Remplacement

Aller en bas

Remplacement

Message  Valentin Moson le 30.10.07 22:17

-Avifors!

Une fois de plus, cela ne fonctionna pas. Une fois de plus Valentin venait d’échouer. Le gros caillou posé sur la table des Serdaigle devant lui avait beau recevoir depuis dix minutes le même sortilège, il ne se transformait pas en oiseau. Pendant un bref instant, il s’était mis à trembler, et Valentin avait eu un mince espoir, mais rien de concret ne se produisit. Rien de concret qui pourrait montrer à sa professeur qu’il maîtrisait déjà un sujet en métamorphoses de type fin de 3ème année, alors qu’il n’était qu’en deuxième année.

Exaspéré devant ce maudit caillou, Valentin abandonna. Il essaierai une prochaine fois. Il prit son agenda dans son sac, l’ouvrit, et regarda ce qu’il avait à faire pour la semaine. Mercredi après-midi, il faudra qu’il aille vérifier, si ses plantations de Mauve douce se portait bien. Puis il fallait également re-dessiner une carte en Astronomie et…

-Tu dois t’occuper du poursuiveur de l’équipe!

Oh non…Ce satané agenda ensorcelé n’oubliait jamais de lui rappeler ce qui était le plus désagréable à faire: renvoyer un membre de son équipe, et le remplacer. Les deux ne seront pas des choses faciles. En effet, il fallait qu’il annonce à Marc Augustin son renvoi. Ce dernier n’était pas du tout efficace en tant que poursuiveur. Étourdi lors des rares séances d’entraînement auquel il a participé, il ne cessai de manquer le Souaffle. Et avec la confrontation Poufsouffle- Serdaigle qui approchait, Valentin préférait ne pas prendre de risque. Il avait donc prit son choix de manière définitive: Marc serait remplacé.

Le problème était de savoir par qui? Après avoir rangé son agenda, Valentin remuait la baguette autour du gros caillou sans même le regarder. Non, au lieu de ça, il balayait la salle commune du regard. Deux élèves discutait vivement dans un coin. L’un commençait à s’énerver. Sa copine , elle pleurait. En tant que préfet, Valentin aurait peut-être dû intervenir, mais non…Au lieu de ça, il pensait à lui. Que devenait sa vie? Qu’était-il en train de devenir? Il n’avait plus rien de sentimental, sauf quelques éclairs qu’il s’efforçait d’oublier, pour plusieurs raisons. Maintenant, il n’avait qu’une motivation, qu’une raison de vivre, c’est le travail. Et avant? Non, avant non plus il n’en avait pas. Mais avant, il était heureux, et ne se cherchait pas de raison de vivre. Maintenant, les temps ont changé, sa vie est différente.

Une fille vient de rentrer, dans la salle. Cette fille, Valentin l’avait déjà repéré, et elle tombait à pic. En effet, en manque de personnel, Valentin avait demandé à assister au cours de Vol des premières années de Serdaigle. Ce fut une expérience amusante, car les élèves, sachant que se trouvait le sélectionneur de l’équipe dans les gradins, avait fait du mieux. Et le mieux était très drôle pour Valentin. Il avait vu des balai se fracasser par terre, après avoir lâché dans l’air leur cavalier. Le professeur rattrapait les élèves avec sa baguette, et Valentin s’amusait beaucoup. Cependant cette jeune fille, elle, jonglait avec des balles de tennis sur son balai volant. Elle maîtrisait parfaitement son balai, et sa fluidité était incontestable.

Une fille comme celle-ci serait un atout pour son équipe et cet atout était en train de se diriger vers le dortoir des filles. Valentin, attrapa son sac, et se rua vers elle en l’appelant.

-Crystal!

La jeune fille se retourna, regarda Valentin dans les yeux, et parut surprise. Sûrment par le fait que je connais son prénom, se dit Valentin. Mais celui-ci n’avait fait que demander au professeur de vol comment elle s’appelait pour pouvoir mettre un nom sur le visage.

-Oui, j’ai demandé au prof comment tu t’appelais après le cours de Vol, tu te souviens? Je ne sais pas si tu es au courant, mais je suis capitaine de l’équipe, et j’ai besoin d’un poursuiveur. Comme j’ai vu la manière dont tu volais, je me suis dit que tu pourrais peut-être…intégrer l’équipe? Bien, sûr je te ferai passer un test juste avant, mais ça me semble vite vu!

Il adressa un sourire à Crystal qui, lui semblait-il, venait d’entendre une très bonne nouvelle!
avatar
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remplacement

Message  Crystal Andreas le 31.10.07 15:09

[ biou ]

Jamais Crystal n’aurait voulu voler sur un balai. Un balai, c’était fait pour … balayer ! Trop forte. Toujours est-il que lorsque la mâdame/professeur l’interpella pour l’obliger à grimper sur ce maudit bout de bois, Crystal eu pour la première fois de sa nouvelle vie une véritable peur. Elle se souvenait avoir parlé : « mais, madame… C’est un balai. Pas un avion. ». Bref, elle s’était retrouvé à califourchon dessus, et s’y était sentit tellement bien qu’elle ne l’avait pas lâché pendant toute l’heure. Son vertige avait disparu, aussi étrange que cela puisse paraitre, elle qui s’évanoui si elle regarde par la fenêtre au delà de deux mètres, elle n’avait ressentit qu’un simple vertige qui depuis lors ne s’était pas reproduit.Depuis, elle était toute courbaturée.

Beaucoup de ses « camarades » avaient signalés la présence du préfêt-chef-de-l’équipe. Ce qui lui posait un problème de compréhension : Et alors ? Elle ne l’avait jamais vu – et ne le verrais sans doute jamais. Et c’était la première fois qu’elle montait… sur un balai. Il cherchait des gens expérimentés. Expérimentés en quoi d’ailleurs ? En vol ? En jonglage ? Ah, ça, elle savait le faire. D’ailleurs, sous la demande d’une fille, elle avait jonglée pendant un quart d’heure avec différente balles sur son balai. Elle détestait se faire remarquer, et généralement, passait aussi inaperçue qu’un mur. Là, c’était manqué. Elle priait juste pour que le chef de l’équipe ne l’ait surtout pas remarquée.

Un bâillement lui arracha la mâchoire alors qu’elle marchait dans les couloirs vides de l’école. Biou. Peut-être était-il temps d’aller se coucher. Elle avait tellement rêvassé qu’elle n’avait pas mangé et qu’elle n’avait pas non plus songé à l’heure qu’il était. Ce n’était pas de fatigue, juste de lassitude. Elle était déjà lassée de ce qui deviendrait sa routine pour sept ans. Petit déjeuner – cours – déjeuner – cours – devoirs – diner – devoirs – dodo. Ses pas la guidèrent rapidement devant le portrait bleu et argent, elle prononça le mot de passe de façon machinale et entra dans la salle commune. Elle n’avait pas jeté un coup d’œil au dehors, terrifiée qu’elle était par les hauteurs. Plus qu’à dormir maintenant, elle se lèverait plus tôt pour les devoirs.

La sorcière se dirigea vers les dortoirs en soupirant devant une fille qui pleurait alors qu’un autre s’énervait. Décevant. Soudain, une voix l’interpella. Une voix qui prononçait son prénom. Plus que surprise, elle pivota vers le garçon qui s’avançait vers elle en débitant des paroles à mille à l’heure. Quelqu’un connaissait son prénom ici ? Et en plus, c’était bien à elle qu’il s’adressait ! Un violent frisson la secoua. Le fait d’être nommé par quelqu’un était si rare qu’il lui procurait une immense panique là. Mais les paroles du garçon la rassurèrent un peu, et elle s’exclama en comprenant de qui il s’agissait :


« Vous êtes… Enfin, tu es ? Valentin Moson ! C’est pour ça que les autres étaient … bizarres l’autre jour ! »

L’amnésique se stoppa en écoutant la suite du flot de paroles. Intégrer une équipe ? Quelle équipe ? Une équipe de relais en balais ? Non, décidément, là, elle était perdue. Elle essaya de l’interrompre, mais ce gars là semblait décidé à ne pas s’arrêter. Un poursuiveur, c’était quoi ? On poursuivait quoi ? Et quel test ? Argh. Elle était heureuse d’être nommé, et ça se voyait. Mais paniquait au fur et à mesure qu’elle ne comprenait rien. Quand il s’arrêta – enfin -, elle prit la parole avec rapidité :

« Attendez ! Je veux bien intégrer n’importe quelle équipe, mais… Je voudrais bien savoir de quoi vous parlez ! C’est quoi un poursuiveur ? Pourquoi un test ? Ne me prenez pas pour une… sorcière de pur souche ! Vos balais je ne les ai découverts que quand on a eu notre cours ! »


Et il faut dire qu’elle ne s’était pas non plus arrêtée sur les précisions que donnait la prof ou les autres élèves. Elle s’en fichait et s’en contrefichait totalement. Mener sa petite vie calme, sa routine, même si elle détestait, ça lui allait parfaitement. Celui qui semblait être véritablement Valentin Moson – et qu’elle vouvoyait – était le premier à la faire parler de la sorte sans s’arrêter. Et le premier à la prendre de cours. Avant qu’il n’ai repris elle secoua la tête :


« Et vous vous trompez. Je n’ai rien de particulier. Y’en a pleins qui savaient faire marcher vos… balais. »

Autant essayer de ne pas se mettre dans un plan comme ça. Equipe se rapportait à compétition qui se rapportait à coupe et donc à victoire ou défaite et encore donc à vengeance. Oula. Trop agité pour elle, beaucoup trop. Et puis, elle était discrète, elle n'aimait pas se faire remarquer. Être dans une équipe signifait être un peu connu. Galère.
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remplacement

Message  Valentin Moson le 10.11.07 21:49

Il ne se rappelait plus quand avit-il appris le Quidditch. Très tôt, assurément. Et cela devait être sa grand-mère qui lui avit tout expliqué. Oui il se rappelait d’un récit où le Cognard qu’elle avait envoyé avait mis l’Attrapeur K.O., et la victoire avait donc été assuré pour son équipe. Une grande Batteur la grand-mère de Valentin. Et cette Crystal… Elle lui rappelait Valentin. Une insouciance de la vie, une naïveté mignonnette, et une incompréhension totale du monde qui l’entourait. Cela n’allait pas être facile, mais savoir que Crystal faisait ce qu’elle avait fait naturellement, était un bon point. Parce que si elle savait jongler comme ça sur un balai, sans aucun entraînemùent, qu’est-ce que cela allait être quand elle allait en avoir! Non, c’était véritablement une bonne chose.

Il l’examinai un peu plus, comme du bétail qu’il allait découper en morceaux. Elle était mince, petite, et donnait l’impression que si elle le voulait, elle pourrait se faufiler dans le plus petit trou possible. Elle semblait presque pouvoir voler sans balai, tellement elle était frêle. Peut-être un peu trop, allait-elle pouvoir esquiver les Cognards? Il lui fallait faire des tests de résistance face à un Cognard, et de rapidité à l’aide d’une cours contre la montre ainsi qu’à l’aide d’obstacle.

Problème: elle ne semblait connaître rien de rien du Quidditch. Il lui expliquerait tout avant les tests, elle n’aurait pas du mal à comprendre. Oui il lui fallait cette fille, cette perle rare, il essaya alors d’être le plus convaincant possible pour qu’elle ne soit pas apeuré par tout ce qui englobe le Quidditch! Qu’elle n’est pas peur d’entrer dans un monde enivrant où chaque moment n’est qu’un bonheur pur, où ce n’est plus le balai qui vous fait voler dans les airs, mais l’adrénaline, où on est concentré à en est exploser, où le temps, l’espace, la vie elle-même, tout est déformé!

Il se voyait déjà lui raconter ça avec enthousiasme, enjoué, lui décrire les sensations merveilleuses de ce plaisir sans fin, lui expliquer les rôles précis de chaque membre de l’équipe, l’histoire de ce merveilleux sport. Il savait déjà quel livre lui conseiller, de quel équipe de Quidditch lui parler, quel joueur était à retenir, quel figure était les plus célèbres…


-Tu ne connais pas le Quidditch? Oh, c’est pas bien grave, écoute! Je t’expliquerai ça avec plaisir. Mais demain, ça te dit? On se rejoint demain matin à neuf heures et demi sur le stade où tu es allé en cours et je t’explique tout! Tu verras, je te promets que tu ne peux que aimer. Et puis tu sais, des gens aussi à l’aise que toi sur un balai sont rares, il faut que tu entre dans l’équipe de Serdaigle, on est sûr de gagner la Coupe! Tu ne peux pas refuser ça!

A deux poils près c’était du chantage. Mais à deux poils près, c’était la strict vérité. Mis à part qu’il n’était pas sûr de gagner la Coupe même si elle rentrait dans l’équipe. Et pourtant…. Valentin se voyait déjà, serrant Crystal dans les bras d’une main, et tenant la Coupe de l’autre, l’école l’acclamant à grands bravos. Ce serait un tel bonheur. Pour cela, il faudrait que la jeune Serdaigle accepte.En un sourire, Valentin arrivait à la faire comprendre qu’il la suppliait. Qu’il avait besoin d’elle et de ses talents. Qu’il avait besoin de ce bon point pour l’équipe. Qu’il avait besoin d’une chose positive dans sa vie.

Car plus que jamais, Valentin allait avoir besoin de bonheur, d’ami et d’amour. Plus que personne, il devra surmonter des obstacles, des moments difficle, des périodes noires, où peut-être, une chose pourrait l’aider: le Quidditch.

Dans la vie de Valentin, le Quidditch était tout.

Dans la vie de Crystal, le Quidditch n’était rien.

Un sport, après tout, ce n’était que ça. Et bien cela suffisait. Cela suffisait à rendre heureux qu’elqun. Mais était-il vraiment heureux? Le bonheur était-il vraiment en lui lorsqu’il jouait au Quidditch. Oui, pensait-il. Ce qu’il ne savait pas, c’était que jamais il n’avait connu le bonheur, et qu’il ne le connaîtrai que dans très longtemps. Dans des moments illuminés, tellement éloignés du Quidditch…
avatar
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remplacement

Message  Crystal Andreas le 24.11.07 15:14

[ Pas long.. TT" ]

Le sang de la jeune fille commençait à battre au niveau de ses tempes, de plus en plus inquiète par ce qui lui arriverait. Et si c’était une secte, hein ?! Vous y avez pensé, ça, si vous on vous proposait d’entrer dans une équipe inconnue, pour voler sur un balai et faire des compétitions ? Vous y auriez pensé, que c’était une secte ? Non, et c’était bien normal.

Crystal était totalement paniqué. Et la manière dont le préfet l’observait n’arrangeait rien. Il était sans doute entrain de se moquer de sa culture limitée au niveau de la magie. Maiiis. Ou alors il se demandait si elle pouvait tenir sur un balai ?Elle voulait bien monter sur un balai elle, pour peu qu’on lui explique « Pourquoi ». Elle jeta un coup d’œil alentour, cherchant un moyen quelconque de fuir. Mais, malheureusement, elle n’avait aucune raison de fuir, si ce n’est celle de la peur de l’inconnu.

Mais il recommença à parler. Alors elle l’écouta, voilà tout. Attentivement même, quand elle remarqua qu’il parlait avec un plaisir évident, d’un sujet qu’il connaissait par cœur. Et il commençait à intéressé la jeune fille. Après tout, qu’est ce que cela lui couterait d’écouter les explications du garçon sur un sujet qui l’intriguait ?

Puis sa dernière phrase la gêna un peu. Mais non, ce n’était pas rare. Mais lui semblait persuadé que si, alors elle ne répliqua rien. Se contenta d’hocher la tête puis de laisser quelques instants de silence. Pendant ces instants, le sourire du garçon lui fit l’effet d’une supplication. Elle ne pouvait décemment pas refuser comme ça, maintenant, là, sans n’avoir rien tenté. Alors elle murmura, fixant le sol, triturant ses mains pâles :


« Hum… Bon… Je veux bien, au moins que vous m’expliquiez… Et puis passer les tests… mais je ne vous promets rien ! Hein ? Ne vous mettez pas en tête que je vais accepter… parce que je n’y connais rien, et je n’y comprends rien ! »

Elle inspira et releva – courageusement – la tête, observant Valentin. Bon. Elle savait qu’elle allait accepter de toute façon. Elle le sentait. Mais elle ne voulait rien promettre, parce que la sorcière pourrait se révéler très nulle quand il commencerait à lui faire passer un test. Mais, ils ne reviendront dessus que le lendemain. Elle avait juste envie d’aller dormir maintenant, trop d’émotion d’un coup. Un nouveau bâillement, une main devant la bouche puis elle soupira :

« Excusez moi mais je vais dormir. Donc… hum… à demain … Valentin. »


Elle avait vraiment hésité à dire le prénom de quelqu’un, comme ça, inconnu. Puis elle disparût dans l’escalier menant au dortoir des premières années demoiselles, sans un autre mot et sans lui laisser le temps de parler. Elle se changea en un coup de vent, puis se glissa sous une couette bleue foncée, épaisse, et laissa échapper un soupire de bien être. Sa routine changerait peut-être. Elle aussi, par la même occasion.

[ tu fais le post du lendemain Valoud’amour ? <3 n_n]
[ Désolée pour la pas longueur TT ]
[ T’ayme beaucoup Vaaalou *Envie de le dire* ]Moi aussi je t'ayme Mika Fashon <3
avatar
Crystal Andreas
Elève de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 2092

• Année  : Cinquième année
• Caste  : Indifférents
• Baguette  : 23 cm, bois de saule pleureur trempé dans du sang de vampire, trois perles d’huitre magique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remplacement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum