Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Aller en bas

Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Evane J. Mullens le 16.08.08 22:05



    o1. État civil

    Nom :
    Mullens
    Prénoms : Evane Janis Nell
    Surnom : Evan, Evy
    Date de naissance : Treize août 1997
    Lieu de naissance : Banlieue de Bristol
    Âge actuel : Onze ans
    Ascendance : Mêlée mais principalement moldue
    Origines : Anglaises avec de lointaines originaires Finlandaises

    o2. More and more

    Année d'étude :
    Première année
    Baguette magique : Vingt-cinq cm, en bois de houx et contenant un cheveu de vélane
    Animal de compagnie : Scrout, un vieux rat gris
    Matière préférée : Botanique, DCFM, Astronomie
    Matière détestée : Histoire de la Magie, Sorts et enchantements
    Camp : Neutre, avec un penchant pour le j'en-m'en-foutisme intégral, camp du bien peut-être
avatar
Evane J. Mullens
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 102

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Vingt-cinq cm, bois d'houx et cheveu de Vélane.
• Commentaire d'Ombrage  : Mais enfaite, Evane, c'est un garçon ou une fille ?

Bah une fille XD

Mais en fait quand est-ce qu'on l'a répartie ?

🤡

N'empêche on dirait trop un mec. Moi aussi, j'veux des cheveux multicolores. ( By Cry-qui-sais-pas-quoi-faire-with-her-

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Evane J. Mullens le 16.08.08 22:06

    « EVANE ! RAMÈNE-TOI MERDE, J'AI PAS TOUTE LA JOURNÉE ! »
    « Ouais, j'arrive, j'arrive, deux secondes, c'est bon ! »
    « NON C'EST PAS BON ! Ça fait une demi-heure que j'attends ! »
    Dieu qu'elle est chiante ma reum des fois. Elle peut pas comprendre qu'à mon âge, j'ai besoin de prendre mon temps pour me préparer, de laisser la société s'adapter à moi, tout ça pour éviter de me faire stresser par le monde flippant dans lequel on vit ? J'ai toujours cru qu'avoir éduqué un enfant seul ça rendait intelligent, bah en fait c'est pas si sûr que ça. Je recoiffe ma tignasse de cheveux d'une main tout en balançant en catastrophe une ceinture à piques, un jeans troué et un blouson en cuir dans mon sac de voyage gris tagué de tipex, de feutre indélébile et couvert de pins. Je choppe mon baladeur sous mon oreiller, barre le dernier jour d'août sur mon calendrier, renverse ma poubelle juste pour que ma mère puisse la remettre debout après m'avoir conduit à la gare, balance mon sac de toile sur une épaule, agrippe mon vieux rat sur l'autre, prends mon sac à deux mains et descends l'escalier en sautant la moitié des marches, entraînée par le poids du dit sac.
    « Ah ben c'est pas trop tôt ! Dépêche-toi, Dereck nous attends ! »
    Awai, Dereck, c'est vrai, il est là lui. Dereck c'est mon frangin, un gamin turbulent et chiant à souhait. Les yeux blonds et les cheveux blonds courts et crolés, un ange en apparence mais un connard quand on le connait assez. Je pense que si je sa tête ne me donnait pas déjà assez envie de vomir, je lui referais le portrait à ce môme. J'ai toujours su que c'était à cause de lui que mon père s'était tiré, quand j'avais deux ans. Mais bon qu'est ce qu'on y peut, il est parti c'est comme ça, fin de l'histoire, je vois pas pourquoi on fait toujours tout un drame des parents qui se séparent sans se revoir, franchement on en est pas morts, hein ? Je tape mon sac dans le coffre de la mini C4 de ma mère et monte à l'avant de la voiture, mon sac sur les genoux. Ma mère branche le contact, ferme sa portière et hop, direction le centre de Londres. En réalité, je suis née dans la banlieue de Bristol, mais après que mon père nous ai largués, on a filé à trois à Londres et maman s'est trouvé un nouveau job. Elle est coiffeuse maintenant. Bien sa veine avec les enfants qu'elle a ! Dereck qui a les cheveux incoiffables parce que toujours bien coiffé, à se demander s'il ne serait pas sorcier des fois, et moi qui suis ... Quoi, je ne vous ai pas dit ? Je suis métamorphomage. Je vous imagine déjà, nyagah, matémorphoquoi, quésako ? Raaah mais dans quel monde d'incultes vivons-nous. Sachez mon cher pour votre culture qu'un métamorphomage est un sorcier qui a, de naissance, le pouvoir de changer d'apparence physique à volonté. La classe, non ? Donc bon, ma mère a jamais essayé de s'attaquer à mes cheveux puisque, sitôt qu'elle s'en approche, ils deviennent violets et très courts ... Elle s'est toujours demandé pourquoi violet, mais elle oublie que c'est ma couleur préférée. Par contre elle a toujours adoré mes cheveux, du moins ce que j'en faisais. La plupart du temps, je les garde en tignasse noire version emo, parce que JE suis emo, mais avec des teintures de l'arc en ciel, jaune-orange-rouge-violet-vert, de gauche à droite, ça pootre trop. J'ai des goûts bizarres, et alors ? Faites-moi aussi remarquer que j'ai un percing dans l'oreille gauche, une paire de boucle d'oreilles foireuses, un point de beauté sur la joue droite, un sale nez, des yeux magnifiquement bruns et des lèvres bien faites et je vous fait bouffer mon Mp3. Je le sais, ça fait des années que j'essaye d'avoir une tête potable quand je me lève le matin ! Et tant qu'à faire, dites aussi que je m'habille avec des fringues bizarres, noires et violettes et vertes et ... cette couleur bizarre et ces motifs en étoile et ... Rofl, je sais aussi, je suis une fille bizarre, et alors ? Et encore, je suis sûre que vous doutez encore que je suis une fille. Je suis vulgaire, prétentieuse, chiante à souhait, mégalomane, schizo sur les bords, je n'ai pas de poitrine et je ressemble à un gars. C'est à se demander pourquoi je n'ai pas de petits amis ... À vrai dire, j'ai pas des masses d'amis tout courts. Les gens, de nos jours, c'est des paumés incultes pas doués. Un peu comme vous, à vrai dire.
    « Hey, Evy, à quoi tu penses ? »
    Evy, MON surnom que MON imbécile de frère s'octroie la permission d'utiliser sans MON accord. Et bien entendu, accompagné de sa question préférée -son travail de vacances consistant à établir le profil psychologique d'une personne, en l'occurrence moi, en lui posant divers questions- et de son air angélique et stupide. Selon maman, quand il est comme ça, on lui donnerais le bon Dieu sans confessions. Moi je lui donnerais juste une bonne baffe. D'ailleurs, c'est à ça que je pense : lui coller une baffe. Mais comme c'est ce que je réponds tout le temps et que je savoure actuellement les dernières minutes à devoir le supporter, je vais faire preuve d'imagination pour combler sa conscience professionnelle précoce.
    « Je pense au fait que j'ai oublié de prendre des piles de rechange pour mon baladeur et qu'il va falloir que je sacrifie celle de ma console. »
    Mon frère fait un grand sourire satisfait, il est content, il a obtenu une bonne réponse. Quand je pense que dans une demi-heure, je ne le verrai plus pendant ... Ouh, deux mois ?! C'est merveilleux, enfin débarrassée de cet attardé chieur. Et, accessoirement, de mon emmerdante mère qui persiste à croire que, pour mon bien-être et mon épanouissement personnel, je devrais faire comme elle, c'est à dire aller à la messe tous les dimanches, jurer contre mes enfants, rater systématiquement les lasagnes, m'habiller comme une mamie et me trimbaler avec un sac à main en fourrure au lieu d'écouter du rock et du métal, de m'habiller emo, de traîner toujours avec des garçons et de taguer les murs de ma chambre. Je pense qu'on ne se comprendra jamais, elle et moi. En fait, j'ai une famille très bizarre, il ne me manque plus que le chihuahua rose, le canapé vert à pois, le manoir croulant et le père vampire et ce sera bon. Remarquez, j'ai déjà le canapé. Je mets un terme au sourire de mon frère en lui jetant un regard assassin à la Evane, sort mes écouteurs de ma poche et me les enfonce profondément dans les oreilles. Je mets les mains dans les lits poches et somnole tranquillement sur un air de Slipknot jusqu'à la gare où la voiture de ma mère pile devant un poteau.
    « Allez, tout le monde dehors on est déjà assez à la bourre comme ça ! »
    Ma mère et sa manie de toujours gueuler, je m'y ferai jamais. Je sors avec résignation de ma transe musical et remets mes écouteurs en place avant de sortir en faisant bien attention à ne pas griffer la voiture sur le poteau, Dieu seul sait à quel point ça pourrait hérisser ma mère. Je récupère mon sac de voyage sous l'œil attentif de ma mère et rentre dans la gare accompagné des deux seuls membres qui composent le groupe proche d'une personne et liée par le sang à celle-ci, communément appelé famille. Plop, direction le quai neuf trois quart, personne à gauche, personne à droite, ma mère prends Dereck sous le bras et nous fonçons tous les trois dans le mur ... que vous traversons sans aucunes difficultés, bien entendu, qu'est ce que vous croyez, qu'on allait bourrer dedans ? Sous les yeux ébahis de mon frangin, le Poudlard Express trône fièrement au milieu des rails de train, tout teinté de rouge et d'or, fumant avec joie les premiers volutes blancs de la journée pour égailler un peu le triste ciel gris que nous avions rencontré dehors. Une foule de sorciers de tous âges, adolescents pour la plupart, se pressait devant dans une cacophonie sans nom et un déluge de baisers, d'au-revoir larmoyants et de cris de joie des retrouvailles. Je soupire un instant, soudainement découragée. J'avais oublié un instant que j'entrais en première année et que j'aurais donc à supporter cette année tous les êtres détestables qui rodaient dans les murs de Poudlard et dont je n'avais pas spécialement envie de faire la connaissance. Sans compter les emmerdeurs de Serpentard qui prendraient sans doute un malin plaisir à se foutre de ma gueule et à me traiter de gothique -Osez seulement dire de moi que je suis goth et c'est la dernière chose que vous ferez dans votre vie- sous prétexte que je m'habillais en noir. La seule chose qui m'empêchait de leur en coller une, c'était les professeurs. Mais ne vous inquiétez pas, je pense que cette année je vais arrêter d'être la gentille petite fille que j'étais en primaire ... Quoique je n'ai jamais été gentille. *hum*
    « Evaaaane, à quoi tu penses ? »
    « Au fait que je vais t'en coller une si tu ne la ferme pas tout de suite. »
    « AH JE LE SAVAIS ! »
    Merde, ça m'a échappé. J'étais tellement plongée dans mes pensés de changement de caractère que j'avais répondu machinalement à la question de mon frère, pour le plus grand plaisir de celui-ci. Un sourire triomphant sur les lèvres, il me nargua un instant avant retourner se cacher derrière sa mère, impressionné malgré lui par le regard mortel et le sourire carnivore que je venais de lui jeter. À nouveau épuisée par ses amusements gamins de frères et sœurs, ma mère intervint.
    « Bon, c'est l'heure ... On se revoit à Toussaint. Allez, bisous ma grande, amuse-toi bien. »
    « Ouais, saluuut ! »
    Mon dieu, ma mère qui ne gueule pas et mon frère qui paraît motivé et gentil envers moi ! On aura tout vu ! Enfin, bon, pour un jour de rentrée, il fallait s'y attendre, c'est toujours mieux comme ça. Une dernière petite embrassade, un gros câlin affectueux à ma génitrice, un ébourrifage de cheveux pour mon frangin, et j'embarque dans le Poudlard Express à la recherche d'un wagon libre. Première porte, une bande de Serpentard prétentieux -''Excusez-moi j'ai dû me tromper de compartiment''-. Deuxième porte, un couple en train de se peloter au côté d'un nolife des bouquins avec des lunettes et une sale tête qui a pas l'air de se rendre compte qu'une paire d'abrutis est en train de se bisouter sous son nez; Inutile de rester, je passe mon chemin. Troisième porte, un serdaigle feignant affalé sur la banquette en train de pieuter avec une autre serdaigle mignonne discrète et sérieuse affluée d'un badge de préfet -''Oups''-. Quatrième porte, enfin, personne. Je balance avec difficultés mon sac dans le filet à bagages et jette un dernier regard à ma famille avant que le train ne démarre enfin dans un vacarme assourdissant. Je rentre la tête à l'intérieur du wagon, me blottit confortablement contre le dossier et remets mon Mp3 dans mes oreilles pour le plus grand plaisir de celles-ci. Quoi de mieux que de s'endormir bercé par une délicieuse musique de System of a Down ?
    « BONBONS, RÉGLISSES, DRAGÉES SURPRISES, PAS CHÈRES, QUI VEUT ?! »
    Une voix tonitruante me sort à regrets de mon doux rêve. Une bonne femme garée dans le couloir gueule à qui veut bien l'entendre qu'elle vends des bonbons de toutes sortes et à petit prix. Affligée par son air pitoyable et affectée d'une furieuse envie de retourner pioncer dans mon compartiment, je lui achète un paquet de chocogrenouilles et de la réglisse magique tout en rigolant malicieusement à la vue du serdaigle feignant croisé plus tôt le matin qui s'étouffe à moitié avec une dragée de bertie crochue ... au poivre. Je rentre en rigolant dans mon compartiment tandis que la bonne femme aux bonbons s'en va gueuler ailleurs et découvre avec stupeur qu'un intrus a pris possession de la banquette en face de moi. À première vue, c'est un Gryff de seconde année, tignasse noire en bordel, fringué à la barbare, l'air mal réveillé ... D'ailleurs, il pieute. J'ai la flemme de le réveiller, et puis tant qu'il ne fait pas de mal, je vais pas aller me faire une réputation de chieuse dès le premier jour. Je réintègre ma place et retrouve mes doux rêves sur une musique de Tryo, accompagnée de quelques chocogrenouilles et de l'image furtive d'un Gryff qui dort.
avatar
Evane J. Mullens
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 102

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Vingt-cinq cm, bois d'houx et cheveu de Vélane.
• Commentaire d'Ombrage  : Mais enfaite, Evane, c'est un garçon ou une fille ?

Bah une fille XD

Mais en fait quand est-ce qu'on l'a répartie ?

🤡

N'empêche on dirait trop un mec. Moi aussi, j'veux des cheveux multicolores. ( By Cry-qui-sais-pas-quoi-faire-with-her-

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Evane J. Mullens le 16.08.08 22:06

    « Allez, tout le monde, on enfile sa robe de sorcier, on arrive bientôt à Poudlard ! »
    Un pouffyz motivé de la vie passe en courant dans le couloir, faisant trembler au passage toutes les vitres des compartiments afin d'être sûr que tout le monde l'a bien entendu. À gueuler comme ça, non seulement tout le monde est au courant, mais en plus de ça il m'a même réveillé l'autre glandu. Je m'extirpe avec lenteur de ma transe musicale et m'étire un bon coup. Le Gryff de tout à l'heure est toujours là mais il a changé d'occupation, il s'est plongé dans un bouquin. Déjà vêtu de sa robe de sorcier, l'autre en plus, je vais pas aller le faire chier maintenant. Je sors de mon sac en toile une robe de sorcier à moitié chiffonnée que j'enfile rapidement avant de me rasseoir. Je finis le voyage plongée dans des musiques de The Hives, j'suis pas spécialement fane de ce groupe mais j'admets qu'il a quand même des chansons qui pootrent. Un début de village de campagne commence à défiler par la fenêtre et le train freine devant un quai de gare. Le Pouffiz de tout à l'heure nous indique qu'on doit laisser nos affaires là et que les premières années rejoignent le château en barques. J'abandonne Scrout au fond de mon sac en lui faisant promettre d'un regard de ne pas mordre l'elfe qui viendrait l'amener au dortoir de ma future maison. Je sors d'un bond du train et rejoints la file des premières années qui se pressent déjà au bord du lac. J'aperçois de loin le couple d'amoureux croisés ce matin, la bande des Serpys et le Gryff de tout à l'heure, toujours à moitié endormi. Je monte à bord d'une barque avec deux grands baraquis bruns qui s'occupent de ramer jusque là-bas ainsi qu'une petite rousse boulote qui ne pète pas mot jusqu'à l'arrivée, ce qui m'arrange. Là-bas, on nous conduit jusqu'à la grande salle, une femme qui a son âge vient nous faire la morale tout ça, et puis voilà, on entre dans la grande salle de Poudlard.
    Quatre longues tables teintés de quatre couleurs, rouge vert bleu jaune, respectivement Gryffondor Serpentard Serdaigle et Poufsouffle. Une 5e tables pour les profs, une rangée centrale où s'entassent tous les premières années et un tabouret à trois pieds sur lequel repose un vieux chapeau miteux. Tout ça c'est de la théorie, ceux qui ont une famille un tant soit peu sorcier savent tout ça, c'est le tableau typique de la répartition qui pourtant étonne toujours autant les incultes et autres sang de bourbe. Le choixpeau fait sa chanson sous les yeux ébahis des premières années et ceux, admiratifs, des plus âgés. Une salve d'applaudissement salue la fin de sa comptine. La sous-directrice qui est venue nous chercher tout à l'heure sort alors sa liste et commencer à énumérer les noms d'élèves que le choixpeau se met à répartir avec passion. Un par ci, un par là, toi à Serpy, toi pas. La rousse de la barque finis à Pouffyz, les deux baraquis à Gryffondor. Ils arrivent bientôt au M, ça va être mon tour. Mullens, le nom de ma mère, étant donné que mon père ne fait plus partie de la famille on l'a exclu définitivement de l'arbre généalogique, mon père c'est monsieur x. Je commence à songer sérieusement à la maison dans laquelle on pourrait m'envoyer tandis que nombre d'autres non-répartis continuent à flipper en silence en attendant qu'on les appelle. Gryffondor non, je suis une barbare sur les bords mais pas spécialement courageuse. Pouffyz, plutôt mourir, j'ai pas d'amis même si je les aime bien quand j'en ai, enfin bon non c'est pas mon truc. Serdaigle, c'est les intellos, j'ai pas une tête à me retrouver là-bas. Et Serpy ? Les chieurs prétentieux ... Est-ce que la petite métamorphomage que je suis a sa place dans la maison des verts ? J'ai envie de dire non juste pour me retrouver ailleurs, mais ailleurs voudrait dire nulle puisque mon caractère n'a sa place que là-bas. La sous-directrice interrompt d'une voix forte mon monologue philosophique sur ma future maison en citant gravement mon nom à travers la grande salle :
    « Mullens, Evane ! »
    Ca sonne comme Evan ce truc, on va encore penser que je suis un garçon avec mes cheveux courts, raah. C'est pas pour me déplaire, certes, mais ça facilite pas la sociabilité ce genre de truc. Attendez une seconde, est-ce que j'ai dit que j'étais sociable ? Bon, j'arrête deux secondes mon débat interne qui vire à la schizophrénie et je me rends sous le choixpeau qui prends ses aises sur mon crâne. C'est chiant de savoir que tout le monde vous regarde alors que vous avez un vieux truc miteux ringard posé sur le crâne, choixpeau ou pas. Il prends son temps, marmonne à voix basse, mais zut qu'il se grouille je suis pas si bizarre que ça ? Si ? Je le sent qui se décide, il ouvre la bouche, ou plutôt son ouverture, se ravise un instant, puis se décide enfin.
    « ... ! »
    Je souris un instant. C'était prévisible. Je me lève avec un sourire vicieux et rejoins gaiement la table de ma nouvelle maison. Demain commencent les cours et la baston, je sens que je vais m'éclater ici. Poudlard, me voilà ...
avatar
Evane J. Mullens
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 102

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Vingt-cinq cm, bois d'houx et cheveu de Vélane.
• Commentaire d'Ombrage  : Mais enfaite, Evane, c'est un garçon ou une fille ?

Bah une fille XD

Mais en fait quand est-ce qu'on l'a répartie ?

🤡

N'empêche on dirait trop un mec. Moi aussi, j'veux des cheveux multicolores. ( By Cry-qui-sais-pas-quoi-faire-with-her-

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Leo Draco le 16.08.08 23:32

J'ai envie de dire :

1- Enfin des nouvelles.
2- Pourquoi ne pas créer un nouveau compte ?
avatar
Leo Draco
Roi ♥

• Nombre d'écrits  : 7423

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Aulne, 29 cm, nerf de Dragon mâle. Utile pour les enchantements et les sorts de longue portée.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Wiluna Qadehar le 17.08.08 0:00

J'ai envie de dire :

1 - Qui qui c'est ?
2 - Fais chier la musique
3 - cf Lalyne
avatar
Wiluna Qadehar
Préfète en Chef
Préfète en Chef

• Nombre d'écrits  : 8394

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois d’acajou, poil de licorne, 20 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Bah Wilu eh bah je l'OVERKIFFE.
Clé'

Bah Wilu et bah je l'overdeteste.
Val.

Arty : Bah Wilu ... Rien du tout en fait. J'aime bien son nouveau vava.

WILOUNANOU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Leo Draco le 17.08.08 1:35

J'ai envie de te répondre :

1- Il semblerait que ce soit Lili-Pastèque-Artyhou-paschou-l'Artychaud-Artyste.
2- Je viens d'écouter la chanson, ça m'a fait penser à Rion, il me semble qu'à une époque elle adorait celle-ci, j'ai même l'impression qu'elle me l'avait chanté un jour. Ceci dit, je délire peut-être, dans tous les cas, j'aime beaucoup SOAD.
3- Je ne rendrai pas hommage à cette racl' de Coralyne (nommons-la !), j'utiliserai donc ce troisième et dernier tiret utilement : plus précisément, pour annoncer que je vais aller me coucher, ce qui signifie, plutôt, que je vais lutter, des dizaines de minutes durant, pour ne pas culpabiliser en me glissant sous les draps, sans envie de dormir, alors, qu'à la place, je pourrais lire cet affreux et apocalyptique roman qu'est Misery.

PS : Mon ordi n'a planté que 4 5 fois pendant que j'écrivais ce message, conclusion : je hais ASUS/Carrefour ; je déteste Microsoft ; j'aime Firefox ; et j'envie les consommateurs d'Apple (Ahah, mon ordi a encore planté, juste à ce moment là. Je crois qu'il est jaloux.)
avatar
Leo Draco
Roi ♥

• Nombre d'écrits  : 7423

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Aulne, 29 cm, nerf de Dragon mâle. Utile pour les enchantements et les sorts de longue portée.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Crystal Andreas le 17.08.08 10:08

J'ai envie de dire :

- Pastèque, je vais te maraver la tête.
- J'adore Evane.
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Evane J. Mullens le 17.08.08 12:31

J'ai envie de dire :

- Enfin des nouvelles, oui, j'ai juste gueulé sur tous les toits que je partais deux semaines en Savoie et trois semaines pour un camp de 925km. Je ne suis pas morte, non, désolé pour vous.
- Flemme de créér un nouveau compte, je dois en avoir une petite dizaine sans compter ceux qui ont été supprimés ... Donc bon, je recycle.

- C'est mwaaaah #SBAFF# J'ai oublié où était la porte, désolé Mad
- *se retient de balancer une enclume sur Wilu* Refais ta culture, elle est très bien cette chanson (l)
- ... %)

- Il triche, il a été voir l'ip ce nain.
- SOAD roxxe²
- Bonne nuit Max, et sincère condoléances pour ton ordinateur (l)

- Ca veut dire quoi maraver ?
- C'est mon portrait craché en exagéré. Mon côté Esril en fait %D

- Pouet
avatar
Evane J. Mullens
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 102

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Vingt-cinq cm, bois d'houx et cheveu de Vélane.
• Commentaire d'Ombrage  : Mais enfaite, Evane, c'est un garçon ou une fille ?

Bah une fille XD

Mais en fait quand est-ce qu'on l'a répartie ?

🤡

N'empêche on dirait trop un mec. Moi aussi, j'veux des cheveux multicolores. ( By Cry-qui-sais-pas-quoi-faire-with-her-

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Crystal Andreas le 17.08.08 13:42

J'ai envie de répondre :

- Maraver ça veut dire taper sur la face.
- T'as pas intérêt à oublier Arty. Sinon Crystal fait un génocide.

( La peur. J'écoutais "Le privilège", j'ai ouvert cette page, et j'ai entendu Lonely Day à la place. Et c'est très bien ça. )
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Wiluna Qadehar le 17.08.08 15:52

Alors

1 - refais donc ta culture parce que pour pas savoir ce que veut dire maraver ... même en Savoie ils savent ça.

2 - j'ai pas dit que la chanson était nulle mais que ça me soulait de l'entendre tout le temps.

3 - ton vava dépasse, comme celui de Max, c'est moche.

4 - d'où t'es métarmorphomage ?

5 - cf Lalyne (que je nomme, c'est juste son diminutif, et moi je l'aime Coeur )
avatar
Wiluna Qadehar
Préfète en Chef
Préfète en Chef

• Nombre d'écrits  : 8394

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois d’acajou, poil de licorne, 20 cm
• Commentaire d'Ombrage  : Bah Wilu eh bah je l'OVERKIFFE.
Clé'

Bah Wilu et bah je l'overdeteste.
Val.

Arty : Bah Wilu ... Rien du tout en fait. J'aime bien son nouveau vava.

WILOUNANOU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evane J. Mullens _ Répartition of the rebelle of Poudlard'

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum