française oblige ), à tester sur lui les potions et sorts qu’il tire d’un livre ou de son imagination, ou à se jeter d’une haut d’une falaise dans la mer, pour hurler durant les quelques secondes de sa chute. Tout ça, sans être aucunement suicidaire, malgré ce que certains pourraient penser.

C’est un garçon tout aussi méchant qu’il peut être gentil, tout dépend du contexte et des personnes. Face à des Gryffondors en cours de potions, il sera sans pitié, assenant tour à tour des vannes vaseuses, des critiques non constructives et des menaces, tandis que face à ses amis ( ou Charly ), dans le Parc ou dans son coin à Potions, il sera presque doux, gentil, amusant, débordant d’affection. Marc de tous les jours, c’est un peu le « je-m’en-fout-du-règlement », il n’a jeté qu’un coup d’œil au règlement intérieur, n’hésite pas à faire ce qui n’est pas réellement permis dans Pré-au-lard le jour des sorties ( voir une majeure partie des week-end ), il assiste aux évènements en tant que touriste short-à-lunettes, comme lors de la mort de Dumbledore, ou de l’incendie de Poudlard, évènement auxquels il n’a eu aucune réaction autre que celle de sauver ses affaires. A croire qu’il est un peu égoïste. Mais faux. Le Marc intérieur, le jour de l’incendie, cherchait davantage à enfouir son angoisse : Où était Mily, où était Charly, où était Andréa, où était Calie. Des tas de questions surviennent, comme ça, dans sa tête, et souvent, il y réfléchit pendant des heures. Marc, il est un peu parano, donc les questions, il se les pose souvent, quitte à se faire des films, et à prendre peur pour tout et rien, mais toujours à propos de ses amis, de son lapin, jamais d’autre chose.

Au fond, il tient au point de vue des gens, c’est pour ça qu’il a ce genre « je m’en foutiste », bien qu’il ne le soit absolument pas. Marc est un garçon qui n’a qu’une ambition ( c’est passer, dans cette émission ), c’est remplacer son grand père dans son ancien travail, c’est pour ça qu’il est capable de travailler d’arrache-pied pour ses examens, quitte à ne pas en dormir de la nuit. D’ailleurs, les nuits blanches, ça le connait bien, autant pour le travail que pour les amis ; il peut parler pendant des heures, et écouter parler aussi. Peut-être même qu’il parle trop, pour ne pas qu’on lui pose de questions. Il n’aime pas les questions, elles le déstabilisent toujours, il préfère réfléchir avant de parler, ce qui ne peut pas être le cas lors d’une question.

Le Marc d’intérieur, aussi, est un garçon qui s’énerve très vite, quelque soit le sujet qui lui tienne à cœur. Mais il s’énerve rarement en public, réservant cela à quand il est seul. Mais quand cela éclate devant des gens… il vaudrait mieux courir, bien que vous n’y risquez pas votre vie, vous y risquez votre santé.

Phobie : En dehors de revoir sa sœur dans ses cauchemar, ou même comme une illusion, ou de voir ne serait-ce qu’une enfant qui lui ressemble, Marc n’a peur que d’une chose : son père. Il serait incapable de se dresser face à lui, peut-être par la pression psychologique que cet homme là lui a mit durant ses dix précédentes années.

Passe-temps favoris : Finalement, à part passer sa vie dans son « coin à potions », ou dans les cachots qu’il squatte sans vergogne trois fois par semaines, Marc aime faire beaucoup de chose. S’allonger dans le parc, avec une station sorcière passant de la musique moldue est un de ses plus grands bonheurs et fantasmes, en plus de celui de parler à Charly, ce qui soulève de nombreuses moqueries chez ses collègues, ce à quoi il répond par des vannes, qui ont pour but de leur refermer le caquet. Ca marche plutôt bien. Au-delà de tout ça, il apprécie aussi le temps qu’il passe avec ses amis, souvent à Pré-au-lard, attablé au bar peu recommandable.

Goûts : Contrairement aux garçons de son âge, les « Filles » ne sont pas d’un grand intérêt pour lui, bien qu’il soit les hormones en échauffement parfois. Il préfère nettement ses potions et ses amis aux humains mutants que sont les filles, espèce considérée pour le moment comme ultra-dangereuse. Pas qu’il n’aime pas leur compagnie, non, mais juste l’amicale. Les relations amoureuses, il a déjà donné, sans grand succès, il n’apprécie guère les gloussements et les caquètements des poules de compagnie. Dû à cela, il a déjà eu plusieurs commentaires déplaisants de la part de ses amis, commentaires qu’il coupe toujours en faisant une conquête le lendemain même. Pour continuer dans les contraires, il n’est pas le genre à faire la grasse matinée ou le couche tôt, moins il dort, plus il vit, et plus il aime ça. Il aime vivre et profiter de la vie ( oui, mince, il est pas dépressif ), en touchant à tout, les petites pilules aux herbes, l’alcool de Pré-au-lard ( et pas que la Bièraubeurre ) , et l’odeur des cigarettes de ses amis moldus qu’il voit toutes les vacances. Mais la fête n’est pas tout, même pour un Serpentard. Si le goût des livres avait été la qualité dominante de Serdaigle, il y serait, bien qu’il ne l’avoue guère. Il aime lire, et de tout, principalement l’histoire de la magie ( Grâce à papy, encore une fois, quel dieu ) .

Comportement envers les autres : Comme dit un peu plus haut, tout dépend du contexte et des personnes. Il se comportera agressivement envers les une partie des autres maisons, et envers ceux qui lui cherchent des noises, soit gentiment. C’est un peu un « grand frère protecteur et faiseur de connerie » au sein de son groupe d’amis. Il est un peu plus « adulte » quand il y a des plus jeunes que lui, comme s’il devait protéger sa petite sœur. Il aime parler avec ses amis, et envoyer des vannes à ses amis, en aucun cas il se taira en compagnie d’une quelconque personne, parce que se taire, c’est automatiquement se laisser marcher sur les plates bandes. En communauté, il se veut toujours le « plus fort », le mec pour qui tout est parfaitement parfait. Un mec secret aussi, rare sont ceux qui savent pourquoi il ne vit qu’avec son grand père, et pourquoi il a une gourmette marquée « Camille » autour du poignet.


Dernière édition par Marc Pana le 14.04.09 23:54, édité 1 fois
avatar
Marc Pana
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 20

• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Marc Pana le 14.04.09 23:30

Anecdotes : Il n’avait pas voulu sortir de son dortoir ce jour-là, s’enfermant volontairement auprès de son « Coin à Potions », et se bouchant les oreilles avec un sort de surdité qu’on envoyait habituellement aux ennemis. Il n’était pas en forte, c’était tout. Manque de chance, le directeur de la maison du moment arriva pour l’envoyer dehors. L’adolescent se retrouva seul, comme il n’aimait pas l’être, dans un parc ensoleillé. Il voyait des Serpentard maltraiter un petit Poufsouffle, et il n’y participât même pas. Il préféra s’allonger dans un coin tranquille, agitant sa baguette pour écouter une radio moldue, diffusant de jolies chansons. Cette fois, c’était My name is Luka , qui lui tira une grimace. Puis un rire quand il vit au loin une silhouette connue, qu’il héla. « Charly ! » . Il coupa rapidement la chanson, comme d’habitude, il haïssait cette chanson remplie de souvenirs, et s’assit en tailleur, adressant un large sourire à son ami. Puis il se sentit bête, avec sa chemise blanche couverte de poussière de charbon Et il se mit à poser des questions, à déblatérer sur sa propre vie, à sourire.

Ambitions pour l'avenir : Il n’a pas une grande idée à propos de ce qu’il veut faire plus tard, plutôt un rêve qu’il n’a avoué qu’à son grand père encore. Il veut aller en Allemagne, enseigner l’étude des Potions dans leur école, pour en finir directeur, comme l’était son héros.

05. Histoire


Il n’est pas facile d’avoir un papa Auror, qui en plus a dirigé l’un des ministères. Il n’est pas facile de vivre avec un homme impulsif, dont les coups partent facilement. Il n’est pas facile de dire aux autres « Je suis tombé », quand on a que cinq ans, alors qu’on se demande encore pourquoi « Papa » a eu une soudaine envie de cogner la veille au soir. Il est encore moins facile de voir le visage de Camille effrayé à ces moments, quand Marc se propulse devant elle pour recevoir la pluie de poings. Marc était un véritable grand-frère, pour rien au monde il n’aurait laissé sa Camille aux mains griffues, aux poings de son « Papa ». Il ne pleurait pas, non, il avait juste peur pour sa sœur. De ce fait, les journées passées à l’école étaient un réel soulagement, ils étaient les seuls enfants à ne pas pleurer le jour de la rentrée, et à demander à la maitresse de les garder avec eux lors des vacances d’été.

Si on enlevait les coups de Tristan, ces enfants étaient heureux. Une maman, un papa, des sous, des jouets, une école, une maison, un professeur particulier depuis qu’ils savaient parler, pour apprendre et l’anglais et le français et l’allemand, chose très importante car Tristan avait annoncé un soir qu’ils partiraient tous pour Londres dans le courant des prochaines vacances d’été. C’est à ce moment réellement que tout s’empira, que la vie devint un peu plus dure pour tout le monde. Un mois après leur arrivée en Angleterre, Mercha prit ses valises et s’envola pour l'Australie, pour un remplacement qui n’aurait du durer qu’un mois. A vrai dire, elle y était encore cinq ans plus tard. La seule chose qu’elle laissa derrière elle fût des enfants frappés par un homme qu’elle avait anciennement aimé.

La vie prit alors une routine effrayante. Ils allaient à l’école le plus longtemps possible, en rentrant quand leur père était encore au travail. Ils prirent moins de coups, moins d’indifférence… Ce Tristan-ci se comportait presque comme un vrai Papa. Cela dura quatre ans. D’extérieur l’on pouvait voir un papa heureux de voir ses deux enfants commencer à apprendre la magie, un papa préférant sa fille, car elle se révélait être plus douée, même en ayant trois ans d’écart avec son frère. Extérieurement. Quand on fouillait au sein de cette famille brisée, on découvrait un bien terrible secret : Tristan haïssait Camille, parce qu’un « Garçon » devait être plus fort qu’une ‘Fillette’, qui plus est sa petite sœur.

Et… un jour… Marc et Camille sortirent de l’école, en avance pour une fois ; c’était l’anniversaire de la petite, et « Papa » lui avait prévu un cadeau magnifique apparemment ! Tout à leur joie, les enfants traversèrent sans regarder. Ils se firent tous les deux renverser par la même GROSSE voiture, noire, teintée, qui s’enfuit à toute vitesse. Marc resta conscient tout ce temps, à côté de quelqu’un qui n’était plus qu’une mare de sang. Camille était réduite à l’état de bouillie. Il ne pleura pas, n’hurla pas, la prit seulement dans ses bras en la berçant doucement contre lui, sans réellement comprendre. L’enterrement se fit quelques jours plus tard, c’est ici qu’il exprima sa tristesse, vite calmée par son père. Antidépresseurs.

Peut-être fut-ce l’accident qui sauva Marc, car, en voyant cela, le père de Mercha prit rendez vous avec son dangereux gendre. S’ensuivit une discussion qui dura plusieurs jours, au milieu des cris, de défis magiques relevés et d’une haine suintante. Un mois plus tard, Marc vivait loin de Londres, loin de Tristan, dans une maison confortable et lumineuse. C’est ici que l’enfant commença à se développé, en prenant exemple sur son papy, son héros, qui lui montrait toutes les ficelles magiques, qui lui expliquait son passé et ce à quoi ses cicatrices étaient dues. C’est ici que Marc forgea son idée d’avenir, c’est ici qu’il apprit à aimer le monde et les gens.

C’est ici qu’il reçu sa lettre de Poudlard, une lueur émerveillée dans les yeux. Son grand père lui raconta alors l’histoire de Poudlard, et lui dit, plus tard, avec un étrange sourire triste qu’il fût… dommage que Dumbledore soit mort. Que Harris n’arrivait pas à la cheville de son prédécesseur, que personne n’y arriverait. Très nostalgique. Il l’accompagna sur le Chemin de Traverse, heureux de retrouver son ancien élément qu’il avait abandonné des années auparavant. Il tira son chapeau devant un livre qui avait une photo de Dumbledore en couverture. Peut avant le départ du train, Papy offrit à son petit fils un lapin, animal assez rare à Poudlard. Cet animal, hors du commun par ses capacités qu’on ne trouvait pas chez un lapin de moldu, il l’avait trouvé en Allemagne.

Poudlard fût, après Camille, le plus grand amour de Marc. En particulier ces Cachots, où il vivait pendant la majorité de son temps, hors cours. Serpentard de son état, il admit vite une mentalité en accord ; non respect de quelques règles, actions peu admirables, guerre froide contre les Gryffondors, l’habituel d’un Serpentard. Sa place favorite est probablement dans son dortoir, dans son coin « A potions ».

06. Famille


Père :

Jamais, Ô grand jamais l’on n’avait vu cela. Un père qui obligeait à un gamin de huit ans à avaler des antidépresseurs à l’enterrement de cette jeune Camille Pana. Tristan est vraiment un homme… un père ! Indigne. Cet homme qui commence à être assez connu dans les hautes sphères magiques ne doit pas se préoccuper de sa réputation… s’il n’était pas Auror, il serait probablement jugé pour les actions qu’il commet. De nombreuses rumeurs courent sur le fait qu’il frappe son enfant, et qu’il frappait aussi Camille. Je pense qu’elles étaient fondées. Marc et Camille arrivaient souvent à l’école avec des marques sur le corps, qu’ils refusaient de montrer ; mais nous savions. Tristan aime ses enfants, à sa manière, il faisait ce qu’il y avait de mieux pour eux. Mais Marc ne comprend pas, et c’est normal, Marc est un garçon qui a le caractère de son grand-père maternel, à s’opposer à tout. Surtout à ce qu’il trouve injuste.

Mère :

Epouse à plein-temps, elle est tout de même partie il y a de cela deux ans, quand elle a vu que son mari commençait à taper sur ses deux enfants. Mercha Ewol, mariée Pana est une femme de 34 ans à présent, et travaille en Austalie. Elle fut toujours une mère aimante pour Camille et Marc, mais à présent, elle ne communique seulement que par une ou deux lettres par an. Je l’ai revu rapidement lors de l’enterrement de Camille, toute habillée de noir, loin du cercueil et de la tombe, comme si elle ne voulait pas se mélanger à cette tristesse qui suintait l’air. Elle n’a adressé aucune paroles à son fils, ni à son mari. Je suppose que cette femme a du refaire sa vie en Australie, dans l’école de magie ; elle est professeur de Potions. Cette jeune femme enfin libérée a vraisemblablement céder son rôle à Wilhem Ewol, le grand père maternel de Marc.


Grand père :

Cette homme est un héros, un dieu pour Marc depuis qu’il vit avec lui. Ce vieil homme de 84 ans en parait 60. Ce vieil homme a vécu la Seconde Guerre mondiale… dans les camps, des camps spéciaux, des camps pour sorciers. Vous pourrez en savoir plus en lisant l’article relatif dans la Gazette. Cet homme est un peu une sorte de Papy Gâteux pour Marc, prêt à mourir pour son petit-fils, qui l’admire autant qu’il a peur de tout ce qu’à vécu son grand-papa. Son corps est détruit, tordu, strié de toutes parts. Il était présent à l’enterrement de Camille, loin de tous, soutenant un Marc bourré d’a-d, la mine triste. Wilhem éprouve une haine féroce envers son gendre, ce qui provoque de nombreuses et très violentes disputes entre les deux, qui sont d’un niveau magique qui s’équivalent dans l’excellence ; Papy Ewol était un ancien professeur de Défense, d’Attaque et d’Illusion. (Différentes matières en école allemande.)

Frères et sœurs :

Camille, décédée à l’âge de six ans, lorsque Marc n’en avait que neuf et demi. Cette petite poupée de porcelaine était tout pour son grand-frère, il l’aurait protégé envers n’importe quoi, n’importe qui, au point d’en perdre la vie. Mais il n’a pas été là lors de cet accident, et il en cauchemarde à présent. La petite fille était follement amoureuse de son frère, comme lorsque les petites filles disent « Je vais me marier avec Papa plus tard ! ». Marc a eu à endosser le rôle de Papa plus que de grand frère, avec cette enfant donc le développement du langage avait été bloqué par les coups répétés de Tristan.


07. Lien préexistant


Nom, Prénom, Maison, Année : Edred Charly, à Gryffondor en 5ème année.
Description de la relation : Fort dans sa volonté d’appartenir à Serpentard, Marc s’était déjà disputé avec quatre personnes, peu avant la Répartition. Pour calmer les nerfs d’un peu tout le monde, une fille (future Serdaigle), se place entre ceux qui s’affrontaient et les envoya chacun d’un côté. Près de lui se trouvait un… étrange garçon. Pas très propre. L’air gentil. Souriant. Peu bavard. Quatre années après, ils sont amis. Grâce à des brèves rencontres, ou alors de longues discussions, de longs silences, des sourires, lors des rencontres hasardeuses… bien que Marc agissait parfois un peu sur ce hasard. Il appréciait tout simplement de voir Charly, un peu toutes les semaines, un peu tous les jours. Il était le seul être de Gryffondor que Marc n’envoyait pas sur les roses lorsqu’il ouvrait la bouche.

Spoiler:
08. Hors-jeu


Prénom, pseudo, sexe : Greluche, sexe féminin, 16 ans à son actif, à peu près 3 ou 4 ans de PI à son actif.
Comment avez-vous connu le forum ? Sait pu.
À propos du forum : Organisation mal fichue. =D
Présence sur le forum/Niveau de Rp : C’est variable en période d’exam --
Avez-vous lu le règlement ? Franchement.
avatar
Marc Pana
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 20

• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Leo Draco le 14.04.09 23:43

Mes yeux, mes pauvres yeux. (Pardon.)

Hm-hm. Excellente vive ; elle vaut bien la cécité temporaire (Oh, maman, pourquoi je vois des lignes blanches partout ?).

Donc, comme souhaité, Serpentard, Vème année.

Vive le retour de Marc Pana.
avatar
Leo Draco
Roi ♥

• Nombre d'écrits  : 7423

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Aulne, 29 cm, nerf de Dragon mâle. Utile pour les enchantements et les sorts de longue portée.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Artemis Lone le 15.04.09 8:52

Oubliez pas de rayer les places dans la liste des places disponibles, hein.

Bienvenue Greluche, ta future cousine va aller taffer sur sa fiche \o/
avatar
Artemis Lone
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 1104

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 27 cm, bois de chêne et plume d'hippogriffe, très maniable et souple, pour sorts et métamorphoses.
• Commentaire d'Ombrage  : Moi je l'aime ma Pastèque.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Wiluna Qadehar le 15.04.09 11:05

Depuis quand y'a une autre école de magie au Pays de Galle ?
avatar
Wiluna Qadehar
Préfète en Chef
Préfète en Chef

• Nombre d'écrits  : 8394

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois d’acajou, poil de licorne, 20 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Bah Wilu eh bah je l'OVERKIFFE.
Clé'

Bah Wilu et bah je l'overdeteste.
Val.

Arty : Bah Wilu ... Rien du tout en fait. J'aime bien son nouveau vava.

WILOUNANOU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Crystal Andreas le 15.04.09 11:08

Poudlard est la plus réputée, mais probablement pas la seule hun. Ce seraiit stupide, y'aurait des milliers d'étudiants à P, alors qu'ils sont genre même pas 500...
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Wiluna Qadehar le 15.04.09 11:10

J'sais pas, pour moi c'est logique, une école pour tout le royaume-Uni. Ils sont pas si nombreux les sorciers.
avatar
Wiluna Qadehar
Préfète en Chef
Préfète en Chef

• Nombre d'écrits  : 8394

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois d’acajou, poil de licorne, 20 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Bah Wilu eh bah je l'OVERKIFFE.
Clé'

Bah Wilu et bah je l'overdeteste.
Val.

Arty : Bah Wilu ... Rien du tout en fait. J'aime bien son nouveau vava.

WILOUNANOU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Crystal Andreas le 15.04.09 11:12

Bah j'vais changer hun, j'm'en fous.
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Ash le 15.04.09 19:44

Marc Pana a écrit:A la fin de sa première année dans l’école Anglaise de renom, il était premier de la classe de Potions. Ses amis lui disent qu’il a un « fluide », il n’en a jamais raté aucune, et s’amuse même parfois à en créer des qui ne sont pas au programme, et à les tester sur lui, ou sur d’autres, souvent avec des effets très…amusants. Il a aménagé dans le dortoir, au grand détriment de ses comparses, un petit coin « à potion », qu’il est le seul à approcher.

En dehors du fait qu'il est camarade de chambrée d'une certain, Reinhart, Malloy de son prénom... 8)
avatar
Ash
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

• Nombre d'écrits  : 3549

• Caste  : Brigade Inquisitoriale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Pana / Serpentard / 5ème année

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum