Bousculade

Aller en bas

Bousculade

Message  Invité le 18.11.07 16:28

Il était 12h30 et William n'avait toujours pas manger; résultat, il était affamé. Sa matiné ne s'était pas très bien passé; après s'être fait viré de cours en sortilège et enchantements, il s'est fortement ennuyé en histoire de la magie. Certes il n'avait jamais aimé l'histoire, mais s'il avait choisi cette matière, c'est qu'il espérait un jour reconnaître son père à travers les photographies ou les peintures, au cas où celui-ci aurait été célèbre. Mais il se rendiat compte aujourd'hui que ce cours était fortement ennuyeux, et qu'il fallait être complètement débile pour s'y intéresser.
C'est ainsi qu'il dévalait les escaliers, qui, comme par hasard, s'amusaient à bouger et le ralentissaient, l'obligeant à attendre que celui-ci reprenne sa place d'origine.
Il le dévala alors, bousculant sur son passage des dizaines d'élèves sortant de leurs cours. Il s'en fichait. Il avait faim, de toute façon.

Il était au dernier escalier avant le hall d'entré, quand soudain...
Il s'étala de tout son long par terre, renversant toutes ses affaires scolaires qu'il avait gardé dans son sac miteux à moitié ouvert.

La raison de cette chute était elle aussi étalée à côté de lui, une pile de livre le recouvrant, presque assomé par une balance métallique.
Le sang de William, affamé, ne fit qu'un tour, et dans un excès de rage, se redressa tant bien que mal, et lança;


- Nan mais tu pourrais pas faire attention!?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Invité le 18.11.07 16:49

La raison de la chute, comme l'autre player l'a si bien énoncée dans le message précédent, se révélait n'être autre personne que ce cher Erwan Idrissyh, auto-proclamé optimiste par lui-même (pléonasme...), et approuvé débile par les autres.
Bien que cela soit aussi cité plus haut, je préfère re-résumer la situation : dans un empressement malencontreux, Mister Idrissyh avait malencontreusement heurté un dénomme William Coleen qui passait malencontreusement par là, répandant en une rapidité malencontreuse tous les livres qui se trouvaient malencontreusement dans leurs sac respectifs, sac miteux a moitié ouvert pour l'un, sac à dos en forme de singe pour l'autre (Devinez le propriétaire de chacune des sacoches XD)


- Nan mais tu pourrais pas faire attention !? gueula l'un des étourdis, le plus agressif, bien que cela soit relativement facile à deviner au vu de ses propos.

Erwan, l'éternel optimiste déclaré, ou plutot les oreilles d'Erwan, avait pour habitude de ne pas entendre et enregistrer les phrases déplaisantes. C'était sans doute la raison pour laquelle le garçon voyait la vie en rose, ou peut-être plutôt en orange, car celle-ci était sa couleur préférée (On voit que la narratrice déteint sur ses personnages), joviale, joyeuse, accueillante, chaleureuse... bref.

Erwan n'avait pas non plus une quelconque notion du pardon, car dans sa tête, tout était pardonnable, vu que tout était bien.
Relevant péniblement de sa chute, il ramassa quelques livres au hasard en les fourrant dans son sac, sans faire attention si c'était les siens ou ceux de l'autre garçon.
En parlant d'autre garçon, il venait de le remarquer, tout a coup. Il opta pour la solution qui consistait a la saluer, avant de remarquer qu'un de ses genoux devait avoir été éraflé, car une nette dechirure avait percé son jean, révélant un peu de sang.


*Oups, je crois que je me suis fait mal au genou. Y'a du sang qui a taché mon jean... Bah, ça décore !* pensa-t-il.

- Oups, je crois que je me suis fait mal au genou. Y'a du sang qui a taché mon jean... Bah, ça décore ! lança-t-il, un large sourire s'étalant sur sa tête d'idiot. Au fait, salut ! Tiens, je crois que c'est nos livres, par terre, là. (<= idiot, tu viens d'en ramasser sans t'en rendre compte ? =_=)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Invité le 18.11.07 17:25

Le garçon en question se révélait être Erwan, jeune élève réputé chez les Serpentard pour sa débilité profonde, et l'impression qu'il est constemment dans la lune, comme les rêveurs qui voient toujours le bon côté des choses.
Il n'avait pas l'air d'avoir entendu la remarque du jeune Serpentard, ce qui vexa profondément celui-ci.
Une fois tout deux levés, le garçon à l'air rêveur ramassa les livres étalés sur le sol de marbre, sans chercher le propriétaire. Il les entassait dans son ridicule sac en forme de singe, qui faisait étrangement pensé au singe de jeuxvidéos qui roule dans sa boule à la recherche de bananes....
Mais qu'est ce quil avait l'air idiot...N'avait-il pas honte?

La faim accentuait la colère qui rongeait son être. Une fureure animale s'animait au creux de son ventre, une fureur qui ne demandait qu'à sortir, qu'à punir cet être qui l'a ralenti, cet être qu l'a empêché de manger.


- Oups, je crois que je me suis fait mal au genou. Y'a du sang qui a taché mon jean... Bah, ça décore ! lança Erwan, un large sourire s'étalant sur sa tête d'idiot. Au fait, salut ! Tiens, je crois que c'est nos livres, par terre, là.

Etait-il réellement bête ou le faisait-il exprès?
En effet, son jean était tâché de sang et on pouvait apercevoir à travers la déchirure de celui-ci un genou écorché, erraflé, rougeâtre.
Mais ce qui frapait le plus William, c'était que ce petit abruti venait de se rendre compte que leurs livres étaient par terre, alors qu'il venait de tous les ramasser!
William décida de contenir sa rage, et de répondre calmement, sans pourtant une once de moquerie et de colère dans la voix:


- Oh oui, quel sens de l'observation. Tu envisages quoi comme métier plus tard? Tu es si perspicace!
Et si tu pouvais me rendre mes livres s'il te plaît. Je ne supporterai pas une seconde de plus de les voir dépasser d'un sac aussi ridicule.
Et au fait, quel âge as tu pour avoir ce genre de chose?
Enfin bref, passons...les cas incurables comme toi m'énervent. Si la bêtise se guérissait, ça se saurait...


William saisit violemment ses livres du sac, tout en faisant volontairement tomber ceux d'Erwan, qui souriait encore.

Alors qu'il remplissait son vieux sac miteux, Erwan continuait de le regarder d'un air vitreux, ce qui agaçait William de plus en plus...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Invité le 18.11.07 19:55

Bon, faut pas prendre Erwan pour plus intelligent qu'il ne l'est, hein.

- Oh oui, quel sens de l'observation. Tu envisages quoi comme métier plus tard ? Tu es si perspicace !

Son sourire s'élargit encore, alors qu'il ne comprenait pas la raillerie dissimulée dans la phrase de son interlocuteur.

- Et si tu pouvais me rendre mes livres s'il te plaît. Je ne supporterai pas une seconde de plus de les voir dépasser d'un sac aussi ridicule. Et au fait, quel âge as tu pour avoir ce genre de chose ?
- Onze ans, répondit-il précipitamment. Je suis en première année...
- Enfin bref, passons... les cas incurables comme toi m'énervent. Si la bêtise se guérissait, ça se saurait...

Les oreilles d'Erwan se remplirent soudain d'un bourdonnement, qui l'empêcha de percevoir la phrase de William. Bah, ce ne devait pas être très important, se dit-il. Il n'y avait pas grand chose qu'Erwan considérait comme important. Peut-être juste les calamars... D'ailleurs, il s'en rappelait maintenant, c'était bien pour les - Ô combien chéris - calamars ! Il espérait avidement en trouver sur la table des Poufsouffles, pour le déjeuner... D'ailleurs, il faudrait un jour qu'il jette un oeil au lac. Il paraissait qu'un calamard géant (LE DIEU DES CALAMARS *o*) y rôdait...

Enfin. Il lui tendit les quelques bouquins qu'il ne reconnaissaient pas, et déclara en même temps, le sourire qui maculait sa figure ne disparaissant pas (et ne disparaissant jamais) :


- Je m'appelle Erwan. Erwan Idrissyh, je suis à Poufsouffle. T'es pas à... Euuh... - Attends, ce livre-là, c'est le mien o_o - Le vert, c'est la couleur de quoi, déjà ? De l'aigle ? Du serpent ? Ou alors du Griffon ?

Cela devait faire un bon mois qu'il était arrivé dans la magistrale école de sorcellerie, mais notre pauvre idiot ne connaissait encore toujours pas le nom, l'animal et la couleur des maisons autre que la sienne... Erwan n'avait effectivement pas beaucoup de mémoire. Il avait d'ailleurs, alourdissant un peu plus son sac à dos, un carnet noir du genre comme le Death Note 8D, qu'il avait réussi à ensorceler pour que celui-ci ait un nombre de pages infini. Il y consignait tous les noms, les lieux qu'il pouvait, afin de combler son manque de mémoire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Invité le 18.11.07 20:49

Je m'appelle Erwan. Erwan Idrissyh, je suis à Poufsouffle. T'es pas à... Euuh... - Attends, ce livre-là, c'est le mien o_o - Le vert, c'est la couleur de quoi, déjà ? De l'aigle ? Du serpent ? Ou alors du Griffon ? lui dit-il après lui avoir rendu les livres que Will n'avait pas récupéré.
Will le regardait d'un air méprisant et supérieur. Qu'est ce qui pouvait tant faire rire cet imbécile heureux?

- Je sais qui tu es, Erwan. Tu es très connu chez les serpentards. Tu sais, le serpent vert...Tu as une très grande réputation, tu devrais être fier.

Le jeune Poufsoufle souria de plus bel. Apparemment, il n'avait pas compris le sens ironique de cette phrase. ETait-il dépourvu de toute intelligence ou le faisait-il exprès pour se payer la tête de Will? Celui-ci s'énervait de plus en plus.

- Je ne pensais pas qu'on puisse être aussi c..bête, dit-il sur le ton d'une conversation normale.
Ah! au fait, j'aime la symétrie, et comme ton jean n'est déchiré que d'un seul côté, je vais me permettre, pour mon propre plaisir, d'arracher l'autre côté.

Will sortit sa baguette de sa poche, la pointa contre le genoux non maculé de sang et prononça sa formule favorite;

- Diffindo!

Le jean se déchira horizontalement, laissant apparaître la peau du genoux d'Erwan.

- Mouais, ce n'est pas parfait. Il manque encore le sang. Mais je ne vais pas aller jusque là, tu as de la chance. Et dis moi? tu compte rester là longtemps à sourire bêtement?

Erwan continuait de le regarder en souriant, comme si son interlocuteur étaitûn être charmant et courtois, avec qui al conversation était facile et agréable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Invité le 19.11.07 20:44

- Ah! au fait, j'aime la symétrie, et comme ton jean n'est déchiré que d'un seul côté, je vais me permettre, pour mon propre plaisir, d'arracher l'autre côté. Diffindo!

Le jean de notre cher Erwan se déchira soudain en une large fente, dévoilant une peau pâle, celle de celui qui expose rarement ses jambes au soleil. Oui, il était bien capable de se baigner tout habillé, le pauvre garçon... Très influençable, oui.


- Mouais, ce n'est pas parfait. Il manque encore le sang. Mais je ne vais pas aller jusque là, tu as de la chance.
-Oh, il suffira d'un peu de colorant rouge, si tu veux =D J'en chercherais, sur la table de la Grande Salle.
- Et dis-moi, tu comptes rester là longtemps à sourire bêtement ?
- Oui ! Ces deux années précédentes, on m'avait posé des bagues. Maintenant, j'ai un beau sourire, les dents toutes alignées ! - Il fit alors plus une grimace qu'un sourire exagéré, dans le but de bien montrer même ses molaires bien disposées - Et puis, il faut se brosser les dents matin, midi et soir, aussi, après les repas, sinon, elles deviennent jaunes... et ensuite noires... C'est un peu moche, non ? Mais au Japon, anciennement, les femmes se barbouillaient les dents de noir, parce que c'était un signe de beauté. C'est bizarre, non ? Moi, en tout cas, je préfère les dents blanches, du style brillant, genre Colgate. T'as vu les pubs à la télé ?

Si il existait un autre adjectif qu'optimiste et idiot, ce serait bavard. Erwan était assez cultivé, a sa façon, sauf que ce qu'il retenait était souvent de moins importante. Moins on a de culture, plus on l'étale ! Il était comme cela capable de monologuer pendant des heures, et des heures... Et le plus souvent, celui qui avait le malheur de se trouver en face de lui à ce moment précis s'ennuyait drôlement. Ou alors se barrait, sans même que Mister Idrissyh ne s'en aperçoive, plongé dans ses réflexions de la relativité de la masse des gommes de différentes marques...

- Au fait, c'est quoi, ton nom ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Invité le 20.11.07 17:57

William n'en revenait pas; il arrivait de moins en moins à contenir sa rage. Il venait de déchirer le pantalon de cet idiot de Poufsoufle, et celui-ci ne bronchait pas, il proposait même de mettre du colorant rouge sur son autre genou, pour le rendre encore plus symétrique.
Se foutais-il de lui?


- Et dis-moi, tu comptes rester là longtemps à sourire bêtement ?

- Oui ! Ces deux années précédentes, on m'avait posé des bagues.
Maintenant, j'ai un beau sourire, les dents toutes alignées !
- Il fit alors plus une grimace qu'un sourire exagéré, dans le but de bien montrer même ses molaires bien disposées - Et puis, il faut se brosser les dents matin, midi et soir, aussi, après les repas, sinon, elles deviennent jaunes... et ensuite noires... C'est un peu moche, non ? Mais au Japon, anciennement, les femmes se barbouillaient les dents de noir, parce que c'était un signe de beauté. C'est bizarre, non ? Moi, en tout cas, je préfère les dents blanches, du style brillant, genre Colgate. T'as vu les pubs à la télé ?

Qu'est ce qu'il avait l'air bête avec sa grimace. Il n'avais jamais vu quelqu'un d'aussi ridicule, et qui en plus n'hésitait pas à en remettre une couche.
Ce comportement l'insupportait. Son visage était neutre, mais son sang bouillonait. Il serra sa baguette qu'il tenait encore dans sa main. Malheureusement, il n'était à Poudlard que depuis une semaine et il n'avait pas appris beaucoup de sortilèges.
Il se souvint alors de la raison qui l'avait mené jusqu'ici; il était affamé. En effet, son ventre le suppliait, mais cette douleure avait été confondue avc la colère, quelques instants auparavant. Il ne pouvait attendre, et la compagnie d'Erwan l'insuportait.
Tampis, il lui règlerait son compte plus tard, lorsqu'il connaîtra de nouveaux sortilèges...


- Au fait, c'est quoi, ton nom ?

La question d'Erwan fut soudaine.

- Moi? C'est Olliver Twist. Désolé, mais je dois te laisser. Ce fut un réel plaisir de te rencontrer. J'espère bien que cela ne se reproduira plus, pour notre bien à tous les deux. Je suis affamé, et il ne vaut mieux pas m'énerver quand je suis dans ce état. Sur ce, adieu.

William avait préféré la voie du mensonge, testant ainsi la naivetée du jeune poufsoufle. Sans doute le croirait-il et raconterait à ses amis qu'elle magnifique rencontre il avait fait avec un certain Olliver Twist!
Will tourna les talons, le sac à la main, et s'empressa de rejoindre la grande salle. Son ventre gargouillait si fort quErwan devait l'entendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum