Surtout, ne pas éternuer (libre)

Aller en bas

Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Invité le 07.03.09 13:40

Le mois de mars avait commencé comme celui de février : de la neige était de nouveau tombée sur Poudlard. Elle avait recouvert le parc brûlé, comme de la biafine sur la peau. Malheureusement, il en faudrait beaucoup plus pour soigner cette brûlure.
Kimberley commençait à s’y faire et il ne traînait plus comme une âme en peine dans cet endroit détruit. Aujourd’hui, il se dirigeait même avec assurance vers le fond du parc, bien décidé à mettre son plan à exécution. Les animaux ayant toujours été sa passion, il se changerait les idées en assistant au cours de Soins aux Créatures Magiques. De loin, bien sûr car il n’était qu’en première année et n’avait pas encore cette option à choisir.

La veille, il avait écrit une lettre à sa mère et il avait eu beaucoup de mal à attraper un hibou dans la volière pour lui envoyer. Un coup de téléphone aurait été plus simple mais il n’y en avait pas dans le château. Maintenant, Kimberley avait perdu tout espoir de se voir offrir un portable pour son anniversaire d’ailleurs. Tant pis, il demanderait le dernier livre sur les chevaux, sortit fin février et écrit par le ‘grand’ jockey : Pat Hudson.
C’était en partie à cause de cette idée qu’il voulait en savoir plus sur les sombrals. Il avait entendu une fille longiligne, qui avait l’air de ne rien manger du tout, dire qu’elle ne voyait pas l’intérêt du cours de cet après-midi sur ces créatures, vu qu’elle ne les verrait pas. Le petit garçon, lui, était prêt à tout emmagasiner quand même.

La neige étouffait le bruit de ses pas et Kimberley faisait tout pour rester discret. Il ne savait pas s’il encourait une punition quelconque mais il préférait rester sur ses gardes. Bientôt il entendit des voix et sût qu’il arrivait enfin près du cours. Celui-ci se tenant à la lisière de la forêt interdite, il n’eut aucun mal à s’en approcher, caché par les arbres.
Le professeur, Mrs Inferno, avait une main levée qui caressait le vide. Il ne voyait pas l’expression des élèves, ceux-ci lui tournant le dos mais il pouvait entendre ce que ceux du dernier rang racontaient.


Elles sont trop moches.

Clair. J’m’en approcherai pas, moi.

Il paraît qu’elles sont très sympas.

Ferme ta gueule, tu peux même pas les voir toi.

Kimberley non plus ne voyait rien. Il savait ce qu’il fallait pour les voir mais préférait rester dans le flou. Peut-être existait-il un autre moyen pour pouvoir contempler ces bêtes mais il l’ignorait. C’était aussi pour ça qu’il se trouvait là, caché derrière son arbre, les pieds gelés, le bas de son pantalon mouillé, les oreilles et le nez rouges, sa cape serrée contre lui. Fallait-il être fou ?
Il plissait le front, dans son effort pour entendre ce que disait Mrs Inferno. Il avait bien envie de dire aux autres de se taire et d’écouter mais il se retint. Il ne sentait même pas le froid. Kimberley écoutait, le plus sérieusement du monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Naomah Farwell le 08.03.09 16:39

Cette fois-ci, Naomah avait prévu le coup. Pour résister au froid, elle s'était vêtue en conséquence: bottes doublées de fourrure, gros gilet en laine, bonnet, écharpe, bas, et manteau. Le tout la faisait ressembler à un esquimau perdu hors de sa banquise. Seuls quelques mèches de cheveux s'échappaient du tout, et parfois, une main apparaissait, le temps de pointer une baguette, ou de faire tomber quelque chose. Et à dire vrai, l'effort qu'elle fournissait lui faisait regretter ses multiples épaisseurs et lui faisait monter le rouge au joue.
Tout à coup, elle s'arrêta, et se mit au devoir de retirer son manteau. Se faisant, elle regarda derrière elle, pour contempler le trajet qu'elle venait d'effectuer, ainsi que le chemin qu'elle venait de semer. Régulièrement, de petits trous de neige fondue troublaient le manteau immaculé, là ou Naomah s'était mise en tête de planter un nouvel arbre.
La parc ainsi dévasté lui crevait le cœur, et suite à une remarque de sa mère, elle s'était mise en tête de remédier à ce charnier. Petite graine par petite graine.
Tâche inutile, sans aucun doute, mais en se servant de graines magiques, la fillette avait bon espoir. Et au moins, ça lui donnait une bonne excuse pour sortir et s'occuper en attendant le cours d'histoire de la magie.
Le regard attiré par un mouvement au loin, Naomah arrêta de chantonner pour mieux détailler la silhouette aperçue.
En haut d'une pente, un garçon restait là, planté au milieu de nul part, à regarder elle ne savait trop quoi.
Se demandant ce qu'il pouvait bien faire, elle esquissa une mimique dubitative, puis, le manteau au bout de son bras, s'élança vers lui pour savoir s'il y avait véritablement quelque chose d'intéressant à observer, ou si le garçon était juste un peu lent d'esprit.
Bien décidée, par vraiment silencieuse, et ne se souciant plus du garçon, Naomah se fraya un chemin pour arriver juste à côté de ce dernier et découvrir le cours sur les sombrals.
Essoufflée, elle laissa tomber le manteau à ses pieds, et se pencha, mains sur les hanches, pour reprendre son souffle.


- Rien que ça?! Pff, j'aurais espéré que ce serait plus excitant. Comme un combat de scrouts à pétard, ou une parade de licorne.

Le jeune fille regardait toujours au loin, fronçant peu à peu les sourcils alors qu'elle se disait qu'une autre épaisseur en moins ne serait pas du luxe. Heureusement qu'elle manquait de souffle, sans ça, elle aurait parlé à voix haute sans se soucier d'être repérée. Après tout, elle avait bien le droit de se promener où elle voulait!

(désolée pour l'excuse foireuse que j'ai trouvé pour la faire se balader dans le coin XD)
avatar
Naomah Farwell
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 97

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Ebène et poudre de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Invité le 27.03.09 12:41

Elle n’avait pas été des plus discrètes mais, comme pour lui, la neige avait tout de même un peu étouffé ses pas. A part lui donc, personne n’avait l’air de s’être rendu compte de l’arrivée de cette rouquine. Et pourtant, la neige n’avait rien pu faire contre ses paroles. Elle semblait avoir couru et c’était son essoufflement qui avait rendu ses paroles audibles seulement par le Serpentard.

De quoi ? Des pétards ? Dans un cours de soins aux créatures magiques ? Mais qu’est-ce que tu racontes ?

Kimberley n’était pas encore au point sur les pratiques sorcières. Mais pour ce qui était d’espionner les gens, de se faire tout petit et discret, il en connaissait un rayon. Et cette fille, apparemment, non. Ou alors, elle s’en moquait. Elle n’avait qu’à s’en aller, si rien ne l’intéressait ici. D’ailleurs, pourquoi était-elle là ? Oh bien sûr, elle avait parfaitement le droit de se balader dans le parc si elle n’avait pas cours mais cet endroit là, celui où il se "cachait", pourquoi était-elle venue ?

Laisse tomber, je m’en fous. Fiche le camp ou tais-toi et laisse moi écouter.


Avec son interruption, il avait bien raté plusieurs choses sur ces animaux et il lui faudrait faire des recherches dans le bouquin qu’il avait piqué il y a quelques mois déjà. Il avait aussi pris conscience de son bas de pantalon mouillé qui avait aussi trempé ses chaussettes et il retint un éternuement au dernier moment. Il détestait faire ça.

Kimberley se mit à trembler et il n’arrivait pas à s’arrêter. Ce temps n’était pas propice à la position "arrêt debout dans la neige" mais il n’avait pas envie de retourner dans sa salle commune tant que le cours n’était pas terminé. Il voulait savoir ce que Mrs Inferno allait donner comme devoir à la fin du cours pour faire les recherches appropriées. Et si cette fille voulait voir des licornes à pétards, qu’elle se débrouille toute seule, comme lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Naomah Farwell le 01.04.09 22:57

Littéralement soufflée par la réponse du garçon, Naomah se contenta d’obéir et se tue. Pouf ! Aussi facilement qu’on coupe le son d’un téléviseur.
L’air un peu ébahis au début, puis fermant la bouche, elle se tourna pour accorder un peu plus d’attention au cours. Apparemment, il y avait là quelque chose qui justifie de s’y trouver sans y être obligé et de faire montre d’une passion quasi-effrayante. Épatant !
Non, sérieusement, ça forçait le respect. A tel point qu’elle se mit à écouter attentivement, comme par contagion, assimilant tout, jusqu’à la dernière goutte.
Il fallait dire, pour révéler toute l’ampleur du phénomène, que même en cours, il était rare qu’elle écoute aussi bien et reste immobile aussi longtemps.
Au fil des minutes s’écoulant, d’explication en explication, la demoiselle commença de se refroidir, mais elle ne bougeait toujours pas, droite comme une statue de glace. Puis, quand vint la fin du discours de l’enseignant, et le moment de passer à l’action, elle murmura, le cœur fendu :


- C’est triste…

A tel point qu'il y avait toute la tristesse du monde dans ces quelques mots et que sur son visage on pouvait lire les prémices d'une tragédie grecque se jouer. Le nez rouge, quant à lui, c'était en prime, et les larmes, uniquement à cause du vent froid.
avatar
Naomah Farwell
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 97

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Ebène et poudre de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Invité le 07.04.09 12:22

Apparemment, la réplique de Kimberley avait fait taire la fille. Tant mieux, ce n’était pas lui qui allait s’en plaindre puisque c’était l’effet recherché. Il put donc écouter tout à loisir le reste du cours. Quand vint le moment de la pratique par contre, il ne put que tourner le dos, car il était bien sûr impossible pour lui de participer. Cependant, il n’en était pas trop contrarié : il avait appris beaucoup et cela le réjouissait. Il en avait presque oublié la fille qui se rappela à lui par une phrase minuscule.

- C’est triste...

Qu’est-ce qui est triste ?
demanda-t-il à voix basse.

Aussitôt il le regretta. Il n’avait pas forcément envie de connaître la réponse, surtout celle que cette fille allait lui donner. Le fait qu’elle débarque sans crier gare et qu’elle manque de le priver de ce cours ne l’avait pas vraiment charmé. C’est pourquoi il se remit doucement en route vers le château, sans attendre l’autre. Si elle voulait le suivre, grand bien lui fasse, il ne la jetterait pas tout de suite mais si elle préférait vaquer à ses propres occupations, il n’irait pas non plus la chercher.

Le froid qui s’était insinué en lui commençait à disparaître depuis qu’il s’était remis en mouvement. Le vent était un peu tombé et Kimberley passa la main dans ses cheveux pour leur redonner un semblant de coiffure. L’effet fut raté mais comme il ne se voyait pas… Ses tremblements s’espacèrent mais le petit Serpentard n’avait pas chaud pour autant. Il eut soudain envie de courir dans tous les sens, attitude que son père aurait fortement critiquée : on ne court pas dans une écurie. Sauf que là, il était dans un parc, un parc blanc et grand.

Kimberley s’était de nouveau arrêté, comme s’il ne pouvait pas en même temps réfléchir à ce qu’il allait faire et marcher. Il se demanda soudain si la fille ne parlait pas du parc, quand elle avait dit que c’était triste. Qu’y pouvait-il ? En plein hiver, rien ne repousse de toute façon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Naomah Farwell le 23.04.09 20:11

Un instant, Naomah resta à continuer de regarder le cours alors que son compagnon avait déjà reprit son chemin. Ce n'est qu'en entendant le crissement de la neige qu'elle réalisa qu'il lui avait parlé, plongée qu'elle était dans ses réflexions. Alors, elle haussa les épaules en un signe d'évidence que le garçon ne devait jamais voir.
Elle allait lui répondre quand elle se retourna, puis découvrant qu'il était déjà un peu trop loin pour qu'elle puisse lui répondre à voix basse, elle releva ses jupes et se hâta à sa suite tel un lièvre des neiges coiffé d'une perruque aux boucles rousses.

- "Eh! attend-moi!"

Son dernier bond l'ayant amenée un peu trop en avant par rapport au garçon, elle dut se tourner vers lui, le temps de se recomposer une apparence convenable pour une jeune femme de son rang et de laisser le garçon arriver à sa hauteur.


- "ce qui est triste, c'est que si je veux voir les Sombrals, il faut qu'un de mes proches disparaisse à jamais."

Sa voix aurait du être affectée, mais il n'en était rien. Et pour cause, ses pensées étaient occupées par un tout autre problème. Tout en parlant, elle fronçait les sourcils, se disant que sa mère lui ferait sans doute nombres de réprimandes si elle la voyait en cet instant.
Il y avait tellement de choses à faire et à penser qu'elle faisait bien souvent tout en même temps.
Et pour ne pas arranger les choses, alors qu'elle s'appretait à reprendre la route à côté du garçon, le mouvement d'une branche basse attira son attention à l'orée du bois. Lentement, elle la regarda monter, sans que quoi que ce soit justifie ce mouvement, puis elle retomba selon l'ordre naturel dicté par la loi de la pesanteur.
Tout le temps de ce mouvement, Naomah s'était figée pour l'observer, ayant oublié qu'elle venait de répondre à une question et qu'elle ne présentait pas aussi bien qu'elle le devrait. Et ce n'est que quand la neige supportée par la branche tomba à terre en un gros "Sbroufff" sonore, qu'elle referma la bouche, interloquée. Peu de temps après, on ne pouvait que remarquer les empreintes de pas apparaissant peu à peu dans la neige, accompagnées d'un jeune sombral mâle (pour qui était capable de le voir) attiré par les sucreries que le professeur ne manquait pas de distribuer durant ses cours.
Tout à coup, la créature invisible s'arrêta, et Naomah eu l'effrayante certitude qu'elle la regardait. La petite fille n'osa rien faire, inquiète, si ce n'est regarder ce que faisait son compagnon.
avatar
Naomah Farwell
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 97

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Ebène et poudre de fée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Invité le 29.04.09 11:05

La fille avait finalement couru derrière lui et l’avait même doublé, dans un trop grand élan. Elle lui faisait donc face maintenant et il la regarda un peu mieux qu’au moment où il se trouvait caché derrière un arbre, à écouter un cours auquel il ne pouvait participer. Elle avait les cheveux d’un roux… très roux et c’est ce détail qui fit comprendre à Kimberley qui elle était. Des filles comme elles, en première année, il n’y en avait pas des milliers. Elle s’appelait Naomah et si ses souvenirs étaient exacts, elle était à Serdaigle.

Pas très maligne… personne n’a jamais dit qu’il fallait que ce soit un de tes proches.

Ou alors les livres mentaient. Même dans ce cas, il avait des proches dont il ne sentait pas du tout proche, c’est le cas de le dire. Mais voir quelqu’un mourir ne devait jamais être facile. Sauf qu’apparemment, Naomah se fichait complètement de ce qu’il racontait. Elle avait la bouche ouverte, les sourcils à moitié froncés et elle paru inquiète. Kimberley se retourna et ne vit strictement rien mais il savait qu’elle fixait un sombral. Ce qu’il ne comprenait pas c’est pourquoi elle faisait cette tête.

Hey, qu’est-ce t’as ?

Il lui prit l’épaule et la poussa un peu, pour la faire réagir. Elle croyait peut-être aux bêtises qu’on racontait sur ces animaux.

Ils vont pas te bouffer.

Ca, au moins il en était sûr. Evidemment, avec des têtes s’apparentant plus aux dragons qu’aux chevaux, on pouvait craindre quelques morsures mais d’après son livre, elles n’arrivaient quasi jamais. Mrs Inferno ne devait pas être débile en plus et elle ne laisserait sûrement pas un sombral péter un plomb. En plus, avec sa baguette, elle devait pouvoir les maîtriser au cas où. Ce qui lui fit penser qu’il n’avait pas la sienne…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surtout, ne pas éternuer (libre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum