"Bookworm" ? Or "Booknap" ? [Lulli]

Aller en bas

"Bookworm" ? Or "Booknap" ? [Lulli]

Message  Sally-Anne Perks le 29.10.08 19:05

Allez Sally, allez. Allez Sally-Anne, allez. Allez Sally-Anne Perks, allez.

[...] Ola ! Dépêche-toi... Ton cerveau va être froid ! Ola ! Dépêche-toi... Ton cerveau va être froid ! [...]


Cette chanson, elle la connaissait bien. Un éternel refrain, répété, ressassé, qui tournait en boucle dans sa tête. Ce n'était pas les réelles paroles. Elle en avait gardé la musicalité mais la situation actuelle, dans laquelle elle se trouvait à présent, pouvait facilement en transformer totalement le sens.

Allez, Sally, allez.


    Un peu de motivation.


Allez Sally-Anne, allez.


    T'as pas l'habitude, ok, mais motive-toi, allez ! Une fois qu'on est dedans... une fois qu'on y est, ça va tout seul. Il te faut juste un peu de concentration et de positivité, c'est pas difficile à trouver nan ?

    Il l'est déjà. Ton cerveau. Il est déjà froid, ouai. Alors va falloir le chauffer, et vite. Avec un séchoir ou une plaque chauffante, ces trucs de moldus, ça pourrait aller plus vite non ? C'est adapté pour un organe du corps humain ? Pas sûr... Bon, arrête de penser à n'importe quoi là, tu t'égares. Arrête d'ailleurs avec cette petite voix intérieure... si chui là, c'est ta faute, c'est tout. Alors chasse-moi de tes pensées et vite. Sinon, je vais te hanter... le jour, la nuit, tout le temps, quand tu manges, quand tu lis, et voilà, même quand tu bosses, tu v...


- Chut. Chut. Chut.

    La tête prise dans ses mains, ses doigts complètement agrippés à sa tignasse blonde, décoiffée et désordonnée, à tel point qu'on ne distinguait même pas son visage, S. souffla de ras-le bol. Elle aurait eu de simples feuilles volantes devant elle, elle pouvait être sûre que tout se serait envolé. Ce souffle était sincère et pas vraiment discret, pour tout dire. Il était clair qu'elle ne simulait pas et qu'elle en avait plus qu'assez d'être là ! Et oui, la petite Serpentarde n'était pas habituée à rester des heures à travailler... Mais elle s'était motivée pour cette année et était bien décidée à remonter la pente. Alors c'était le prix à payer.

    Le "chut" qu'elle avait clairement prononcé à haute voix, s'était adressé à cette petite voix. Mais ça n'avait pas l'air de la déranger, que quelqu'un ait pu l'entendre parler toute seule. Oui, elle s'en tapait complètement et elle avati bien raison. Depuis qu'elle se mettait la pression pour travailler et repartir à zéro, devenir une nouvelle Sally, cette petite voix s'était tranquillement installée dans son crâne, au point de la harceler 24h/24. Et ça lui tapait sur le système... elle ne pouvait même pas se brosser les dents tranquilles, vous vous rendez compte ? A devenir dingue... Bon, là, elle avait l'air d'être partie, cool.

    Elle décida de faire une petite pause. Elle en avait assez vu de la divination et des arts divinatoires... Oui, pour la prof, c'était pas la même chose. Encore une casse-bonbon. Bon. Elle en était à la moitié des questions et ça allait pour le moment, elle avait assez donné. Un pause s'im-pause-ait.

    Elle bascula d'un seul coup sa tête en arrière, sa crinière blonde voltigeant au dessus d'elle. Elle envoya ses lunettes valser sur la table, qui aterrissèrent maladroitement sur son "bordel" à elle : des livres étalés recouvrant toute la surface du bois, quelques parchemins, certains blancs dénués de mots, d'autres moins... Elle observa autour d'elle : Mme Pince à son poste, éternel, avec ses petites lunettes en demi-lune posées sur le bout de son nez pendant, lisait, paisiblement (faisait-elle quelque chsoe d'autre dans sa vie ?), mais sinon, aucun élève à l'horizon, personne. Elle était seule et tranquille, dans cette immense bibliothèque, qui ne cessait de la déprimer, tellement elle était sombre et glauque. Ses allées parallèles, ses rayons poussiéreux et incolores, ses rideaux épais emprisonnant sûrement des tas de bestioles qui cherchaient refuge...

    Hm... Elle était même assez tranquille pour faire un petit somme. Mme Pince était assez loin et occupée pour s'intéresser à elle. Elle se laissa tomber sur ses bras lourds, qui eux-mêmes se déposèrent sur ses textes fraîchement écrits...


I didn't get it from the Lord... But I know I got it, I know I got it.

Ouai, je sais pas d'où tu le tiens, ça... Mais la sieste, c'est ton truc.
avatar
Sally-Anne Perks
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 3216

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Plume de Phoenix - Bois d'Acajou - 28.3 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Pourquoi personne parle de Sally ?! Aaahhh... vrai, nous sommes boutonneux et parlons tous sur le bout de la langue, alors qu'elle, elle chante bien.
Pardonne-nous, Sally.

Parce que c'est notre idole, on ose pas trop, on la vénère en silence.

Moi,

(qui a écrit ça ? je découvre ça aujourd'hui !! - sally)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bookworm" ? Or "Booknap" ? [Lulli]

Message  Lulli Saarven le 10.11.08 19:26

C'était armé de ses livres, de sa musique en tête qu'il chantonnait, et de ses lunettes en forme d'étoile, que Lulli prit le courage de ranger les livres. Enfin, certains livres, pas tous, il ne faut pas pousser mémé dans les orties. Mais. Malheureusement... il n'était jamais seul.

    « Un livre, deux livres, trois livres qui tombent à terre, t’es vraiment un mauvais bibliothécaire, prends soin de tes livres Lulli ! »


Bon sang, plus les jours avançaient, plus Msg L. devenait dingue. Son chat, un simple animal, lui causait continuellement. Pas avec des « miaoumiaoumiaouuuu », mais avec des mots. Il semblait même prendre un drôle de plaisir à suivre Lulli partout, et à critiquer ses moindres faits et gestes. A la fin, cela devenait assez… exaspérant. L’envie lui montait de tendre le bras et de serrer le cou de ce pauvre chat dans son poing blanc & fin. Mais il retint cette pulsion assassinatrice et lui balança un livre intitulé « Poids. Ce livre-ci pèse dix kilos. » ( Autant dire qu’il est bien inutile ), et Misedor aurait pu se faire écraser pour combler les désirs de son maitre, mais non. Il aurait pu, a ceci près qu’il fit un bond et détala de l’autre côté de la salle, rencontrant aussi dans sa course d’attardé une grande pile de livres ( sur le premier, il était collé un post-it : NON RANGES PAR CES ABRUTIS ), et que Lulli s’évertuait à ranger. Un « Badaaaaam », un « PUTAIN DE CHAT » additionnés d’une vingtaine de minutes, et tous les livres avaient retrouvés leurs places. Le chat – tant mieux pour ses fesses – avait fui loin de ce dangereux là.


Il était 16h28, et à la fin des cours, les élèves préférais glandouiller, donc ne viendrait pas l’embêter. Il était tranquille pour, au minimum une heure, et au maximum… une heure aussi avant que ces Serdaigle, ces intellos viendraient bien l’em…bêter un peu, sous prétexte de « réviser nos examens qui sont dans huit mois ». Il était 16h30, et il farfouilla dans ses poches, à la recherche de son or de tous les jours. Ses cigarettes. Il en fume, immanquablement, un paquet par jour au minimum. Le reste, ça dépend. Son poison en bouche, il se baladait dans les rayons, les mains derrière le cou, regardant les livres sur la Divination. Peut-être devrait-il faire ses cours… Ouai. Il en sélectionna quatre, secoua sa baguette pour qu’une pile de parchemin et un stylo bille (modernisons !) viennent s’ajouter sur ce petit tas. Ce n’était pas lourd pour ses bras trop fins. Juste que, pour fumer, vraiment pas pratique. Et c’est là qu’il comprenait le bonheur de pratiquer la magie. Il n’avait jamais bien été doué pour les enchantements, mais les bases il s’y connaissait ! Deux secondes chrono en main, et les livres s’étaient aplaties en un « Ouille » général (tiens, ils étaient vivants ?) sur une table.

Tiens donc. Il était 16h35, et une fille était là. Depuis longtemps manifestement, parce qu’elle dormait là. Amusé, Lulli se glissa derrière elle. Sans se retenir de la lorgner, hun, on ne perd pas ses bonnes habitudes même en étant prof ! Bon. Heureusement qu’il savait se faire discret. Et d’un coup, il posa ses mains sur les épaules de la blondinette et s’exclama, d’un ton faussement courroucé :

    « Je me vois dans l’obligation de vous coller une heure de retenue parce que vous bavez sur une table appartement à l’école ! »


Il se frotta les mains ensuite. Joyeux. Il aimait emmerder son monde, il était passé professionnel dans cette matière. Il reprit sa cigarette et la replaça dans son bec, avant d’aller à sa table, à côté de celle de la Serpentarde. Et parla – d’une voix coupée à cause de la cigarette qui l’obligeait à serrer un peu les lèvres :

    « Chi t’es fatiguée Mademoiselle, va dans ton dortoir non ? »
avatar
Lulli Saarven
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 11

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Commentaire d'Ombrage  : C'MA Lulli.
Et je veux un hugs.
Lulli est un mec T__T

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bookworm" ? Or "Booknap" ? [Lulli]

Message  Sally-Anne Perks le 11.11.08 14:56

« Chi t’es fatiguée Mademoiselle, va dans ton dortoir non ? »


    Sally se demandait si cette phrase faisait partie de son rêve... Ou pas. Vu le contexte - dans un couloir, elle était pourchassée par un prof de Poudlard apparament, mais muni d'une tête d'elfe, un buste de Centaure et le bas d'un Détraqueur - elle voyait mal ce monstre lui dire gentillement "Si t'es fatiguée, vas dans ton dortoir". Ca collait pas des masses. Alors une fois qu'elle avait réalisé que quelqu'un devait lui dire ça, elle se rendit compte qu'elle s'était endormie et qu'elle devait être ridicule, affalée sur ses bouquins, en train de baver dessus.


- Hein ?? Quoi ??


    Elle s'extirpa brusquement de son sommeil en basculant sa tête toute droite, les yeux écarquillées, comme si elle voulait donner l'impression qu'elle ne dormait pas. Mais c'était surement mort à l'heure qu'il est. Le prof qui se tenait devant elle avait l'air de l'avoir prise en flagrant déli. Bon. Maintenant que le mal était fait. Maintenant qu'elle était dans la... bref. Il fallait agir.

    Elle se mit à réfléchir. Puis soudainement, se demanda depuis combien de temps elle dormait. Car déjà qu'elle s'était mise au boulot tard, qu'elle préparait, à la bourre, un devoir pour le lendemain... Elle espérait que sa sieste fut de courte durée, sinon elle allait avoir droit à une belle colle demain en cours.


Super pour une rentrée, super pour un début. Sally, va falloir mettre les bouchées double, si tu veux rattraper ton retard... C'est dur d'être une bonne élève hein ?


- Rah, chut. Bon là, pas le moment d'avoir cette satanée voix. Et pas le moment de parler toute seule, pour paraître, en plus d'une narcoleptique, d'une folle à liée. Stop, Sally, stop. Calme-toi.


    Parce que la colle qu'elle allait prendre demain, en cours, pour devoir non-fait, n'était pas unique. Si elle se souvenait bien, le prof qui se tenait devant elle avait parlé de colle aussi. Ou alors était-ce encore pendant son sommeil. Raaah. Elle s'y retrouvait plus, là. Bon, toujours est-il qu'il fallait qu'elle ouvre la bouche, dise quelque chose pour se défendre, parce que le silence commençait à devenir lourd et pesant.

    Elle leva les yeux vers le prof. Le. La ? Mais... C'était une voix d'homme qu'elle avait entendu, il y a quelques secondes. Mais après analyse de son visage, qu'elle avait aperçu vite fait à son réveil, sans s'y attarder, ce prof était très... féminin. Gestes efféminés, cigarette tenue du bout des doigts - d'ailleurs depuis quand on avait le droit de fumer dans la bibliothèque ?-, désinvolture très élégante en même temps... Mais était-ce réellement un homme ? Effrayant... Règle numéro 3 : pas le moment de prendre son prof pour une prof, non non, ça risquerait d'agraver les choses.


- Hum.... Je m'excuse, vraiment. Je suis vraiment crevée, chui sur ce devoir depuis 2h et je m'en sors pas. Du coup, j'ai piqué du nez, sans m'en rendre compte. Et puis je pensais pas m'endormir pour de bon... j'avais juste prévu de me poser, quelques secondes. Enfin... voilà, chui désolée.


    Elle avait du mal à fixer ce prof à l'allure si spéciale, si androgyne. Plutôt original, quoi. Rares étaient les profs dans ce genre-là, pour une fois, ils auraient peut-être droit à des cours pas si ennuyeux que ça. Si, tout du moins, leur allure donnait la cadence de leur cours. Elle se mit quand même à le regarder, par curiosité, et attendit ce qu'il allait répondre à tout ça. Elle s'était défendu comme elle pouvait. Elle était restée honnête après tout. Puis, il avait pas l'air bien méchant celui-là.




Il était prof de quoi ce nouveau étrange et mystérieux ? Et que faisait-il dans la bibliothèque à cette heure-ci ? Mieux vallait garder les questions pour plus tard. Là, c'était elle le suspect.
avatar
Sally-Anne Perks
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 3216

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Plume de Phoenix - Bois d'Acajou - 28.3 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Pourquoi personne parle de Sally ?! Aaahhh... vrai, nous sommes boutonneux et parlons tous sur le bout de la langue, alors qu'elle, elle chante bien.
Pardonne-nous, Sally.

Parce que c'est notre idole, on ose pas trop, on la vénère en silence.

Moi,

(qui a écrit ça ? je découvre ça aujourd'hui !! - sally)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bookworm" ? Or "Booknap" ? [Lulli]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum