Pretty Day

Aller en bas

Pretty Day

Message  Lys Lirimy le 10.07.07 21:15

On était un Vendredi, un doux vendredi soir, en Septembre... La rentrée venait de se passer - sans embouches - et c'était tant mieux. Lys était entrain de reprendre ses marques. Il avait fallut rangeait ses affaires dans son placard et dans sa malle, mettre les bouquins sur l'étagère au dessus de sa table de nuit, trouver une demi douzaine de bougies pour travailler le soir et convaincre une fois de plus ses quatre camarades de chambre d'accepter un possible chat. Lys ne voulait pas de hiboux non ! Il y en avait bien assez à la volière de l'école. Lys voulait un chat : un chat est intelligent calin fidèle et en même temps indépendant. L'être le plus proche de ce que Lys pouvait considérer comme l'homme parfait. Après ce cuisant échec pour la quatrième année consécutive, et bien que ne s'avouant toujours pas vaincue, elle descendit le chateau et s'en alla dans le parc.

Cela faisait environ deux mois qu'elle n'était pas allée au terrain de Quidditch et elle se demandait bien cette année qui aurait les faveurs de Leidjill pour entrainer l'équipe des Serdaigles. Ainsi munie de son ballet et d'un souaffle elle s'en était allée pour retater du cerceau. Durant les vacances, Lys s'était certes entrainée mais pas sur un vrai terrain et puis elle avait recemment entendu parler de repérages pour jouer dans des équipes de Grande Bretagne. Même si elle savait qu'elle était encore jeune et douée pour les études, Lys savait qu'avec du travail, ses progrès aurait pu être plus intenses mais elle ne voulait pas négligée ses études n'étant pas du tout sure de sa voix pour le moment, elle voulait juste en faire le maximum jusqu'à ce que son physique ne puisse plus suivre... ou le temps...

On était environ sept heures du soir et le soleil pointait déjç derrière les montagnes qui bordaient un côté du parc. Il faisait encore doux en ces derniers jours d'été. Lys avait seulement enfilé un tee shirt et un short d'entrainement aux couleurs des Serdaigles laissant voir ses longues jambes et ses bras nus un peu trop blancs par rapport à ceux qui avaient eu la chance de partir en vacances dans les iles ou dans le sub de l'Europe. Il faisait même étonnement chaud. La jeune fille se surprit à penser que les moldus avait peu être raison sur le coup du réchauffement climatique mais elle chassa bien vite cette idée de sa tête en ce souvenant d'un cours de Leidjill et d'une prédiction des égyptiens qui assuraient que certaines années, une tous les 254 ans pour être précises était beaucoup plus chaudes que les autres. Peut être qu'après quelques descentes en toupie elle irait pioquer une tête dans le lac...

Pour le moment, elle se dirigeait d'un pas rapide, vers le terrain de Quidditch, bras balants, balai volant seul à son côté auquel était accroché le souaffle et cheveux libres sur ses épaules battant la mesure. Il lui restait encore des tas de choses à faire, comme parler à Leidjill, féliciter Valentin, relancer la motivation pour le quidditch et accessoirement revoir ses anciens camarades...

La semaine allait déja être longue...
avatar
Lys Lirimy
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 2297

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Cerisier, Cheveu de Vélane

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pretty Day

Message  Valentin Moson le 15.07.07 11:30

Pour des raisons plus que simple. La semaine qui venait de s’écouler se résumait en piqûre de guêpes, en disputes avec des grands de Serpentard, et en découverte d’une jeune Serdaigle, plus que charmante…Et elle allait continuer, elle devait continuer, sur un week-end. Week-end qui s’annon aussi jouissif que la semaine. En effet, Leidjiil était venu le voir en début de semaine pour lui annoncer son accès au poste de gardien. Cela ne pouvait que le réjouir. Puis, elle lui avait également confié qu’elle avait eu du mal à trouver un capitaine et que si Valentin était tenté….Tout de suite, le nom avait fusé dans la tête de Valentin: « Lys Lyrimi ». Il ne pouvait pas être capitaine et avoir sous ses ordres cette jeune fille en tant que poursuiveuse…Non c’était impossible! CE serait injuste, car Lys était beaucoup plus doué d’un point de vue tactique et technique. Sur le terrain, elle évitait les Cognard, passait les Souffles, tout ça avec une habilité incroyable. Et l’année dernière, au côté de Gibus, elle avait aidéà diriger l’équipe, et avait fait cela d’une main de maître. Alors si Valentin se retrouvait capitaine, avec son jeu de débutant, et son inexpérience , il allait vite se retrouver à la quatrième place du tournoi.

C’est donc pour cela que Valentin errait un peu partout dans Poudlard.Il avait terminé son devoir de potions (après l’ avoir recommencé deux fois), remis de l’onguent de l’infirmière sur cette piqûre d’une espèce de guêpe de la taille d’une pomme. Un insecte étrange qui avait fait des ravages. Son bras était maintenant empli de plaques rouge vif et cela ne cessait de le gratter….Il était donc de mauvaise humeur, tandis qu’il se grattait férocement le bras, parcourant la bibliothèque. Il alla demander à la bibliothécaire si elle n’avait pas vu Lys Lirimi… Apperemment, non. Vu qu’il n’y avait que cinq ou six personnes dans la bibliothèque. A sept heures du soir, un vendredi, les gens n’avaient pas envie de travailler. Alors , se grattant toujours le bras, Valentin sortit et passa dans un couloir, où il vit, par la fenêtre…

-Là voilà!

Se dirigeant vers le terrain Valentin aperçut une silhouette qu’il connaissait trop bien…Une silhouette élégante, à la chevelure dorée, à la carrure fine et gracieuse, mais au pas vif. Et elle s’éloignait, pour que bientôt Valentin ne puisse plus la voir. Il se dirigea alors dans un escalier étroit, que peu de personnes empreintait de peur de se tomber…Cette escalier en colimaçonctement du quatrième étage au premier. Valentin se retrouva alors très vite dehors, marchant d’un pas rapide, pour rattraper la jeune fille à qui il devait parler, et à qui il n’avait pas parlé depuis…fort fort longtemps! Et maintenant il la voyait…

Elle avait la peau bien pâle, et ses vêtements ne la mettaient pas en valeur. Car il est vrai qu’il y avait plus seyant que ce T-shirt de sport et ce petit short bleu aux poches qui dépassaient. Mais même, même ainsi, Lys était la fille la plus belle qu’avait croisé Valentin à Poudlard. Pas superficielle, et accompagné d’une ribambelle de sort pour avoir un style, où les cheveux coiffés d’une manière toute particulière comme cet Serpentarde au look extravagant qui était toujours habillé d’une manière réfléchi, dans un but précis. Lys, elle, était naturel. Elle respirait la vie. Et Valentin cessa de marcher rapidement. Il marcha à son allure Pour l’observer. Mais entendant des rires d’élèves, il dût stopper ce merveilleux moment de contemplation. Et l’interpeller.


-Lys…, murmura-t-il doucement.


Quel imbécile. Bon, il avait fait pire comme imbécillité, comme la fois où il avait foncé sur Lys, mais là, il n’arrivai plus à parler, plus à respirer. Il était…

-Lys! avait-il presque crié.

Ah. Là au moins il était sûr d’être entendu… La jeune fille se retourna, après s’être arrêté un instant. Et son visage, lui coupa le souffle autant que son corps l’avait fait. Elle était …belle. Avait légèrement changé, mais continuait sur sa beauté, de plus en plus grande.

-Salut! Je…te cherchais. Pour… Le Quidditch. Si… pour le poste de capitaine…Je sais pas si Leidjiil t‘en à parler mais…

Allait-i^l être longtemps ce garçon bégayant qui n’arrivait pas à prononcer trois mots corrects à la suite. Il en avait assez.

-Je me vois mal diriger l’équipe de Serdaigle…. Fais le à ma place, je ne peux pas le faire moi. Tu es plus…expérimenté.


Et il lui décrocha un sourire. Un sourire mignon d’un Valentin mignon. Accompagné d’un démangeaison qui ne pouvait se faire gratter de peur d’être ridicule…

[Waouh! J'ai jamais été aussi inspiré! Bon euh.... bah vla, je peux pas faire mieux ca veut dire... Tu remarqueras que Valentin a changé. Et que, bien évidemment, il est attiré par toi....enfin plutôt par ton corps pour l'instant! Grand sourire !!!Mais lui fait pas se faire ses films, faut qu'il voit plus jeune!]
avatar
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pretty Day

Message  Lys Lirimy le 26.08.07 0:06

- J'hésite à mettre du piment ^^ -



Pourquoi devrait-on se réjouir des avantages de nos amis alors qu'ils nous reviennent de droit ? Lys n'était pas jalouse, pas le moins du monde. Elle était peut être même trop naïve, trop gentille et se faisait souvent avoir. Elle croyait au grand amour ? Cela c'était mal terminée très mal... Désormais elle voulait simplement vivre sa vie comme elle venait, en se réjouissant pour ses amis, pour ses ennemis, pour ceux qu'elle ne connaissait pas ... du moment qu'ils le méritaient. Cela faisait consécutivement deux ans que Lys perdait la place de capitaine de l'équipe de Quidditch, et au profit de personnes qui selon elle le méritaient moins. Car oui, il y aurait eu une autre personne plus compétente qu'elle, elle se serait réjouit de pouvoir progresser mais donner la place à une deuxième année l'année précédente, et encore cette année à des nouveaux joueurs sous prétexte qu'ils étaient préfets cela dépassait complétement Lys. A croire que leur directrice de maison confondait discipline et quidditch. Vous verriez vous Léo Draco sur un balai entrain d'envoyer un cognard à la tête d'un gardien alors qu'on a rarement vu autre chose que des livres ces temps-ci ? Bien sur que non. Malloy reinhart avait raté au moins deux fois les élections de préfet, c'était pas pour rien qu'il se trouvait capitaine désormais.


- LYYYYYSSSSS !!!!!!!
- C'est qui se chat qu'on égorge ?


Lys stoppa net. Elle oui, son corps parvient a suivre le mouvement aussi brusque soit il mais pas le balai qui par je ne sais quel trait de caractère particulier (surement la présence quasi constante de Lys à côté) continua d'avancer d'un ou deux mètres. La jeune poursuiveuse frappa du pied, le balai fit la distance les séparant à reculons, et elle l'empoigna fermement avant de se retourner vers le malheureux qui venait de la surprendre alors qu'elle était perdue en pleines pensées.


- C'est quoi encore ton problème Moson ? Un chat dans la gorge, dépeche toi je dois m'entrainer si je veux arriver à TON niveau pour être capitaine un jour.


Lys amère ? Jamais ! Ou avez vous pu bien croire une chose pareille ?


- T'es toujours entrain d'apparaitre dans les moments les plus innorportuns décidemment tu ne changeras jamais. Alors pour ton information, oui j'ai bien vu Leidjill à la rentrée. En plus exactement je l'ai vu de loin et j'ai appris par papier affiché sur le panneau commun que tu étais dès à présent préfet - félicitation à toi encore une fois - et capitaine ! Quelle gloire pour un élève de ton âge ! Ca va les chevilles tu arrives encore à marcher ? J'espère que ton balai pourra encore te porter ! On aura besoin de toi pour les entrainements CAPITAINE MOSON.


Lys amère et sarcastique ? Bon ok vous avez peut être raison, mais seulement un petit peu alors !


-Je me vois mal diriger l’équipe de Serdaigle…. Fais le à ma place, je ne peux pas le faire moi. Tu es plus…expérimenté.
- Oh mais non CAPITAINE MOSON. Je vais respecter les décisions de ma directrice de maison. Si elle pense que tu es meilleur que moi je ne vois pas pourquoi elle se tromperait. Tu penses que tu n'y arriveras pas ? Comme tout le monde enfin ! Où as tu vu exactement qu'un élève se sentait pret pour assumer une responsabilité de la sorte ? Personne ne peut ! Tout le monde stresse ! Et ceux qui ne stressent pas sont trop arrogants pour le poste. Maintenant je vais te donner un conseil ! Tu fonces à la bibliothèque, tu empruntes tous les bouquins que tu peux sur le quidditch, au besoin tu dis à la bibliothécaire que c'est de ma part et tu nous prépares un entrainement digne de ce nom.


Il était mignon ce petit Serdaigle, il bégaillait à tout bout de champ, il rougissait et il n'avait pas du tout le même âge que lui, ni aucune confiance en lui c'était évident. Lys laissa son balai s'échapait de sa main et celui ci tomba lourdement au sol, comme boudant. La poursuiveuse hossa un sourcils, laissa un sourire s'esquissait à la vue de son balai si capricieux qu'elle aimait tellement et s'en retourna vers Valentin.


- Une dernière chose Valentin, t'as interet à y arriver sinon je te fais virer de l'équipe ! Je pense que je suis assez claire non ? Maintenant je dois m'entrainer. Pardon !


- Va avec elle -
- Ca va là ? Il va pas trop s'en faire des films au moins ? ^^ -
avatar
Lys Lirimy
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 2297

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Cerisier, Cheveu de Vélane

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pretty Day

Message  Valentin Moson le 05.11.07 12:20

Sa semaine était la, dans sa gorge, pesant sur le corps de Valentin comme un hyppogriffe. Elle était là, et les flèches que Lys lui avait envoyer sur la pauvre tête du pauvre Serdaigle qu arrivait avec un drapeau blanc, avaient transformé Valentin en un sorcier bien plus terrifiant. Ce sorcier, il n’apparaissait que très peu souvent. C’était ce sorcier qui n’adressait plus un mot à son père, ce sorcier qui était rancunier, impulsif, et prêt à attaquer à tout moment. Là, il allait attaquer. Là, Lys allait en prendre, plein, mais alors, plein la gueule. Valentin n’était pas souvent vulgaire, pas souvent énervé, pas souvent comme il était maintenant. Car maintenant, il était l’agressé, l’agressé qui allait devenir l’agresseur.


- T'es toujours entrain d'apparaître dans les moments les plus inopportuns décidemment tu ne changeras jamais. Alors pour ton information, oui j'ai bien vu Leidjill à la rentrée. En plus exactement je l'ai vu de loin et j'ai appris par papier affiché sur le panneau commun que tu étais dès à présent préfet - félicitation à toi encore une fois - et capitaine ! Quelle gloire pour un élève de ton âge ! Ça va les chevilles tu arrives encore à marcher ? J'espère que ton balai pourra encore te porter ! On aura besoin de toi pour les entraînements CAPITAINE MOSON. Je vais respecter les décisions de ma directrice de maison. Si elle pense que tu es meilleur que moi je ne vois pas pourquoi elle se tromperait. Tu penses que tu n'y arriveras pas ? Comme tout le monde enfin ! Où as tu vu exactement qu'un élève se sentait prêt pour assumer une responsabilité de la sorte ? Personne ne peut ! Tout le monde stresse ! Et ceux qui ne stressent pas sont trop arrogants pour le poste. Maintenant je vais te donner un conseil ! Tu fonces à la bibliothèque, tu empruntes tous les bouquins que tu peux sur le Quidditch, au besoin tu dis à la bibliothécaire que c'est de ma part et tu nous prépares un entraînement digne de ce nom. Une dernière chose Valentin, t'as intérêt à y arriver sinon je te fais virer de l'équipe ! Je pense que je suis assez claire non ? Maintenant je dois m'entraîner. Pardon !


Les monologues de ce genre de fille, peu de personne arrivait à les riposter. Ces longues tirades, composés de grande phrases, était le résultat d’heures entières de réflexion. Et répondre dans la seconde qui suit n’était pas facile. Mais là, Lys avait commis une erreur: provoquer Valentin sans raison. Oubliant complètement sa démangeaison sur le bras, Valentin entra dans un état qui n’était pas agréable. Un mélange de colère, de surprise, de déception tout ça réuni en un seul désirs: contre-attaquer.

-Tu as raison, ceux qui ne stressent pas sont trop arrogants pour le poste. C’est pour ça, sûrement, que Leidjiil a décidé de ne pas te nommer capitaine de l’équipe, et de ne pas te nommer préfet. Peut-être es-tu trop arrogante? Et puis même, rappelle-toi l’année dernière, c’était la même chose, exactement la même scène, sauf que c’était Gibus qui était à ma place. Tu n’es jamais contente Lys, je viens de t’avouer que je préférerais que tu endosse le rôle. Mais non, ça bien sûr, te contenter d’accepter, c’est au-dessus de tes forces, il faut que tu râles encore et encore, que tu te plaignes, la pauvre Lys mal-aimée, n’a pas été choisi préfet ni capitaine. Bah cherche plutôt chez toi le problème, comment ça se fait que tout le monde autour de toi dise que tu es…

Il avait été trop loin. Emporté par un élan de rage et de colère, il avait sorti tout ce qu’il savait sur Lys, et qui pouvait lui faire mal…Et qu’est-ce qu’il savait? Que ces temps-ci, lorsqu’il la croisait dans les couloirs, elle était constamment seul, et déprimé, que certaines pestes de son âge se moquaient d’elle derrière son dos, et que même Gibus ne souhaitait plus lui adresser la parole. C’était une fille esseulé qu’il rencontrait maintenant, alors qu’avant, il ne connaissait que la Lys enjouée et dynamique. Cette jeune fille l’avait guidé dans Poudlard, l’avait accompagné dans ses premiers pas, et du jour au lendemain, sans expliquer aucune raison, il n’avait plus aucun contact avec elle. Et si il y a bien une chose que Valentin ne pouvait supporter, c’est qu’on ne lui dise pas POURQUOI.


Maintenant, il la regardait dans les yeux, la contemplait, et regrettait amèrement de lui avoir dit tout ça, de l’avoir enfoncé encore un peu plus dans son désespoir, sa solitude . Il la regardait et , tout au long du discours de Valentin, Il avait vu que le visage de Lys avait littéralement perdu ses couleurs… Etait-ce la rage? La tristesse? Ou encore, Valentin se reprocha cette idée absurde, l’amour? Quoi qu’il en soit, Valentin termina par un « tu es… », et se ravisa. Il ne pouvait continuer, par respect pour la personne face à lui, et pour ne pas envenimer les choses et accélérer le cercle vicieux dans lequel Lys s’était empêtré. Alors il lui jeta un dernier regard, et se retourna pour partir, loin, essayant de fuir Lys comme il avait toujours essayé de la fuir dans les couloirs, la salle commune. Comme il avait toujours essayé de fuir son chez-soi, ou il ne se sentait justement plus chez lui…Et maintenant, c’était Poudlard qu’il voulait fuir. Ou plus précisément Lys Lirimi.


[HS: Après tant d'heures d'attentes ça les vaut pas...Tu peux riposter si tu veux, ou t'enfoncer dans ton malheur ^^.
avatar
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pretty Day

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum