Un corbeau, une plante et deux sorciers...

Aller en bas

Un corbeau, une plante et deux sorciers... Empty Un corbeau, une plante et deux sorciers...

Message  Valentin Moson le 01.06.07 19:27

-BADIMOIN!!!!

Alors, là, Valentin en avait , marre de chez marre…Ce n’était vraiment pas le moment!!Ce stupide corbeau était obligé de fuguer maintenant, alors que Valentin avait besoin d’envoyer une lettre à sa mère! Alors que Valentin avait la tête dans les examens de fin d’année…alors qu’il avait la tête dans ses problèmes et ses complications de préfet…Non ce n’était pas le moment…Pourtant ce corbeau avait beau avoir une espèce d’intelligence humaine, Valentin ne pouvait nier que dans ces moments-là, ce n’était qu’un oiseau débile qui s’amusait a faire courir Valentin.

-BADIMOIIIIIIIIIIN!!!

Punaise mais quel imbécile…Cet oiseau de malheur avait réussi à rentrer dans la Grande Salle, qui, à 17H00, était presque vide. Et l’oiseau volait maintenant en haut de la salle. Valentin avait la main sur sa baguette…Il rêvait de pouvoir attirer son animal vers lui, mais il ne maîtrisait pas du tout le sortilège d’attraction…Il eut alors une idée…Un sortilège qu’il avait durement travaillé, autant sur la pratique que sur la théorie…

-Impedimenta, dit-il, assez fort pour que le sortilège fonctionne, et assez bas pour ne pas être trop entendu…

Il vit son corbeau tomber comme une masse, et se rattraper au dernier moment. Il filait comme l’éclair et se dirigeait à présent droit vers Valentin, c’est-à-dire vers la porte…Valentin essaya de le stopper mais l’oiseau avançait maintenant a grand coups d’ailes comme si le sortilège l’avait agacé. Suivant son animal, Valentin se retrouva dehors, chose qu’il n’apprécia pas vraiment, vu la pluie qui tombait à grosses gouttes… Dégoûté par le mauvais temps, maudissant son stupide corbeau,

Un stupide corbeau qui n’avait pas toujours été comme ça…C’est vrai que ces temps-ci il devenait de plus en plus souvent complètement fou…Alors qu’avant, c’était un oiseau, certes pas très banal, mais qui ne partait pas comme ça, à tout vas! Il était un peu rêveur, un peu étrange, toujours avec son regard humain…

Valentin était donc à courser son corbeau sous la pluie. Un oiseau qui virevoltait, qui partait, à droite, à gauche. Que Valentin essayait de rattraper en courant. On aurait dit que l’animal avait plaisir à moquer de l’humain, à le faire courir…Quoique, dans cette situation, on ne pouvait plus vraiment dire qui était l’humain est qui était l’animal… Vu que Valentin poussait vraiment des cris en essayant de le rattraper, tout le monde pouvait donc entendre à quatre kilomètres à la ronde les « Badimoin, Badimoin!!!! » d’un Valentin hystérique qui courait comme un dératé…Mis à part lorsqu’il vit la terrible direction que prenait son oiseau: la Forêt Interdite…

Non, pas ça…Qu’avait-il fait au Bon Dieu pour mériter ça? Il travailler très dur en cours, il était le plus gentil possible avec tout le monde, il…il…OUAAAHHH!!!Ca le ferait presque pleurait…Il longeait le lac et courait, voyant que le corbeau passait par le potager du garde chasse.

-Nooooon, Badimoin, m’oblige pas à te jeter un sort, s’écria-t-il.

Et l’oiseau rentra dans la forêt…
Valentin s’arrêta net. Il contempla la forêt comme si il venait de se rendre compte de son existence… Sous une pluie qui laissait deviner que l’orage approcher, Valentin réfléchissait. Est-ce que je rentre? Ce corbeau à huit ans, Valentin y attachait beaucoup d’importance et il n’est pas en sécurité dans la forêt…Quoique toit aussi tu ne seras pas en sécurité dans la forêt, de plus elle est interdite et si tu veux être préfet, lui murmurait à l’oreille une petite voix …Ta grand-mère aurait voulu que ton courage sauve cet oiseau auquel elle tenait tant répondit une autre voix…


Valentin regarda partout dans le parc. Il n’y avait personne. Il y avait juste la cabane du garde chasse qui était allumé. De plus, il était déjà mouillé, alors ce n’était plus grave si il restait dehors…Il remarqua la lumière allumée dans la cabane lorsque tout à coup, il entendit des voix qui en sortait. Alors, sans réfléchir, Valentin s’engouffra dans la Forêt Interdite, en sortant sa baguette qu’il alluma d’un petit « Lumos »…
Valentin Moson
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un corbeau, une plante et deux sorciers... Empty Re: Un corbeau, une plante et deux sorciers...

Message  Emma Sweet le 01.06.07 21:32

En début d’après-midi Emma avait eu envie de faire un tour dans le châteaux, car elle revenait tous juste de chez le coiffeur et elle avait totalement changer car elle c’était faite couper les cheveux et puis elle avait changer de couleur. Ainsi elle se sentit mieux, plus joli. Mais ce qui l’étonna c’est qu’elle regarda Poudlard sous un autre jour. Les choses semblaient plus calmes, trop calme. Cela allait faire 3semaine qu’aucun évènement bizarre n’était venue troublée son quotidien. Elle n’aimait pas lorsque que la routine s’installait, elle aurait aimée que des chose se produises mais en cette fin d’année mise a part les Examen qui était au rendez vous et les élève qui ne passait presque plus de temps a faire autre chose que réviser, Emma en avait marre elle avait besoin de sortir de cette ambiance. Dès qu’elle sortis du châteaux elle comprit peut être ce qui poussait les élèves a rester a l’intérieur, une forte pluie s’abattait sur la région. Comme c’était l’été Emma n’avait évidemment pas sa cape, mais ce n’était pas grave elle n’allait quand même pas rester cloîtrée a l’intérieur.

Elle sortis donc dehors, le vent soufflait fort, elle avança les cheveux dans le visage et encore heureusement qu’elle venait de les faire coupée. L’eau sur le lac s’agitait, les arbres se courbaient, elle avait beaux aimée être dehors elle comprit bien que ce n’était sûrement pas le moment de rester là a moisir. Pour ne pas devoir rentrée elle décida que le meilleur endroit était la cabane d’Hagrid. Tranquillement elle continua d’avancer sous la pluie tandis que plusieurs élève courait pour rentrée ce mettre a l’abris. Les seuls élèves restant étaient des couples qui semblaient ne pas s’être aperçut qu’il pleuvait, l’amour rendait-il insensible à la pluie ? Emma se posa la question en rigolant, mais au fond elle se remémorait surtout les moments qu’elle-même avait passée sous la pluie avec son amoureux.

Elle arrivait devant la forêt interdite, elle ne sut pourquoi mais cette forêt l’avait toujours fascinée elle y était déjà rentrée mais ne voulait pas réitérée l’expérience car elle n’avait pas eu de blessure mais surtout une grande peur et de plus l’année prochaine elle allait peut être redevenir préfète elle ne devait donc pas ce grillée en faisant un petit tour d’excursion. Elle sortis de sa rêvasserie en croyant entendre le tonnerre, qui n’était finalement qu’un élève qui semblait criée des mot qu’elle ne réussis pas a comprendre. Elle commençait a être totalement trempée, elle frappa donc a la porte du garde chasse ou une lumière était allumée et heureusement, elle aurait été embêtée si elle avait du refaire tout le chemin inverse sans avoir vu Hagrid. Elle frappa 3 petits coups sur l’immense porte en chêne. La porte s’ouvrit et ce fut le visage agréable du garde chasse qui lui ouvrit.


-Rentre vite tu vas être trempée

-Merci beaucoup Hagrid

Elle rentra dans la pièce en mettant de l’eau partout, elle était entrain de tout salir. Avec un regard gêner elle sortis sa baguette et lança un sort pour effacer toute les traces de bout qu’elle venait de mettre. Elle en profita également pour se jeter un sort très utile qu’elle venait d’apprendre pour sécher ses vêtements. Elle regarda alors de nouveau Hagrid qui durant son petit ménage avait continuée de s’affairée. Avec un sourire il lui dit

-Sa fait plaisir de te revoir Emma, sa faisait longtemps, mais tu est mal tombée car je doit sortir faire un travail top secret pour Dumbledore. Et au fait sa te vas bien cette coupe et cette couleur.

-Merci Hagrid, répondit elle avec un sourire, et si vous avez a faire je ne vais pas vous déranger je passait juste car il pleut et que je ne voulait plus rester au châteaux, je n’en peut plus de toute ces révision.

-Ah, comme je te comprends, mais travaille dur et tu finiras par atteindre ton objectif.

-Je le sait bien, mais il y a des fois ou je préférait avoir moins d’ambition, dit elle avec un petit sourire qui voulait tout dire. Bon je pense que je vais vous laissée a une prochaine fois alors.

-Bien sur je serais ravie de discutée plus longtemps avec toi. Si tu veux tu peut attendre une accalmie et rester la, je te fait confiance.

-Merci beaucoup Hagrid, je croit que je vais en profitée.

Il allait ouvrir la porte lorsqu’on entendit un « Nooooon, Badimoin, m’oblige pas à te jeter un sort » Hagrid fut intriguée mais il n’y prêta pas grande attention. Emma quant a elle fut beaucoup plus intriguée car la voix qu’elle venait d’entendre ressemblait a celle qui l’avait tirée de sa rêverie, mais cette fois elle en était sur le jeune garçon qui parlait devait être juste a cotée. Elle sortis donc a son tour sans pensée a éteindre les lumières.

Pendant un fragment de seconde elle vu une lumière s’engager dans la forêt interdite. Qui pouvait être assez fous pour se risquée dans la forêt a cette heure la ?? Elle resta sur ses interrogation, mais elle comprit qu’elle devait agir, elle ne savait pas a qui parlait le jeune homme, mais quoi que se soit elle devait agir. Elle s’engagea donc à la suite du jeune homme dans la forêt qui était encore plus sombre que d’habitude. Elle n’était pas sur que c’était le meilleur choix, mais elle ne pouvais pas le laissée seul. Elle n’avait pas bien vu a cause de l’obscurité mais il semblait jeune, en tant que futur préfète elle se devait de le protégée et surtout de la ramenée a la réalité et le faire sortir de cette maudite forêt.

Le premier changement qu’elle constata fut qu’au moins à l’intérieur de cette forêt la pluie ne passait presque pas. Au moins sa c’était un avantage. Elle sortit sa baguette et l’alluma car l’inconvénient était que même si l’on était en été la forêt était toujours aussi sombre. Le jeune homme ne semblait pas l’avoir remarquée, elle décida donc de l’interpellée avant qu’il ne s’enfonce trop profondément.


- Tu veux de l’aide ?

Elle pensait bien qu’elle allait stoppée le jeune homme, car il semblait ne pas trop savoir vers quoi il se dirigeait. Sûrement un première année qui ne connaissait pas grand-chose. Elle regardait en direction du jeune homme lorsqu’elle entendu un bruit bizarre derrière elle qui l’étonna. Elle se retourna vivement mais ne constata rien de spécial mise a part sur sa droite une drôle de liane. Elle n’en tint pas rigueur reportant son attention sur le jeune homme qui avait du l’entendre car il c’était stoppée.
Emma Sweet
Emma Sweet
[ A la fiche ♥ ]

• Nombre d'écrits  : 1956

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : bois de houx et crin de licorne 27,2 cm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un corbeau, une plante et deux sorciers... Empty Re: Un corbeau, une plante et deux sorciers...

Message  Valentin Moson le 03.06.07 18:56

Une fois, un jour de spécial beau temps, Valentin avait observé la forêt interdite de très près…Il s’était approché de la clairière, et avait longuement scruté l’antre de la Forêt. Mais il avait été très déçu. On lui avait parlé de cris de loups, d’araignée de la taille d’un pieds, de plante carnivore…Bref tout, mais pas ce qu’il y avait vu…En l’occurrence, une petite forêt d’où s’élevait de temps à autres des cris, non pas de loups, mais d’oiseaux…En somme, cette forêt « interdite » lui avait paru bien peu dangereuse il avait fini par croire que cette fôret avait été décrété dangereuse pour fixer les limites de Poudlard. Ainsi les élèves n’auraient pas pu y aller…

Il avait quand même bien réfléchi au sujet…Sa grand-mère était catégorique là-dessus, la forêt ETAIT dangereuse. Elle lui avait raconté mille et une histoires ou elle partait à la recherche d’élèves qui étaient pénétrés dans la fôret…Elle lui avait même raconté que, une fois, un élève avait été attaqué par un loup-garou…Bref, elle lui avait fait comprendre que cette forêt était non seulement interdite, mais dangereuse.

Il en était donc arrivé à la conclusion que la forêt n’était plus si dangereuse…Mais ça c’était avant que Valentin n’y pénètre aujourd’hui, un jour humide, sombre, orageux…C’était une vision de cauchemar. La pluie ne pénétrait pas à cause des multitude de branches mortes que les arbres, tout aussi mort, déployaient. On pourrait croire qu’il faisait nuit. Un faible brouillard, qui semblait irréel, et compact à la fois, se situait près du sol. On pouvait entendre des bruissement de temps en temps, mais il était impossible d’en connaître la provenance…
Valentin regardait partout, derrière chaque arbre, oubliant presque pourquoi il était là, il était terrorisé…Ces bruits partout, ce lieu mortelle, cadavérique. Valentin ne cessait de guetter chaque son, pour en connaître la raison. A un moment ,ne tenant plus , il s’exclama:

-Lumos maximum!

Sa baguette déploya a son extrémité, non plus un faisceau lumineux, mais une boule de lumière de forte intensité qui éclaircit quelque peu l’endroit et qui dispersa légèrement le brouillard…Au moment où la boule de lumière apparut Valentin crut voir une liane par terre, mais cela ne dura pas longtemps car, la boule de lumière s’estompait déjà quelque peu et il ne la voyait plus…comme si la liane était parti:

- Tu veux de l’aide ?

-AAAAAAAH!!!!!!! cria Valentin en sursauta et en se tournant en même temps, sa baguette à la main, prêt à attaquer…

Fausse alerte. Non ce n’était ni un loup-garou enragé, ni un troll énervé, mais une élève. Une fille de troisième ou quatrième année qui se tenait devant Valentin et qui le regardait, étonné . L’étonnement doit sûrement provenir du cri de bête que je viens de pousser, déduis astucieusement Valentin…

Soulagé que ce soit une fille qui se tenait devant lui, et non un monstre quelconque, Valentin mit un peu de temps à réagir. D’abord il eut donc la peur, après la déduction que c’était une élève, donc le soulagement, puis la réaction oral:

-Oh, euh…pardon j’ai cru que c’était…

Puis l’embarras (avouer qu’il croyait sue c’était un monstre? Plutôt crever!) donc, un vide de silence s’en suivit ou Valentin souriait gêné, trempé, encore sous le choc. Puis la dernière étape, celle qui expliquait pourquoi elle se tenait devant lui, c’est la compréhension et l’assimilation de la phrase prononcée par la jeune fille…

-Je…de l’aide?Mais, non, non…

Puis il comprit vraiment (oui il est un peu lent sur les bords…). Elle devait se demander pourquoi il était dans cet endroit interdit et la phrase n’était plus un « besoin d’aide » mais un « hé ho !tu fais quoi là? Tu veux que je t’aide ou quoi? » …Il devient donc véritablement gêné…Mais réussi a faire tourner le moteur normalement:

-C’est que… mon corbeau est parti dans cette forêt et j’y tiens, en plus je dois m’en servir maintenant pour…enfin, je dois l’avoir, et il est rentré dans la forêt…donc bon…voila…

Il sentit quelque chose dans son dos…une liane qui lui touchait l’épaule….il la repoussa négligemment toujours conscient que la fille la regardait toujours, ce qui le mettait mal à l'aise...

[HJ: Ah c'est tout petit rikiki!!!!!Bon désolé pour la quantité, je n'arrive pas a faire long et bien...c'est soi petit et bien soit long et nul...Ce qui ne veut pas dire que la c'est bien vu que....c'est nul....mdr!!!J'ai trop essayé de combler les trous!!!Bref, voila tu as "essayé de pas me mettre la pression mais tu l'as fait, alors sache que c'est la première fois que je réponds aussi tôt a un RP..... :yeux2: ]
Valentin Moson
Valentin Moson
Préfet de Serdaigle
Préfet de Serdaigle

• Nombre d'écrits  : 1555

• Caste  : Brigade Inquisitoriale
• Baguette  : Bois de rose, crin de licorne, 26.5 centimètres, plutôt flexible . Excellente pour les sortilèges .
• Commentaire d'Ombrage  : Amoureux.
( & Nyu aussi d'abord. T'aime les gateaux à la banane ? )
[Il adore les bananes.]
[ On se demande quel genre. ]
[Le genre qui se mange. Very Happy]
[ Ouai ouai ... ]
Dégagez bande de poivreaux !
Arty : Toi&M=Mignon comme tout. Pour longtemps j'es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un corbeau, une plante et deux sorciers... Empty Re: Un corbeau, une plante et deux sorciers...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum