Aux pied d'une armure près du hall d'entrée [libre]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Aux pied d'une armure près du hall d'entrée [libre]

Message  Invité le 14.12.08 21:35

Thomas se doutait que Rosine ne s'était pas aperçu qu'il avait senti le léger frisson qui avait parcouru son corps... Curieusement similaire à celui que LUI avait ressenti. En réalité il y avait eu ce même frisson exactement au même moment, et au même moment les coeurs des deux jeunes gens avaient raté un battement. Seulement alors que Thomas était horrifié et craignait la réaction de Rosine, elle n'avait esquissé qu'un sourrire complice, comme si déjà lees deux jeunes gens se comprenaient pleinement... Thomas n'en doutait pas. De plus il avait senti comme la jeune fille s'était rapprochée davantage de lui... Lui montrant qu'elle était là et qu'elle ne lui en voulait pas. Rassuré, Thomas retint de justesse un soupir de soulagement a l'idée que sa maladresse ne l'avait pas vexée.

Je ne sais pas... ça dépend si j'arrive à touver la salle de métamorphose pour le faire comme tout le monde avec ma baguette.

Thomas esquissa une moue amusée... à moitiée. En réalité il comprenait de mieux en mieux la jeune fille, voyant ses intentions et souhaits derrière ces mots, comme ici ou elle cherchait jsute à le rassurer pour ne pas l'embarasser davantage. Il fut donc très surpris par la suite des évènements... encore une fois à moitié. Son regard était plongé dans celui de la jeune fille, ne cherchant plus des réponses car elle les lui offrait pleinement, ce dont Thomas était très reconnaissant. Il envisagea finalement une relation amoureuse sous un jour un petit peu moins compliqué: Laisser parler son coeur. Emu à l'idée du trésor que représentait cette relation il esquissa à nouveau un sourire très large qui fut accueuilli mieux qu'il n'aurait pu l'espérer....

A moins que tu ne m'autorise à faire ça encore une fois...

Que voulait elle d.... La réflexion de Thomas fut brutalement interrompu par l'explosion de bonheur qui eut lieu dans son coeur... Ce contact doux... Peut-on juste trouver un mot pour décrire cela? Rosine avait une nouvelle fois joint ses lèvres aux siennes... En réponse à sa demande maladroite dont il gardait au fond une certaine honte... Très vite cachée par le bonheur ressentit à ce contact. Le coeur de Thomas battait la chamade à la mesure des frissons de bonheur parcourant doucement son corps. Comme toute chose aussi magnifique un temps de fin arrive où Thomas décolla doucement ses lèvres en une dernière caresse et un ultime frisson pour pouvoir contempler Rosine.

Que pouvait on dire ou répondre à cela... Que pouvait on dire ou répondre à ce que venait de lui faire ressentir Rosine.
Il dit alors la seule chose que voulait dire son coeur... Meme s'il ne savait pas si c'était comme ca qu'il fallait la dire, si c'était ce qu'il fallait dire mais c'était ce qu'il voullait dire.

Je t'aime

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pied d'une armure près du hall d'entrée [libre]

Message  Invité le 15.12.08 11:38

*Rosine prit le visage de Thomas entre ses mains et posa son front contre le sien.*

"Je t'aime"

*Rosine sourit un peu timidement.Ses parent lui avait déjà dit ça plusieurs fois. Grand-Marabella aussi. Estrec aussi, un peu moins souvent. Mais là ce n'était pa pareil. Elle le sentait. Elle ce qu'elle ressentait était différent aussi. Elle ne savait pas vraiment comment répondre à ça. Elle le ressentait, mais les mots était si beau qu'elle n'osait pas vraiment les dire. Mais il attendait toujours sa réponse. Elle était sure d'elle, mais elle tremblait devant la puissance qu'ils reprensentaient. Elle inspira profondement et reprit*

Bien. Parce que je t'aime aussi. Et je sais que ça durera longtemps, même si je n'ai que 11 ans.

*Elle passa sa main dans les cheveux de Thomas et les détacha pour qu'ils tombent sur ses épaules.*

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pied d'une armure près du hall d'entrée [libre]

Message  Invité le 18.12.08 18:09

La jeune fille parut songeuse durant un instant, comme réfléchissant à ce que ELLE, elle pouvait ressentir. Craignant contre toute attente sa réponse, sans songer aux derniers évènements s'étant passés, et particulièrement les deux baisers pationnés qu'ils avaient échangés, il patienta... Il avait juste voulu... Dire quelquechose... Essayer de mettre des mots sur les sensations de son corps et de son coeur. En fait il ne se reconnaissait plus... Il avait toujours été en quelque sorte un garçon réservé du genre à qui rien n'arrive et pour lequel il n'ya pas véritablement d'évènement ainsi qui peuvent vous apporter tant de bonheur. Mais après tout, n'était il pas dans un château de sorcier? Le flot de sensation et de bonheur l'emporta à nouveau, dans un flot d'image. Il revécut à nouveau les deux baisers qui venait de lui ouvrir tant et tant de canaux de bonheur. Oui. Il en était sur maintenant, il n'avait pas porté des mots en l'air. Si une chose, pour une fois, était sure dans sa vie, c'était qu'il aimait Rosine. Il l'aimait véritablement. Mais qu'est ce que, elle, ressentait? Ce fut sur ces mots, ou plutot sur cette pensée que la réponse de Rosine se fit entendre sous la forme d'un léger chuchotement...

Bien. Parce que je t'aime aussi. Et je sais que ça durera longtemps, même si je n'ai que 11 ans.

Je t'aime aussi. Elle avait dit "Je t'aime aussi". Tout ce que cela signifiait s'engouffra d'un coup dans son esprit. Elle l'aimait. C'est sur il aurait pu s'en douter étant donné les derniers évènements... Mais s'en douter et le réaliser en l'entendant c'était autre chose. Bouleversé de bonheur, il avait la tête qui tournait. Un sourire immuable restait sur ses lèvres. Il observait la jeune fille, encore, encore et encore, ne pouvant détacher ses yeux de son visage. Il tentait encore et encore de réaliser qu'enfin peut être existait il une personne sur qui il pourrait s'appuyer... Une personne en qui avoir confiance, une personne à qui se confier. Tous ses secrets et ses douleurs lui pesaient si fort sur son coeur depuis si longtemps...

Il sentit la main de Rosine parcourir tendrement ses cheveux comme la sienne plus tôt. Son sourire s'élargit encore (si c'est possible). Se sentir bien... Oui il se sentait bien, il découvrait ce que cela voulait dire. Il n'en avait pas eu l'occasion jusqu'a maintenant... Décidé à ne pas se laisser aller à nouveau à ses douleurs passées il reporta son attention sur la jeune fille quand elle lui délia tendrement ses cheveux qui se déversèrent sur sa nuque, se mélangeant à ceux de Rosine comme leurs deux vies qui se rejoignaient désormais. Cet instant magique s'imprgna de chaque fibre de son être, Thomas attentif à chaque chose pour pouvoir revivre sans cesse cet évènement dans le futur.

Doucement il pencha sa tête pour embrasser les cheveux doux de Rosine avant de la relever pour lui dire :

Je n'ai jamais été lié à quelqun... Jamais pu être proche de quelqun comme je souhaite désormais l'être avec toi. Je... m'excuse à l'avance si je ne suis pas forcément très "bien"... J'ai peu d'expérience pour ce qui est des relations avec les autres, mais j'espère ne pas te décevoir... Je souhaite pouvoir être avec toi, vivre mes expériences avec toi, vivre ma vie avec toi. Tu m'excuseras encore si je n'utilise pas les bons mots mais j'essaie de trouver ceux qui peuvent convenir sans les connaitre...

Il reprit son souffle, tentant de calmer son coeur.

Rosine, veux tu sortir avec moi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pied d'une armure près du hall d'entrée [libre]

Message  Invité le 31.12.08 19:07

(hrp = Je suis vraiment désolée d'avoir mis si longtemps... pas d'internet pendant les vacances, là je suis chez une amie)

Rosine, veux tu sortir avec moi...

*Une rougeur lui monta aux joues. Comme à son frère très souvent. Elle pris son souffle et murmura*

Oui... Oui, je pense que j'aimerais beaucoup!

*Elle enfouie son nez dans le coup de Thomas.*

Oui, j'en suis sure, j'aimerais beaucoup.

*Elle posa doucement ses lèvres contre le cou du garçon qui possèdait son coeur. Puis elle se releva et lui prit la main, le tirant légèrement pour qu'il se remette debout près d'elle.*

Viens, je vais te présenter mon frère!

*Sans attendre sa réponse elle se mis à courir, le tirant par la main*

[i]Bon, je sais que la salle commune des Poufsouffles est près des cuisines, donc si l'on suit le mode d'emploie de Estrec, il sera... par là! [\i]pensa-t-elle en prenant un escaliers à l'oposée de la direction des cuisines puis qui bifurquait un peu plus loin.
*Elle vit soudain un chat noir avec une oreille gauche en petit morceau et sut qu'ils n'etaient pas loin. Surtout que le chat fit un bond en les voyants et detalla avant qu'elle ne puisse l'attraper.*
http://poudlardlecole2005.forumactif.com/hall-d-entree-couloirs-escaliers-f17/decouvre-libre-t11884-60.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux pied d'une armure près du hall d'entrée [libre]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum