Les centenaires ...

Aller en bas

Les centenaires ...

Message  Invité le 16.06.08 15:18

C’était le dernier cours de la journée, le cours de Botanique, cette magnifique heure où l’on était astreint de rempoter les jeunes mandragores qui beuglait comme ce n’était pas permis.
Julie en eu mal à la tête, il ne manquait plus que ce cri strident pour accentué son mal de crâne … elle regarda sa mandragore, et lui mis une tape sur la joue pour qu’elle finisse son cinéma. Grave erreur… la jeune plante pris d’un mouvement brusque la main de Julie et entreprit de lui manger les doigts !

- Aie ! saleté ! gémit la Serpentarde


Elle retira sa main de la petite bouche boursouflée de la mandragore et la jeta dans le deuxième pot vide à coté d’elle. Elle se pencha pour prendre le terreau et la rempota à la va vite. Enfin c’était finit. La prof finit le cours sur la maturité des mandragores et laissa partir ses élèves en leurs donnant un devoir à faire sur les propriétés magiques de ces créatures.

* Super, encore un rouleau de parchemin à faire en deux jours à peine ... youpiiii ... *

La fatigue, c’était pour le moment ce que ressentait exclusivement Julie.
Elle se dirigea donc vers son dortoir d’un pas lourd, et finit par s’allonger de tout son long sur son petit lit tiède, rêvant pendant quelques heures à des choses qu’elle ne se souviendrait surment plus à son réveil …mais au moins le mal de crâne passait lentement.

18h30, c’est la première chose que vit Julie en ouvrant un oeil à demi clos.

- Punaise … faudrait peut être que je me lève …

Elle se releva doucement, et se frotta les yeux d’un revers de manche, remit ces cheveux en place et sortit du dortoir.

* qu’est ce que je vais faire en attendant d’aller manger … Oh je vais aller me promener dehors tant qu’il fait encore beau … *

Elle marcha, les idées vagues, le regard au loin, sans vraiment savoir où elle allait, mais une chose était sure, c’est qu’elle voulait profiter des dernières semaines qui lui restait à Poudlard …
Et oui, les vacances arrivaient à grands pas, et Poudlard s’éloignait de plus en plus, à cette idée la jeune fille eu un pincement au cœur. Elle c’était attachée a cette vielle école, et savoir qu’elle devrait la quitté pour les vacances la rendait un peu triste, mais en y repensant, elle reverrait sa sœur et ses parents...

Julie s’arrêta un moment. Elle avait marché sans vraiment savoir où et maintenant elle se retrouvait au pied d’une immense foret.
De grands sapins sombres et inquiétants prônait largement l’espace, et de la mousse venait leurs chatouiller les racines.
Il n’était pourtant que 7h00 quand la jeune fille regarda sa montre, mais il faisait très sombre sous les feuillages.
L’endroit imposa un immense respect à la Serpentarde, qui la tête en arrière regardait ses terrifiants centenaires.

* c’est … vraiment magnifiquement inquiétant …*

Poussée par la curiosité et bien d’autres sentiments encore, Julie commença donc à se frailler un chemin parmi les arbres, marchant dans les ténèbres, l’air insouciante, innocente.
Mais à peine avait elle fait quelques pas, que la jeune fille se sentit épier, observé par quelque chose, ou bien ... quelqu’un …
Prise de panique, elle couru vers un arbre gigantesque, ne savant quoi faire, à par demander instinctivement les lèvres pincées …

- Il y a quelqu’un ? …

[il faut ce soir quelqu'un pas un monstre =p ]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centenaires ...

Message  Invité le 16.06.08 20:57

HJ : Je peux ? Oh, même si j'peux pas, tant pis ^^


La forêt interdite. Qui se doutait que Peach Lewis allait de nouveau mettre les pieds dans ce sombre endroit où l'on ne pouvait distinguer le jour et la nuit tant les arbres étaient hauts et nombreux? La jeune Gryffondor avait déjà eut l'occasion de se rendre dans ce lieu, et à plusieurs reprises. La première était avec son petit ami, en 1ère année. La seconde avait été avec une amie à elle. Elles étaient venues dans l'espoir de trouver des ingrédients. Les ingrédients pour la potion destinée à sauver le hiboux de Peach, qui était mort d'ailleurs. Elle y était aussi allée pour retrouver son chat, en 2ème année, et puis une autre fois aussi, un soir de déprime. Bref, la demoiselle connaissait bien cet endroit.

D'un autre côté, la jeune fille ne manquait pas de curiosité. Toujours à vouloir connaître les moindres détails de la vie des personnes qu'elle cotôyait, toujours à vouloir être au courant des derniers potins, toujours à vouloir aller explorer les moindres recoins de Poudlard, bien qu'ils n'y en avaient plus beaucoup d'inconnus pour elle.

Bref, Miss Lewis était donc assise sur le tronc d'un arbre renversé, songeant à sa première journée de retour à Poudlard. En effet, à cause d'un accident dont Peach ne souhait parler, elle s'était retrouvée à l'hôpital pendant plusieurs mois. Elle était à présent de retour, heureuse de voir à nouveau son école, mais à la fois terriblement faible dû à sa maladie.

Elle avait cependant décidé de venir ici, s'isolée. Elle avait besoin de penser à sa journée. Elle était heureuse d'avoir revue une de ses amies et de ne pas s'être trop fait critiquée par les professeurs. Alors qu'elle songeait à son passé, les mois dans sa chambre d'hôpital et ce qui allait se produire à présent, elle entendit des pas.

C'était bien sa veine. Il ne manquait plus que le concierge ou le garde-chasse pour la renvoyée, alors qu'elle avait enfin pû remettre les pieds dans son collège de sorcellerie. Elle se leva vivement et alla se cacher derrière un arbre, assez large pour ne pas dépasser de celui-ci. Elle entendait les pas se rapprocher et les battements de son coeur se mirent à accéler.

"Il y a quelqu’un ? …"

Une voix de fille. De jeune fille. Peach eut un soupir de soulagement et s'accorda un regard en direction de là d'où provenait la voix. C'était une petite blondinette, quelques années de moins que Peach. Elle n'avait pas vraiment l'air méchante, même plutôt effrayée. La 4ème année se montra alors.

"Ouais, y a moi."

Elle eut un sourire. Voir la jeune fille se baladant ainsi dans la forêt lui rappelait ses débuts à Poudlard. Peach murmura alors, un sourire en coin :

"C'est pas bien de se promener seule le soir. Et dans la forêt interdite, en plus."

Elle était bien placée pour dire ça... Elle s'approcha de la demoiselle et remarqua qu'elle était vraiment mignone. Instinctivemment, son regard se posa sur le blason de la fillette. C'était une Serpentard. Peach n'avait absolument rien contre eux, elle s'était fait de nombreux amis dans cette maison. D'ailleurs, ses souvenir l'envahirent de nouveau, et elle repensa à ses anciens amis... Qu'elle avait tous perdus un à un. Elle eut un pincement au coeur et préféra penser à autre chose, se concentrant sur sa nouvelle connaissance.


HJ : un peu court, désolée ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centenaires ...

Message  Invité le 17.06.08 11:25

Julie sentait le froid lui picoter le bout des doigts, et sa respiration devenir irrégulière.
Elle avait peur et son ventre lui faisait bien ressentir. Quand elle entendit des pas derrière et un …

"Ouais, y a moi."

Julie sursauta si violement qu’elle faillit tombée à la renverse.
Elle regarda la silhouette s’approcher d’elle lentement, et reconnu une fille, qui apparemment était plus âgée qu’elle…
La jeune fille n’aurait su dire en quelle année elle était, mais après avoir jetée un coup d’œil sur son blason assombrit par les ténèbres qui les entourait, c’était une Gryffondor.

"C'est pas bien de se promener seule le soir. Et dans la forêt interdite, en plus." Lui avait murmuré la Gryffondor.

Julie fit la mou, elle le savait bien, mais ce n’était pas comme si elle avait fait exprès.

* C’n’était pas moi mais mes jambes qui m’ont emmenée …*

Et en plus de ca, elle n’était pas vraiment en position de faire la remarque pensa Julie, car elle aussi était dans la Foret Interdite … seule.
Oui, elle était seule, et d’ailleurs, Julie se demanda bien pourquoi.
Personne n’aime la Foret Interdite, où bien très peu, et il faut vraiment vouloir être bien seule, ou bien avoir une bonne raison pour y aller.
Mais la Serpentarde préféra ne pas poser la question, et faire comme si de rien n’était…

- Oui je sais bien, mais … je me suis pas vraiment rendu compte que je me dirigeais vers la Foret, et arrivée devant et bien … ma curiosité ma … comment dire ? … emportée balbutias la jeune fille.

Julie ne savait trop quoi dire, à cette fille aux cheveux noirs. C’était une situation peu commune, et elle ne savait pas comment réagir, pourtant il fallait bien dire quelque chose …

- Euh mm, je m’apelle Julie, Julie Heartly, je suis en première année et toi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centenaires ...

Message  Invité le 20.06.08 20:44

HJ : Un peu de retard, sorry ^^


Oui je sais bien, mais … je me suis pas vraiment rendu compte que je me dirigeais vers la Foret, et arrivée devant et bien … ma curiosité ma … comment dire ? … emportée.

Cette jeune fille était le portrait de Peach étant plus jeune. Non pas dans son physique, mais dans sa façon de parler, ses excuses, ses manies. La Gryffondor se contenta de répondre, avec une simplicité déroutante :

"Bof, une fois qu'on à fait le tour, on s'aperçoit qu'il y a pas grand chose à voir ici."

Du moins, tant qu'elle ne s'éloignait pas de la lisière. Miss Lewis avait quelque fois été un peu trop loin et y avait fait de mauvaises rencontres. Et bien sûr, sa phrase était était plutôt fausse : il y avait de nombreuses choses à voir si l'on s'engouffrait dans cette sombre forêt. Mais ce n'était pas le moment de donner de mauvaises idées, et puis le temps qu'il fallait pour traverser la lisière était bien trop long pour une première année simplement 'curieuse'. Elle aurait vite abandonné ou pire, ce serait perdue.

Sa nouvelle connaissance sortit Peach de sa rêverie en lui disant qu'elle se nommait Julie Heartly et qu'elle était en première année. La Gryffondor lui sourit gentillement.

"Moi c'est Peach Lewis. Quatrième année ici. Mais malheureusement, je risque bien de m'en repayer une, de quatrième année."

En effet, cela faisait bien un an qu'elle n'était pas revenue à Poudlard et il lui manquait beaucoup de connaissances sur le programme. Refaire une année avec des élèves plus jeunes ne l'enchantait guère mais elle n'avait pas le choix.

Elle ne savait pas vraiment quoi dire à son interlocutrice. Pas le même âge, pas la même maison. Elles étaient certes toutes les deux filles, mais Peach n'allait pas commencé à parler de garçons. Non seulement parce qu'elle ne connaissait rien de cette Julie, et aussi parce qu'une fois lancée dans ce sujet, la demoiselle ne s'arrêtait jamais. Elle opta donc pour quelque chose de plus banal :


"Tu t'es fais des amis ici ?"

Elle ne posait pas seulement la question pour faire de la conversation, mais aussi pour en savoir plus sur les élèves de l'école. En un an, beaucoup de personnes avaient du arrivés, d'autres s'en aller. Et Peach espérait pouvoir obtenir des informations sur les élèves, même si elles venaient d'une première année. Après tout, Peach avait des amies bien plus jeunes qu'elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centenaires ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum