Paroles rapportées de Wilhem Ewol.

Aller en bas

Paroles rapportées de Wilhem Ewol.

Message  Crystal Andreas le 19.03.09 1:26

Histoire des Sorciers du continent Européen durant les années 33-45.
Nous acceuillons pour cela M. Wilhem Ewol, homme ayant vécu dans un de ces camps spécialement crées pour les sorciers, à partir du 30 mai 1940, jusqu'à la libération d'Auschwitz, le 27 janvier 1945 .


    « … je peux vous assurer que Hitler était un fils de Sorciers. Malheureusement, ce garçon était un Cracmol. Etant directeur de l’école de Magie en ces temps, je dois avouer que notre « tolérance » vis-à-vis des Cracmols laissait à désirer. Ce garçon fut laissé à l’écart, et du se battre pour réussir à se faire une place dans l’école. Il n’aurait jamais été un excellent sorcier, mais acquit en dernière année ( L’école Allemande est composée de huit ans obligatoires, puis de deux ans facultatifs ) le niveau d’un garçon de quatre ans son cadet, pour un Cracmol ce fut même très impressionnant, ce garçon en voulait, il ne démordrait pas de ses idées. Ce garçon est partit de l’école avec un diplôme en poche, avec une très bonne appréciation dans chaque matière, et en général (L’opinion des professeurs est très importante pour nous). Qui aurait pu croire qu’un garçon de cette sorte aurait pu tourner ainsi… aucun de nous eu des doutes.

    Et pourtant. 1933, coup d’Etat. J’ai participé à une réunion au sommet, composée des Ministères magiques les plus importants et influents, pendant que se réunissaient les autorités moldues de ces pays : France, Angleterre, Italie et l’Allemagne, ce que vous nommez dans votre histoire les « Accord de Munich ». Les stupides moldus nous ont accordés les Sudettes, alors que nous réfléchissions à un moyen d’empêcher ce que tous les voyants existant avaient entrevus : Une guerre, et un génocide. En vain, aucun accord ne pu être déposé. Le Ministère allemand s’était majoritairement allié à Hitler, dans un souci de tranquillité. Albus Dumbledore, Etienne Blijert ( France ), et Anastasie Galien ( Italie ) se rangèrent du côté de ceux qui voulaient lutter contre ce génocide qui, on le croyait, naifs, ne serait portée qu’aux Moldus. Chacun repartit dans son pays, sans que rien n’ai changé. Hitler nous réunit, seulement le ministère Allemand et moi-même. Il réclamait notre soutien. Je devins un agent double. Hitler, soutenu par Himmler commencèrent par seulement envoyer les opposants au régime qu’il avait imposé. Puis ce furent les juifs…

    Nous n’avons rien pu empêcher, alors que nous étions censés être aussi présent pour protéger les Moldus ! Puis ce fut notre tour. Mon tour. Hitler me convoqua, seul à seul dans son bureau. Il me fit assoir, m’offrit à boire. Puis déclara qu’il savait que j’alimentais la Résistance au sein de l’Allemagne, que je protégeais tous ceux que je pouvais. Sa voix, son visage… Cet homme me haïssait parce que je l’avais délibérément mit de côté. Je ne voulu pas me justifier. Ni même me défendre, il avait sans doute une vingtaine de sorciers de ma puissance. Je fus envoyer dans une autre annexe de Auschwitz, une annexe nommée Zauberhaft ( Merveilleux en all. ) , bien entendu invisible aux Moldus. Nos baguettes furent brisée en même temps que tous les rituels déshumanisants qu’ils appliquaient aux moldus. Notre résistance étant supérieure aux moldus, nous avions plus de travail, beaucoup plus. Les deux autres annexes de Auschwitz furent construites par nos soins. Beaucoup tentèrent de se rebeller au début, sans aucun succès. Tous les kapos étaient des Sorciers, anciennement ce que vous appelez chez vous des « Aurors ». Beaucoup d’entre eux s’amusaient de voir combien de temps l’on tiendrait sans manger, si l’on tiendrait plus longtemps que des moldus, ou si notre mental craquerait moins, plus… des expériences mentales.

    J’eus peut-être de la chance, étant un des premiers arrivés je fût monter au rang de « Chef » de Block. Le seul dérisoire avantage qu’apportait cette condition était que l’on avait moins de chance d’être choisit lors de la « Séléction », chaque matin. Je vis beaucoup de mes amis et collègues y passer, et quand ce vît une petite bande qui avaient été ms élèves au temps où je fût arrêté, je perdis alors tout espoir. A croire que c’est cela qui fait vivre, moi qui avait survécu avec leur ration minime, je fût envoyé à l’Infirmerie plusieurs fois. J’étais poursuivi par un ange gardien, j’en sortais et retournait travailler à chaque fois qu’ils voulaient m’exécuter. Je servis – comme patient d’Infirmerie – à cobaye d’expérience médicale, pour satisfaire les curiosités des médecins à propos des différences entre guérisons et résistances des moldus contre les sorciers. C’est de là d’où proviennent ces mutilations cutanées. Des trous béants qui n’ont jamais pu se refermer correctement, proprement.

    Aucune Résistance ne se forma à l’intérieur de notre annexe, contrairement aux Moldus. Mon rang de « Chef de Block » me permit de revoir Hitler, une nouvelle fois. Nous avons discuter longuement, en se haïssant mutuellement. J’avais un pouvoir sur lui, comme il avait un pouvoir sur moi… le pouvoir de vie ou de mort. Il avait tout de même peur de moi. Peut-être que, paradoxalement et allégoriquement parlant, ce fût lui mon « ange gardien ».

    Ma chance s’étira jusqu’à ce fameux jour. Vous savez sans doute que ceux les malades ou invalides restèrent vivant dans toutes les annexes, les autres étant evacués par les nazis, et aucun de ne revint de cette « balade forcée », moldus comme sorciers. J’étais à l’infirmerie ce jour-ci, car je m’étais blessé la veille au soir en mettant le feu au corps d’un ami ( nous n’avions pas le droit aux fours crématoires, nous devions faire le travail nous-même. ).

    Des Sorciers envoyés en camp ( 4/5 de la population magique ), nous dûmes être entre 300 et 400 à revenir de ces camps. Le Ministère fût renversé par des furieux, Hitler ne se suicida pas mais fût assasiner par une élite d’Aurors anglais, français et allemand. Je n’y prit aucunement part, je me retirais du monde magique. Voilà. »


[ Wilhem Ewol est le Grand père de Marc, cela servira à alimenter l'histoire. ]
Crystal Andreas
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum