Moments privilégiés

Aller en bas

Moments privilégiés

Message  Invité le 20.06.07 15:04

Marc était tranquillement dans le parc, à l’écart. Il était assis sous un arbre, un magnifique pommier dont les branches étaient alourdies par de gros fruits qui paraissaient succulents. L’arbre était immense, ce qui laissait penser que son age était avancé. Il aurait fallu trois ou quatre fois Marc pour en faire le tour. Le jeune homme se reposait sur le tronc, tellement perdu dans se pensées qu’il ne remarquait pas à quel point son appui était rugueux et menaçait de lui écorcher les bras s’il avait le malheur de les frotter à l’écorce.
Le garçon était nostalgique. Il pensait à ses parents, à sa famille, à ses amis qui bien qu’ils ne soient pas nombreux avait une très grande importance pour le garçon. Tout ce monde lui manquait beaucoup, beaucoup trop. C’était la première fois qu’il était éloigné aussi longtemps des gens qu’il aimait. Et cela lui faisait mal, simplement parce qu’il n’était pas habitué à être seul, à ne pas avoir d’amis avec qui s’amuser, sur lesquels on peut compter. Il n’était pas habitué à ne pas voir ses parents chaque soir, à ne pas voir sa mère l’embrasser avant d’aller ce coucher. Bien sur, ses parents lui envoyaient des lettres, mais ce n’était pas suffisant, ça ne l’était jamais.
Mais le jeune Augustin avait fait en sorte que sa nostalgie et sa tristesse passe inaperçue. Il était toujours souriant, toujours poli. Répondait aux gens avec amabilité. Suivait les cours avec attention. Mais le cœur n’y était pas.
Alors pour ne pas fondre en larmes, il pensait. Le garçon se mettait à l’écart des autres élèves, dans un endroit quelconque, et laisser déferler le flot de ses pensées. Cela le soulageait. Il laissait remonter ses souvenirs, se rappelant les bons moments qu’il avait passé avec ce qu’il aimait. Il laissait aller aussi ses sentiments, mais seulement lorsqu’il était dans son lit, ses sanglots étouffés par la couette et son oreiller, à peine perceptible.
En sortant de ces sortes de cure, il était reposé, relaxer, en forme. Il se rappelait qu’il reverrait ses parents bientôt, très bientôt. A sa place, plein d’autre élèves auraient été triste de se replonger ainsi dans de tel souvenirs, mais pas lui. Il n’était pas comme les autres.
Marc était dons dans un des ces moments là, où il laissait remonter ses souvenirs les plus heureux à la surface.
Il avait les yeux fermés, pour se couper le plus possible des bruits extérieurs. Il entendait encore au loin le brouhaha incessant des élèves qui discutait de tout et de rien. S’il avait prêté une oreille attentive, il aurait remarqué des pas s’approchant de lui, sans se presser, mais il n’écoutait pas, il pensait.
Aussi, il sut que quelqu'un ou plusieurs personnes étaient là, quand on lui adreressa la parole , le sortant immédiatement de ses pensées ...

[HRP: Tout le monde peut répondre ^^]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moments privilégiés

Message  Lou Adams le 27.08.07 16:37

Lou marchait dans le parc, tranquillement. A quoi bon marcher vite alors qu'elle n'était pas pressée ? En fait, elle n'avait rien à faire, mais ne s'ennuyait pas pour autant. Elle aimait marcher seule en faisait le tour du châteaux, tout en laissant son esprit vagabonder à toutes sortes de pensées. Elle aimait se plonger dans ses rêves, qui semblaient si loin de la réalité. Elle aimait se contruire un monde parallèle, où tout serait idéal à souhait. Bien sûr, elle savait que ça ne viendrait jamais, que ses rêves se réalisent, comme ça, comme par magie, c'est pour ça que parfois, elle préférait aller de l'avant. plutôt que d'attendre que ça se passe, elle agissait, ce qui, le plus souvent, lui était favorable. Elle avait comme ça des moment où elle était en phase rêverie, et d'autre en mode réaliste. c'était très bien ainsi.

Lou croisait beaucoup de monde qui se promenaient par deux ou par petits groupe, mais personnne de seul. ça, elle avait l'habitude. Et pourtant, elle s'était jurée de ne pas tout le temps être seule. Se faire des amis. Un objectif qu'elle n'avait pas encore atteint. Malgré sa décision d'être plus sociable, elle ne pouvait pas aller contre sa nature. Elle était timide et c'était ainsi.

C'est au moment où elle tourna à la tour d'astronomie qu'elle aperçut un jeune homme qu'elle connaissait un peu. Il s'appelait Marc, il était à Serdaigle, c'était à peu près tout ce dont elle connaissait de lui. Elle se dit que, comme lui aussi était seul et paraissait rêver au moins autant qu'elle, faire connaissance serait une bonne chose. Hop, hop, elle accéléra un peu, pour arriver à la hauteur de l'arbre sur lequel Marc était appuyé. Elle se demanda comment elle allait faie pour l'aborder. Elle ne pouvait pas arriver comme ça et faire : "Salut, moi je m'appelle Lou, ça boum ?". Non, ça ne collerait pas. Elle était encore en train de chercher un motif d'"abordage" quand elle se prit le pied droit dans une racine et s'étala de tout son long aux pieds de Marc.


- Aïe !

Lou avait aussi un don : celui de savoir se mettre dans les situations les plus ridicules qu'il soit !
avatar
Lou Adams
Préfète de Gryffondor
Préfète de Gryffondor

• Nombre d'écrits  : 1448

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : 32 cm, bois de cèdre, plume de simurghe (phénix arabe)
• Commentaire d'Ombrage  : Louuu 8).

Mon Loir préféré !

Ma soeeeuuuuur <33

Je vois qu'on m'aime =D (à tous les coups c'est Ayne pour les trois xD )

A ne pas emmener avec soi au casino !

Bah merci x)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum