Douce Nuit

Aller en bas

Douce Nuit

Message  Invité le 25.06.08 20:23

"L'Etang reflète, profond miroir, la silhouette du saule noir où le vent pleure...révons c'est l'heure." -Verlaine-


    Les nuits étaient longues pour la jeune et douce Jude. Allongée dans son lit de velours bleus aux longues dentelles satinés et blanches pour masquer son corps du regard des autres durant son sommeil, elle ne cessait de se tourner, retourner...enfouissant son regard et son visage dans les oreillers blancs en coton et aux senteurs fraiches du dehors. De si beaux rèves tournaient au cauchemard sans qu'elle ne fasse quoi que se soit et son visage si angélique et charmeuse se crispait pour finalement redevenir aussi doux et serein lors de ses rêves romantiques et enchanteurs de jeune femme. 6h00. Depuis bientot 15 minutes, Jude était allongée sur le ventre, le visage masqué par l'oreiller mais ces deux superbe yeux vert d'eau aux reflets d'argent étaient visibles et regardait la trotteuse de son reveil tourner, un tour, deux tours...trois tours...une minute...puis deux, puis quatres. Elle poussa un léger grognement d'énervement. Impossible de retomber dans le sommeil. Elle était aussi révéillée que si elle avait sauté d'un avion en parachute. Très apprécié chez les moldus ce genre de petits moyens à "sensations fortes" comme ils disent..
    Jude écarta silencieusement ses rideaux de satins et, progressivement, posa un puis ses deux pieds sur le sol, s'étirant avec son charme naturel. Elle ouvrit les yeux, yeux un peu fatigués quand meme par cette nuit agitée puis elle se leva. Essayant de ne pas faire craquer les blanches de son parquet. Depuis les quelques semaines qu'elle était ici et dormait dans ce meme lit, elle connaissait chaque endroit où les blanches de bois foncés grincaient, craquaient. Et elle esquivait tout le temps, pouvant ainsi sortir quand elle voulait profiter de la lune ailleurs que par l'étroite lucarne de leur chambre.


    Elle ouvrit son placard et prit un slim noir en jeam, dessus des strass au niveau des poches arrière puis pris un débardeur et ses sous vetements. Elle enfila ensuite sa pairs de bottes montantes à talons et prononca une formule avec sa baguette pour étouffer le bruit des talons et elle sortit en catimini de la salle commune des serpentards où seul le feu semblait etre le seul etre vivant de tous les cachots. Le tableau coulissa et elle se retrouva dans le gigantesque dédale de la tour du chateau. Rangeant sa baguette dans sa poche arrière, elle avanca, connaissant les tournants par coeur, les pierres plus hautes que les autres où l'on pouvait éventuellement trébucher.
    Jude, grâce aux parois répercutant les bruits, entendit des bruits de pas. Lourd, parfois malproportionnés. Un homme. Elle sortit sa baguette, s'avanca dans le couloir et murmura la formule de "lumos" pour voir de qui il s'agissait. Elle s'arreta. Son lumos devint plus puissant et éclaira tout le couloir d'une agréable source de lumière. Elle put enfin voir qui trainait dans le couloir de la salle commune à la même heure qu'elle...Elle abandonna alors que les pas avancaient vers et se rapprocha de la cheminer pour s'assoir dans l'un des canapés pres du feu, fermant les yeux...lentement.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum