Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Aller en bas

Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 31.01.07 17:27

La cérémonie des répartitions avait commencé depuis plusieurs minutes déjà et Tamara n'avait toujours pas été appelée. Elle regardait patiemment et dans le silence le plus complet les autres élèves assis un par un sur le petit tabouret. Alors que la fillette émis un petit souffle d'impatience - au bout d'une dizaine de minute debout à attendre - le nom de Tamara Smith résonna dans la grande pièce.

* Ouaih ! Cool ! Super ... C'est enfin à Moi ! * pensa - t - elle tout en se dirigeant d'un pas incertain vers le tabouret.

Quelques secondes plus tard , Tamy était enfin correctement installée sur le fameuxtabouret , attendant le verdict. Le Choixpeau fut long et hésitant , ce demandant si Miss Smith allait suivre la trace de sa mère et aller à Serpentard ou suivre la trace de son père et aller à Serdaigle. Aprés plusieurs longues secondes , le choixpeau se décida :


" Serdaigle ! "

Plus que ravie , la demoiselle se dirigea d'un pas à présent enjouée vers la table de sa nouvelle maison. Tamy adressa quelques sourires on ne peut plus sympathique à ceux lui souhaitant la bienvenue. Quelques dizaines de minutes plus tard , la cérémonie des répartions était belle et bien terminée , il en était de même pour le discours du Directeur Dumbledore. Le repas pouvait commencé ! Tamara mangea à sa faim , ni trop , ni pas assez , mangeant à une allure raisonnable. C'est qu'il n'aurait pas fallut qu'elle passe pour une personne incivilisée dés le premier jour.

Le repas finie , notre petite demoiselle se contenta de suivre le groupe. En effet , le préfet des Serdaigles leur indiqua de le suivre tout en restant groupés parce que de mystérieux escaliers seraient en mesure de les éparpillés si les nouveaux n'étaient pas attentifs. Aussi , Tamara , en petite demoiselle assidue ne manqua de suivre le conseil de son préfet et avanca seule dans la foule de petit nouveau.

Une fois face au tableau donnant accés à la salle commune , un silence s'installa durant quelques courtes secondes ... Juste le temps pour le préfet de prononcer le mot de passe et pour les autres d'écouter. Foulant le seuil de la dite salle , Mademoiselle Smith était à présent dans son nouveau chez soi , ce qui lui procura une sensation assez particulière , indescriptible
.

* WahoO ! J'y suis ... * pensa - t - elle alors qu'elle était en plein milieu de la pièce.

Le regard de Tamy se posa alors sur les différents endroit de la pièce ... Elle semblait vraiment désorientée , ne sachant où fixait son regard : Sur la petit bibliothéque ? Sur la magnifique cheminée ? Sur les beaux Sofas de velours ? Ou peut êter bien sur les tables de travail ?! Oui , notre petite Tamy était belle et bien " perdue " dans une pièce finalement pas si grande que cela ... Pas assez pour semblait égarée du moins !

Avancant légérement pour se diriger vers le lieu où se tenait une bonne trentaine de livre , Tamy ne regardait pas vraiment où elle allait - comme souvent d'ailleurs - ce qui lui vallut de bousculer légerement quelqu'un. Pausant son regard sur ce dernier , c'est on ne peut plus confuse qu'elle présenta ces excuses.


" Oops ! Je suis désolée. " déclara - t - elle , une pointe de gêne dans sa voix

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 02.02.07 15:15

La cérémonie de répartition… Quelle horreur… Julius avait claudiqué jusqu’au banc, s’y était assis, avait affiché un regard des plus malveillants aux élèves qui osaient le dévisager et avait, lui aussi, été surpris en entendant le clair et puissant…

"SERDAIGLE!" Qui émana du choixpeau lorsque sur sa tête il se posa.

Les élèves avaient applaudit, il s’en était allé vers la longue table et s’était joint, quelques minutes plus tard, au festin qui suivit la cérémonie. Le regard fixé sur son assiette et son contenu, il avait bien profité de la profusion des aliments et enfin, quelques minutes plus tard, il se retrouvait dans la salle commune des élèves de la maison qu’il avait rejoint, seul au milieu de la foule.
Ici et là on entendait des rires, des cris, des conversations passionnées… Tout pour taper sur les nerfs, brefs. Julius lui, il s’en fichait carrément des autres. Bon sang qu’il aurait tout fait pour envoyé un clone de lui-même à sa place ce matin à la gare! Encore des mois et des mois à passer ici en plus!

Pour le garçon, il était partout sauf chez lui, ici. Il y était bien strictement parce qu’il en était obligé. Et donc, après le banquet, une fois dans la tour des intellos, il s’était trouvé un petit coin, prêt du foyer, et s’était planté devant un tableau où un genre de chevalier avait entreprit de lui faire la conversation. La tête levée vers l’homme modèle réduit, Julius le regardait avec un drôle d’air interrogateur, un sourcil haussé et l’autre froncé.


"Prêt à passer à l’attaque mon gaillard!?!"

Julus avait regardé à sa droite, à sa gauche. Personne.

"Euh…ouais…" avait-il supposé.

"Ah ha! Il le faut bien! Tous ces livres et ces savoirs qui t’attendent! Tu devras les dompter! Les vaincre!" Continuait le petit chevalier sur un ton beaucoup trop éloquent.

"C’est cela oui…" fit le garçon, sarcastique.

"Oh ho! Mais serait-ce de la moquerie que je perçois dans ta voix!? Il ne faut point se jouer de la science de la connaissance mon ami!"

De plus en plus perplexe, Julius décida d’abandonner ce fou manique des études. On devait bien le payer pour qu’il raconte de telles stupidités! Il entreprit alors d’aller vers un sofa à l’écart, près d’une étagère de livres…

"Hé hé! Mais où tu vas comme ça, petit génie!?!"

Ignorant l’appel du tableau, Julius continua son chemin, plus décidé que jamais à se sauver de cet aliéné, lorsqu’il reçut un coup en pleine épaule qui faillit le jeter par terre. Il s’en fallut de peu pour qu’il ne se retrouve étendu sur le sol. Heureusement, Julius parvint à s’aider de sa canne pour retrouver son fragile équilibre, et lorsqu’il fut de nouveau stable sur ses deux pieds, il se retourna vers son assaillant, ou plutôt son assaillante.

"Ca va… grogna t-il. Tu devrais songer à consulter un oculiste, par contre." Ajouta t-il, l’air moqueur, avant de continuer son chemin vers le sofa, désormais tout près, où il se laissa tomber. Il posa sa canne sur ses genoux et prit un air ennuyé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 02.02.07 17:01

Tamara fut on ne peut plus surprise de la réaction du jeune garçon. Elle l'avait certe bousculé - sans le faire exprés précisons le - mais c'était excusée , excuses des plus sincéres qui plus est. Une chose était certaine , elle ne s'attendait pas à ce que le jeune garçon face à elle lui réponde de la sorte. Un " Ce n'est rien " ne l'aurait pas surprise , mais cette réflexion oui ... Dire que son père lui avait brossé un tableau des Serdaigles comme une " grande famille unis " ou tout le monde s'aide et s'apprécie. Hmm ... Tu parles ouaih !

Sortant de ses pensées pour reprendre ses esprits , la gamine tourna son regard vers l'inconnus qui était à présent devant le sofa , prêt à s'installer. La remarque l'avait tellement surprise qu'elle n'avait sut que répondre dans la seconde suivante , gardant simplement un petit air bête sur le visage. Observant pendant quelques secondes le garçon qui était assis , Tamy se mordilla légérement la lèvre infiéreure , ne sachant vraiment que faire. Continuer comme si de rien sa visite et s'en fiche ? Ou alors dire le fond de sa pensée au jeune garçon ? Optant pour la deuxième solution , c'est un pas peu sur qu'elle se dirigea vers le gamin un plus loin.


" Rhm Rhm " fit - elle légérement comme pour montrer sa présence.

Une fois devant le jeune garçon , Tamara comprit qu'elle aurait mis fait de vaquer à ses occupations comme si de rien n'était , malheureusement , c'était trop tard ... Qui a dit qu'il fallait réfléchir à deux fois avant d'agir ? Hmm ... Une sage personne probablement.

Quoiqu'il en soit , Miss Smith du prendre son courage à deux mains. Une fois l'attention du bonhomme capté , elle sortit d'une traite le fond de sa pensée ... Elle craignait trop d'être paralyser et ne plus savoir quoi dire si elle s'arrêtait de parler entre deux.


" Tu n'en as probablement rien à faire mais laisse moi te dire que la remarque que tu as fais à mon égard était assez ... Désobliegante. Sache que je n'ai en aucun cas besoin d'aller voir un olculiste car je n'ai aucun problème de vue. Je t'ai déjà dit que j'étais désolée de t'avoir bousculé et c'était on ne peut plus sincére. "

Passionnée d'enrichir encore plus sa culture générale , Tamy n'était pas vraiment ce qu'on peut appelée une petite " intello" et pourtant , elle connaissait beaucoup de chose sur les moldus ... Oui enfin beaucoup , c'est ce qu'elle croyait ! Aprés avoir lu un livre sur les divers métiers que pouvaient avoir les moldus , elle était persuadée de tout connaitre de leur vie. Aussi son savoir ne l'empêchait pourtant pas d'écorcher quelques mots et ainsi , de dire " olculiste " au lieu de " oculiste".

Quoiqu'il en soit , une fois son petit discours finis , Tamara posa son regard sur son interlocuteur quelques secondes avant de baisser les yeux posant au passage les yeux sur la canne de ce dernier. Elle comprit alors que s'il l'avait si mal pris , c'était peu être en rapport avec cette canne ... Oui parce qu'il est rare de voir des gamins d'à peine 11 ans se trimbaler avec une canne juste pour la classe , l'élégance & la prestance. Même les plus prétentieux de Poudlard ne le font pas. Bref ... Cette " découverte " la fit se sentir encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'était auparavant. C'était à présent certain , elle aurait mieux fait de se taire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 05.02.07 1:49

Ennuyé. Je ne pourrais dire mieux. Julius, assis dans un sofa d’un bleu éclatant, fixait le vide d’une façon non-stop, comme s’il était très concentré sur quelque chose qui en fait n’était nul autre que le néant. Le vide absolu, le rien du rien, c’était l’ennui, tout simplement. Mais qu’est-ce qu’il faisait ici? Au milieu de ces imbéciles heureux de serdaigles qui se croyaient les plus fins et intelligents de cette école… Aarrrgh cette école! Cette école maudite entre toutes! Ce n’était pas une école, mais bien une prison!

La canne de Julius commençait à lui glisser des doigts tant il la serrait fort depuis un moment. Un court moment qui fut interrompu par un discret, mais oh combien mal placé « Rhm rhm » qu’une jeune fille qui, visiblement, ne savait pas à qui elle avait à faire. Le blond garçon dont l’esprit était apparemment aiguisé avait sa tête légèrement orientée vers l’avant, lui donnant l’air d’un malfrat en quête d’une prochaine victime. On aurait dit Alex dans la première scène du film Orange Mécanique seulement, il ne manquait que ce petit sourire au coin des lèvres, ce petit sourire sanguinaire que Julius n’arrivait toujours pas à maîtriser à la perfection. Mais n’ayez crainte, il en viendra un jour à bout, et se ne saurait tarder…

Donc, lorsque mademoiselle-j’ose-déranger-Julius-Renaud indiqua sa présence, lentement, très lentement, la tête blonde tourna sur le côté, gardant un angle incliné et toujours avec lenteur, le regard assassin de Julius se posa sur celui de la courageuse enfant. Sans cesser de la fixer un instant, il écouta son ridicule petit discours.
Ce qui est réellement triste dans cette histoire, c’est que, malgré les couteaux qu’il avait dans les yeux, Julius ne parvint pas à tuer la misérable créature qui se tenait devant lui. Mais attention, le meilleur était à venir. Le tueur regardait sa victime le regarder, il suivit son regard qui descendait, descendait, descendait jusqu’à…LA CHOSE. Cette horrible chose! Cette arme blanche! Cette défunte branche!
Bon sang l’effet que ce bref regard sur la chose eut sur le tueur… Mortel. Ce fut mortel. Le goût du sang s’était enfuit, les couteaux s’étaient retournés contre leur propriétaire et c’était enfoncé dans ses yeux. Julius était vaincu. Il sentait l’odeur de la pitié qui rôdait dans les parages… Ce parfum meurtrier qui pénétrait dans ses narines, dans sa gorge, dans ses poumons et qui touchait son cœur. Pfffff…. Il crevait, ce petit cœur de 11 ans.

Brusquement, Julius tourna la tête vers la bibliothèque du côté opposé de la jeune fille. Le silence avait assez duré et elle ne devait en aucun cas voir sur son visage la faiblesse qui le gagnait. Malgré le fait qu’il serrait intensément les dents, il parvint à adresser quelques paroles, sur un ton qu’il s’efforça de contrôler légèrement, réduisant un peu l’effet agressif. Avant de parler, Julius se racla la gorge et puis, miracle, il regarda la jeune fille à nouveau.


"Pardon. Je me suis trompé. En fait, t’as peut-être pas besoin de consulter, t’as vu juste ; j’en ai rien à faire de tes reproches à la con."

Sur ce, il continua de fixer la miss qui, il l’espérait, déguerpirait au plus vite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 27.03.07 21:45

Sur ces mots Audra entra dans la salle commune. Elle ne connaissait encore pas grand monde. Elle fut assez surprise de voir deux personne dans la salle commune alors qu'habituellement elle ne rencontrait personne. Peut être évitait-t-elle de rencontrer des gens... Elle ne le savait pas vraiment. Une fois que ce sentiment de surprise se fut enfui, elle sentit l'animosité presque bestiale qui régnait dans la salle commune. Elle sentit malgrès elle l'animosité de ce jeune homme qui fusillait aparamment du regard quiconque osait le déranger ou ne pas aller en son sens. Elle avait le choix soit elle s'enfuillait par lâcheté ou par indifférence, laissant à cette jeune fille le sentiment de frustration, de déception et de rancoeur qu'elle ressentirait forcément lorsqu'elle aura quitté ces lieux pour aller dans le dortoir des filles. Ou bien elle se faisait pseudo défenseur de petits oprimés et décider à ses risques et périls d'aider cette jeune fille à ne pas trop se brûler les ailes. C'était décidé. Ce petit crétin c'est comme cela qu'Audra appellé ces gens qui croient avoir plus de pouvoir et de volonté qu'ils n'en ont en réalité. Donc que ce crétin bousille sa soirée et qu'elle doive ensuite passer sa soirée à consoller la malheureuse. C'était une perte de temps déplorable. La décision était facilement prise. Audra ne laisserait jamais quelqu'un comme cela agir en toute impunité. Il fallait trancher au vif. Elle était une tueuse, un requin. Sa volonté avait toujours été plus forte que tout et dans la vie lorsqu'on la connaissait il fallait soit rentrer dans le rang soit baisser l'échine. Si elle défendait cette jeune fille, elle gagnerait et facilement car elle avait eu ce don de son père et Dieu seul sait que l'on n'est pas politicien à cause de sa bonne image mais en tuant ou en étant tué. Elle n'avait pas pensé qu'à Poudlard ce serait pareil qu'avant, que dans ces écoles pour enfants riches et célèbres où c'était un combat de tous les instants, une jungle.



- Bonjour, je suis Audra, Audra Lane. Je suis désolée mais je ne vous ai encore jamais vu ici. (elle eut un rire forcé) Pouf on dirait qu'il y a de l'eau dans le gaz ici et on dirait... mais oui un jeune homme sarcastique, antipatique en tous points et en plus assez agressif... T'es sûr que le choixpeau ne s'est pas trompé en te répartissant? tu n'aurais pas dû aller plutôt à Serpentard? Bon aller laisse cette jeune fille tranquile qui ne t'a rien fait à part de te bousculer et encore elle t'a présenté ses excuses. De toute façon on ne t'a jamais dit qu'il fallait s'attaquer à quelqu'un de sa taille? En tout cas rentre tes griffes minou et arrête ton numéro de tueur t'as pas le profil mon p'tit.



Audra n'aurait jamais voulu être aussi méchante avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas mais la journée avait été très sérieusement pesante entre les cours, la première journée, le stress, son amie Ashley triste et lui racontant des phénomènes assez morbides de son enfance et en plus cette mystérieuse lettre de l'un de ses ancêtres avec comme petit cadeau le blason fluorescent de Serdaigle comme pendentif qui possèderait des pouvoirs insoupçonnés. Sérieusement, aujourd'hui elle avait eu sa dose d'évènements pour en rajouter par un p'tit bonhomme juste un peu vexé d'avoir été bousculé et qui en fait tout un fromage en plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 17.04.07 3:20

Ah les filles! Vraiment, que dire de plus? Elles sont… exaspérantes. Toujours à se mêler de ce qui ne les regarde pas. Soit elles jouent les hypocrites et tantôt sourient à celle qu’elles démoliront de commentaires totalement insignifiants la minute d’après, soit elles cherchent dans les moindres recoins les moindres potins. Des commères, des fouineuses, incapable de se mêler de ce qui les regarde, tout simplement. Julius le pensait depuis longtemps, que les filles étaient des vipères, des araignées venimeuses, des souris imprévisibles qui cachent dans leur petite gueule des dents redoutables. Tout ça, oui, il l’avait pensé et dès l’intervention de l’autre fille, ca lui revint en tête. Allez savoir pourquoi…

Elle était là, devant lui, à l’insulter, comme ça, sans même le connaître et sans avoir assisté à toute la scène. Julius en était outré et son visage le montrait bien. La bouche légèrement entre-ouverte, les sourcils froncés, les mains agrippées aux appuis-bras du fauteuil dans lequel il était assis, il avait du mal à se retenir et à ne pas lui crier haut et fort ce qu’il pensait de son petit discours, à miss Audra Lane. Lorsqu’elle mentionna la maison de Serpentard, Julius ferma la bouche et serra la mâchoire. Il y avait songé, lui aussi, mais jamais au grand jamais il n’irait l’avouer à cette petite fouineuse, cette insolente qui mériterait de ce faire couper la langue tient! Mais qu’est-ce qu’elles avaient toutes contre lui? Il s’était moqué, mais ce n’était pas tellement méchant! Allons! Il était capable de bien pire s’il le voulait, que de conseiller sur un ton de farce de consulter un oculiste! Elle lui avait foncé dessus! Il avait bien put lui rétorquer un truc du genre! Mais dans quelle école de fous était-il tombé!?! Se demanda Julius alors que miss Lane continuait à l’écraser avec ses paroles d’avocate en herbe.

Plus il l’écoutait, plus il se rendait à l’évidence. Les propos violents et insultants n’allaient pas le sortir du pétrin cette fois-ci. Julius devait faire usage de son cerveau de Serdaigle. Il fallait être renard, poli, et ne pas s’énerver. Il ne devait pas lui donner la moindre occasion de contrer l’attaque qu’il préparait méticuleusement alors qu’elle terminait en le traitant de minou. À ce moment, le visage de Julius s’était décrispé, il avait relevé la tête, avait doucement posé ses mains sur ses genoux et affichait un discret sourire aux coins de ses lèvres. Il tendit une main vers Audra.


"Bonjour Audra, moi c’est Julius Renaud. En ce qui me concerne, je ne t'ai jamais vue par ici non plus… fit-il en affichant un large sourire forcé. Étant donné ton interruption plutôt retardée dans le petit malentendu que moi et mademoiselle ici présente avons eut, et bien je te ferais remarquer que s’il y a quelqu’un qui doit laisser l’autre tranquille ici et bien, ce n’est certainement pas moi. Comme tu l’as peut-être constaté, je suis ici sagement assis et les fauteuils plus loin sont tout à fait libres." Sur ces mots, il les indiqua d’un geste de sa main.

Il avait opté pour la politesse extrême, mais ca ne durerait pas longtemps. Julius préférait de loin être lui-même et parler en toute franchise. Il reprit la parole, mais cette fois, il parla sur un ton plus naturel et laissa tomber son sourire.


"Ah puis oublie, Audra Lane. J’ai l’impression de perdre mon temps. Julius posa sa canne par terre et se leva, s’appuyant dessus et s’aidant d’un appui-bras du fauteuil. Il fixa ses yeux verts à ceux de la jeune fille. Tu te crois drôle, à t’en prendre aux gens comme ça? À jouer la super héroïne? Bien laisse-moi te dire que ta façon d’agir me fait douter quant à la maison dans laquelle tu aurais dut aller toi aussi."

Sur ces mots prononcés sur un ton sèche, il se dirigea vers, vers… En fait il ne savait trop. Il voulait simplement laisser ces deux chipies, se tenir loin d’elles. Et donc, de son instable démarche d’estropié, il s’en alla vers autre part, au hasard dans la pièce commune.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 17.04.07 15:16

Audra s'était attendue à une réaction beaucoup plus impulsive que à cet être calme et poli qu'elle avait en face d'elle. Elle reconnu que ce garçon était bien le seul à savoir se contrôler... Elle regardait ce jeune homme dans les yeux lorqu'il lui avait parlé. Elle navait pas peur de lui, ça c'était une certitude. De toute façon avec ce qu'elle allait devoir vivre. Elle ne pouvait se permettre d'avoir peur de qui ou de quoi que ce soit. Elle devait certainement apprendre à ne pas monter sur ses grands chevaux comme elle l'avait fait... Certes la jeune fille l'avait bousculé et il avait dû être très désagréable envers à en constater son essoufflement lorsqu'elle est entrée... Peut être devait-elle reconsidérer les choses... Elle navait de toute façon pas besoin de se faire de nouveaux ennemis. Elle aurait l'occasion de toute façon d'en affronter d'autres...
Lorsque ce dernier lui tendit la main en se présentant. Audra la serra poliment.

- J'aurais pus être plus enchantée. Dit-elle sèchement. En tout cas je te remercie de me montrer des fauteuils où je pourrais m'asseoir mais j'ai été assise toute la journée tu sais les cours et tout et tout... Je préfère donc de loin rester debout.

De prime abord, elle n'avait pas remarqué sa canne... Elle en fut assez étonnée lorsqu'elle le remarqua d'ailleurs... Ce qu'il lui avait dit ensuite avait était assez blessant pour Audra. Mais elle ne s'énerva pas. Montrer un quelquonque signe dénervement lui aurait montré que d'ine certaine manière, il avait un peut réussi son effet. Toutefois ce ne fut pas le cas.

- Je suis étonnée de constater un manque d'imagination dans tes répliques... Tu joue un jeu serré... c'est assez courageux pour un tout petit minou de ton espèce d'essayer de planter ses petites griffes sur un tigre.... Mais bon. Peut être que si je te fais perdre autant de temps que tu le dis c'est parce que tu ne te sens pas à la hauteur... Tu es à ce que je vois trop imbu de ta personne pour oser t'excuser de ton manque de courtoisie envers cette jeune fille. Peu me chau de toute façon, ce n'est pas de moi qu'il s'agit ici, tu as raison.

Sur ces mots elle vit qu'il se dirigeait vers l'autre bout de la pièce. Elle le ratrapa et se plaça devant lui pour l'arrêter. Elle s'aperçu à ce moment précis que le minou faisait quand même une tête de plus qu'elle. Mais toutefois elle savait qu'elle avait plus de caractère, de répartie et qu'elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds. Elle avait tenu tête au ministre de la magie des Etats-Unis alors un petit préfet...

Elle releva alors la tête. PLongea son regard bleu dans celui du jeune homme. Puis son visage s'illumina soudain. Elle lui sourit spontanément sans pour autant s'y contraindre et elle l'invita à s'asseoir dans le fauteuil qui se trouvait justement à coté de lui. Elle en prit un autre et le plaça en face. Elle paraissait détendue. Presque sûre d'elle et très déterminée. Elle ne se préoccupait d'ailleurs plus de la jeune fille qu'elle défendait et qui avait dû entre temps s'éclipser.


- J'y suis peut être allée un peu fort... J'en suis désolée mais j'ai eu peur pour cette fille, que tu te faches et que tu lui fasses mal et que tu détruise en parti cette belle pièce. Je penses que tu seras d'accord avec moi mais ce n'est très certainement pas la meilleure façon de s'y prendre pour se faire des amis. Elle lui souria.
En tout cas, si tu le veux bien, oublions et repartons à zéro.
Audra se représenta et cette fois ce fut elle qui tendit la main au jeune homme qui n'avait pas encore à vu d'oeil, décidé de s'asseoir ou d'envoyer pêtre la jeune fille qui visiblement lui présentait un nouveau visage. Qui de loin paraissait être plus agréable et non agressive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 20.04.07 23:20

Alors qu’il s’éloignait, il l’entendait lui répondre et grimaçait intérieurement. Et en plus elle avait le culot de se comparer à un tigre, si Julius avait bel et bien comprit la comparaison. Elle le disait minou et elle tigre c’est ça? C’était… comment dire… plutôt courageux, pour ne pas faire de mauvais de jeux de mots. Qui des deux étaient le plus courageux? Julius n’aurait sut dire. Qui était le plus énervant? Sans aucun doute, elle. Et puis qu’est-ce qu’elle voulait au juste? Pourquoi tenait-elle tant à ce que Julius fasse des excuse à l’autre fille? Ca lui donnait quoi à elle? La satisfaction d’avoir obtenu ce qu’elle voulait sans doute! Et en plus, elle osait parler de courtoisie! Savait-elle seulement ce que c’était? Elle qui s’en prenait à quelqu’un qu’elle ne connaissait même pas et ce de façon quasiment sauvage, le harcelant avec des répliques cinglantes. Vraiment, Julius doutait de que la valeur de la courtoisie fasse réellement partie de celles d’Audra Lane. C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons qui la rendait à ses yeux insupportables que Julius entreprit de s’éloigner d’elle sans ajouter un mot. À quoi bon débattre avec elle? Tout ce qu’elle voulait, c’était avoir le dernier mot. Et puis de toute façon, il n’était pas d’humeur, le jeune serdaigle. Il était plutôt d’humeur à monter au dortoir pour se rouler en boule sous les couvertures de son lit.

Hélas, il n’eut point le temps de mettre en œuvre son plan d’isolement, la chipie reprenait l’attaque en se plantant devant lui. À ce moment, il soupira en levant les yeux vers le plafond. Elle n’allait quand même pas se remettre à déblatérer! Lorsque Julius reposa son regard sur elle, il fut surpris de constater qu’elle lui souriait. Déconcerté, il fronça les sourcils en prenant un air interrogateur. Et puis quoi encore?
Julius ne s’assit point au moment où Audra l’y invita. En fait, il se préparait mentalement à très bientôt reprendre son chemin vers le dortoir des garçons afin d’avoir la paix, une fois pour toutes. Il la suivit du regard lorsqu’elle s’assit, mais demeura debout.

Il écouta Audra et encore une fois, se vit légèrement déstabilisé. Alors maintenant elle voulait faire la gentille? Difficile à suivre, vraiment difficile… Déjà les filles sont pas toujours très claires, il sembla à Julius qu’Audra était encore pire que celles qu’il avait jadis connues.
Au fond, c’était une deuxième chance qu’elle voulait… Hmm… Cela demandait réflexion. Devrait-il la lui offrir? Avant de répondre ou de faire quoi que ce soit, Julius soupira. Il prit ensuite place dans le fauteuil, serra rapidement la main d’Audra puis s’adossa contre le dossier et posa sa canne sur ses genoux, qu’il tint de ses deux mains. Elle créait une sorte de barrière entre les deux élèves et cela convenait parfaitement à Julius. Enfin, il répondit.


"En fait, je ne cherche pas à me faire des amis."

Voilà le genre de réplique qui assassine une conversation. Cependant, Julius reprit la parole sur un ton détaché qui se voulait désintéressé, mais qui ne l’était pas totalement.

"Et puis j’ai pas l’habitude de frapper les gens. Tu m’as vraiment prit pour un manique à ce que je vois…"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Invité le 23.04.07 14:20

Anne fut légèrement blessée de la première remarque de Julius. Mais elle laissa ça de côté. Ce n'était pas vraiment le moment d'ailleurs.

- mais en réalité c'tait vraiment l'impression que tu donnais. La prochaine fois essaye de paraître moins méchant. Cela évitera à une autre fille de réagir comme je l'ai fait. Tus sais, si j'ai cherché à la défendre c'était par pur gentillesse et par pur solidarité. Je ne connais pas encore grand monde et ma seule amie se trouve être à Poufsouffle. C'est une situation pour le moins assez difficile et complexe. Mais bon, je suppose que ma vie ne t'interresse pas... bref. J'ai une question toi qui est préfet. Tu peux me parler un peu de Poudlard. On n'a pas eu l'occasion de me dire ce qu'il y avait ici comme activités comme occupations et comme possibilités. enfin parles moi en si tu le veux bien.

Elle se sentait un peu gênée comme si elle le retenait de force et cela lui déplut. Elle espérait au fond que ce n'était pas le cas, que malgré ce mauvais départ, ils pourraient peut être être amis tous les deux et bien s'entendre tant qu'il n'y aurait pas encore une jeune demoiselle menacée par le s couroux de Julius. Au fond il avait eu raison en tant que préfet de ne pas se laisser faire et de montrer du caractère mais peut être en avait-il quand même trop fait... Qui sait peut être ferait-il l'impasse sur ce mauvais départ.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle & Légérement Désorientée [Res.]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum