Première visite

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Première visite

Message  Invité le 06.11.08 23:10

C'était un dimanche, début novembre. Comme tous les autres élèves, Emily n'avait pas cours et sans comprendre vraiment ce qu'elle faisait, elle avait terminé tous les devoirs que leur avaient donné plusieurs professeurs. Elle était resté un moment dans son lit à se demander ce qu'elle pourrait bien faire de sa journée: lire, manger, être au calme mais à part ça? La première année n'avait pas encore parlé à un seul de serpentard ni de première année ni d'une autre d'ailleurs, ce n'était pourtant pas les personnes qui manquaient dans la salle commune mais la jeune fille n'avait jamais été du genre à aller vers les gens, c'était toujours eux qui allait vers elle: soit elle les accepté, soit elle les jeté, depuis toute petite Emily avait fonctionné comme ça et voyait évidemment pas pourquoi elle devrait changer. "Les gens sont comme ils sont, on ne les refait pas" avait elle souvent entendu dire chez elle.
Elle avait ensuite passé la majeure partie de sa matinée dans la salle commune à lire des livres que son père lui avait glissé discrètement dans son sac, à observer ses compères de maison, à écouter certaines conversationd


"J'ai entendu une serpentard parlait à un griffondor tout a l'heure, c'est innaceptable" avait dit un élève de troisième année à un comparse.
Depuis son arrivée dans cette école, la jeune Envers avait lu quelques manuscrits sur les différentes maisons, leur qualités, leur caractéristiques etc.. Et avait remarqué que les serpentards étaient réputés pour être froid, arrogant, hautain, irrespectueux mais intelligent, comme les autres maisons de toute façon.
Elle avait rêvé une nuit si elle avait été envoyé à griffondor comment cela se serait passé, cette maison était caractérisé comme ayant des élèves courageux, aimables, sociables. Ce qui allait surement bloquer Emily était le fait qu'on ne pouvait pas vraiment la décrire comme étant une jeune fille sociable, elle avait deux amis, certes, mais ça s'arrêtait là, plus son frère, et pour le moment ça lui suffisait largement.
Emily aimait s'imaginé rencontré un autre élève, de Serpentard de préférence, parlant de tout et de rien, se moquant des autres ridicules élèves, complotant contre eux, riant sur le comportement des uns et des autres, comme ce qu'elle faisait chez elle.

Aprés avoir mangé rapidement toute seule à la table de sa maison, elle remonta dans la salle commune et observa longuement le parc par la fenêtre. Il faisait beau, surement assez frais puisque ce que l'automne c'était bien installé et l'hiver n'allait pas tardé à arriver. Emily n'avait jamais eut l'occasion de se promener dans le parc, elle qui aimait tant être à l'air pur, respirer comme dans sa forêt lorsqu'elle partait de chez elle pendant des heures, grimpait aux arbres, manger les baies..
Elle rassembla donc ses affaires et même si elle devait "visiter" le parc toute seule comme une grande, elle le ferait.
La jeune envers prit son sac qu'elle avait laissé dans son dortoir, traversa la salle commune et en sortit calmement. Elle monta les escaliers qui menait à un couloir qui lui permettait d'acceder au hall avant de pouvoir sortir hors du château.
La jeune Envers se fit percuter de plein fois par un autre élève, grâce à son blason accroché sur sa robe de sorcier indiquait qu'il était de Serdaigle:


"Non mais ca va pas!" se mit à hurler la serpentard qui avait réussit à ne pas tomber de justesse.

"Tu ne sais pas à quoi te serve tes yeux ou quoi?!" Elle ne laissa évidemment pas le malheureux répondre et enchaina avec hargne:

"Idiot!
Circules!"


Elle le poussa à l'aide de son bras droit et lui passa devant sans même lui jeter un regard. Bon nombre d'élèves c'étaient retournés a cause de cette scéne mais Emily sans fichait pas mal. Elle avait faillit tomber. Et devant tout le monde en plus, et cela elle ne le permettait pas. A cause de sa mère la jeune première année ne supportait pas la honte, les reproches, les critiques, elle avait toujours été habitué aux regards respectueux et envieux. Au début elle ne les supportait pas, elle préférait la discrétion, puis au fur et à mesure elle s'y était habituée au grand désespoir de son géniteur qui avait toujours tenté de lui inculquer le respect envers les autres.


Après cette interlude tumultueux, Emily traversa le hall, poussa la grande porte en bois de celui ci et se retrouva enfin dans le parc. Elle put enfin respirer, sentir le léger souffle sur sa peau, ses long cheveux roux lui caressant le visage:

*Enfin..* c'était alors dit la jeune Envers qui n'avait qu'une seule envie à ce moment présent: retrouver son frère, et ses meilleurs amis, courir dans cet immense parc, prés de ce fabuleux lac sans réfléchir au cours, au professeur etc..
Elle croisa plusieurs élèves dans cet endroit magique mais n'y fait guère attention. De temps en temps elle aurait aimé être un peu plus aimable et sociable et accoster les gens en leur disant simplement : "bonjour" au lieu de leur hurler dessus dès qu'elle en avait l'occasion.


Elle décida de s'asseoir au bord du lac quelques instants. Elle aimait marcher, mais elle aimait aussi se poser dans l'herbe fraiche et légèrement mouillé. Emily aurait bien grimpé aux arbres mais ne savaient pas si ca aurait été bien vu, quoi qu'elle s'en fichait, mais elle restait quand même assise au prés de l'eau quand elle entendit des bruits de pas derrière elle...

(Hj: qui veut.. Smile )


Dernière édition par Emily Envers le 08.11.08 20:50, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 08.11.08 16:42

HJ : j'suis pas de poufsouffle mais peut-être qu'Emily s'est trompée...

Jeffrey venait de manger, seul, avec pour seule véritable compagnie son manuel de métamorphose, niveau 1. Le Serdaigle typique, travailleur, peut-être tout de même moins sociable qu'à l'ordinaire. La solitude ne le gênait plus, il s’en fichait maintenant. Son déjeuné avalé, il remonta les escaliers à toute vitesse sans se perdre. Jeffrey avait non seulement le sens de l’orientation mais il se fixait aussi toujours des repères pour la suite. Il faut croire que ça l’aidait. Il arriva devant une sorte de porte avec un heurtoir de cuivre en forme de tête d’aigle. Il frappa un seul coup et aussitôt une voix mélodieuse s’éleva, prononçant une question :

- Qu’est-ce qu’un sorcier sans sa baguette ?

Jeffrey retint un rire. Pour lui rien de plus facile, sa sœur l’avait prévenu par lettre sur les questions que posait le heurtoir de Serdaigle. Des fois elles étaient faciles, des fois beaucoup moins. Toujours est-il qu’il répondit sereinement et d’une voix assurée :

- C’est un sorcier désarmé.

En effet, la question était simple et la réponse aussi. Jeffrey entra prenant garde de ne pas trébucher sur une marche qui était plus haute que les autres. Il aimait sa salle commune, avec un petit soupir d’aise, il sortit sa baguette et à l’aide d’un sortilège de Lévitation, le première année plaça son manuel avec ses autres affaires qui étaient sur une étagère en hauteur. Il jeta un coup d’œil par une des nombreuses fenêtres et eut soudain envie d’aller dans le parc. Alors que Jeffrey s’apprêtait à sortir, il entendit le heurtoir poser une question assez dure et qui méritait réflexion. L’élève derrière la porte dit d’une toute petite voix : « Je ne sais pas ». Poussant alors résolument la porte, il adressa un sourire à l’élève, ce qui était rare chez lui, et la garda ouverte. Puis il tourna les talons, redescendant les étages, d’une vitesse à se rompre le cou dans les escaliers.

Arrivé dans le hall, le jeune garçon s’avança parmi tous les élèves qui s’y trouvaient déjà. Il ne vit pas la jeune fille et la heurta de plein fouet. Il vacilla sous le choc. La fille ne lui laissa pas le temps de reprendre ses esprits et hurla avec une force surprenante :


Non mais ça va pas ! Tu ne sais pas à quoi te serve tes yeux ou quoi ?! Idiot ! Circule !

Autant de hargne dans une seule voix surprit complètement Jeffrey, il n’était même pas habitué à ce qu’on lui parle. Alors de cette façon n’en parlons pas. Le truc étrange c’est qu’il n’arriva pas à en vouloir à cette inconnue au fort caractère, même pas quand elle le repoussa violemment de son bras droit pour l’écarter de son passage. Pendant une fraction de seconde il ressentit de la colère mais celle-ci partit. Il n’aimait pas se fâcher contre les gens, avoir des ennemis, car aucun ami serait aussi là pour le défendre dans le besoin. En ayant ni l’un ni l’autre peut-être pensait-il résoudre le problème.

Jeffrey sortit lui aussi, c’était le but premier pour lequel il était descendu. Et c’était pour cela qu’il avait failli faire tomber la jeune fille. Il était resté sur une mauvaise impression d’elle, et elle sur une mauvaise impression de lui, il était prêt à le parier. Tout d’un coup, il se dirigea vers l’endroit où elle se trouvait maintenant. C’était la première fois qu’il allait faire le premier pas vers quelqu’un, et aujourd’hui il voulait pour la première fois vraiment être sociable même si cela n’arrivera peut-être sans doute jamais. Il alla s’excuser, platement, il voulait faire ressentir à cette fille de Serpentard du remord sur ses actions. Il ne lui avait quasi rien fait et elle lui avait hurlé dessus au beau milieu du hall d’entrée. Jeffrey n’aimait pas vraiment la méchanceté gratuite. Il la trouva assise au bord du lac. Ses pas provoquaient de faibles bruits sourds, étouffés par l’herbe humide. Son cœur tambourinait contre sa poitrine quand il s’approcha d’elle et qu’il lui tapota doucement l’épaule, prêt à dire sa phrase. Elle se retourna. Le jeune garçon la regarda droit dans les yeux et lui dit :


- Je voulais m’excuser, j’espère juste que je ne t’ai pas fait mal.

La plus longue phrase qu’il n’ait jamais dit à quelqu’un mis à part à sa famille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 08.11.08 19:23

(Hj: j'ai changé :p )

Emily n'avait pas vraiment fait attention au bruissement de l'herbe et des feuilles derrière elle, de toute façon elle s'en fichait pas mal, qui irait bien lui parler, et elle ne s'imaginait pas quelconque créature venir la déranger. Et pourtant..
Deux secondes aprés elle sentit quelque chose, en l'occurence une main, lui tapoter l'épaule, elle sursauta et manqua de peu de tomber de l'eau


"Aaaaaaaah!" c'était elle écrié en s'aggripant à l'herbe fraiche pour ne pas glisser, son coeur battait la chamade, ca lui rapelait lorsque son frère aimait lui sauter sur le dos lorsqu'elle dessinait tranquillement assise dans le jardin et elle se mettait à lui courir aprés en hurlant mis-énervée mis-amusée.
Elle s'était donc retournée vivement et découvrir devant elle un jeune garçon aux yeux verts, a première vue la jeune Envers le trouvait trés mignon.. elle n'y était pas habitué, dans son village les seuls garçons mignons étaient son frère et son meilleur ami et elle n'avait pourtant jamais ressentit quoi que ce soit pour son ami et rien que de l'amour fraternel évidemment pour son jeune frère. Mais avec le première année qui était devant elle c'était différent.. elle avait l'impression de l'avoir déja vu quelque part:

*Et merde..* avait-elle pensé en se remémorant la scène d'il y a quelque minutes dans le hall, là où elle avait faillit tomber à cause de l'empoté qui se trouvait devant elle.. Elle n'avait pas fait cette réflexion devant lui, pas par respect, mais parce que son père lui avait toujours aprit à ne jamais dire de vulgarité en public, il fallait toujours être "classe" comme lui répétait si souvent sa mère..
Elle fut tiré de sa furieuse pensée quand le première année lui dit timidement en la regardant droit dans les yeux, elle n'avait pas l'habitude, chez elle, mis à part sa famille, personne n'osait la regarder droit dans les yeux comme ceci, c'était signe de défi, d'irrespect pour la jeune Serpentard.


"- Je voulais m’excuser, j’espère juste que je ne t’ai pas fait mal."

Emily se retint d'éclater de rire devant la stupide excuse du garçon assez séduisant. La jeune fille ne s'était jamais excusé, à part peut être lorsqu'elle avait fait une énooorme bétise et que son père l'a sermonné pendant une heure mais sa génitrice lui avait toujours apprit de ne s'excuser que dans les pires situations, et à l'instant présent ce n'était pas le cas.
La jeune Envers se surprit à éprouver un minimum de compassion pour le garçon qui avait l'air de parler pour la première fois à une élève, comme Emily d'ailleurs. Il avait surement du mettre sa fiertè de côté pour faire une chose remarquable, la première année se devait de le respecter mais trouvait quand même ça :


"Pathétique.."

Ne put-elle s'empêcher de soupirer devant le garçon qui ne devait pas s'attendre à une réplique pareil mais Emily était comme ça.. Imprévisible. Si imprevisible qu'elle lui avait quand même sourit deux secondes après

*Bah qu'est ce tu trafique?* C'était demandé la jeune fille à elle même. Elle avait toujours été trés lunatique, mais pas à ce point là, et encore moins avec quelqu'un qui avait faillit la faire tomber devant un tas d'élève, la honte international pour la jeune Serpentard qui venait d'arriver à Poudlard.

"Cool"avait alors enchainé Emily qui avait utilisé une voix plus calme et presque douce. Mais qu'arrivait-il à la jeune Envers? Il fallait se resaisir. Elle allait accepter les excuses de cet idiot? Okay il n'avait pas fait exprés de la bousculer mais pour Emily, qui était plus buté que n'importe qui, cela revenait au même. Et puis elle était associable, pourquoi elle se ferait un ami

*Encore pire un Serdaigle!
Un serpentard à la limite..*

Oulaaa Emily devenait elle influencable? La conversation des deux serpentards dans la salle commune avait réussit à convaincre Emy de détester tous les autres élèves des autres maisons.. Elle avait quand même le droit d'être ami avec n'importe qui...enfin pas n'importe qui quand même! Mais ce qu'elle détestait le plus était qu'on lui dise quoi faire.. En plus on lui avait pas vraiment dit, c'était juste l'opinion de deux imbéciles bornés qui ne connaissaient pas les autres.. Mais la jeune fille était pareil d'habitude, la vie des autres, les connaitre, ne l'interessait pas du tout, mais il avait quand même fait l'effort et avait eut le culot de venir la voir et s'excuser:

"Tu m'as suivit?" lui demanda froidement alors la jolie rousse en lui lancant un regard plein de défis. Allait elle faire de ce maudit serdaigle son premier ennemi, il fallait célébrer ça.. Quoi que trouver un ennemi dans la première personne a laquelle Emily parlait était quand même encore plus ridicule que le comportement du première année qui n'avait surement pas envie de se faire une ennemie ... Mais c'était parfois drôle d'avoir un ennemi, Emily en avait des tas dans son ancienne vie et elle en raffolait, elle complotait des coups bas contre eux, les insultait à longueur de temps.. Et puis l'un d'entre était devenu son meilleur ami.. Et oui aprés 2 ans d'acharnement à le faire tomber Emily c'était enfin rendu compte du caractére du garçon qui était aussi buté qu'elle à en faire son amie et il avait réussit.. Mais pourquoi ce serait la même chose avec cet inconnu dont Emily ignorait le nom et le prénom. Il c'était quand même aventuré à parler à une Serpentard qui était réputé, les élèves de la maison pas Emily en elle même, pour être imbu de leur personne, méchant..
Et puis Emily avait entendu le nouveau directeur de Poudlard parler dêtre "sans pitié" de devoir faire cracher un certain code aux autres élèves pour avoir des points, mais cela voulait il dire, être ennemi avec tout le monde.. C'était comme un jeu et la jeune Serpentard adorait ça mais à l'instant présent ni fit guère attention, elle ne savait pas comment réagir avec ce bel inconnu. S'énerver, lui hurler dessus comme tout à l'heure? Se taire et le laisser partir puis qu'il venait de s'excuser? Lui proposer de s'assoir à côté d'elle et lui taper la discute comme ça, comme à un ami? Cruel dilemne..


*Pfiou* et elle ne put s'empêcher de soupirer. Cela devait faire 5 minutes maintenant que l'élève était debout fasse à Emily qui était encore assise et le regarder. Elle se retourna en face vers le lac. Qu'attendait-elle?
"Emily Envers" se surprit elle à lui annoncer, d'une voix qui ne put s'empêcher d'être froide et distance. Ce n'était pas sa faute si elle n'avait pas du tout l'habitude de parler à des gens qui lui étaient rentré dedans juste avant, à l'habitude, elle manigancait pour les faire tomber à leur tour..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 09.11.08 17:43

Jeffrey ne regrettait pas du tout son geste, ni sa phrase. Pourquoi pour une fois faudrait-il rester réservé, timide, associable alors qu’il pouvait enfin parler avec quelqu’un et qui pour une fois également n’avait pas vraiment l’air d’avoir envie de fuir à l’instant même où le garçon était entré en contact. Pourquoi ? Parce que voici ce que trouva rien d’autre à dire la jeune fille dont il ne connaissait même pas le nom, ni le prénom d’ailleurs. Il savait juste qu’elle était à Serpentard :

"Pathétique…"

Jeffrey ne s’attendait pas du tout à cela. Même de la part que quelqu’un qu’il avait vu s’emporter facilement tout à l’heure. Cette remarque le blessa, ou plutôt rouvra une blessure douloureuse qu’était celle d’être tout le temps rejeté. Il ne savait pas pourquoi il n’arrivait pas à se faire des amis. Pourtant aujourd’hui il avait effectué le premier pas, seul, sans personne pour l’aider et voilà comment on le récompensait, mais cette fille n’était pas obligée de le savoir. Il ne faut pas croire mais une part de faute revenait aussi à Jeffrey. Malheureusement pour lui, il n’y avait rien à répondre à une telle phrase qui se réduisait à un seul mot. Un seul mot terriblement destructeur en y réfléchissant bien.

"Tu m'as suivie ?"

Le ton était étrangement froid, distant mais les yeux bleu-vert de la jeune fille lui lançait un regard emplis de défis. Il aurait tellement voulu répondre non mais c’était impossible car il était évident qu’il l’avait suivie pour s’excuser. Il ne serait pas tomber « par hasard » sur la belle jeune fille. Non, vraiment par hasard. Alors qu’allait-il faire ? Partir, rester, s’asseoir ? Il n’en avait strictement aucune idée. Ses pensées virevoltaient dans sa tête allant d’un sujet à un autre sans qu’il s’en rende vraiment compte. De longues minutes s’écoulèrent et Jeffrey était toujours debout devant la jeune fille assise sur l’herbe, au ras du lac. C’était un bel endroit. Le calme environnait tout. Rien ne lui échappait. Le silence fut pourtant brisé par une voix proche :

"Emily Envers"

Ce nom ne lui disait rien mais c’était celui de la jeune fille devant lui. Il sonnait bien, mais le réflexe évident aurait été de répondre par son patronyme à lui mais rien de sortit de sa bouche. Encore une fois Jeffrey ne savait pas quoi dire, quoi faire. Il y a quelque temps, peut-être aurait-il simplement tourné les talons, sans un mot mais ce silence aurait voulu tout dire. Aujourd’hui il se contentait d’être là, à la regarder or cela ne lui suffisait pas.

"Jeffrey Eliot"

Sa voix était rauque à force de rester de longues heures dans le silence. Elle était même beaucoup plus grave qu’à l’ordinaire mais ce n’était pas sa vrai voix, elle ne plaisait pas à Jeffrey. Il fallait maintenant qu’il réponde à la question précédente d’Emily. Du moins se croyait-il obligé de le faire. C’était plus ou moins évident qu’il le fasse, sinon il allait paraître pour quelqu’un d’associable et d’impoli. Son image n’était pas la chose la plus importante à ses yeux mais il est quand même toujours utile de se montrer poli, serviable, intelligent. Il allait dire la vérité, pour les beaux yeux de la Serpentard.

"Oui je t’ai suivie, pour m’excuser"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 09.11.08 18:47

Après avoir eut la peur bleue de tomber dans le lac à cause de l'apparition surprenante du jeune Serdaigle, les sentiments et le comportement d'Emily s'étaient embrouillés. Elle avait voulu s'énerver, puis c'était calmé, était redevenu froide, puis plus douce, la jeune Envers elle même ce n'était pas comprise.
Elle avait été absorbé un moment par les yeux verts du jeune homme qui avait lui aussi l'air d'être absorbé par les yeux de la Serpentard qui avaient tellement l'habitude et normalement n'y faisait pas attention mais la façon étrange dont il la regardait.. il avait l'air de n'avoir jamais parler à personne de sa vie, comme si c'était la première fois qu'il était en contact avec quelque, encore plus avec une fille qui était, n'allons pas le nier, très jolie. Emily avait l'habitude des regards désireux des vieux pervers dans son village:


"Viens là petiote" entendait-elle minimum trois fois par jour quand elle traversait le village pour se rendre chez son meilleur ami.

"Allez vous faire voir!" leur lancait hargneusement la petite fille qui était âgée de 11 ans. La dureté dans sa voix surprenait toujours, et son regard glacial faisait toujours regréter aux vieux de lui adresser la parole. Il fallait l'a respecter. Alors elle se retournait, s'avancait vers eux sans ressentir la moindre frayeur et leur demanda cassante :

"Vous voulez faire quoi avec une jeune fille de 11 ans?
Vous vous êtes regardé pauvres obsédés, même une arraignée ne voudrait pas de vous!"


Elle avait souvent entendu sa mère envoyer valser les pervers qui l'approchait et Emily ne voyait pas pourquoi elle ne ferait pas la même chose. Elle laissait donc les vieux détruits par les remarques d'une petite filles âgé de 60 ans de moins qu'eux. Ils s'étaient toujours fait respecter dans ce foutu village et depuis que la famille Envers c'était installé aux abords de la forêt, Emily et sa mère étaient devenus les personnes seules à respecter, le père se faisait toujours très discret, tout comme son fils d'ailleurs.

Emily sortit donc vite de ses pensées pour retrouver les deux yeux de l'inconnu plantés dans les siens. Elle avait remarqué qu'il ne s'était pas du tout attendu à qu'elle le rejette et soit froide, cela fit même de la peine à la première année qui observait ce Serdaigle qui avait l'air si fragile... Il lui rappetait son petit frère qu'elle protégait dés qu'il se faisait embêter par les voisins qui étaient 2 garçons âgés de 12 ans bien grassouillés et évidemment amoureux de la jeune fille qui se moquait ouvertement d'eux et de leur débilité.
Quelques minutes venaient de s'écouler lorsque la jolie rousse c'était retourné vers le lac gelé dans lequel elle avait faillit tomber mais elle n'y pensait déja plus. Elle sursauta encore plus lorsqu'elle entendit une voix grâve et étonnante presque murmurée:


"Jeffrey Eliot"

Emily ne put s'empêcher de rire, c'était un rire a la fois calme et dur, chaud et glacé, sortit de nul part. La jeune Envers se surprit même à rire juste parce que le garçon lui avait dit son prénom. Non elle ne se moquait pas de celui ci mais sa voix avait été si surprenante pour un éléve de 11/12 ans que la jeune Serpentard avait l'impression de s'y retrouver. Elle aussi parler comme une fille beaucoup plus âgée et quasiment tout le monde était surprit.


*Etrange* pensa-t-elle. Elle se calma une seconde aprés, et reprit son sérieux. Elle se retourna vers le garçon qui n'était maintenant plus vraiment inconnu à Emi. Puis Jeffrey rouvrit la bouche pour répondre à la question que la jeune fille avait posé dix minutes auparavent, encore une fois elle était surprise par cet étrange jeune Serdaigle:

"Oui je t’ai suivie, pour m’excuser"

Tout signe de sourire, de rire, s'effaca directement du visage de la jeune Envers. Oui, elle était désormais contrariée. Le garçon venait de reparler de quelque chose qu'Emily détestait : être suivit. Elle avait quasiment oublié qu'elle avait posé cette question car elle connaissait la réponse mais curieusement elle aurait bien voulut connaître ce garçon assez spécial mais là elle bouillonnait plutôt. Son côté Serpentard revenait en force:

"Et tu trouves ça correct?"


Lui avait-elle demander froidement. Elle le foudroya du regard mais ne s'était pas levé pour autant, juste la flemme de se poster en face de Jeffrey et était mille fois mieux assise dans l'herbe.

"Tu devrais avoir honte Jeffrey!" elle insista sur le prénom du première année avec une voix cassante.
Une brise de plus en plus forte venait de s'installer pendant cette journée de novembre mais le soleil était heureusement toujours présent. Emily ne put s'empêcher de ressentir un frisson mais ne le montra pas pour autant, c'était signe de faiblesse. Et puis elle aimait le froid, elle aimait le vent caressant ses cheveux roux qui lui arrivaient un peu partout sur le visage dorénavent. D'un geste fin et élégant elle repoussa toutes ses méches de cheveux sur son épaules droite et regarda le jeune Eliot avec défi. Est ce qu'il aurait le coeur assez accroché pour se faire accepter par la jeune Envers qui aimait les défis, qui n'aimait pas avoir des amis comme ça en deux minutes, il fallait mériter l'amitié d'Emi en quelques sortes.

"Ton année?" lui avait-elle demandé le plus naturellement du monde, comme si elle lui demandait de lui dire l'heure. Avec un peu de chance il serait de son année mais s'il était plus âgé cela aurait été encore plus marrant pour Emily qui aimait jouer avec le feu. Elle n'avait pas fait une longue phrase car elle ne voyait pas l'utilité de faire une phrase sujet verbe, complèment juste pour dire quelque chose qui pouvait s'exprimer de façon beaucoup plus courte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 10.11.08 19:55

« Et tu trouves ça correct ? »

Jeffrey voulut tout de suite répliquer ce qui n’était pas dans sa nature. Cette fille avait le don de dire les choses, certes franchement mais tout aussi désagréablement. Son ton était toujours méprisant, presque hargneux. Le jeune Serdaigle supposa qu’Emily était comme ça avec tout le monde car il ne lui avait pour ainsi dire, rien fait de particulier à part l’avoir bousculé sans le faire exprès. Maintenant il regrettait de s’être mis en pareil situation car Jeffrey se sentait de plus en plus mal à l’aise. Il ne souhaitait pas vraiment se faire des amis mais cette fille était là, il pouvait tout de même essayer, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs à chaque fois, ce qui serait, disons le franchement, stupide. Pour en revenir à notre première phrase et bien Jeffrey resta silencieux, il ne savait pas quoi dire, une fois de plus. Il se contenta de fixer encore les yeux de la Serpentard.

« Tu devrais avoir honte Jeffrey »

Elle insista beaucoup sur son prénom, qu’avait-il de particulier pour être ainsi appuyé ? Peut-être ne lui plaisait-il pas mais après il n’y était pour rien. C’était son père Thomas Eliot, qui l’avait choisi, au grand dam de sa grand-mère qui trouvait que ce nom ne présagerait rien de bon pour le pauvre petit garçon. Peut-être sa grand-mère avait-elle eu raison. Jeffrey avait longtemps vécu en Australie, sa mentalité était légèrement différente des anglais mais était globalement pareille. D’ailleurs il l’espérait secrètement pour ne pas se faire remarquer. Jeffrey, par nature, était quelqu’un de discret, préférant les livres à la conversation, le savoir aux amis qui selon son humeur pouvait varier de « quelque chose qu’il ne connaîtra jamais » à « une perte de temps ». Mais qui était vraiment cette fille pour lui parler ainsi ? Sûrement pas quelqu’un de très sympathique. Sa façon d’être dérangeait Jeffrey, le ton d’Emily était impérieux, presque impoli.

Ton année ?

Pour Jeffrey c’était l’interrogatoire même si le ton était pour une fois celui de la conversation mais quand même plus celui de la demande de l’heure. D’ailleurs il jeta un coup d’œil rapide et discret à sa montre sur son poignet gauche. Le temps s’écoulait rapidement mais les cours reprendraient beaucoup plus tard. Il avait encore le temps de tourner les talons, de partir, de retourner dans sa salle commune, de réviser la métamorphose : sa matière préférée. Mais non, il allait rester, il ne voulait pas qu’Emily qu’il était encore plus impoli qu’elle, ce qui était, soit dit en passant, assez difficile à faire apparemment. Les secondes s’écoulèrent presque au ralenti lorsqu’il décida enfin de répondre à cette question.

Première, toi aussi non ?

Maintenant qu’il pouvait vraiment y réfléchir, le souvenir d’une fille aux cheveux roux appelée après lui lors de la Répartition et envoyée à Serpentard refit enfin surface. Oui, il lui avait bien semblé l’avoir déjà quelque part. Remarquez cela n’a pas vraiment quelque chose d’étonnant. Près de la moitié des premières années ont vu déjà vu des sorciers de leur âge dans l’enceinte de Poudlard sans leur avoir déjà parler. Pas vraiment quelque chose de nouveau mais il est quand même utile de le préciser, au cas où. La langue de Jeffrey se délia tout d’un coup, cela ne lui était jamais arrivé auparavant, même avec sa sœur car il avait toujours l’impression de dire une bêtise, c’est pourquoi il « ruminait » toujours ses phrases pendant des heures.

Il me semble que tu étais juste derrière moi à la Répartition non ?

HJ : pas beaucoup d'inspi', mais je pense que ça ira.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 11.11.08 16:40

(hj: non ca va trés bien, c'est moi maintenant qui vais pas trouver l'inspiration ^^)

Emily avait regardé le jeune Serdaigle quelques minutes en attendant de voir les réactions du garçon qui se trouvait derrière elle après les remarques désobligeante qu'elle avait faite. Lorsque la jeune Envers lui avait demandé s'il trouvait ça correct, elle eut l'impression que Jeffrey commençait à bouilloner. Bien. La Serpentard adorait pousser à bout les gens qu'elle rencontrait pour voir qu'ils étaient vraiment. Il avait l'air de vouloir répondre mais apparement rien ne sortit de sa bouche:

*Amusant* ce dit la jeune fille qui s'imaginait en face d'un ou d'une élève de serpentard qui se serait surement déjà énervé et aurait montrer qu'il n'était pas un moins que rien mais apparement le fameux Jeffrey n'avait pas l'air d'être capable de tenir tête à la capricieuse rousse qui lui tourna ensuite le dos. Elle aurait pu se lever, et partir en laissant le premier année tout seul car apparement elle n'obtiendrait rien de lui, mais bizarement ce timide jeune homme l'intéressait, d'accord il était plus que trés charmant, mais c'était autre chose qui attiré la curiosité d'Emi.. Ce n'était pas non plus l'envie, ou le besoin d'avoir un ami car la première année n'en avait pas besoin, elle vivait très bien la solitude et n'avait pas besoin de quelqu'un dans les pattes mais le jeune Eliot avait l'impression d'avoir été protéger et même sil avait l'air de bien supporter la solitude il n'avait pas pu s'empêcher de suivre Emily.

*Intriguant*. Les pensées de la jeune fille ne s'arrêtaient jamais, la Serpentard analysait toujours tout, tout ce qui l'entourait, même les gens, leur comportement. Emily aimait découvrir les secrets des gens, et savoir comment ils sont avant de leur adresser la parole ou au fur et à mesure de la conversation. Elle avait toujours réussit à comprendre, à analyser les personnes a qui elle parlait, mais là ce Jeffrey l'intriguait..

Lorsqu'elle lui avait conseillé d'avoir honte, le jeune homme n'avait l'air de pas comprendre pourquoi. Normal d'un certain point puisqu'il avait juste voulu s'excuser et qu'à la place il se faisait sermoner méchamment mais d'un autre côté à quoi bon s'excuser, c'était du passé et Emily en avait rien à faire des excuses du Serdaigle.
Vint enfin la question sur l'année dans lequel il était. Emily aurait parié première année:


"Première, toi aussi non ?"


La jeune Envers sourit légérement mais le jeune homme ne put apercevoir son jolie et doux sourire puisqu'elle lui tournait le dos. Tant mieux puisqu'Emily n'avait aucune envie qu'il la voit sourire bêtement comme une groupie. Elle acquisa juste d'une signe, prise d'une flemme subite de parler.

"Il me semble que tu étais juste derrière moi à la Répartition non ?"

Une pause. Emily se retourna subitement

*Gné? Comment il sait ça lui?*

Elle le regarda intensément. Non il ne fallait pas qu'elle se concentre sur ses beaux yeux! D'où il savait qu'elle était juste derrière lui à la cérémonie de la Répartition qui c'était tenue au début de l'année scolaire. La jeune fille n'avait fait attention à aucun autre élève, et était resté concentré sur son propre cas, comme à son habitude. Elle avait même oublié le visage de la jeune fille pleurchinarde qui était dans le même compartiment qu'elle dans le Poudlard Express ou même les deux idiots dans la barque, quoi qu'elle avait cru en apercevoir un des deux dans la salle commune des Serpentards:

"Waaaw la classe jsuis à Serpentard!" c'était alors exclamé l'élève de première année qui avait exaspéré Emily qui avait soupirer en lui passant devant pour rejoindre son dortoir.

"Peut être.
Jt'avouerais que j'en ai aucune idée."


Elle n'avait pas été aussi froide qu'avant et elle avait dit la vérité, en effet elle était peut être trop franche mais n'avait pas pour habitude d'être une hypocrite et cela grâce à son père qui n'aimait pas cette sorte de personnes.. Emily se demanda surement s'il serait fier que sa propre fille soit à Serpentard, alors que lorsqu'il était à Poudlard il se disputait sans cesse avec les élèves de cette maison.. "Je serais fièr quoi qu'il arrive!" lui avait dit son père avant qu'elle ne parte pour Poudlard.. mais était ce réellement vrai? Tant pis, sa mère en serait fière et elle en était très fière elle même.

La jeune Envers se retourna de nouveaux vers le lac. Elle avait d'ailleurs l'impression de n'avoir fait que se retourner pendant le peu de conversation qu'elle avait avec Jeffrey. D'ailleurs qu'attendait il pour fuir ou pour s'asseoir? Allait-il rester debout derrière comme ça encore longtemps. La Serpentard détestait parler aux gens lorsqu'ils n'étaient pas à côté où en face d'elle, mais apparement le jeune Elliot s'en portait trés bien:


"Tu comptes rester debout encore longtemps?" lui avait enfin lancé Emily. Traduction: assieds toi. Mais jamais elle ne lui aurait dit ça comme ça, elle était bien trop fière pour inviter directement un garçon à s'asseoir à côté d'elle pour continuer la conversation. Lorsqu'elle n'était pas vraiment franche, elle disait ce qu'elle pensait mais de façon détournée et il est vrai que pas tout le monde n'était capable d'intérpréter ce qu'elle voulait dire.
Elle se demanda si le Serdaigle la laisserait toute seule ou aller enfin s'asseoir à ses côtés. Elle n'avait pas été froide quand elle lui avait posé la question, juste légérement fraiche à son habitude. Et attendit..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 11.11.08 18:27

"Peut-être. Je t'avouerais que j'en ai aucune idée."

Ne faisait-elle donc jamais attention à son entourage ? Pourtant c’était cela qu’était drôle dans la vie. Pour Jeffrey qui ne la voyait pas toujours du bon côté, observer les gens, tout du moins leur façon d’agir, leur caractère était une distraction qui selon lui méritait un intérêt tout particulier. On peut apprendre beaucoup rien qu’avec ses yeux. Plus que ce que l’on peut croire, et d’un certain côté c’est vraiment utile. Mais pour en revenir à notre situation de départ, Emily Envers avait l’air de ne rien en avoir à faire des gens qu’elle côtoyait tous les jours. Peut-être même qu’elle avait même pas conscience que des gens étaient là autour d’elle mais cette possibilité serait quand même très improbable où alors cette Serpentard serait vraiment très spécial ce qui dans un certain sens n’étonnerait pas le moins du monde Jeffrey.

Pour lui répondre, elle s’était tournée vers lui mais maintenant Emily s’était de nouveau mise en face du lac. Jeffrey avait plus l’impression de s’adresser à son dos qu’à la jeune fille elle-même et cela le mettait affreusement mal à l’aise, encore plus qu’à l’ordinaire ce qui exprime beaucoup de choses quand on connaît bien le jeune garçon. Jeffrey fixa alors les cheveux roux d’Emily, cette fille qu’il trouvait jolie, bien qu’il n’ait aucune expérience, l’intriguait beaucoup dans sa façon d’être et lui plaisait en même temps.


"Tu comptes rester debout encore longtemps ?"

Cette phrase était plus qu’explicite. Jeffrey en restant debout exprimait sa façon de dire qu’il ne voulait pas s’imposer surtout qu’il avait compté jusqu’alors seulement s’excuser mais apparemment cela ne se déroulait pas comme il avait pensé mais Jeffrey espérait juste que cela n’allait pas s’éterniser encore longtemps car bien dix minutes s’étaient écoulées depuis qu’il avait retrouvé Emily au bord du lac. Ce laps de temps était surtout du au fait que de longs silences s’imposaient de force dans ce semblant de conversation. Le Serdaigle prit le parti de s’asseoir à côté d’Emily. Chose qu’en temps normal il n’aurait pour ainsi dire jamais fait mais aujourd’hui c’était totalement différent. Peut-être n’allait pas vraiment apprécier ce geste mais c’était toujours mieux qu’il reste tel une ombre derrière son dos. Il perdait ses mots à mesure qu’il réfléchissait quoi dire. Puis ça sortit tout seul mais encore une fois rien de méchant :

J’espère juste que ça ne te gêne pas que je m’asseye.

Il aurait aimé pouvoir être franc mais il n’arrivait toujours qu’à s’excuser platement devant Emily. Finalement peut-être qu’il ne pourrait jamais se faire véritablement des amis. Tout du moins tant qu’il ne saurait pas tenir une vraie conversation parce que maintenant ça ressemblait plus à un petit de phrases que l’on aurait remué plus disposé en essayant vaguement de donner un certain sens à ces phrases et cela relevait profondément du défi pour donner un tel résultat qui se rapprochait de plus en plus de la catastrophe mais plus le temps passait plus Jeffrey avait l’impression de n’y être pour rien qui était un véritable mensonge car il semblait plus que des deux jeunes gens qui paraissaient tous les deux aussi associables c’était bien Jeffrey le pire. Celui qui réfléchissait pendant deux minutes pour une phrase qui n’allait durer que quelques secondes et que l’on allait tout de suite oublier. En y songeant bien, c’était un véritable gâchis de cerveau en espérant que cette expression veuille dire vraiment quelque chose mais ce n’est pas forcément évident pour tout le monde de la comprendre.

Un sentiment que Jeffrey n’avait jamais connu s’insinua en lui. Ou plutôt une seule fois cela s’était produit et cela remontait il y a bien longtemps. Mais voilà, Jeffrey était en train de tomber peu à peu et très lentement amoureux d’Emily Envers, cette jeune fille de Serpentard au caractère si fort qu’il contrastait énormément avec celui du jeune Eliot. Il n’y connaissait rien en amour et il ne voulait absolument pas en parler à sa sœur. Jeffrey voulait garder cela pour lui, même pas l’avouer à Emily. La connaissant elle allait certainement lui rire au nez et Jeffrey ne voulait pas de ça. Pas de moqueries, il ne les aimait pas, même quand ce n’était pas lui l’objet.


HJ : quand je vois ce que t'écris il me semble impossible que t'ai pas d'inpi. J'ai essayé de faire au mieux. La fin du rp est banale remarque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 11.11.08 21:37

hj: non je l'a trouve plutôt mimi Smile mes rps se ressemblent un peu mais bon..

Jeffrey fut plutôt étonné, ou déçu, Emily ne fut pas capable de distingué l'un ou l'autre de ses sentiments, que la Serpentard ne l'ait pas reconnu, et n'ai pas une mémoire en béton comme apparement la sienne. D'accord elle aimait observer les gens, mais pas tout le monde non plus, encore moins dans une école remplie de sorcier qui étaient tous aussi excité les uns que les autres à l'idée de rentrer dans cette superbe école. On ne pouvait pas dire qu'elle ne s'interressait pas aux autres, elle ne voyait juste pas l'utilité de devoir connaitre tout le monde, seul quelques personnes que la jeune Envers triait en quelque sorte lui suffisait, le jeune Eliot en faisait de plus en plus partit.

*Il sera mon énigme* c'était elle dit en le regardant dans les yeux. Elle tripota lentement ses beaux cheveux roux qui ne voletaient plus puisque la brise c'était magiquement calmé.
Lorsque la première année lui avait demandé s'il comptait rester debout longtemps, Emi attendait avec une curieuse impatience la réaction du Serdaigle. Celui ci lui faisait vraiment penser à son meilleur ami, Franck, qu'elle avait malheureusement laissé dans son village. Leurs adieux fut déchirant:


"Ne m'adresse même pas la parole!" lui avait lancé le petit garçon qui avait apprit son départ par des voisins puisqu'Emily n'avait pas eut le courage de lui avouer elle même qu'elle quittait la région pour un moment indéterminé. Elle ne voulait pas vivre le moment qui était en train de se dérouler.

"Franck..je.."

"Pas un mot!" lui avait il rétorqué froidement presque en hurlant et en s'enfuyant de la maison de la jeune fille. Son meilleur ami avait tellement changé, entre la première fois qu'elle l'avait remarqué et qu'elle avait décidé de le traquer et entre le moment où il venait de s'enfuir en hurlant du pavillon. Et oui, à force de rester avec Emily Envers on ne pouvait rester des enfants adorables, on devenait de vrais petits garnements, blagueur et mesquin.
Elle avait toujours su en cachette que Franck était amoureux d'elle mais à 11 ans que sait on de l'amour, la jeune fille c'était toujours moqué ouvertement de ce sentiment, pour elle, il ne servait absolument à rien, à part de devenir des idiots, comme ses parents quand ils se bécottaient en riant comme des imbéciles en regardant la télé.


*Ridicule* c'était dit a chaque fois la jeune fille.
Mais maintenant qu'elle avait quitté sa famille, ses amis, tout cela lui manquait. Elle avait envie de retourner là bas, de se recacher dans une des nombreuses cabanes qu'ils avaient construites dans la forêt voisine.
La jeune fille c'était retourné vers le lac à cause de ses pensées, ses souvenirs, mais un bruissement à ses côtés vint la déranger : Jeffrey Eliot, tient elle l'avait presque oublié celui ci.. Quoi que non, ce n'était évidemment impossible. Il c'était enfin assit.


"J’espère juste que ça ne te gêne pas que je m’asseye."

Cette ridicule remarque surprit encore une fois Emi qui n'en revient pas. Elle venait de lui proposer et lui il espérer que cela ne l'a dérange pas. Il était vraiment bizarre, vraiment timide et aussi associable qu'elle même si elle avait toujours pensé qu'il serait trés dur de battre son niveau d'associabilité:

*Chapeau l'ami!* avait elle pensé en observant discrétement le première année. Mais elle ne put s'empêcher de soupirer à la remarque de celui ci. Fallait il donc tout lui apprendre? D'accord elle n'avait pas été trés explicite mais elle allait pas lui dire joyeusement "bon tu t'assois hin j'ai hâte que tu sois mon ami!". Breef la situation était extrêmement ridicule mais aussi incroyable que ça puisse parraître, Emily n'avait pas envie de s'énerver contre ce garçon si fragile et si timide, et pourtant elle savait que si ca aurait été n'importe qui d'autre elle aurait déja explosé et aurait enfoncer cette personne plus bas que terre. La jeune Envers avait envie de secouer le Serdaigle qui se trouvait à ses côtés. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Ils allaient pas continuer la conversation et attendre a chaque fois qu'il voulait parler 5 minutes car il était trop coincé.

"Bon Jef'!
Maintenant tu te concentres et tu te laches un peu, j'ai pas envie de dormir encore!"


D'accord, Emily se l'avoua sois même, ce n'était pas la meilleur manière de débloquer une personne extrêment timide mais la jeune fille ne savait pas être douce et ne faisait jamais dans la dentelle. Elle avait utilisé une étrange familiarité mais le jeune Envers avait toujours été comme ça même avec les inconnus:


*Tant pis!* se dit elle en observant la réaction du jeune garçon. Elle se mit à lui sourire doucement comme pour se rattraper. Ola, mais qu'arrivait-il a notre vipère nationale. A peine arrivée, alors qu'elle voulait montrer à tout le monde qui elle était, voila qu'elle commençait a devenir trop gentille avec la première personne avec qui elle parlait. Bon, ce n'était pas sa faute si cette première personne était extrêment mignone et faisait craquer Emily qui ne l'avouera jamais.

"Alors ca te fait quoi d'être à Poudlard?" avait demandé la Serpentard le plus naturellement possible. La première année avait toujours été très naturelle, elle se fichait pas mal de la réaction des gens si elle était trop franche, trop froide, trop naturelle, elle était comme elle était et si ils ne l'acceptaient pas ils ne méritaient pas de lui parler:

"Tu vas devoir faire la différence entre les personnes qui méritent ton intêret et celles qui ne le mérite pas" lui avait conseillé sa mère lorsqu'elles étaient toutes les deux chez des invités de celle ci à Paris. Sa mère était assez célébre en France et avait des amis partout et elle aimait ammener sa magnifique fille dans ses soirées mondaines pour lui montrer le monde auquel elle avait appartenu. Elle se taisait toujours sur le fait que dorénavant elle vivait dans un village pomé en Angleterre prés d'une forêt remplie de bête sauvage et que sa superbe fille aimait courir dedans et tacher ses robes en riant avec supériorité.

"Mais maman, ils sont tous hypocrites!
" lui avait alors dit la petite fille qui était alors âgé que de 9 ans, et déja a cet âge là elle avait comprit beaucoup de chose, grâce à son père d'ailleurs qui étaient d'une intelligence rare. Emily savait donc repérer les hypocrites à des métres à la ronde et s'amusait à les humilier en public. C'est pour ça que lors de cette soirée, elle avait renversé une part de gateau sur un homme qui ne faisait que charmer sa mère avec un sourire hypocrite. Sa génitrice n'avait pas pu s'empêcher de rire mais avait quand même gronder sa fille pour son acte.

Bref pour en revenir à la situation actuelle, la jeune Envers jouait toujours avec ses bouclettes en observant avec intensité le jeune Eliot qui avait l'air bizarement dérangé par la présence de la jeune Serpentard à ses côtés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 12.11.08 16:25

Ce n’était pas vraiment pour rien que le Choixpeau avait décidé de l’envoyer à Serdaigle, Jeffrey était doté d’une rare intelligence et en faisait souvent preuve même dans des cas pareils. Mais il arrivait aussi parfois que quelqu’un d’intelligent ne soit pas très sociable et ces deux mots résumeront au mieux le caractère de Jeffrey : intelligent et associable. Peut-être même pourrait-on placer associable en premier pour montrer que cela dominait chez lui. Maintenant assis aux côté d’Emily, le jeune garçon se sentait encore plus mal à l’aise que quand il était debout derrière son dos.

Bon Jef' ! Maintenant tu te concentres et tu te lâches un peu, j'ai pas envie de dormir encore !

Cette remarque surprit totalement Jeffrey. Il serra les dents à s’en faire mal à la mâchoire, seule sa sœur pouvait l’appeler Jef’, même pas sa mère. Pour lui, c’était « affectif », et cette fille était sans doute loin de l’aimer bien que le jeune Serdaigle, lui, aima Emily Envers. Et puis, ce qu’il aimait aussi chez elle, c’était sa franchise bien que sans doute un peu trop froide, dure et distante. Sa voix semblait tout le temps être tranchante, une sensation désagréable pour Jeffrey qui avait alors l’impression d’être tout le temps contredit et rabroué. Peut-être souhaitait-elle faire plus ample connaissance avec lui mais cette remarque ne semblait pas être compatible avec le caractère de la Serpentard. Elle lui avait tout de suite paru comme extrêmement susceptible et irascible. Deux traits assez explosifs quand ils s’attribuaient à une même personne.

Jeffrey garda une fois de plus le silence. Emily allait sans doute croire qu’il était à demi-muet même si cette hypothèse était aux yeux de Jeffrey complètement ridicule. Il était tout simplement pas bavard. Comme le dit si bien le proverbe : la parole est d’argent mais le silence est d’or, parler n’est en vérité qu’un petit atout face au silence. Le Serdaigle affectionnait tout particulièrement ce genre de proverbes qui ne lui semblaient pas idiots. Jeffrey ne savait en ce moment que la regarder dans ses yeux. Plonger son regard vert dans celui bleu-vert et charmant de cette fille. Elle lui sourit, d’une manière inexplicable. Elle aurait presque pu lui paraître gentille, chose quand même assez improbable à première vue.


Alors ça te fait quoi d'être à Poudlard ?

Le ton était naturel, encore une fois presque gentil. Jeffrey le sentit véritablement car sa gêne d’être assis là à côté d’une fille s’envola et il ne s’en plaignit pas car il trouvait cela lassant d’être coincé comme lui. Jeffrey était globalement quelqu’un de lucide et savait pertinemment qu’il était associable et plus le temps passait plus il croyait que c’était de sa faute bien que ce ne soit pas tout le temps le cas. Lui aussi aurait aimé pouvoir parler comme Emily, d’un ton franc presque même indiscutable, peut-être quand même pas aussi froid ni aussi distant. Jeffrey aurait voulu pouvoir être comme les autres. Avoir des amis sur qui l’on peut compter. A qui l’on peut révéler des secrets sans la criante qu’ils soient dévoilés.

Ça me change, je n’ai plus ma sœur. Je suis presque toujours seul mais j’apprends vite et je ne m’ennuie pas. Et toi ? Heureuse d’être ici ?

Il avait essayé de parler d’un ton dégagé mais il n’avait pas eu l’impression que sa voix fasse vraiment l’effet désiré, enfin c’est ce que traduisait l’expression qu’arborait Emily mais si on se fiait à sa tête, alors on n’était pas vraiment sorti de l’auberge, comme disent souvent les gens familièrement. Sa voix, même maintenant et qu’elle était un peu échauffée, était toujours rauque, au moins une octave plus grave que la normale, ce qui évidemment lui laissait un étrange sentiment. Cette fois, Jeffrey décida d’engager vraiment la conversation, du moins c’est ce qu’il croyait, comme toujours. Le sujet était très claire dans son esprit et toujours sensible pour lui mais c’était le seul sujet auquel il accordait une véritable importance.

Tu as des amis ici ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 12.11.08 22:56

La jeune fille était donc donrénavant assise juste à côté du Serdaigle qui était toujours aussi muet.. Oui elle commençait à se demander s'il n'avait pas un problème de corde vocal ou un truc du genre. Elle avait donc bien fait de le secouer en lui conseillant, pas réellement gentillement d'ailleurs, de se décoincer un peu car elle n'avait pas envie de s'endormir mais c'était mal partit.. Pour toute réaction, la jeune Serpentard obtint un serrage de machoire et un silence encore plus pesant que le précédent:

*Et bah ça promet* qui remarqua que les mains du jeune homme serrait de plus en plus l'herbe et avait l'impression de souffrir tellement il serrait fort ses dents.. Emily fut quelque peu déçue, elle aurait nettement préféré qu'il se mette à sourire, qu'il parle, qu'il lui raconte des trucs fou, ce qu'il avait fait d'original, les blagues qu'il avait réalisé avec ses amis.. Quand on était petit, même les plus désagréable, comme Emily Envers, avaient forcément des amis pour rire, courir, pleurer, blaguer.. Mais apparement le jeune Eliot n'avait pas vraiment l'impression de connaitre la définition du verbe parler, ou même du mot ami...
Heureusement pour elle qu'elle lui avait demandé ce que ça lui faisait d'être à Poudlard, en gros s'il aimait, s'il s'amusait ou au contraire s'il ne trouvait pas ça vraiment interressant. La jeune première année se souvint alors de ce qu'elle avait lu a propos des Serdaigles dans un livre concernant l'école lorsqu'elle était à la bibliothéque:


*Elève extrêment sérieux et travailleurs, et de parole..*

En effet Eliot avait l'air d'un garçon très intelligent, d'après l'analyse de la jolie rousse mais il avait l'air clairement associable ce qui exaspérait de plus en plus Emi qui espérait qu'il répondrait quand même à la question qu'elle lui avait posé puisqu'elle était pour une fois claire et ne demandait pas de réflexion.. A sa grande surprise elle vit Jeffrey desserer les dents et à être de moins en moins mal à l'aise:

*Et ben enfin* ce dit elle en riant intérieurement elle ne voulait pas le blesser encore une fois. Emily ne se reconnaissait pas, elle qui avait plaisir à blesser les gens, à être froide, et qui aimait par dessus tout être seul et ne pas entendre quelqu'un piailler à côté d'elle elle ne voulait qu'une seule chose maintenant, avoir une vraie conversation avec ce jeune garçon très mignon d'une différente maison..

*Qu'est ce qu'il te prend!
Resaisis toi ma ptite!* s'encourageait elle donc mentalement. Mais ce fut au moment où elle comptait retrouver toute sa froideur et être sans pitié avec le pauvre garçon innocent, que celui ci se décida enfin à répondre:

"Ça me change, je n’ai plus ma sœur. Je suis presque toujours seul mais j’apprends vite et je ne m’ennuie pas. Et toi ? Heureuse d’être ici ?"

Emily le regarda avec insistance et analysa la phrase qu'il venait de dire avec une voix un peu étrange, à la fois assurée mais a la fois très inquiète.. Il venait de parler de sa soeur.. Voila! Elle comprit tout de suite.. Enfin si son analyse était correcte, sa soeur devait être plus grande ou même si elle était plus petite il avait dit cela comme s'il c'était toujours reposé sur cette jeune fille, comme si elle le protéger et qu'il se sentait en sécurité avec elle alors que maintenant sans elle plus rien n'était pareil.. Il était toujours seul.. Normal puisqu'il avait apparement l'habitude de rester qu'avec sa soeur.

"Je m'en plains pas." Elle n'avait pas su quoi répondre à la question posé par le jeune garçon. En effet elle se plaisait à Poudlard mais elle n'allait pas faire une dissertation du pourquoi et du comment et n'avait aucune envie de lui dire "ouaiii jsuis super heureuse", Emily Envers ne parlait jamais de bonheur, de joie, tout cela c'était de la gnognote pour elle..
La jeune Envers avait l'impression de se voir à travers le regard de son camarade.. Elle aussi passait la plupart du temps avec son frère, puisqu'il était plus petit qu'elle et même s'il voulait a tout prit la protéger c''était elle même qui passait la plupart de son temps à le protéger, à la surveiller, à l'éduquer en quelque sorte vu que sa mère était toujours partie à droite à gauche et son père lui apprenait la culture mais Emily, elle, lui apprenait à se faire respecter et même à se battre.. Cela lui rappela encore une épisode de son enfance.. Décidèmment cette conversation avec le premier année la replongeait entièrement dans ses souvenirs.


"Tu es blessé Kilian! Tu t'es fais ça comment?"

"Jsuis tombé" lui avait il répondu en regardant ailleurs comme pour éviter le regard insistant de sa jolie soeur..

"Qui t'as fait ça mon puceron?" lui avait elle demandé avec affection en le prenant dans ses bras et en lui carressant les cheveux.. Elle avait l'habitude, son frère était l'inverse de lui quand il était tout seul il se laissait complètement faire par les voisins.

"Pers... Henry et Jacques.." avait enfin avoué le petit Kilian devant le regard de sa soeur qui se faisait de plus en plus méchant.. Il ne put la rattraper, elle était déja partit. En effet le petit garçon n'aimait pas avoué à sa soeur qu'il c'était fait frapper car elle n'avait pas froid aux yeux et ne se génait pas du tout pour se venger.. Et il avait peur pour elle.
Ce jour là, Emily était donc sortit rageuse de la maison et c'était rendu au village en courant et là elle les vit.. Ces adolescents d'une quinzaine d'année qui joueait au carte devant chez eux:

"Les morveux!" les appela-t-elle avec froideur. Ils levérent tous les deux leur tête et abandonnant leur carte se levèrent, et oui ils connaissaient cette petite peste, tout le monde la connaissait et la détestait d'ailleurs, depuis qu'elle était arrivée elle faisait la loi, en tout cas parmis les plus jeunes.

"Vous n'avez pas honte de frapper les plus petits?"
leur avait-elle demandé avec hargne, ils avaient alors rit en même temps comme pour cacher leur peur devant cette gamine.

"Ooh pauvre petit qui c'est plaint à sa gamine de soeur." Et il savait que ce qu'il venait de dire, ils allaient tout les deux le regretter.. Elle c'était approché et avait poussé la table et toutes les cartes étaient tombé. C'était le signal. Elle sauta avec force sur Henry et lui mordit l'oreille pendant que Jacques essayait de lui en empêcher en lui attrapant la jambe mais elle lui donna un coup de pied dans le ventre et il tomba a terre. Elle se saisit alors des cheveux mi longs d'Henry et les tira aussi fort qu'il se mit à hurler en courant dans tout le village. Le brouhaha et les cris avaient halerté quasiment tous le village: encore les dégats de cette Emily Envers. On avait alors appelé son père qui avait dit se défendre pour lui empêcher de cracher sur Jacques qui étaient encore à terre:

"Ils ont tappé Kilian!" avait elle hurlé le plus fort possible pour que tout le monde l'entende et se retourne vers l'adolescent qui c'était retrouvé seul, abandonné par son compagnon.
Quand elle était rentré chez elle, son père lui avait crié dessus pendant une bonne demi heure mais son frère lui avait sauté dessus en la remierciant de tout son coeur, elle se calma direct. Son frère était la seule personne qui réussit à la refaire devenir douce et gentille.. La seule..


"Tu as des amis ici ?"


Elle sursauta une fois de plus, ça commencait à devenir une habitude chez Emily depuis que le Serdaigle avait l'habitude de la sortir violemment de ses pensées.. Des amis... Il lui demandait si elle avait des amis ici? Il avait bien vu la tête d'Emi et le comportement qu'elle avait eut envers lui alors qu'il ne lui avait presque rien fait.. En effet, elle aurait pu avoir des amis dans sa propre maison mais ce n'était pas le cas, elle n'avait encore aborder personne et ne comptait pas le faire, elle attendait que d'autre personne, comme Jeffrey ait le courage de venir la voir.
Que pouvait-elle donc répondre?


"Non." Ce fut le plus simple qu'elle avait trouvé et avait enfin retrouvé sa voix quasi glaciale: l'amitié n'était pas vraiment un sujet que la jeune Envers avait envie d'abordé, déja qu'elle avait surement perdu son meilleur ami moldu, qu'il ne lui restait plus que son frère mais cela elle ne voyait pas pourquoi elle devrait le dire au garçon qui se trouvait à côté d'elle. D'accord il lui avait raconté l'histoire avec sa soeur mais et alors elle n'était absolument pas obliger de faire la même chose..
Bon, maintenant il fallait trouver la suite de la conversation car le jeune Eliot avait rassembler tous ses efforts pour aligner quelques mots pour en faire une phrase.


"Et toi? Tu as trouvé des gens aussi bavard que toi?" Elle avait rajouté ça avec une pointe d'humour.. Elle serait quand même prête à parier qu'il allait le prendre mal.. Il ne devait pas avoir l'habitude des blagues, des sarcasmes et peut être des moqueries.. Elle ne c'était pas moqué ouvertement, elle avait juste voulu plaisanter, d'ailleurs elle avait accompagné sa remarque en riant très légérement et que quelques secondes, elle n'avait que très rarement des fous rires, c'était seulement lorsque son petit frère se faisait une bétise et qu'il était le seul à la voir rayonner et rire. Bon maintenant il fallait attendre avec inquiétude la réaction du garçon. Qu'allait il faire? Allait il partir en courant et ne plus jamais reparler avec la jeune Serpentard? Allait il prendre son courage à deux mains et lui rétorquer quelque chose, ou allait il se taire, une fois de plus?
En effet Emily avait dit cela un peu pour tester le garçon assit à côté d'elle, pour voir ce qu'il vallait vraiment, si elle avait raison de perdre son temps avec quelqu'un ou sil ne parlerait pas et partirait comme un faible..


*Courage..* l'encourageait-elle dans sa tête car bizarrement elle avait envie qu'il se rebelle en quelque sorte, qu'il ne se laisse pas faire, qu'il montre de quoi il était capable et qu'il ne parte pas. Non, elle n'avait pas envie qu'il la laisse là, seule, dans le parc alors qu'elle se sentait bien avec lui..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 13.11.08 9:57

Je ne m’en plais pas.

Litote. Procédé par lequel on dit moins que ce que l’on veut dire. Cette définition était venu simplement et presque automatiquement dans l’esprit de Jeffrey. Il aimait bien les figures de styles bien qu’il trouvât que c’était en général une drôle de manière pour tourner autour du pot dans une conversation mais sa sœur lui avait toujours répété : « Jeff c’est la seule manière d’enrichir correctement un texte, une phrase ». Aujourd’hui il fallait reconnaître qu’elle avait diablement raison car à en juger par l’expression d’Emily, Poudlard devait être pour elle un endroit particulièrement fabuleux. Pour le Serdaigle c’était plus un lieu de savoir et un endroit où il pourrait toujours essayer de se faire des amis, mais en vain.

Non.

Il avait presque oublié qu’il avait posé une autre question. On parlait d’amis avant, et bien il aurait semblé qu’Emily non plus n’en ait pas, tout du moins ici, à Poudlard. Un simple non suffisait pour répondre à une telle question. Ce serait inutile de faire une phrase « sujet verbe complément » pour faire comprendre que c’était non. Même pas inutile : ridicule. La Serpentard parlait toujours très vite souvent avant même que Jeffrey ait pu envisager une réponse. Elle ne devait pas être bavarde tout le temps mais maintenant elle équilibrait sérieusement le duo. Lui qui ne parlait pas ou peu, et elle qui s’efforçait de tenir une conversation qui aurait pu avoir du sens.

Et toi ? Tu as trouvé des gens aussi bavard que toi ?

Jeffrey faillit s’étrangler avec le peu de salive qu’il venait d’avaler. C’était peut-être la seule question encore plus sensible que celles relatives aux amis en général. Jeffrey fut soudainement envahit d’un drôle de sentiment. Il eut envie de répondre quelque chose de particulièrement ironique. Qui pourrait la faire sourire avant même qu’elle ait pu se rendre compte vraiment de ce qu’il venait de dire. Et la réponse s’imposa dans son esprit aussi claire que de l’eau de roche. Cette pensée lui arracha un petit sourire presque imperceptible, et d’ailleurs c’était à moitié « tant mieux ».

Evidemment, tu es assise à côté de moi.

Jeffrey ne pensa pas qu’elle s’attendait véritablement à ce genre de réponse, et cela le satisfit intérieurement mais il ne voulait surtout pas la blesser, surtout pas ça, il s’en voudrait sûrement pendant des heures après ça. En tout cas, il espérait tout bas qu’elle ne le prenne pas comme une agression ou quelque chose du genre. Le regard vert de Jeffrey se perdit dans les profondeurs du grand lac, allant des plantes aquatiques aux arbres qui peuplaient inégalement l’immense parc de Poudlard. L’herbe à ses pieds était encore humide, d’un geste de la main il l’effleura ce qui eut pour seul effet de lui tremper la main. Elle était froide, bizarrement froide car Jeffrey avait pourtant d’habitude ses extrémités plutôt chaude, ce qui le satisfaisait tout le temps quand il voyait d’autres personnes se gelant les mains en essayant vainement de les réchauffer par de grands gestes inutiles.

Jeffrey décida de surprendre un peu plus Emily, il voulait lui prouver qu’il n’était peut-être pas celui qu’il pensait être : un jeune homme aux yeux verts associable - mais ayant de très beaux yeux verts, soit dit en passant -. Il ne souhaitait pas que cette idée soit implantée dans l’esprit de la Serpentard mais peut-être était est-ce trop tard, il n’en savait rien, il ne lisait pas dans les pensées et cela ne le séduisait pas du tout. Selon lui, l’homme doit pouvoir garder sa liberté primaire, celle de penser par lui-même sans que quelqu’un puisse en avoir la connaissance. Avec une certaine difficulté il essaya alors d’ouvrir la bouche pour…parler, comme cela est étonnant !


Dis-moi, tu as froid aux mains ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 13.11.08 20:34

Après avoir dit sa phrase test Emily attendit avec une drôle d'impatience la réponse du Serdaigle qui se trouvait à côté d'elle. La jeune fille se mit à regarder au loin.. Le soleil avait à présent quasiment entièrement disparu pour laisser la place à une légère brume qui empêchait de voir l'horizon.. C'était pourtant assez jolie, la Serpentard aimait cette image et avait une soudaine envie de dessiner ce paysage qui ferait sûrement un magnifique tableau.. mais, il y avait toujours un mais et en l'occurence c'était Jeffrey Eliot.. La première année ne dessinait jamais en public, seulement en présence de son petit frère, d'ailleurs elle le dessinait même quelque fois. Ses croquis étaient dans le sac qu'elle avait posé à ses côté mais qu'elle surveillait toujours en lui jetant un regard furtif, ce qu'il y avait à l'intérieur était ce qu'elle possédait de plus important et qu'elle ne se perdrait jamais de perdre.

*Si jamais on découvre que je dessine je sais pas ce que je ferais!* pensa alors Emily. Elle ne savait pas pourquoi elle détestait parler de sa passion, de pourquoi elle dessinait et peignait.. Seul Franck et sa famille était au courant mais même ses parents et son meilleur ami n'avait jamait vu un seul de ses dessins pourtant elle en avait des tas, caché un peu partout dans sa chambre.

"Franck! Qu'est ce que tu trafiques?!"


C'est repartit pour un retour dans le passé... C'était un dimanche après midi si sa mémoire était bonne, elle revoyait son meilleur copain accroupi dans sa chambre, alors qu'elle était allé prendre le gouter que sa mère leur avait préparé. En revenant elle avait donc découvert le petit garçon en train de fouiller ses affaires.. La colère de son amie s'entendit à travers toute la maison
:

"TU FOUILLES!
DEGAGES
" avait elle hurler violemment en poussant le garçon complétement perturbé en dehors de la chambre.

"Mais..mais... je.." bredouillait-il en essayant de s'expliquer mais la porte qui se claqua juste sur son nez lui empêcha de continuer..
Il fallait une semaine entière pour pardonner au garçon d'avoir voulu trouver les dessins qu'elle faisait car elle savait très bien que Franck était très curieux et ne supportait pas qu'on lui cache des trucs.


"Evidemment, tu es assise à côté de moi."

Une fois de plus ce fut le Serdaigle qui l'a sortit de ses souvenirs mais là ce fut pour dire quelque chose qu'Emily attendait depuis maintenant assez longtemps.

*Enfin! Il se rebelle* pensa joyeusement la jeune Envers même si elle n'avait affiché aucun sourire mais gardait un visage dur et fermé en poignardant le garçon du regard.. Elle allait enfin s'amuser.. Quoi que.. La bouille qu'il faisait la déstabilisa complètement, elle avait remarqué qu'il avait dit ça juste par fierté mais le regard du jeune Eliot montrait bien qu'il ne voulait pas dispute, qu'il ne voulait pas que sa phrase engendre quelque chose de plus ou moins violent..

*Comment réagir?* se demanda Emily complétement perturbée.. Et voila qu'elle perdait quasiment tous ses moyens devant un garçon qu'elle connaissait à peine, juste parce qu'il avait des yeux d'une couleurs magnifique... Elle l'observait encore et toujours.. Il passa la main dans le lac et à sa tête Emily constata qu'elle était surement gelée..

"Parce que tu crois que je suis ton amie?" lui avait elle demandé amèrement et avec défi. Et oui, malgrè le regard tout calme du garçon elle ne put s'empêcher de vouloir jouer.. Est ce qu'il allait jouer le jeu ou allait il s'enfuir tout de suite, mais elle espérait évidemment qu'il puisse la surprendre... Il essayait d'ouvrir la bouche:

*Courage mon ptit!* pensa-t-elle avec ironie car elle trouvait cela quand même toujours un peu bizarre et stupide de mettre 5 minutes à sortir une phrase, et même s'il avait insinué qu'elle n'était pas bavarde elle au moins savait parler avec assurance et ne faisait pas attendre son comparse.. Quoi que si lorsqu'elle était dans les nuages, donc souvent, mais bref!

"Dis-moi, tu as froid aux mains ?" avait alors demandé le garçon avec curiosité.

Il l'avait une fois de plus surprise mais pas de la manière dont elle le désirait.. Pourquoi lui avoir demandé ça? Elle ne tremblait pas, elle n'avait pas les mains dans les poches.. D'accord elle avait froid, ses mains congelées mais qu'attendait il comme réponse? Voulait il les lui réchauffer? Hors de question! Elle ne se laisserait pas toucher de toute façon même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait c'était comme ça.. Ou en tout cas pas tout de suite
.

*C'est bien trop tôt* pensa-t-elle avec force.. Elle observa le garçon mais ne sut toujours pas quoi répondre.. Oui? Non? Elle n'aimait pas mentir mais elle ne voulait pas avouer qu'elle avait froid, qu'elle était faible. Emily aurait tout fait à ce moment là pour pouvoir se noyer dans le lac ou pour avoir perdu l'usage de la parole.. Car elle ne savait vraiment pas quoi répondre.. Elle ressentit et comprit enfin ce que le Serdaigle devait ressentir lorsqu'il ne savait pas quoi répondre.. Bon la jeune Envers devait se lancer..

"Ouai et alors? C'est humain!" .. Bon il devait surement pas s'attendre à ce genre de réponse.. Emi s'en surprit elle même.. Sa froideur avait encore prit le dessus.. Arf.. Elle était désolé pour le premier année qui allait surement mal le prendre mais trop tard elle ne pouvait pas revenir en arrière même si elle le souhaiter fortement.. Elle aurait pu dire "Oui et toi?" mais non il avait fallu que sa fierté refasse surface au moment où Jeffrey essayait d'entamer réellement la conversation mais en vain...
Il fallait trouver autre chose.. et vite avant que tout cela ne se termine en une dispute et que les deux jeunes gens ne se reparlent plus alors que même si jamais Emily ne l'avouerait ils avaient l'air de se complèter..


"Et toi?
Tu veux rentrer!?"
Question basique. En effet, elle n'avait pas trouver de plus basique. Encore une fois, une question ambigue: elle ne voulait pas rentrer, elle ne voulait pas qu'il rentre mais elle n'avait pas d'autre idée en tête et c'était cette foutue question qui était sortie toute seule de sa bouche.. Dis donc, Emily Envers n'avait l'air de plus rien contrôler.. étrange..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 15.11.08 11:44

Parce que tu crois que je suis ton amie ?

Cette réponse eut pour effet de stopper net le fil des pensées de Jeffrey. Il n’avait jamais songé à ça, il n’avait d’ailleurs jamais pensé que quelqu’un puisse un jour être ou tout du moins vouloir être son ami. Il ne connaissait pas vraiment l’amitié, il l’observait avec curiosité, comme quelque chose de nouveau auquel il n’avait jamais été confronté. Que rétorquer à une phrase de cette envergure qui vous sciait le cœur que par les mots et par le ton sur laquelle elle avait été prononcée ? Que penser après une telle phrase qui vous laissait ahuri comme si on en avait pas compris le sens ? Que faire quand on se retrouve dans une pareille situation, les mains gelées par le froid qui s’engouffre partout alors que notre cerveau semble être au ralenti comme si le froid l’avait engourdi ? Il ne restait plus qu’à dire la phrase qui brûlait la langue du Serdaigle :

Si tu l’as compris comme tel…

Très énigmatique comme réponse mais Jeffrey voulait laisser entendre qu’il n’était peut-être pas aussi idiot qu’il en avait l’air. Car c’est vrai qu’avec cet air perdu, on passe vite comme un imbécile de première bien que souvent cela fut faux. En cet instant, le timidité du jeune Eliot s’envola, mais seulement un moment car dès qu’il se souvint réellement qu’il était assis dans le parc aux côtés d’une assez jolie fille de Serpentard, étrangement sa gêne, sa timidité ne manquèrent pas de revenir et de s’insinuer à nouveau dans son esprit pour ne pas oublier qu’elles étaient encore toutes les deux présentes.

Ouais et alors ? C'est humain !

Qu’avait donc t-il fait pour qu’Emily reprenne ce ton froid, dur, distant qui certes contribuait à former son caractère mais pas forcément dans le meilleur sens. Pour Jeffrey, quelques semaines auparavant, l’attitude à avoir aurait été évidente pour lui : ne rien répondre, laisser la personne s’énerver dans son coin, quitte à s’en prendre plein la vue, mais aujourd’hui la situation était légèrement différente que tout ce qu’il avait pu alors vivre. Voilà ce qu’on gagnait avec un brin de naïveté et de gentillesse. Quelque chose qui vous blessait sans que l’auteur de la phrase ait eu le temps de reconnaître qu’il n’avait pas forcément été aimable et qui était dans ce cas quand même fort déplaisant et relevant un tout petit peu de la bêtise en y réfléchissant bien.

C’est juste que j’ai des gants dans ma poche, et je n’en ai pas besoin.

La vérité n’est pas toujours la meilleur façon de se faire des amis et de gagner leur confiance. La jeune Envers avait sans doute du comprendre qu’il voulait lui réchauffer les mains ce que Jeffrey n’avait et n’aurait jamais fait de sa vie combien même Emily aurait été d’accord. Il y avait une limite tout de même, il ne comptait pas non plus sortir avec une fille, surtout avec la Serpentard d’ailleurs et il espérait secrètement que cela fut tout aussi réciproque car déjà qu’il fut mal à l’aise, cette idée augmenta sa gêne de façon considérable. Essayant vainement de chasser cette pensée de sa tête, il fixa l’eau noire de son regard vert, espérant trouver quelques réponses à ses questions quand la voix claire d’Emily résonna à nouveau à travers le parc, interrompant Jeffrey dans ses réflexions.

Et toi ? Tu veux rentrer ! ?

D’après ce que le jeune Eliot voyait, elle n’avait pas l’air d’avoir vraiment envie de rentrer, et lui non plus d’ailleurs. Même dans le froid il préférait rester dehors que rentrer et peut-être ne plus jamais revoir la Serpentard aux si beaux yeux et longs cheveux. En son for intérieur, il ne voulait tout de même pas que cela s’éternise mais cela ne le gênait quand même pas outre mesure ce qui le rassurait dans un sens. Jeffrey prit le parti de répondre à cette remarque à l’intonation plus ou moins moqueuse et goguenarde mais les mots moururent dans sa gorge quand il croisa de nouveau le regard d’Emily. Le première année déglutit avec difficulté et dit d’un ton qui se voulait dégagé mais qui en réalité faisait quand même plutôt coincé :

Non, pas vraiment et toi ?

Qu’est-ce qui lui prenait tout d’un coup ? D’habitude il ne parlait presque pas et encore moins pour demander aux autres quelques choses mais le fait d’être séparer de sa sœur, de toute sa famille et d’être maintenant seul dans cette prestigieuse école l’avait peut-être un peu décoincé même si pour lui c’était relativement impossible car il était tombé à un tel degré d’insociabilité que Jeffrey pensait qu’il ne pourrait jamais remonter en au de l’échelle. Peut-être qu’il avait eu tort, peut-être pas. Il n’en savait rien. Le désir de parler s’empara de lui et il s’entendit dire d’une voix qui lui semblait lointaine, presque détachée de lui :

Tu as vraiment de beaux yeux.

C’était sans doute la phrase qu’il ne fallait pas prononcer. Tout du moins pas devant Emily qui semblait aussi abasourdi que lui-même. Jeffrey n’avait même pas fait exprès de dire ça, s’était sorti tout seul, sans le moindre effort. Mais ce qui l’inquiétait beaucoup c’était : comment allait-elle réagir ? Allait-elle reprendre ce ton froid et dur qu’elle semblait utiliser que quand on avait l’impression qu’elle était déstabilisée ? Allait-elle ne rien répondre et garder ce silence obstiné ? Allait-elle se lever et partir faisant regretter à Jeffrey de n’avoir pas su contrôler sa bouche ? Il n’en savait rien, une fois de plus ou plutôt : encore…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 17.11.08 19:26

Emily c'était évidemment douté que sa froideur n'était pas le goût du jeune Jeffrey qui essayait tant bien que mal de garder son sang froid et d'engager une vaine conversation avec la Serpentard... Lorsqu'elle lui avait méchamment balançé s'il pensait qu'elle était son amie, le première année avait l'air de bouilloner et avait lançé comme si c'était naturel:

"Si tu l’as compris comme tel…"

*Olala c'est qu'il recommençait à se rebeller* se dit avec amusement la jeune fille en observant son camarade à qui la timidité c'était comme envoler mais pour réapparaitre deux secondes après lorsqu'elle avait répondu froidement à la question si elle avait froid aux mains..
Jeffrey et elle était tellement différents.. mais on ne pouvait pas réellement parler d'opposé.. D'accord premièrement leur maison s'opposait, deuxièmement, lui mettait sa fierté de côté et s'excusait et la jeune Envers ne l'aurait jamais fait, il avait cet air fragile qui n'apparaissait jamais sur le visage de la Serpentard.. Mais ils étaient tout les deux associables, ils avait l'air retiré du monde qui les entourait et c'était surement ça qui empêchait Emi de rentrer et de laisser ce garçon tout seul avec sa timidité et sa gentillesse..


"C’est juste que j’ai des gants dans ma poche, et je n’en ai pas besoin."

La gentillesse du jeune Eliot avait encore frappé.. C'était trop aimable de sa part de lui proposer des gants d'une certaine matière.. la jeune Serpentard ne l'aurait jamais fait par exemple, elle n'était pas vraiment du genre généreuse, a partagé ce qu'elle avait avec les autres encore moins avec des inconnus. A la rigueur elle partageait les bonbons et les gateaux avec ses amis..
Il avait l'air extrêment géné de lui avouer ça ce qui fit sourire la jeune demoiselle intérieurement.. Non l'idée qu'il ait voulu lui prendre les mains pour les lui réchauffer ne lui avait pas vraiment effleuré l'esprit, elle avait juste été surprise par le manque de tact du garçon qui avait vraiment l'air de parler à une fille pour la première fois de sa vie, à part sa soeur ou sa mère.. Il y a toujours un début à tout de toute façon..


"T'as l'air frigorifié mais tu vas pas utiliser tes gants.. Intelligent.."

Avait simplement fait remarqué la jeune Envers qui remarquait que son camarade avait l'air de trembler.. Il faisait froid c'était vrai mais tant pis elle ne voulait pas de ses gants.. Manquerait plus que ça! La jeune fille n'avait besoin de personne!
Puis Emily lui avait demandé assez froidement s'il voulait rentrer bien qu'elle n'avait pas du tout envie de rentrer.. Bon, lui non plus n'avait pas vraiment l'air de vouloir rentrer mais elle n'avait pas eut d'autre idée que de lui demander ça pour combler les blancs dans leur conversation qui n'était pas vraiment brillante..


"Non, pas vraiment et toi ?"

Evidemment que non.. mais elle allait pas lui répondre ça comme ça.. Et puis encore une fois il avait voulu faire le gars décontracté mais été encore passé pour la jeune fille pour un gamin coincé et plus timide que lui tu meurs.. Bon bon bon il fallait qu'Emily Envers reprenne en main la situation, mais comment faire avec quelqu'un qui n'avait pas vraiment l'air de vouloir y mettre du sien ou en tout cas qui n'y arrivait pas du tout du tout..
La première année tourna la tête vers le jeune Eliot et le regarda une fois de plus dans les yeux... Et évidemment s'y perdit l'instant d'après.. la couleur vert des yeux du garçon la perturbait complètement mais ne montra absolument pas et se remit à regarder le lac tout en pensant à son petit frère qui ressemblait terriblement au Serdaigle autant physiquement que mentalement.. Quoi que Kilian avait quand même un tempérament beaucoup plus trempé que le premier année qui donné l'impression de pas savoir parler:


"T'en naa pas marreuuh d'être mézante?" lui avait demandé son adorable petit frère après qu'il l'ai énervé en lui jetant de la boue sur sa nouvelle tunique.. il avait a l'époque 6 ans et ne comprenait pas vraiment sa jolie soeur passait son temps à hurler sur tout lmonde.. C'était les années où elle était encore plus insupportable et adorait montrer qu'elle savait crier très très fort pour aucune raison.

"Pffff" avait elle dit avant de s'enfermer dans sa chambre.. Elle devait être d'âgé de 8 ou 9 ans et elle était déja extrêment capricieuse.. Emily adorait que tous les regards soit porté sur elle mais elle ne supportait pas les moqueries.. Et elle ne pleurait jamais contrairement à Kilian qui était extrêment fragile et ne supportait pas qu'on lui hurle dessus, il était petit et ne comprenait évidemment pas pourquoi celle qu'il considérait comme son modèle passait son temps à crier, à le repousser.. Puis avec le temps elle c'était calmé avec lui et elle s'occupait de lui comme son propre fils même si elle ne savait pas vraiment ce que ça pourrait représenter.. Elle lui lisait des histoires, le défendait dès qu'il se faisait embêté, le grondait quand il avait fait une bétise, l'habillait pour les occasions, lui faisait des jeux, le dessinait etc.. Il était son Kilian..

"Tu as vraiment de beaux yeux."

Une voix lointaine.. Un regard vert. Et Emily Envers faillit tomber à la renverse une fois de plus. Que se passait-il? Qu'était il arrivé au Serdaigle qui lui parlait avec tant de gène deux minutes apparement.. Toutes les idées à le comparer à son frère c'était envolé d'un seul coup.. Juste à cause de se compliment qui procura une sensation bizare à l'intérieur de la première année.. Et c'était la première fois mais non! Elle ne montrerait pas cette faiblesse.. Et allait évidemment une fois de plus devoir blaisser et rabaisser Jeffrey qui avait juste dit ce qu'il pensait mais Emily était quelque peu déçu.. Il lui rappelait maintenant tout le monde, tous ses garçons qui ne parlaient à la jeune Serpentard juste pour ses beaux yeux... Non elle ne voulait pas de compliment de sa part elle voulait juste une conversation:

*NORMAL*se hurla-t-elle dans sa tête comme pour retenir cette envie de hurler... Vite vite vite il falalit absolument qu'elle trouve quelque chose à rétorquer.. Elle n'avait quand même pas sincèrement lui dire qu'il avait de beaux yeux aussi, ou juste lui dire merci mais elle n'allait quand même pas fuir et rentrer dans sa salle commune en courant.. Mais que faire alors?

"Mouai sans plus.." avait elle lançé d'une voix nonchalante.. Ce qui était vrai d'ailleurs, même si on avait l'impression qu'elle avait extrêmement confiance en elle, il suffisait pour qu'on lui fasse un compliment pour qu'elle se remette en question et se demande ce qu'on lui trouvait.. Elle était rousse et savait que les roux n'étaient pas vraiment bien vu mais comme elle c'était toujours défendu et ne se laissait pas faire on avait jamais fait une seule fois une réflexion sur ses cheveux que sa mère et son père trouvaient magnfiique.. Quand à ses yeux, il est vrai qu'ils étaient rare mais c'était les même que sa mère.. Cette hypocrite. Oh elle l'aimait quand même, mais c'était à cause d'elle qu'Emily était capricieux, imbue d'elle même, et n'avait quasiment pas d'ami, car elle avait toujours apprit à être associable, belle, et plus âgée qu'elle ne l'était vraiment.

"Ils sont pas mal non plus." avait fait remarqué la jeune Envers au Serdaigle qui devait pas non plus s'attendre à ça.. Emily non plus se surprit de dire une chose pareil. Olala elle était complètement perdue.. Fallait qu'elle se resaisisse mais que faire? Crier? Le pousser? Fuir? Ou tout simplement se taire...

(Hj: désolé pour le retard et pour le manque d'inspiration :s )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 18.11.08 21:55

Qu’avait-il dit ? Jeffrey était donc fou, ce n’était pas possible autrement. Pourquoi avait-il dit cela, et puis sur un ton naturel, le Serdaigle aurait pu tout aussi bien demander l’heure à Emily que le ton n’aurait absolument pas changé. Du moins le croyait-il en ce moment. Cela le ramena à une certaine époque de son enfance. Il vivait à Londres et sortait de temps en temps pendant les vacances avec sa sœur au Chemin de Traverse. Il avait environ neuf ans et ses pouvoirs de sorcier étaient donc en plein développement quand une jeune fille, d’environ un ou deux ans de plus que lui le dépassa alors qu’il était seul dans la librairie Fleury et Bott. Elle était jolie mais pas trop quand même, quand elle lui demanda où se trouvait les manuels scolaires, Jeffrey ne put s’empêcher de penser qu’elle était stupide, c’était le ton sur lequel elle lui avait parlé et tout bas et presque sans le faire exprès il marmonna : « Stupide ». Malheureusement pour lui, la jeune sorcière avait de bonnes oreilles et l’entendit. Si Jenny n’avait pas été dans les parages à ce moment là, il y aurait certainement eu une bagarre. Tout ça pour dire que les mots lui échappaient quelques fois.

Mouais sans plus

Emily Envers semblait presque être modeste mais Jeffrey sourit intérieurement, elle avait beau être ce qu’elle était, décidément elle ne pourrait jamais faire preuve de modestie mais avec une phrase pareille, tout simplement parce que sa voix contrastait avec les mots qu’elle prononçait. C’était comme si elle ne pensait pas vraiment ce qu’elle disait. Jeffrey qui commençait sérieusement à se décoincer ne put s’empêcher de dire avec une voix légèrement moqueuse et teintée d’ironie :

Modeste en plus.

Il avait parlé bas et haut en même temps ce qui rendait un résultat audible mais comme si le jeune garçon aurait voulu que l’on entende pas sa réplique. Etrange non ? Mais ce qu’allait dire Emily allait faire que Jeffrey ne sache plus quoi dire, plus où se mettre bien qu’il ait horreur de cette expression qui pourtant décrivait bien la situation dans laquelle il s’était mise, tout ça pour s’excuser auprès d’une fille qu’il avait bousculé et qui n’en avait apparemment strictement rien à faire qu’un garçon, de Serdaigle, qu’elle ne connaissait pas vienne s’excuser auprès d’elle. Et voilà dans quel pétrin, il s’était fourré. Cela ne lui ressemblait pas, mais alors pas du tout pour ne pas dire aucunement. Bizarrement, Jeffrey prit conscience que la réalité et l’instant présent, que même la situation qu’il était en train de vivre était tout bonnement : comique et voilà qu’à présent, Jeffrey se tordait de rire intérieurement, faisant tout pour que cela ne se voit pas et il serrait tellement les lèvres que cela lui donnait encore plus envie de rire. Décidément, il était vraiment étrange comme garçon.

Ils sont pas mal non plus.

Cela stoppa le rire de Jeffrey avant qu’il ne reprenne le dessus puis il recommença. C’était donc impossible à arrêter ! Mais aussi là la situation avait changé, Emily venait d’ouvrir la bouche pour débiter une phrase que son interlocuteur ne comprenait même pas. Parlait-elle de ses yeux à elle ou de ses yeux à lui ? Jeffrey n’avait strictement aucune idée sur la question. N’en pouvant plus, il éclata de rire, en espérant qu’Emily ne pense pas que c’était d’elle qu’il se moquait, après tout elle était bien capable de croire une chose pareille bien que cela fut entièrement faux. Les pensées de Jeffrey se bousculaient dans sa tête. Lui dire ? Ne pas lui dire ? Faire comme si de rien n’était ? Avouer qu’il était tombé amoureux de cette fille alors qu’il ne se connaissait même pas ? Non, la dernière solution, il ne l’avouerais jamais à voix haute ni même à son journal intime qu’il ne tenait pas.

En fait, je peux paraître idiot mais tu parles de tes yeux ou des miens ?

Tout ça dans un fou rire parfaitement incontrôlé qui rendait sa phrase quelque peu inaudible et très difficile à comprendre, ce qui bien sûr ne devrait pas aidé la jeune Serpentard pour comprendre vraiment ce que Jeffrey Eliot avait bien pu dire. Non, cela ne devrait pas l’aider pour un sous.

HJ : j'ai essayé d'en faire beaucoup mais pas trop d'inspiration aujourd'hui

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 22.11.08 20:52

Ce qui allait se passer aller surement dépasser le jeune Eliot de très haut d'ailleurs. Emily c'était malgré elle remise en question et avait donc avoué franchement à Jeffrey sur un "Mouai sans plus" qui pour elle signifiait que le compliment du Serdaigle n'était absolument pas justifier. La réplique qu'aller lancer le premier année allait être celle qui allait donc surprendre le plus la jeune Serpentard, encore plus que le compliment.. L'air ironique et moqueur du garçon n'envisageait rien de bon pour la jeune Envers et en effet elle ne se trompa pas :

"Modeste en plus."


Emi cru que son coeur venait de s'arrêter de battre. Mais pour qui cet idiot croyait-il se prendre? Il venait d'insinuer qu'elle n'était pas un brin modeste et qu'elle c'était moqué de lui avec sa phrase.. Alors que pour la première fois de sa vie la jeune fille avait mis sa fierté de côté juste pour les beaux yeux de son camarade et regretta tout de suite de s'être laissé prise au jeu de l'amitié et donc du garçon..
Elle ne savait pas comment réagir.. La jeune Envers n'avait qu'une seule envie: pousser ce garnement dans le lac, c'était tout ce qu'il méritait.


*De tomber dans l'eau glacée* pensa violemment la Serpentard en fusillant le garçon du regard, oui si on aurait pu tuer avec un simple regard le jeune Eliot serait déja mort et enterré...
Le pire ce fut quand elle remarqua qu'il allait rire et qu'il éclata d'un rire cristallin.. Dans une autre situation Emily aurait surement eut envie de rire mais là elle avait juste envie de tordre le coup à cet irrespectueux personnage qui était assit à sa droite:


*Retiens toi Emi.. retiens toi* s'hurla-t-elle mentalement pour se calmer mais elle n'y arrivait encore moins.. Le pire c'est qu'elle venait de complimenter son comparse pour la beauté de ses yeux mais le plus ridicule ne tarda pas à arriver. La jeune fille s'attendit à un remerciement mais cet idiot ria encore plus qu'avant.. Et tout en riant il lui demanda:

"En fait, je peux paraître idiot mais tu parles de tes yeux ou des miens?"

Pour Emily Envers se fut ce qu'on apelle la cerise sur le gâteau... Elle serra les poings, ferma les yeux quelques minutes et se retint vraiment de se lever pour pousser le garçon dans le lac.. Comment avait elle put trouver cet idiot charmant et penser une seconde qu'elle ressentait quelque chose pour ce premier année alors qu'ils se parlaient à peine depuis une petite demie heure..

"En effet tu es un idiot!
Tu te prends pour qui pour insinuer que je ne suis pas modeste?
ET BIEN SUR QUE JE PARLAIS DES TIENS!"
sa remarque cassante monta en puissance et elle finit par hurler dans le silence du parc.. elle avait craqué, c'était plus fort qu'elle, elle n'avait pas pu laisser qu'on se moque d'elle même si ce n'était pas vraiment voulu. Encore un point en commun avec son meilleur ami.. Quand elle se disputait avec lui c'était toujours elle la plus violente, la plus cassante, la plus blessante mais lui ne disait souvent rien, il s'effacait sinon ils auraient du dire au revoir à leur amitié:

"J'EN PEUX PLUS DE DEVOIR TE PROTEGER!" lui avait elle hurlé comme ça un beau jour où elle l'avait défendu devant des gars plus âgés qu'eux.. Elle avait craqué et Franck ne l'avait presque jamais vu autant en colère.. Il c'était tu et était partit chez lui puis le lendemain il était revenu sonner à la porte de son amie et elle l'avait prit gentillement dans ses bras; c'était sa manière de s'excuser, rarement des gestes, jamais de paroles..

Mais là c'était tellement différent, elle ne connaissait même pas le jeune Eliot, il était de Serdaigle, elle de Serpentard, vraiment rien les rattaché à part le fait qu'ils étaient tout deux nouveaux dans cette école mais au moments présent elle ne savait absolument quoi faire? Continuer à hurler sur le garçon? Se taire? Partir... Et elle prit la décision de choisir la troisième option.. Non Emily Envers ne fuyait pas mais étrangement elle ne voulait pas s'énerver encore plus sur le garçon pour le blesser et ruinait vraiment toutes les chances pour se connaitre un peu plus, elle avait juste besoin de marcher, de remettre un peu [beaucoup] ses idées en place...
Elle se leva donc assez rapidement et se retourna sur le point de partir sans même regarder son camarade mais elle fut interrompu dans son élan par...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 23.11.08 16:07

En effet tu es un idiot ! Tu te prends pour qui pour insinuer que je ne suis pas modeste ? ET BIEN SUR QUE JE PARLAIS DES TIENS !

Peut-être que Jeffrey n’aurait pas du arborer cet air narquois, mais aussi il n’avait jamais vraiment eu l’occasion de se moquer des gens et sa faiblesse quelques minutes auparavant fut de profiter comme un lâche de cet avantage. Maintenant qu’il y réfléchissait son acte avait été plus que stupide. Et puis, la phrase d’Emily ne semblait pas vraiment tournée pour que l’on comprenne qu’elle parlait des yeux de Jeffrey et non des siens. Là-dessus c’était de la faute de la jeune fille, mais la remarque de Jeffrey : « modeste en plus », ne se voulait aucunement méchante, peut-être juste un peu moqueuse mais il ne voulait pas la blesser. Apparemment c’était plutôt raté.

Tu n’as pas compris.

Peut-être que la Serpentard avait raison et que Jeffrey Eliot était vraiment idiot, stupide, bête même si il avait été envoyé à Serdaigle. Ou peut-être tout simplement qu’il manquait de tact car en plus il n’avait pour ainsi dire presque jamais parlé à une fille de sa vie, enfin alors qu’ils ne sont que deux. Il faut bien un début à tout mais en général on le préfère sympathique pas parfait mais quand même assez réussi, et bien là, c’était plutôt tout le contraire de tout ce que Jeffrey aurait pu espérer comme début. Sans prévenir, sans même une phrase, sans même un sanglot – mais pourquoi ? – Emily Envers se leva d’un bond, tourna les talons sans même accorder un regard à son camarade qui était toujours assis derrière elle.

Jeffrey ne ressentait presque jamais de la colère, et bien maintenant aussi. Il n’en voulait pas à Emily d’être fâchée contre lui, il n’en voulait pas non plus à tous les gens – qui se résumait à une dizaine de personnes – qui les regardaient d’un air étrange en hochant la tête en signe de désapprobation. Il n’en voulait à personne, parce qu’il savait que tout était de sa faute. Peut-être qu’il allait regretter son geste par la suite mais le jeune Eliot retint doucement Emily par le bras, cette dernière pivota. Jeffrey profita de son avantage pour la regarder droit dans les yeux. Son regard vert enveloppant celui de la Serpentard. Qu’est-ce que Jeffrey allait pouvoir dire ? La meilleure solution aurait sans doute été de se taire ou bien de laisser la jeune fille partir. Il ne voulait faire aucune des deux solutions mais il ne voulait pas non plus retenir Emily.

Au moment où Jeffrey aurait du ouvrir la bouche, son instinct lui dicta de ne rien faire. Tout aussi doucement que lorsqu’il l’avait pris, Jeffrey relâcha le bras d’Emily. Il ne parla pas non plus mais resta droit à regarder la jeune fille dans les yeux. Ceux du garçon ne cillaient pas, ils se contentaient de transmettre sagement toutes les données qu’ils percevaient au cerveau et aussi à en envoyer quelques unes. On entendait le bruit de l’eau calme et noire du lac de l’école. Il y avait aussi le bruissement du vent dans les feuilles des arbres. Tout cela était magnifique, et d’autant plus beau que Jeffrey pouvait contempler les yeux bleu-vert de la jolie rousse en face de lui. N’en pouvant plus de ce silence qu’il gardait depuis quelques minutes déjà, il dit comme dans un murmure destiné seulement à la Serpentard :


Les tiens ne sont pas beaux… ils sont magnifiques.

Si Emily s’arrêterait à la première partie de la phrase de Jeffrey, elle le prendrait sûrement pour imbécile fini et plus rien ne pourrait y remédier mais si elle écoutait attentivement, peut-être que même sous sa carapace froide et faite de pierre Emily pourrait être sensible au compliment que lui avait décerné Jeffrey. Les sentiments du garçon étaient le plus souvent enfouis vingt lieues sous terre et c’étaient très rare qu’ils refassent surface comme ça, sans prévenir mais cela arrivait des fois mais heureusement pour le jeune Eliot, ce n’était quand même pas tous les jours. Sinon il aurait légèrement quelques soucis. Encore une fois Jeffrey était à court de mots, alors c’est pour ça que d’une voix pas très sûre il dit :

Tout comme le bruit des arbres, de l’eau est magnifique.

Il n’espérait pas la charmer comme cela d’ailleurs ce n’est pas aussi simple que ça et ça justement Jeffrey le savait. Une des rares choses qu’il avait compris chez la jeune fille. Non, en fait il avait juste voulu être sincère, peut-être que cela allait la toucher, peut-être que non. Dans le deuxième cas, Jeffrey savait qu’il l’aurait alors bien mérité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 23.11.08 22:27

Juste avant qu'elle ne se lève rapidement le garçon qui venait de recevoir un coup de froid glacé après la remarque de la jeune fille lui dit doucement:

"Tu n’as pas compris!"

Et en plus il l'a prenait pour une idiote! Elle aura tout vu.. Emily aurait voulu se taire hélas sa langue de vipère ne put s'empêcher de se déméler et sa bouche s'ouvrit pour laisser un sarcasme:

"C'est toi l'idiot pas moi!
" puis elle c'était levé énergiquement en priant pour que le jeune Eliot ne l'a retint pas.. Enfin non, au fond d'elle même elle èspérait qu'il l'a rattrape, qu'il continue de s'excuser, non pas qu'elle voulait à tout prix se sentir supérieur mais c'était comme ça..

*Ne tente rien Jeffrey* espéra si fort la jeune Envers qu'on aurait presque cru qu'elle avait parler à voix haute, mais au moment où elle pensa cela elle sentit une main se refermait doucement sur son bras, pour la stopper, ni violemment, ni innocemment, juste calmement... C'était évidemment le jeune Eliot qui au grand désespoir de la jeune fille l'avait retenu et la fixait maintenant vraiment étrangement et destabilisa complètement la Serpentard qui avait sentit tout son corps se raidire au contact de la peau du garçon contre son bras.. Cette rencontre allait vraiment de surprise en surprise auxquelles Emi n'auraient jamais songé. Et evidemment avant qu'elle ne puisse hurler quoi que ce soit comme "laches moi triple buse!" le premier année relacha son bras et la regardait comme si maintenant c'était à elle de choisir: soit elle restait, soit elle partait.

*Dur dilemne* se dit-elle complétement absorbée par le regard vert de son camarade, la douce brise lui caressant ses cheveux roux et son visage, la beauté du lac et du parc qui les entourait... Et à cause ou grâce à tout cela elle n'avait aucunement envie de briser ce moment qui était presque magique... Le plus improbable venait à venir.. Et ce fut la minute d'après lorsque Jeffrey lui murmura d'une voix si douce et attirante même s'il ne l'avait surement pas fait exprés:

"Les tiens ne sont pas beaux… ils sont magnifiques."

Si elle c'était attardé sur le début de la phrase elle aurait hurlé, aurait arraché les cheveux de ce garçon si étrange mais la deuxiéme partie de la phrase la calma tout de suite.. Ce Serdaigle avait vraiment la capacité de la rendre folle et de la calmer la seconde d'après et cela seul son frère et à la limite son meilleur ami en était capable. Et son père évidemment :

"Va ranger ta chambre ingrate!" lui avait un jour hurlé son père après qu'elle ai été capricieuse et hautaine comme à chaque fois mais cette fois là son géniteur ne l'avait pas supporté et même sa mère ne l'avait jamais vu comme ça ni parlait de cette manière puisque d'habitude il était en quelque sort le médiateur, le seul capable de calmer et faire la moral à sa peste de fille mais là c'en était trop et pour la première fois de sa vie la jeune rousse n'avait rien dit, elle c'était contenté de baisser la tête et de monter ranger sa chambre et puis après ce jour là elle n'avait presque plus contredit son père mais se décharnait sur sa mère qui continuait à la modeler comme une petite poupée, une petite star qu'elle n'avait jamais eut envie d'être même si ça fait rêver les robes, les paillettes, le maquillage, mais à 10/11 ans on préfére courir avec ses amis, faire des bétises, des blagues et pas se prendre la tête avec des choses d'adultes..

Bref.. il fallait bien qu'elle réponde au jeune Eliot qui continuait de la regarder tout aussi étrangement, son regard était fixe, ni provocateur, juste calme, il attendait la réaction d'Emily et pour une des premières fois le mot qu'elle détestait prononcé sortit enfin de la bouche de la jolie rousse:

"Merci!" non elle ne rougissait pas, elle ne bougeait pas la tête, Emi était resté droite devant Jeffrey et ne montrait absolument pas son malaise ni l'envie de danser et de hurler de joie, non c'était juste un merci banal, calme, presque automatique qui était sortit de la bouche de la jeune fille. Elle pensait que le garçon en avait finit avec ses compliments mais non il lui dit soudainement, tout aussi naturellement:

"Tout comme le bruit des arbres, de l’eau est magnifique."


La jolie Serpentard fit de gros yeux tout ronds! Elle n'avait pas rêvé, il venait bien de comparé sa beauté à celle du parc et du lac si sombre mais à la fois si émouvant et si attirant.. C'en était trop pour la première année.. Que pouvait elle donc répliquer à ça "oh toi tes yeux sont aussi vert que l'herbe?" ou une autre sottise du genre ? Non ce n'était pas le rayon de la jeune Envers mais plutôt du Serdaigle et elle décida de lui laisser avec joie.. Elle c'était plutôt le côté cassant, dur, froid, qui ramenait à la réalité et qui ne dévoila pas ses sentiments mais là c'était différent, elle avait presque envie de prendre la main du garçon et d'aller marcher avec lui, ou encore de lui caresser les cheveux affectueusement comme elle le faisait avec son petit frère..

"Viens on va marcher!" ce n'était pas une proposition, presque un ordre mais elle avait utilisé une voix assez calme et presque douce ce qui surprendrait surement le jeune Eliot... Emily se mit donc à marcher et s'arrêta se tourna une dernière fois vers le lac et donc vers le Serdaigle et attendit de voir s'il allait la suivre ou s'il allait rester là assit à observer le lac.. Quand à la première année elle avait envie de continuer à "discuter" en marchant, non seulement car il commençait vraiment à faire froid et que rester assit n'était pas la meilleure solution mais aussi car elle avait envie de découvrir un peu plus le parc qui s'offrait à eux..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 26.11.08 15:57

Merci !

Emily n’oscilla pas, ne rougit pas. Cela arrangeait Jeffrey, il ne voulait pas que celle-ci devienne comme les autres jeunes filles qui souvent devenaient l’espace d’un instant vraiment stupide. Et en général cela dissuadait les garçons comme Jeffrey d’adresser tout autre compliment. Encore une fois je dis cela dans une généralité. Jeffrey alors voulut dire quelque chose d’autre. Peut-être pour vraiment faire passer le message comme quoi il était amoureux de cette jolie rousse.

Tout comme le bruit des arbres, de l’eau est magnifique.

En y réfléchissant bien cela faisait bizarre de sortir une phrase pareille à une fille qu’il ne connaissait que depuis environ une quarantaine de minutes. Cela faisait presque « précieux », ce langage que les aristocrates de la Renaissance employaient à tort et travers. Cela faisait presque comique, d’ailleurs l’expression d’Emily le laissait clairement deviner. Elle eut l’air un instant déstabilisée mais se ressaisit aussitôt, enfin ce fut l’effet que cela eut sur le jeune Eliot mais il ne s’en soucia pas outre mesure.

Viens on va marcher !

Cela surprit Jeffrey autant qu’Emily quand il avait rétorqué, on l’a vu, quelques lignes plutôt. Mais à la différence de la Serpentard il ne chercha pas à masquer son étonnement, cela paraissait étrange pour lui qui avait l’habitude de toujours cacher ses sentiments aux autres personnes, même à sa sœur. Le ton doux et calme de la jeune fille fit qu’augmenter un peu plus l’étonnement de Jeffrey. Elle semblait avoir froid, marcher était donc la meilleure des solutions dans ce cas-ci et ils pourraient aussi découvrir un peu plus la parc de Poudlard. Jeffrey accepta certes, mais sans un mot, il se contenta d’adresser un petit sourire à Emily, comme pour la remercier d’avoir eu la présence d’esprit de proposer cela car sans elle, les deux élèves seraient encore sûrement assis par terre en train de se geler les mains et les fesses. Surtout que l’herbe était mouillée d’autant plus qu’ils étaient près du lac bien que ce dernier soit tout de même bien calme.

Il la suivit, ils marchaient côte à côte. Le bruit de leurs pas était étouffé par la pelouse du parc. Il faisait froid. Le silence était presque complet. On entendait plus que le bruit du vent dans les feuilles des arbres. Il n’était pas très tard mais on sentait que le jour se préparait à décliner d’un moment à l’autre. D’ailleurs la lumière trahissait cela. L’air était légèrement humide. Cela rappela à Jeffrey des vacances qu’il avait eu avec son père quelques années auparavant. Ils étaient sur la côte ouest de l’Australie. Il avait eu un magnifique coucher de soleil et le ciel avait été alors rempli de nuages aux teintes rouges. On aurait dit une mer d’encre rouge. Aujourd’hui c’était différent sur le point qu’aucun nuage obscurcissait le ciel. Au contraire celui-ci était clair et dégagé et d’un bleu très pâle.

Le silence qui était avant si magnifique, presque réconfortant pour Jeffrey se fit soudainement pesant, à tel point que Jeffrey avait l’impression de transplaner. Evidemment il n’avait pas son permis mais il avait déjà vécu cet expérience grâce au transplanage d’escorte et grâce à sa sœur. Cette sensation ne lui avait pas du tout plu. Elle l’étouffait, comme le silence environnant. Pour la première fois de sa vie il eut vraiment besoin de parler. Il le fallait ou il allait mourir à cause d’un mutisme absolu.


Je me suis toujours demandé comment Poudlard pouvait être invisible juste aux Moldus. Il existe un sortilège certes mais comment il peut reconnaître qui est sorcier et qui ne l’est pas ?

Pour un Serdaigle c’était une question banale. Pour quelqu’un d’une autre maison cela devrait peut-être même demander une grosse réflexion car cela peut paraître évident mais on sait rarement l’expliquer. Jeffrey espérait qu’Emily n’allait pas le fuir à cause de son manque apparent de tact. Parler de choses telles quand on est amoureux de la personne à côté ou en face de vous ne facilite pas forcément une relation, même amicale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 29.11.08 0:08

Après les compliments qu'Emily avait reçu et le fait qu'elle remercia le garçon qui l'avait complimenté avait légérement déstabilisé la jeune Envers, bien sur pas au point de crier de joie, de sentir heureuse d'être avec ce premier année, elle était juste de plus en plus à l'aise mais ne le montra pas car selon elle ce n'était pas nécessaire.
Par la suite elle avait "proposé" au jeune Eliot de marcher, en effet proposer n'était pas vraiment le mot aproprié car la jeune fille n'avait pas vraiment laissé le choix à son camarade, ou plutôt il aurait pu partir mais au lieu de ça il se leva à son tour et sans un mot, juste à l'aide d'un sourire fort craquant et charmant il suivit la Serpentard et ce fut ainsi qu'ils se mirent à marcher côté à côté sans parler..


*Ouf* se surprit à penser la jeune Emi qui craignait que le Serdaigle préfére rentrer puisqu'il commençait à faire sérieusement froid, au lieu de ça il avait l'air de trouver l'idée de la jeune première année fort intelligente car ils auraient très bien pu "mourir" de froid tous les deux en restant assit dans l'herbe humide près d'un lac glaçé..
Le parc était vraiment silencieux, les derniers élèves commençaient à rentrer, non pas qu'il faisait nuit mais plutôt qu'ils avaient sans doute mieux à faire que de se promener comme ça dans se parc tout l'aprés midi, qu'ils devaient peut être aller se préparer avant d'aller manger, se doucher, ou travailler qui sait.. Emily s'en préoccupait guére d'ailleurs, elle préférait que le parc soit vide comme cela, que le soleil commencant à se coucher calmement dans des magnifiques couleurs et que ses rayons reflettaient dans le magnifique lac de Poudlard:

*Quel paysage magnique!* se dit Emily qui n'avait pas envie de faire cette remarque à voix haute, non pas que ça la génait mais plutôt que le silence qui c'était installé était plutôt confortable et convenait très bien à la jeune fille qui ne désirait pas le briser en premier.. C'était comme magique. Non ils ne se tenaient pas là main. Ils ne se regardaient pas vraiment, ou de temps en temps la Vert et Argent se surprenait à observait discrétement son camarade qui marchait silencieusement à ses côtés.

Le silence qui était cinq minutes auparavent plutôt confortable commença à devenir génant, froid, comme s'ils étaient redevenus deux inconnus l'un pour l'autre, comme s'ils s'étaient retrouvés à marcher côté à côté par hasard.. Au grand étonnement et en même temps joie d'Emily se fut Jeffrey qui décida de rompre ce silence avec une remarque typiquement Serdaigle:


"Je me suis toujours demandé comment Poudlard pouvait être invisible juste aux Moldus. Il existe un sortilège certes mais comment il peut reconnaître qui est sorcier et qui ne l’est pas ?"

Ce n'était pas vraiment le genre de question auxquelles la jeune Envers s'attendait.. Mais cela lui faisait repenser à son petit frère ou à son père, qui étaient plus ou moins les même, tous les deux ils étaient curieux, intelligent, surtout le géniteur évidemment qui faisait toujours des remarques intelligentes et pertinentes sur tout.
Emily n'était pas bête mais se faisait ce genre de réflexion dans la tête jamais vraiment à voix haute car ce n'était pas le genre de discution qu'elle avait envie d'avoir avec ses amis ou même son petit frère, à la rigueur son père puisque des fois ils passaient des après midi à parler de tout et de rien, des arbres, des fleurs, des gens mais évidemment jamais de magie puisqu'Emily n'avait jamais entendu parlé de sorcier auparavent alors la question du jeune garçon paru évidente après réflexion mais la jeune fille avait beau essayer de se souvenir si elle avait lu ou entendu la réponse quelque part mais rien de bien préçis lui vint en tête.. Il fallait bien qu'elle trouve quelque chose pourtant..


*Creuses toi la tête Emi* se motiva intérieurement la Serpentard. Elle ne voulait pas passer pour une première année sans cerveau qui s'interessait à rien et qui était juste à Poudlard pour faire la misère et se moquer des autres.. :

"Il y a toujours eut des moldus et des sorciers non? Et pour ce qui est de reconnaitre qui est sorcier ou pas.. Ta question n'est pas très claire. Tu parles du sortilége de Poudlard ou du sortilége d'invisibilité en général?"

La jeune Envers se surprit elle même de sa réponse.. C'était la première fois qu'elle adressait une phrase aussi longue au garçon qui marchait à côté d'elle. Emily avait parlé d'une voix sure d'elle, sans timidité, sans géne sur le fait qu'elle n'avait pas très bien la question du Serdaigle qui était quand même ambigue.. C'était comme cette histoire de..

"Et le Choixpeau.. Cela n'est il dont pas étrange qu'il sache quelle maison nous correspondait le mieux?"

Et hop une deuxiéme question. C'était comme si la bouche de la jeune fille s'ouvrait avec automatisme et que les mots sortaient sans qu'Emi le veuille.. Mais c'était pas plus mal au moins il y avait un semblant de conversation.
En effet le sujet du Choixpeau avait toujours attiré la curiosité de la première année depuis qu'elle avait assisté à la réunion de répartition, elle avait feuilleté dans quelques manuel d'histoire de Poudlard mais voulait quand même approfondir ses recherches.


*Avec Jeffrey peut être..* se mit elle à révasser l'espace d'une seconde avant de revenir tout de suite sur terre et de continuer à marcher dans l'herbe mouillée et à travers les arbres silencieux...

(Hj: pardon du retard et je ne sais pas quand tu répondras mais je pars à Londres lundi matin jusqu'a vendredi soir donc je m'excuse d'avance pour le long retard..)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 05.12.08 19:35

Jeffrey espérait de tout son cœur que sa réflexion n’allait pas gêner Emily. D’ailleurs pourquoi cela la gênerait-elle ? Le jeune Eliot avait juste l’impression que plus il parlait plus il s’enfonçait, s’enlisait dans une sorte de sable mouvant. Il n’avait jamais vraiment su parler d’une manière fluide et agréable. Il n’était pas le genre de personne qui pouvait s’incruster dans une conversation, même si il connaissait les personnes cela le mettait mal à l’aise et donc il se retirait. Même quand on lui demandait son avis, il attendait un moment d’inadvertance de la personne pour pouvoir s’éclipser discrètement en espérant ne pas se faire remarquer.

Il y a toujours eu des moldus et des sorciers non ? Et pour ce qui est de reconnaître qui est sorcier ou pas… Ta question n'est pas très claire. Tu parles du sortilège de Poudlard ou du sortilège d'invisibilité en général ?

Non, elle avait raison, Jeffrey n’avait sûrement pas été très clair, peut-être même ne l’avait-il pas voulu, peut-être pour la tester. Non, il ne souhaitait pas mettre à l’épreuve Emily parce qu’il l’aimait et rien d’autre et en effet sa question pouvait être tout sauf claire. Ce n’était pas dans la nature de Jeffrey de parler clairement, enfin si mais le sens était toujours un peu difficile. Un jour, sa sœur lui avait dit en riant : « Tu parles vraiment par énigmes !». Cette phrase n’avait pas plu à son frère car ce dernier détestait se montrer ambigu, énigmatique, mystérieux. Certes, il trouvait presque toujours les réponses à des problèmes difficiles posés mais il détestait en poser lui-même. Pour lui, parler revenait à se faire comprendre de son interlocuteur ou de son interlocutrice, ici en l’occurrence, la Serpentard. Réfléchissant rapidement à ce qu’il allait pouvoir dire, il perçut tout de même la voix d’Emily qui lui parvenait à travers tout ce fatras de pensées qui s’entrechoquaient bruyamment dans sa tête.

"Et le Choixpeau... Cela n'est-il donc pas étrange qu'il sache quelle maison nous correspondait le mieux ?"

Cette question, elle était claire et clairement posée mais pour répondre, cela devrait donner du fil à retordre à Jeffrey. Et un fil extrêmement dur. Apparemment, en ce qu’on en voyait, si Emily n’aurait pas eu cet horrible caractère, mais plus tard Jeffrey la défendrait en disant : c’est ce qui fait son charme, bref en dépit de son caractère Emily aurait pu sans doute faire une bonne Serdaigle. Intéressante et intéressée. L’incroyable cerveau du jeune Eliot se mit aussitôt en route, presque satisfait de pouvoir s’intéresser à un tel problème.

Dumbledore a dit il y a longtemps que se sont nos choix qui décident principalement de notre maison pour les sept années à suivre mais je pense que les fondateurs ont usé le jour où ils sont ensorcelés ce vieux chapeau qui appartenait à Gryffondor d’une très grande et puissante magie car le Choixpeau est doté d’une capacité de réflexion extraordinaire. J’ai appris récemment que pendant l’année il compose la chanson pour la Répartition de l’année suivante et on dit qu’il n’a jamais chanté la même deux fois. C’est fabuleux n’est-ce pas ?

Il se surprit lui-même à parler aussi, aussi… Non, il n’y a pas beaucoup de mots à dire pour décrire ce « discours ». C’était de loin la plus longue phrase qu’il n’avait jamais adressée à quelqu’un, à un élève de Poudlard. Mais aujourd’hui ce n’était pas pareil ou plutôt c’était totalement, radicalement différent. Il était en présence d’une fille, qu’il aimait, il la connaissait à cause d’un malheureux incident mais avec le recul, cette bousculade involontaire n’était plus si malheureuse, et depuis environ une heure, une heure qui avait plus été comblée par des silences que par de vrais dialogues qu’auraient pus s’adresser deux jeunes élèves de première année à l’école de sorcellerie Poudlard. La plus prestigieuse. Voyant qu’Emily ne répondait pas tout de suite, il sortit un gant de sa poche, mais lui-même ne savait pas pourquoi car il n’avait nullement froid aux mains.

Jeffrey s’aperçut qu’ils étaient plus trop loin du château. Un instant le jeune Serdaigle craignit qu’Emily décide de rentrer, parce qu’elle avait froid car la température venait encore de baisser de quelques degrés mais il ne montra rien de ce sentiment. Il espérait sagement et silencieusement que lui et la Serpentard pourrait à nouveau se retrouver, qu’aujourd’hui ne soit pas que le jour d’une amitié passagère, qui s’effacerait à peine qu’ils se seraient quittés. Toutes les questions qu’ils se posaient tous les deux pourraient toujours faire l’objet d’une recherche à la bibliothèque, il y passait la majorité de son temps libre, dans la pénombre d’un rayon qui était délaissé par la plupart de ses camarades. Il se promit de faire cette proposition à Emily, espérant de tout son cœur qu’elle accepte et ne le laisse pas là, planté comme un idiot dans le parc car cela rouvrirait une blessure profonde en Jeffrey, le fait de n’être jamais aimé des autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 06.12.08 20:21

La jeune fille avait parlé avec détermination et sincérité. Tout d'abord elle n'avait pas vraiment comprit la phrase de son camarade qui marchait à ses côtés. Et pour finir elle avait parlé du Choixpeau, Emily était assez intelligente mais n'était pas le genre de personne, comme les Serdaigle par exemple à le montrer à tout le monde, à être curieux à propos de tout, à s'interesser à tout ce qui l'entourait.. Non Emi était plutôt du genre à utiliser le moins possible ça salive même si c'était pour dire des choses intelligente et interessante, et cet après midi là elle ne c'était pourtant pas géné..

*Manquerait plus que je réagisse comme un Serdaigle moi!*

Heureusement son sale caractére, son comportement hautain et de peste la déterminé bien comme étant un élément de la maison de Serpentard. En posant cette question elle voulait en quelque sorte tester les connaissances du jeune garçon dont elle ne doutait pourtant pas, c'était ridicule mais la jeune Envers avait toujours aimé tester les gens qu'elle fréquentait, franchir les limites etc... D'un autre côté elle ne voulait pas s'avouer qu'elle voulait en connaitre un peu plus sur ce qu'était réellement le jeune Eliot qui marchait tranquillement à ses côtés. D'accord elle était curieuse sur cette histoire de Choixpeau car elle avait eut la drôle d'impression qu'il la connaissait depuis toujours mais d'un côté elle pourrait très bien aller à la bibliothéque et non pas à demander à un premier année qu'elle connaissait à peine..
Etait-il un rat de bibliothéque? Quelqu'un qui avait une intelligence impressionnante ou autre? la jeune Serpentard avait hâte d'entendre la réponse du garçon.. Elle se prépara à recevoir une réponse bréve, courte mais rempli de bon sens..:


"Dumbledore a dit il y a longtemps que se sont nos choix qui décident principalement de notre maison pour les sept années à suivre mais je pense que les fondateurs ont usé le jour où ils sont ensorcelés ce vieux chapeau qui appartenait à Gryffondor d’une très grande et puissante magie car le Choixpeau est doté d’une capacité de réflexion extraordinaire. J’ai appris récemment que pendant l’année il compose la chanson pour la Répartition de l’année suivante et on dit qu’il n’a jamais chanté la même deux fois. C’est fabuleux n’est-ce pas ?"

Emily c'était arrêté net de marcher et avait regardé Jeffrey d'un air calme. Elle n'allait pas non plus lui montrer qu'elle était complètement surprise et était resté scotché devant cette réponse précise et longue. Non elle haussa simplement des épaules, sans un sourire, et reprit sa marche dans le parc de Poudlard.. La jeune fille sourit intérieurement à l'expression qu'exprimait le premier année, c'était comme s'il était lui même choqué par la phrase qu'il venait de débiter d'un seul trait.


*Vraiment étrange ce garçon* se dit-elle.. Oui pour elle le Serdaigle était quelqu'un de mystérieux, d'énigmatique mais c'était pourtant exactement ce qu'elle aimait chez les gens. Elle aimait découvrir au fur et à mesure, pas connaitre une personne au bout d'une heure, ce n'était pas un jeu, ce n'était pas drôle, ni amusant..
Mais à cet instant Emi n'eut pas la moindre idée de ce qu'elle pouvait répondre à la "question" posait par Jeffrey.. Fabuleux n'était pas dans le vocabulaire qu'elle employait généralement, elle avait plutôt tendance à parler de "sympa", "cool" mais pas des super mots qu'elle entendait dans la bouche des jeunes filles riches qu'elle croisait lors des soirées mondaines quand elle accompagnait sa mère..


"Etonnant est le mot" dit simplement Emily d'une voix calme sans vraiment exprimé quelque chose de bien précis.. Elle se rendit compte que plus ils marchaient plus ils se rapprochaient de l'école et les degrès commençaient à chuter lentement mais surement.. La jeune Envers remaqua que le soleil était en train de se coucher. Que faire? Rentrer? Rester encore et refaire le tour du parc? S'arrêter? Elle n'avait pas vraiment envie de rompre ce moment mais le fait que le peu d'élève qui restait dans le parc commençait à rentrer, qu'elle ne sentait presque plus ses deux mains, ni son visage d'ailleurs, lui dictait que le plus raisonnable serait de rentrer.. Mais assumerait-elle de retrouver ce serdaigle dans un autre endroit que ce lieu discret qui est le parc.. Pourquoi pas aller à la bibliothèque pour continuer leur recherche mais d'un certain côté la jeune Envers voulait éviter qu'on parle d'elle dans la salle commune comme celle qui "parlait à un Serdaigle" .

*On a rien à te reprocher* se convaint-elle aussi. En effet on avait rien à dicter à la jeune fille. Elle était à Serpentard, elle pouvait être cruelle, hautaine, méchante, mais pouvait aussi connaître quelqu'un qui ne lui correspondait pas du tout, presque l'opposait d'elle tout en lui ressemblant dans son associabilité et ses nombreux silences.. Que faire alors..?

"On devrait rentrer" dit elle enfin pour rompre le silence assez pesant qui venait de s'installer.. Ces mots étaient sortis tout seul, non elle ne voulait pas rentrer, elle ne voulait pas quitter le garçon, mais il était trop tard, la phrase était tombé toute seule et avait installé un silence encore plus génant que le précédent..

*Pourvu qu'il propose autre chose!* pensa avec force la première année.. Un autre lieu de rendez vous? Aprés le repas ou même maintenant qui sait.. Peut être qu'il se reverrait demain.. En cours ou autre.. Mais elle avait quand même envie de rester un peu plus de temps avec cet étrange et très charmant garçon...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 07.12.08 17:29

Il avait parlé d’un ton à la fois enthousiaste mais pas beaucoup, déterminé ce qui était rare chez lui et, c’est dure de le dire comme ça mais proche. Il avait eu l’impression de parler à Emily comme à un proche même si il ne connaissait pas vraiment cette sensation. C’était tellement nouveau pour lui de parler à quelqu’un d’autre que sa sœur, à des livres bavards ou à un miroir qui lui renvoyait son reflet qui souriait pour le faire rire car l’original n’était jamais heureux, la copie, elle, faisait toujours le pitre mais pour Jeffrey ce n’était jamais drôle. Il prenait cela comme une moquerie, il n’avait pas toujours bon caractère et dans ces moments-là il broyait sans cesse du noir bien qu’il sache que ce n’était pas la bonne solution.

Jeffrey espérait maintenant ne pas s’être montré comme quelqu’un qui aime étaler son savoir car il ne voulait pas qu’Emily le prenne pour quelqu’un d’orgueilleux à qui il ne faut pas parler sous peine de se sentir constamment méprisé par son interlocuteur. Il remarqua soudainement que la jeune fille s’était arrêtée net de marcher comme si elle avait tout d’un coup vu un mur se dresser devant elle. Il la regarda et sans le vouloir le regard vert du jeune Eliot se fixa sur celui de la Serpentard. Encore une fois, il était happé par ce qui allait au fil des années devenir une femme.

* Étranges yeux, d’une remarquable couleur *

Voilà ce qu’il arrivait seulement à penser dans un instant pareil malgré le froid qui commençait à l’engourdir mais sans rendre ses mains gelées. C’étaient ses mains qui résistaient le mieux à l’hiver. Ses mains aux longs doigts couleur chair. La jour commençait à décliner sérieusement et pourtant il n’était pas très tard. La notion du temps de Jeffrey s’était déréglée depuis longtemps. Il savait juste que c’était l’après-midi, rien d’autre et il ne voulait pas regarder sa montre. Emily aurait pu croire qu’il s’impatientait ce qui serait absolument faux.


Étonnant est le mot.

Emily s’était montrée extrêmement calme, pas comme à plusieurs reprises où elle lui aait sérieusement crié dessus et cela n’avait pas eu l’air de la satisfaire à ce moment-là. C’est vrai, que dire de plus ? Rien, mais laisser encore un silence s’installer, oui c’est ce qu’il allait se passer sûrement contre le gré des deux jeunes gens. Intérieurement Jeffrey sourit quand il pensa que sa sœur aurait pu le surnommer « silence ». Ce mot lui était très doux mais il détestait quand c’était un professeur qui le hurlait à travers sa salle pour faire taire quelques élèves manifestement trop bavards. Ce mot ne devrait jamais être prononcé car il exprime l’action de ne rien dire. Jeffrey pensa à ça et il se dit de l’expliquer à Emily, si ils parvenaient à se revoir après cette petite découverte du parc de Poudlard.

Justement, il régnait maintenant un silence de plomb, bien qu’au sens propre cette expression de veut absolument rien dire car certes le plomb ne peut pas parler mais il n’est pas doué de paroles et il est inanimé, bref… je vous passe certain détail. Jeffrey aurait voulu dire quelque chose pour rompre cette atmosphère lourde, au final Emily et lui n’avaient rien en commun alors peut-être était-ce pour ça qu’ils ne pouvaient pas construire un vrai dialogue entre eux ou tout simplement parce qu’ils étaient tous les deux complètement associables et qu’ils ne s’étaient jamais vraiment intéressés à une vraie vie sociale que l’on peut découvrir dans les livres et qui paraît toujours surnaturelle.


On devrait rentrer.

La jolie voix d’Emily brisa le silence et Jeffrey ressentit un profond soulagement, ayant l’impression que l’on venait de lui enlever une énorme enclume installée dans sa poitrine mais en même tant il eut envie de crier : « Surtout pas ! » mais il n’en fit rien. Il se contenta d’hocher la tête en signe d’approbation mais ce n’était pas une réponse suffisante, du moins pas pour lui alors il ajouta quelque chose et donc il ouvrit la bouche… pour parler évidemment :

Sans doute, tu veux… tu veux qu’on aille à la bibliothèque tout à l’heure… ou peut-être demain ?

Ça y est, Jeffrey était redevenu le petit garçon timide dont la voix était sans cesse entrecoupée de silences. Il espérait encore de tout son cœur et avec force qu’Emily accepte sa proposition, qu’elle ne le laisse pas comme sur le bas-côté d’une route, pas comme un chat que l’on tente d’abandonner car si elle faisait ça, cela ferait terriblement mal à Jeffrey, plus que tout ce que la jeune fille aurait pu imaginer car le garçon ressentait tout d’une manière amplifiée ce qui était souvent très gênant. Encore un aspect de sa personnalité qui faisait que Jeffrey ne se faisait jamais beaucoup d’amis car il n’était pas ces garçons qui passent leur temps à se bagarrer pour leur plaisir.

Je comprendrais que tu ne veuilles pas.

Une phrase pour s’excuser, à croire qu’il ne savait faire que ça. Son regard se détourna des yeux d’Emily et se reporta sur le gant qu’il avait toujours à la main. Sans réfléchir il sortit l’autre de sa poche et les regarda. Il y avait quelques trous pas très apparent mais étant donné de la couleur sombre des gants, les trous ressortaient quand même. Ils n’étaient pas très vieux mais à force de rester dans une poche qui avait traversée toutes sortes d’épreuves, la paire pouvait bien être usée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Invité le 10.12.08 21:23

Sans réellement le vouloir la jeune fille avait proposé, ou plutôt affirmer, au garçon qui marchait encore à ses côtés qu'ils devraient rentré, sans être rentrer dans les détails Jeffrey avait surement comprit les raisons de cette proposition: le froid, le vent, le soleil qui se couchait, en bref s'ils avaient envie de tomber malade ils avait qu'à rester mais ce n'était pas le désir d'Emily qui malgré le fait qu'elle désirait passer encore du temps avec le Serdaigle n'avait aucune envie d'éternuer et de se moucher pendant deux semaines, elle était rarement malade d'ailleurs mais quand elle l'était ce n'était vraiment pas pour de faux:

"Ca va ma puce?" lui avait demandé sa mère lorsqu'Emi était rentré à la maison après être rester pendant 3 heures dehors avec ses amis.

"Si si, pourquoi ça irait pas?" avait rétorqué la petite fille qui avait 8 ans à l'époque..

"Tu es toute blanche.." et deux secondes après cette constatation Emily c'était évanouie sur le parquet de la cuisine où elle se trouvait avec sa mère. Elle c'était reveillé 3 heures plus tard, le médecin était passé et avait dit aux parents de la jeune malade qu'il fallait à tout prit qu'elle se repose mais la jeune Envers détestait rester clouer au lit sans pouvoir rien faire, surtout avec cette migraine pas possible.. Son meilleur ami était passé la voir et ils avait quand même parlé malgrès les forces en moins dont disposer la serpentard... Une semaine de calvaire et elle était enfin sur pied..

Retour au présent: Emily attendait avec anxiété la réponse de son camarade.. Non elle n'avait pas envie de rentrer et à l'expression du jeune Eliot lui non plus mais ils n'avaient plus vraiment le choix.. Ce fut d'une voix timide que le garçon lui demanda :


"Sans doute, tu veux… tu veux qu’on aille à la bibliothèque tout à l’heure… ou peut-être demain ?"

La première année ne put s'empêcher de sourire au vue de l'air timide qu'arborait son camarade.. Ca y est il était redevenu le petit Serdaigle qui avait peur de dire les choses et des réactions d'Emily.. D'un certain côté la jeune Envers reconnaissait qu'elle n'avait pas été de tout repos pour l'élève qui l'accompagnait.. Que répondre à cette question posé si étrangement, à ce moment là le jeune Eliot avait l'air si fragile, si géné d'avoir posé cette question, la jeune fille trouvait qu'au contraire il avait de plus en plus de cran et par conséquent cela lui plaisait de plus en plus..
Elle s'apprêtait à répondre lorsque le garçon enchaina avec un:


"Je comprendrais que tu ne veuilles pas.."

Fouu il était si attendrissant ce garçon avec ses yeux magnifique. Non à aucun moment Emily ne devait flancher, elle devait rester, calme mais à le fois froide, gentille mais à la fois stricte, mais elle ne voulait vraiment pas blesser ce garçon, elle aimait passer du temps avec lui, parler, marcher.. D'accord ce n'était pas la "grosse marade", ils ne riaient pas vraiment, ils se jetaient juste des regards complices mais génés qu'eux seuls ne pourraient voir..
Tout d'un coup la discussion qu'elle avait entendu dans la salle commune de sa maison revenait encore et encore.. Et cette question ne cessait de raisonner dans sa tête :


*Qu'est ce qu'on dirait si on te voyait avec un Serdaigle*

Et alors? Qu'est ce que ca ferait après tout? Si seulement Jeffrey aimait se moquer des gens, rire, faire des blagues, mais à première vue ce n'était vraiment pas le type de personne à faire ça.. Cette attitude était celle des serpentards pas celle des Serdaigles qui faisaient tout pour rester concentrer, et ne pas s'attirer d'ennui au contraitre d'Emily qui adorait s'apporter des ennuis; quand elle était chez elle c'était son activité favorite...
Mais maintenant que faire? ..


*La bibliothéque ce n'est pas vraiment discret*

Il fallait trouver une autre idée et vite mais la jeune Envers avait beau se creuser la tête et retourner la situation dans tous les sens à part la bibliothèque elle ne voyait pas du tout un endroit où il pourrait continuer à discuter au chaud.. A moins que..:

"Ca te dirait de te balader dans les couloirs du chateau..
Histoire de le découvrir un peu plus.."


Elle avait ajouté à sa proposition un sourire rassurant, elle ne voulait pas qu'il comprenne qu'elle évitait en quelque sorte qu'on la voit pas en la présence d'un élève d'une autre maison.. Mais d'un autre côté elle espérait réellement que Jeffrey apprècie l'idée car depuis qu'elle était arrivé la première année avait toujours rêvé de visiter l'intérieur de poudlard, de se perdre dans ses couloirs, mais à deux ce serait forcément beaucoup plus marrant..

*Acceptes...* pensa sincèrement la jeune Envers... Et puis elle ne voyait pas vraiment de raison pour lesquelles le jeune Eliot refuserait: le soleil allait se coucher mais ce n'était pas encore l'heure de manger, il n'y avait plus de cours, et ce n'était pas interdit de se promener dans les couloirs..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première visite

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum